Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

Marque, Arche Royale, Cryptiques... Aperçu sur les 'Side Degrees'de la Maçonnerie Anglo-saxonne

6 Mars 2013 , Rédigé par Philippe R. et Philippe M. Publié dans #Rites et rituels

Le propos de cet exposé est de vous présenter un "survol" des systèmes maçonniques pratiqués en Angleterre -au-delà- des 3 premiers grades.
Nous nous limiterons à l'Angleterre, même si nous serons parfois amenés à parler de l'Irlande, de l'Ecosse, de la France ou d'autres orients encore.
Nous ne pourrons pas aborder ici les spécificités de toutes ses constitutions qui sont parfois très différentes.
Tous les systèmes possèdent un ensemble de grades au-delà des 3 premiers. Comme si le génie maçonnique d'un rite ne pouvait se satisfaire de 3 grades pour s'exprimer...
- RER continue avec MESA, Ecuyer Novice, CBCS et plus...
- Rite Français possède 4 voir 5 ordres après les 3 premiers grades
- REAA: 33 degrés
- Memphis Misraïm peut monter jusqu'à 99 grades. Champion toutes catégories !
- Rite Swendenborg: 6 grades
- Rite Suédois: 12 grades
- Rite Brésilien (!): 33 degrés...

L'Angleterre, comme les autres pays possède aussi des systèmes maçonniques "beyond the craft" (titre d'un best seller de Keith Jackson sur le sujet + Delving Further Beyond the Craft du Rev. Neville Barker Cryer)
En Angleterre on ne parle pas de Hauts Grades, c’est une expression qui est typiquement continentale, d’ailleurs les anglais eux-mêmes lorsqu’ils parlent de nos Hauts Grades (le plus souvent ceux du REAA), ils parlent de High Degrees, mais pour les grades anglais au-delà du 3° grade, ils parlent d'additionnal degrees, d'extra-craft degrees, de side-degrees.
En fait le terme de 'side degrees' n’est pas le plus usité, mais en France le terme de side degrees a bien plu parce qu’il est assez explicite. Il montre bien que ces grades sont 'à côt' et non 'au-dessus'.
c’est un concept que l’on n’a pas réellement en France, le concept de craft, c'est-à-dire de métier. Pour les anglais, la maçonnerie, ce sont les 3 premiers grades et les 3 premiers grades seulement ! Et les anglais ont unterme pour celà: The Craft. Le Métier.
Le reste c’est 'beyond the Craft', au-delà du Métier !
Tous ces grades sont des grades complémentaires qui viennent abonder,, éclairer les 3 premiers grades, et qui en tout cas ne se situent pas au dessus ! C’est un concept qui est important à retenir parce qu’il détermine une véritable différence dans la manière d’aborder ces grades entre l’Angleterre et les pays anglo-saxon en général et le continent.

