Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

Mark Man Mason et Saint Graal

11 Juin 2012 , Rédigé par Thomas Dalet Publié dans #hauts grades

Nous avions déjà abordé les rituels de la maçonnerie de Marque dans un article précédent. qui posait la question de la séparation du rituel de réception en deux parties dstinctes. On sait, d'après ce que les rituels en disent, que le regroupement serait assez récent ( entendons nous, récent signifie XIXème siècle). Cependant, dans la mesure où la réception de "l'homme de Marque" s'effectue comme une greffe sur le dégré de Compagnon, on voit mal comment une Loge pourrait tenir deux formes de progressions initiatiques scindée sur trois Grades. En effet, cela signifierait que la marche maçonnique serait : Apprenti, Compagnon, Homme de Marque, Maître Maçon, Maître de Marque, Vénérable Maître Installé et enfin, Vénérable Maître de Marque (Installé lui aussi selon une autre forme).

Toujours est-il que certaines formes du rituel pratiquées depuis le XIXème siècle incluent, dans leurs cahiers d'Instruction, des cathéchismes dont je vous propose ici un exemple (en extrait) dont je vais développer quelques implications... on comprendra la nécessité du travail en LOge...

1 - W. M. Vous vous êtes engagé à garder secret les mystères de l'Ordre, quels étaient donc ces mystères ?

S. W. Le Signe, l'Attouchement du Témoignage et le Nom d'un Vénérable Homme de Marque.

2 - W. M. Que signifie ce Signe ?

S. W. La pénalité de l'obligation.

3 - W. M. Pourquoi cela a-t-il été introduit dans notre Ordre de Maçonnerie ?

S. W. Afin de Commémorer le signal employé, à ce degré, par l'ancienne fraternité, lorsque le premier Temple fut érigé dans a ville de Jérusalem.

4 - W. M Quel était ce signal ?

S. W. La trompette.

5 - W. M. Pourquoi était-elle employée ?

S. W. Afin de Signifier l'approche d'un danger.

6 - W. M. Qu'est-ce que l'Attouchement du Témoignage désigne ?

S. W. Une pénalité la Loi de l'ancienne Tyr inscrite parmi les maillons les plus mémorables de la chaîne des Hommes de Marque.

7 - W. M. Qu'évoque ce Témoignage ?

S. W. Il se rapporte à Toutes choses Passées, Présentes et A Venir.

8 - W. M. A quelle occasion ce Nom Vénérable, a-t-il été prononcé ?

S. W. Afin de célébrer un événement remarquable qui se déroula le matin de la pose de la Pierre de Faîte du Temple. Alors que Salomon félicitait notre Vénérable Maître Hiram pour avoir découvert l'usage des secrets de la Géométrie et de la Maçonnerie, l'une des pierres précieuses de sa couronne royale se détacha et tomba au sol. Ce fut le Maitre Inspecteur des Hommes de Marque qui s'en aperçut. Il ramassa la Pierre et la rendit au Roi.

Cette pierre était une Escarboucle qui représentait le pardon de Judas par Notre Sauveur. Sur cette pierre était gravé le Nom Ineffable. En commémoration de ce moment, le Roi décida de donner à ce degré comme Mot de Reconnaissance, le Nom du Maître Inspecteur. Ce Nom serait dès lors utilisé afin de commémorer sa trouvaille.

9 - W. M. Quel était le nombre original d'Hommes de Marque sur le chantier du Temple du Roi Salomon ?

S. W. Deux mille.

 

Le questionnaire traduit ici provient d'un document d'Instruction de Marque du début du XIXème siècle. Je n'analyserai pas l'intégralité de ce catéchisme car cela prendrait trop de temps. J'attirerai simplement votre attention sur deux points présentés dans la question n°8. Tout d'abord l'anachronisme de la représentation sur le front de Salomon, d'un événement très largement ultérieur dont nous ne garderons ici que l'expression du pardon. Ce qui interpelle particulièrement est le lien entre le parfait maçon dont le nom est, encore, aujourd'hui, présent dans nos rituels, à savoir « Ghiblim » et une pierre tombée de la couronne de Salomon alors qu'il vantait le mérite du Maître Hiram d'avoir su comprendre la primeur de la Géométrie en toute chose. Cette pierre tombée du front de Salomon peut être facilement identifiée au troisième œil et l'on comprend alors l'ensemble des liens. Pour certains il s'agit du bouclier de David, son Père, stylisé en étoile à six branches.

La position de la pierre sur la couronne rappelle d’ailleurs le 7ème Chakra dont l'essence est figurée par un cœur en double triangle. Pour d'autres, une légende prétend que cette escarboucle tombée de la Couronne n'est autre que le Graal, pierre de faîte de l'édifice humain symbolisé par les flammes du cristal, qui fut ramené en Gaule par Joseph d'Arymathie. C'est ainsi qu'un Un berger ariégeois raconta, au milieu des années 40, à Otto Rahn :

« Au temps où les murailles de Montségur étaient debout, les Purs y conservaient le Saint Graal. Le château était en danger, les armées de Lucifer assiégeaient ses murs, elles voulaient avoir le Graal pour le réinsérer dans la couronne de leur prince, d’où il était tombé sur terre lors de la chute des anges. Alors, au moment le plus critique, une colombe blanche arriva du ciel et fendit de son bec le Thabor. Esclarmonde, sa gardienne, jeta le joyau sacré dans la montagne, qui se referma. Ainsi fut sauvé le Graal. Lorsque les diables entrèrent dans le château, ils arrivèrent trop tard. Dans leur fureur ils envoyèrent au bûcher tous les Purs, au camp des crémats ».

En fait, il s'agit du symbole dit du « Porte lumière » : Lucifer, vaincu fut rejeté dans les ténèbres avec une telle violence que cela arracha de son front une pierre lumineuse sur laquelle était gravé le véritable Nom de l’Éternel.

Moïse aurait possédé la pierre, tombée miraculeusement sur terre, puis Salomon sur sa couronne, au front. Ainsi s’expliquerait, par un jeu de filiation symbolique, la transmission de l’Émeraude jusqu’à Joseph d'Arimathie. On peut donc s'attarder à réflechir sur le lien qui unit inévitablement le Premier Inspecteur, Joseph d'Arimathie et le Nom... Eu égard aux références solaires du symbolisme, le Nom est-il bien celui auquel on pense.

Quant au lien avec la Géométrie, on remarquera qu'en héraldique, l'escarboucle se présente comme un réseau de lignes horizontales reliant des carrés concentriques appelé « rai ». Le rais d'escarboucle à quatre rayons est l'exact équivalent hermétique du cercle crucifère solaire dont on dit que dans les temps de l'antiquité il occupait en ombilic le centre des boucliers. C'est aussi la représentation du plateau d'un des plus anciens jeu au monde, le jeu des « mérelles » ou « nine men morris» (on notera au passage la référence aux neuf s compagnons partis à la recherche d'Hiram), très en vogue chez les bâtisseurs du moyen âge qui en ont souvent laissé la trace sur leurs constructions.

 

Source :http://truthlurker.over-blog.com/

Partager cet article

Commenter cet article