D'ailleurs, à leurs débuts, tous les hauts grades que nous connaissons n'étaient pas si 'hauts', ils n'ont été 'rangés' ainsi, parfois de façon très arbitraire, qu'au XIX° siècle pour la plupart.
Le XVIII° siècle a été très prolifique en création de grades, car c'est à ce moment que la plupart de ces grades sont apparus. Ils se sont ensuite solidifiés au cours du temps et ont souvent ensuite « intégré » un système - ou plusieurs
Alors pourquoi une telle floraison de grades à ce siècle ?
En fait, pour la plupart de ces grades, il ne s'agit pas d'inventions à proprement parler mais plutôt d'émergences de pratiques différentes, de légendes qui n'ont pas été retenues par les systèmes du moment et qui se constitueront en grades pour pouvoir exister.
En Angleterre au XVIIIème donc, comme partout où la maçonnerie s'est installée (France, Allemagne, toute l'Europe, mais aussi les Etats-Unis), les grades vont fleurir.
Mais il va falloir compter avec une composante qui va aller grandissant dans le siècle:
La « Grandelogisation » de la Maçonnerie va créer des structures de pouvoir qui vont vouloir contrôler cette Maçonnerie. Quitte à ce qu'il y ait affrontement.
Ce sera le cas avec les Grandes Loges des Antients et les Modernes qui s'affronteront pendant près de 70 ans. Retenons l'exemple de l'Arche royale: Les modernes s'opposeront farouchement à l'Arche Royale promue par les Antients cequ n'empêchera pas de nombreux grands officiers des modernes à fréquenter des Chapitres de l'Arche Royale. Ce qui montre bien que cette réprobation est plus affaire de contrôle et de pouvoir qu'un problème purement maçonnique.
Les pratiques « différentes » vont forcément avoir de plus en plus de mal à trouver leur place.
Et cela va être encore moins facile avec l'arrivée du Duc de Sussex, grand architecte de l'union de 1813 au poste de Grand Maître de la Grande Loge (désormais) Unie d'Angleterre qu'il mènera d'une main de fer durant 30 ans
Cette Union des deux Grandes Loges de 1813 va avoir non seulement une influence profonde sur les grades bleus anglais, mais aussi sur tous les autres grades pratiqués en dehors des 3 bleus.
Relisons l'article 2 des Articles de l'Union de 1813,
"La pure et Ancienne Maçonnerie consiste en trois grades et pas plus, c'est à dire ceux d'Apprenti Entré, de Compagnon du Métier et de Maître Maçon y compris l'Ordre Suprême de la Sainte Arche Royale . Cet article n'a pas pour intention d'empêcher une Loge ou un Chapitre de tenir une réunion à quelque grade que ce soit des Ordres de Chevalerie selon avec les constitutions des dits Ordres ."
Voici un article qui paraît très consensuel, dans la mesure où l'on intègre par un tour de passe-passe rhétorique, l'Arche Royale aux 3 premiers grades et semble autoriser la pratique des grades chevaleresques.
La réalité est toute autre.
Si l'Arche Royale va effectivement bénéficier d'un régime de faveur, tel ne va pas être le cas des autres grades. En lisant bien cet article, on y voit bien que ceux-ci ne font pas partie de « la pure et ancienne Maçonnerie »Mais ce qui n'est pas dit, c'est que le Duc de Sussex a décidé de les mettre sous le boisseau.
Comment ?
Simplement en devenant (aussi) le Grand Superintendent of the Grand Conclave of Knights Templar et en ne réunissant ce Grand Conclave qu'une fois en 30 ans.
D'autre part, en plaçant des hommes à lui partout ou cela était possible pour contrôler la plupart des autres grades

Pourquoi ?
La manoeuvre de Sussex est claire
1/ Après plus de 60 ans de luttes fratricides entre le 2 Grandes Loges rivales et des négociations à n'en plus finir pour arriver à un accord, il n'est pas question, maintenant que la Maçonnerie a retrouvé une unité, de perdre quelque contrôle que ce soit sur tout ce qui s'y passe. Sussex aura donc toutes les manettes en main. Toutes.
2/ En ce début de XIX° siècle, l'heure est au rassemblement. Le Royaume Uni a vu le jour en 1801 et regroupe désormais l'Angleterre, le Pays de Galles, l'Ecosse et l'Irlande. Une union difficile mais enfin réalisée.
Par ailleurs, grâce à son empire colonial, le Royaume-Uni devient la nation la plus puissante au monde.
Nous avons donc d'un côté, un royaume fraîchement uni regroupant, anglicans, presbytériens et catholiques, tous chrétiens, mais avec des interprétations parfois tout à fait différentes du Nouveau Testament. De l'autre, un Royaume en pleine expansion coloniale, englobant sous sa bannière juifs, musulman, sikhs, bouddhistes et indouhistes
Il n'est pas question que la Maçonnerie puisse être un ferment de désunion. Au contraire.
Sussex va donc à la fois « déchristianiser » les rituels partout ou il le peut et couper les ailes de tous les grades « indéchristianisables » comme bien sûr les grades chevalresques (mais aussi ceux du REAA dont il demandera et obtiendra une patente -française - pour la Grande Bretagne. Il la laissera de même en sommeil)
Les références maçonniques seront désormais partout exclusivement vétéro-testamentaires, ceci étant plus acceptable par tous.
Et on insistera sur la croyance en un Grand Architecte « indenominational », ouvrant ainsi la porte des loges à toutes les composantes du Royaume-Uni et de son Empire.
Quand le Duc de Sussex décedera en 1843, il laissera une Maçonnerie anglaise forte et unifiée. Comme il la voulait.
Le comte de Zetland qui lui succèdera à la Grande Maîtrise (pendant 26 ans) conservera globalement une ligne fidèle à son prédécesseur, mais la Maçonnerie anglaise étant désormais plus solide, elle était prête à laisser un peu de place aux nombreux grades qui vont désormais s'organiser en structures indépendantes, sous le regard désormais bienveillant (mais toujours vigilant) de la Grande Loge Unie d'Angleterre.
Après ce bref rappel historique, nous allons « passer en revue » rapidement les principaux side-degrees présents en Angleterre.

L'Arche Royale

Et nous allons commencer par le moins « side-degree » des « side-degrees »: L'Arche Royale
Il est le moins « side-degree » des « side-degrees » parce que, comme le dit l'article 2 de l'Union de 1813: « La pure et Ancienne Maçonnerie consiste en trois grades et pas plus, c'est à dire ceux d'Apprenti Entré, de Compagnon du Métier et de Maître Maçon y compris l'Ordre Suprême de la Sainte Arche Royale. »L'Arche Royale est en effet à la fois « en dedans » et « en dehors » des 3 grades bleus.
Comment est-ce possible ?
Pour mieux comprendre, il faut à la fois en savoir plus sur ce grade lui même et ses sur sources.
L'Arche Royale est aujourd'hui le corps maçonnique anglais le plus puissant après la GLUA avec plus de 100 000 membres
Les locaux du Supreme Grand Chapter of Royal Arch Masons of England se trouvent au 60 Great Queen St à Londres, c'est à dire au même endroit que ceux de la GLUA , le numéro de téléphone est le +44 20 7831 9811, c'est à dire le même que celui de la GLUA. Le 1er Grand Principal est le Prince Edward George Nicholas Paul Patrick, Duke de Kent, Grand Maître de la GLUA
Le Pro. 1er Grand Principal est Peter Geoffrey Lowndes, Pro Grand Master de la GLUA.
Le Grand Scribe Esdras est Nigel Brown, Grand Secrétaire de la GLUA...
Je m'arrête là...
Contrairement à beaucoup d'autres constitutions qui demandent aux nouveaux compagnons d'être Maîtres Maçons de la Marque, voire aussi Passé-Maître, voire aussi Excellent Maître (passage des voiles), les qualifications pour devenir Compagnon de l'Arche Royale en Angleterre se limitent à 4 semaines révolues de Maîtrise. Ce qui rend ce grade forcement très accessible.
Ce n'est pas innocemment que les Anglais placent l'Arche Royale dans la continuité immédiate du 3° grade. L'Arche Royale est en effet pratiquée comme le « prolongement » du 3° grade, puisque l'on y retrouve ce que l'on a perdu au 3° grade...
Quel est l'argument de ce grade ?
Nous sommes pendant la construction du 2° Temple, après l'exil à Babylone. Le candidat, parvenu à Jérusalem va participer aux travaux et faire une importante découverte.
Selon la légende de Philostorge. (arianiste) auteur « histoire ecclésiastique »
Le chapitre est dirigé par un ensemble de 3 principaux représentant Zorobabel, le Roi, Aggée, le Prophète et Josué, le Grand Prêtre.
Il s'agit certainement de l'une des plus belles cérémonies de tout le corpus maçonnique anglais. Ce n'est pas pour rien que Laurence Dermott, l'auteur d'Ahiman Rezon (les constitutions des Ancients) dira de l'Arche Royale: « qu'il croit profondément qu'elle est la Racine, le Coeur et la Moëlle de la Franc-Maçonnerie » (which I firmly believe to be the Root, Heart, and Marrow of Free-Masonry) Ce n'est pas pour rien que les Antients défendront bec et ongles l'Arche Royale pendant près de 70 ans en Angleterre, quitte à devoir créer une Grande Loge rivale...
Alors justement, d'où nous vient cette Arche Royale ?
Nous n'en entendons parler en Angleterre que sur la fin des années 1740, et par ceux qui, justement, formeront plus tard la Grande Loge des Ancients avec comme principal reproche le fait que la Grande Loge qu'ils appelleront des « Modernes » ne pratiquait pas l'Arche Royale.
Un grand nombre de ces maçons non-intégrés à Grande Loge de Londres (Laurence Dermott en tête) sont d'origine Irlandaise. C'est donc de ce côté que nous avons tendance à aller chercher des origines possibles à notre Arche Royale. Il semble en effet que ces maçons Irlandais ne retrouvaient pas à Londres les pratiques qu'ils connaissaient en Irlande.
Quelle était donc cette pratique Irlandaise ?
Philip Crossle, Past Senior Grand Deacon de la Grand Loge d'Irlande dans "The Irish Rite" Address to The Manchester Association for Masonic Research, publié le 31 mars 1927 avance la théorie suivante:
si l'on pratique en Irlande dès les années 1730 un système à 3 grades - Apprenti, Compagnon, Maître - ces mots ne recouvrent en fait pas les mêmes contenus que les grades anglais.
En effet, le grade d'apprenti Irlandais inclurait les grades d'apprenti et compagnon anglais, le grade de compagnon serait celui de Maître et celui de Maître comprendrait en fait l'installation secrète, l'Arche Royale et un groupe de grades le la Red Cross of Constantine.
Voici une théorie qui explique tout, enfin et qui a été beaucoup reprise il y a peu, comme si on la redécouvrait.
Voilà donc une théorie qui explique tout.
Une théorie que l'on retrouve un peu partout en France depuis ces dernières années, même dans les revues que l'on croyait les plus sérieuses.
Le problème est que l'on ne vous dit jamais que cette théorie a été immédiatement controversée dès 1930 par John Heron Lepper, dans AQC n° 42 .
Et John Heron Lepper n'est pas n'importe qui. Il est Fondateur et Passé-Maître de la Loge de Recherche CC de la Grande Loge d'Irlande, LA Loge de Recherche Irlandaise mais il est aussi le cosignataire avec ce même Philip Crossle de « The History of the Grand Lodge of Free and Accepted Masons of Ireland » publié en1925. Il connait bien Crossle et démonte dans cet article des AQC ses théories en dénonçant le fait que Crossle ne s'appuie sur aucun document et qu'il ne fait que bâtir sur des suppositions et des supputations. Il faut bien reconnaître que lorsque l'on lit l'article de l'article de Crossle, on ne trouve rien de concret venant étayer les constructions mentales de celui-ci.
J'avoue avoir été déçu de voir « s'envoler » cette théorie que je trouvais aussi très séduisante. Il est dommage que certains aient propagé cette théorie en France sans avoir été jusqu'au bout des recherches possibles...
J'’en parlais avec Patrick tout à l’heure « Il faut nous remettre en contact avec nos amis Irlandais des loges de recherche parce que là il reste vraiment beaucoup de travail à accomplir sur ces sujets ! »
Bref, les sources de l'Arche Royale ne semblent pas encore vraiment découvertes...

La Maçonnerie de la Marque

Passons à un autre « side-degree» qui a connu une belle carrière (sans jeu de mot) en Angleterre: La Maçonnerie de la Marque
La Marque, c'est aujourd'hui 45 000 membres en Angleterre.
Et le Grand Maître est... le Duc de Kent
Signalons aussi que The Grand Lodge of Mark Master Masons of England and Wales and its Districts and Lodges Overseas abrite en ses locaux de nombreux autres « side-degrees»:
Order of The Secret Monitor, Allied Masonic Degrees, Knights Templar, Royal & Secret Masters, Knights beneficent of The Holy City, Scarlet Cord, Red Cross of Constantine, Royal Order of Scotland, Knight Masons et bien sûr aussi les Royal Ark Mariners qui est un grade conféré en Angleterre par La Marque, mais nous verrons cela plus tard.
Comme le dit très justement John Oakley-Smith, DPGM de la Province of Hertfordshire: « La GLUA encourage les Maîtres Maçons à compléter leur 3° grade par l'exaltation à l'Arche Royale; elle ne fait aucune suggestion concernant le fait qu'un compagnon devrait compléter son 2° grade par un avancement à la Marque. Malgré tout, nous espérons que tous les Maîtres maçons voudront le faire car c'est simplement un accident de l'histoire qui fait qu'en Angleterre et au Pays de Galles, celui qui est exalté à l'Arche Royale n'a pas reçu précédemment le grade de la Marque. »
Oui, le Grade de la Marque est bien positionné comme un complément du 2° grade.
D'ailleurs, en Ecosse, il est pratiqué en loge bleue, comme complément du grade de compagnon. D'ailleurs, il faut dire aussi que la Marque a failli être intégrée à la GLUA.
En effet, en mars 1856 (quelques années après le mort de Sussex), la Grande Loge présenta une motion disant que la Marque pourrait être « un bon complément du Grade de Compagnon du Métier », malheureusement à la session de juin, la motion ne fut pas adoptée.
Une Grande Loge des Maçons de la Marque fut donc crée ce même mois de juin.
La Marque plonge ses racines dans les plus anciennes pratiques de la Maçonnerie.
On trouve des Marques de Maçon sur de très nombreux monuments, partout en Europe. Elles servaient à identifier celui qui avait taillé la pierre.
Dès 1598, William Schaw, Maître des Travaux du roi Jacques VI d'Écosse, qui va organiser les loges Ecossaises, note dans les fameux statuts qui portent son nom (article XIII):
« Le jour de la réception dudit Compagnon du Métier où Maître sera dument enregistré son nom et sa marque, ils seront inscrits dans le livre avec les noms de six qui l'ont admis et des apprentis entrés. »
Robert Moray premier initié connu en FM Initié en le 20 mai 1641 alors qu'il est général. Sur le sol anglais (Newcastle) mais par une délégation de la Loge d'Edimbourg.
Scientifique écossais. Il a aussi été diplomate, espion, et philosophe. L'un des fondateurs de la Royal Society Enterré Abbaye de Westmister
Marque pentagramme agapè. Il la conservera sa vie durant.
Il faudra pourtant attendre 1758 pour apparaisse au détour d'un réglement de la Loge Doric Kilwinning, un article mentionnant les coûts « d admitted’ an ‘Entrid Apprentice’, ‘passint to a felow Craft’, ‘Raising to Master’ and ‘made a Mark Master’ »
En 1769, les procès verbaux du Chapitre de l'Arche Royale Poenix de Portsmouth mentionnent clairement une réception à la Marque
« Le Grand Maître Provincial ayant récemment reçu la Marque a fait des frères Maçons de la Marque et Maîtres de la Marque. Et chacun a choisi sa Marque. Il nous a aussi enseignéla manière d'écrire en chiffres qui est utilisée à ce grade... »
Remarquons que les deux grades de la Marque sont déjà présents.
Le rituel de la Marque pratiqué aujourd'hui est un rituel qui conserve des aspects très opératifs.
Le candidat est chargé de tailler sa pierre.
La cérémonie est vraiment étonnante.
L'un de ses interêts est de ne pas avoir été trop déchristianisé et ses racines chrétiennes transparaissent souvent clairement.

Royal Ark Mariner.

Comme nous le disions plus haut, en Angleterre, spécifiquement, la Marque confère aussi le Grade de Royal Ark Mariner.
Chaque loge de RAM est d'ailleurs souchée sur une loge de la Marque et en porte aussi le nom.
Le thème de ce grade developpe l'histoire de Noé et de son Arche.
Je dois signaler que la légende noachite est très ancienne. La légende très proche de celle d'hiram est mentionnée dès 1723 dans le manuscrit « Graham ». Il témoigne déjà de l'existence d'une légende présentant plusieurs points communs avec la légende d'Hiram, mais c'est alors Noé qui y tient la place centrale. Il y est notamment question d'une perte consécutive à son décès ainsi que de la tentative de ses trois fils de relever son corps.
La première mention du grade est attestée en 1790 dans les comptes rendus d'une réunion tenue à Bath.
Un Grand Master's Royal Ark Council a été créé en 1872, sous la protection de la GL de la Marque.

Les Grades Cryptiques

Ces grades étaient déjà pratiqués « confidentiellement » en Angleterre dès la fin du XVIII° siècle mais le Grand Conseil n'a été créé en qu'en 1873 en vertu d'une charte émise par le Grand Conseil de New York. Le grade est administré depuis le Mark Masons’ Hall, à Londres.
Ces grades Cryptiques connaissent un véritable succès en Angleterre.
Les candidats doivent être à la fois Maître de la Marque et Compagnon de l'Arche Royale.
Cet ordre délivre 4 grades illustrant tous des épisodes bibliques se situant entre 974 et 534 avant JC. Ils se situent entre l'épisode de la Marque (1° temple) et l'Arche Royale (2° temple)
1. Sélect Master

Le grade s'attache aux mesures prises par les Trois Grands Maîtres pour préserver les secrets authentiques du Maître Maçon
2. Royal Master

Fait référence aux tentatives d'un certain compagnon du métier pour obtenir les secrets. Peu de temps avant sa mort, Hiram Abif explique qu'avec de la patience et de l'industrie, il sera, en temps voulu, de les recevoir. Ce discours est considéré comme l'un des plus beaux moments de rituel maçonnique
3.Most Excellent Master
L'achèvement du Temple et l'installation de l'Arche de l'alliance dans le Saint des Saints
4. Super Excellent Master
La destruction du premier temple par Nabuchodonosor et l'enterrement des secrets sous les décombres.

The Secret Monitor or Brotherhood of David and Jonathan

Ce grade est basé sur l'amitié remarquable entre David et Jonathan.
Il est peut-être originaire d'Écosse, a été développé à New York, puis il est revenu en Grande Bretagne et en Angleterre à la fin du 18ème siècle.
Pendant un temps, le grade dépendait du Grand Conseil des Grades Maçonniques Alliés, mais en 1931 le Grand Conseil de l'Ordre du Moniteur Secret prit son indépendance. L'Ordre est administré à partir de Mark Masons’ Hall. Les candidats doivent être maîtres maçons de bonne réputation.
L'ordre vit en ce moment un problème d'homonymie avec David et Jonathan qui est un mouvement chrétien homosexuel

Allied Masonic Degrees

Le Grand Conseil de l'Ordre des Grades Maçonniques Alliés a été créé dans les années 1870 et le siège est à Mark Masons’ Hall.
Le but était, pour plusieurs grades peu pratiqués, d'unir leurs forces dans un même ordre.
Depuis 1931, l'Ordre délivre 5 grades:
1. St. Lawrence the Martyr: Ce grade apprend la valeur de la force et de l'humilité face à l'adversité comme en témoigne le martyre de Saint-Laurent.
2. Knight of Constantinople. Le grade se déroule sous le règne de l'empereur Constantin le Grand. Il enseigne les vertus de l'humilité et de l'égalité.
3. Grand Tilers of Solomon or Masons Elect of Twenty-seven. Ce grade présente une certaine similitude avec le grade Cryptique de Select Master. Il met en garde contre les dangers de la négligence et du jugement hâtif.
4. The Red Cross of Babylon. Ce grade est probablement l'un des plus anciens, début XVIII7me vraissemblablement. (Voir plus haut). Il est profondément mystique et est généralement associé à l'Arche Royale. Il souligne l'importance de la fidélité, de l'intégrité et de la Vérité.
5. The Holy Order of the Grand High Priest. est aussi un grade ancien (du même type que la Red Cross of Babylon) et est aussi étroitement associé à l'Arche royale. La cérémonie est dramatique et il est d'une nature profonde et spirituelle.
Les candidats à l'Ordre doit être à la fois Maîtres de la Marque et Compagnons de l'Arche Royale.

The Operatives The Worpshipful Society of Free Masons, Rought Masons, Walkers, Slators, Paviors, Plainsteres, and Bricklayers

Cette « société » a une histoire des plus étonnantes.
En 1909, Clémént Stretton, maçon très actif de la GLUA, annonça avoir été admis en 1867, soit 4 ans avant son initiation, dans une loge entièrement opérative et secrète.
Cette société en serait la continuation.
Le rituel est plus archaïque que celui de la Maçonnerie symbolique,
Il contient des instructions pratiques qui lui donnet forcément une couleur opérative.
Il y a 7 degrés, à savoir.
I ,Indentured Apprentice (apprenti sous contrat )
II, Fellow of the Craf;
III, Super-Fellow, Fitter & Marker (monteur et marqueur);
IV, Super-Fellow, Fitter & Marker (Monteur poseur);
V, Intendent, Overseer, Super Intendent & Warden;
VI, Passed Master;
VII, Master Mason dont trois sont Grand Maîtres Maçons.

Un candidat à la Société doit être maître maçon, un maître maçon de la Marque et Compagnon de l'Arche Royale.

Knights Templar The United Religious, Military and Masonic Orders of the Temple and St. John of Jerusalem, Palestine, Rhodes and Malta, of England and Wales and Provinces Overseas

L'Ordre, originaire de France, est actif en Angleterre depuis 1777.
Il s'organisera en Grand Conclave dès 1791. Mais (voir plus haut) le Duc de Sussex en prenant le contrôle, il connaitra une période de sommeil pendant presque 30 ans. Il survivra gr-âce à la persistance de quelques irréductbles Perceptories.
L'Ordre se compose de deux degrés:
Knights Templar et Knights of Malta Le candidat au premier grade est dans la position d'un pèlerin voyageant symboliquement à travers les difficultés et les dangers jusqu'à ce qu'il soit reçu comme un chevalier.
Ce grade enseigne l'humilité et demande instamment au candidat de vivre sa vie comme un chevalier chrétien. Le second grade se déroule au moment où les chevaliers venus de Palestine atteingnent leur dernière demeure à Malte. Les enseignements insistent sur leurs vertus chrétiennes.
Les cérémonies sont très spectaculaires et l'apparat des vêtures rajoutent à la solennité.

CBCS Chevalier Bienfaisant de la Cité Sainte Knight Benevolent of the Holy City

Une forme de Régime Ecossais Rectifié existe bel et bien en Angleterre. L'ordre est évidemment assez « confidentiel », mais présent.
Il délivre les grades de:
Scot.
Master of St Andrew
Perf. Master of St Andrew
Squire Novice
Knight Benevolent of the Holy City

Il faut être Knight Templar pour être reçu à ces grades.

Holy Royal Arch Knight Templar Priest Ordre des Chevaliers Prêtres du Temple et de la Sainte Arche Royale


Le siège de l'Ordre est à York d'où il administre l'Ordre en Angleterre, Ecosse, Pays de Galles, des parties de l'Europe, le Canada, l'Australie, la Nouvelle-Zélande et bien d'autres parties du Commonwealth et l'Amérique du Sud.
L'ordre est un ordre chrétien et le candidat doit être maître installé, Compagnon de l'Arche Royale et Chevalier du Temple.
L'ordre réunit 30 grades, dont les plus anciens (irlandais) datent de la fin du XVIII° siècle.
La plus grande partie des travaux réalisés dans les Tabernacles lors des cérémonies consiste en la lecture de l'Écriture.
Tenue de parade se compose d'une tunique blanche (la même que celle d'un chevalier du Temple), un manteau de couleur blanche et une mitre.

Red Cross of Constantine Croix Rouge de Constantin

The Masonic and Military Order of the Red Cross of Constantine and the Orders of the Holy Sepulchre and of St. John the Evangelist
Même si les grades pratiqués sont attestés des le début du XIXème siècle, l'ordre ne s'est formé qu'en 1865
L'Ordre est un grade Chevalerie Chrétienne.
Les candidats doivent être maîtres maçons et Compagnons de l'Arche Royale.
Lors de leur installation, ils prennent part à la victoire miraculeuse de Constantin le Grand sur l' empereur Maxence et sa conversion ultérieure au christianisme. Le candidat découvre ensuite de la bannière de Constantin, après sa vision dans le ciel, Dès lors, il devient Chevalier de la Croix-Rouge de Constantin.
Le candidat est ensuite conduit dans un sanctuaire des Chevaliers du Saint-Sépulcre ou il assiste à la découverte de la vraie croix par sainte Hélène mère de Constantin dans la période entre la Crucifixion et de la Résurrection du Christ.
L dernière partie de la cérémonie concerne la découverte d'un livre d'une importance singulière et la formation des Chevaliers de St Jean l'Evangéliste, au moment de l'empereur romain Julien l'Apostat.

The Ancient and Accepted Rite Rite Ecossais Ancien et Accepté - Rose+Croix

Le Suprême Conseil pour l'Angleterre et le Pays de Galles a été créé qu'en 1845 en vertu d'un brevet du Conseil suprême de la juridiction maçonnique du Nord des États-Unis d'Amérique.
Le rite se compose de 33 degrés mais seuls sont pratiqués les 18°, 30°, 31°, 32° et 33° degrés. Les degrés de 4 à 17 et de 19 à 29 sont donnés 'par communication'.
Les candidats doivent être chrétiens

Societas Rosicruciana in Anglia

La société est organisée en neuf grades.
Cette « société » est assez atypique en Angleterre. En plus de travailler les cérémonies, les membres sont invités à prendre une part active à la réflexion sur les grands problèmes de la vie.Ainsi, l'objet de la société est de rassembler des francs-maçons dans une optique philosophique d'érudition dans le sens le plus large.
L'admission à la société est limitée à maîtres maçons qui croient dans les principes fondamentaux de la foi trinitaire chrétienne.

Royal Order of Scotland Ordre Royal d’Ecosse

Le Royal Order of Scotland fait partie des plus anciens Ordres maçonniques. Sa pratique est attestée à Londres dès 1740 .
La Grande Loge d'Edimbourg contrôle les 90 Grandes Loges provinciales situées dans de nombreuses régions du monde. L'Ordre a toujours proclamé que le roi des Ecossais en était le Grand Maître héréditaire.
Le Royal Order of Scotland compte deux grades, à savoir:
1. Le Heredom de Kilwinning, conféré par le Grand chapitre provincial.
2. Knighthood of the Rosy Cross(Chevalier de la Rose-Croix), conféré par la Grande Loge provinciale.
Le Royal Order of Scotland affirme que ses rituels sont restés inchangés depuis plus de 260 ans.
Le rituel est récité presque entièrement sous forme de catéchismes qui riment.
L'adhésion à cet ordre chrétien ne se fait que sur invitation.
Le candidat doit etre maître maçon depuis au moins cinq ans et être membre de la Rose-Croix et / ou la Croix-Rouge de Constantin et / ou des chevaliers du Temple.

Order of the Red Branch of ERI

Cet ordre dit être issu d'un ordre très ancien en Irlande patronné par les rois de l'Irlande
En fait, cet ordre a été composé par le très inventif Bro. John Yarker (1833-1913).
Il developpe 3 grades:
Man-at-Arms Esquire Knight
Le thème du grade et rataché à l'histoire du héros Irlandais Brian Boru

Rite of Baldwin of Seven Degrees

Le rite de Baldwynn tient une position tout à fait particulière dans la maçonnerie anglaise puisqu'il n'est pratiqué qu'à Bristol

 Source : http://www.rudyard-kipling.fr/Travaux-side-degrees-de-la-maconnerie-anglaise.html

Partager cet article

Commenter cet article