Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

Martinisme

8 Mai 2012 , Rédigé par JM Ragon Publié dans #Rites et rituels

Louis-Claude, marquis de de Saint-Martin, officier au règlement de Foix, théosophe célèbre, dit le philosophe inconnu, né à Amboise, en 1743. Nourri des systèmes de Paschalis et de Swedenborg, il en composa une philosophie particulière, toute de spiritualisme pur, qui rapporte tout à Dieu, et la prêcha avec succès à Paris. On a de lui : Des Erreurs et de la Vérité (ouvrage mystique) ; Rapports entre Dieu, l’homme et l’univers ; l'Homme de désir; le Ministère de l’homme esprit ; Traductions de quelques ouvrages de Bohême.

Dans ce rite, qui porte son nom, il modifia les doctrines de son maître Martinez-Paschalis. (V. le rite des Elus-Coëns.) On trouve dans les grades de Saint-Martin, comme dans tous ses ouvrages, des superstitions ridicules et dés croyances absurdes.

On appelle loges martinistes celles qui professaient le rite de Martinez-Paschalis ou celui de Saint-Martin.

Ce dernier était primitivement composé de dix grades divisés en deux temples, dont le premier comprend sept degrés et le second trois. En voici les noms :

1er Temple.

1. Apprenti,

2. Compagnon,

3. Maître,

4. Ancien-maître,

5. Elu,

6. Gr.-architecte,

7. Maçon du Secret,

 2e Temple.

8. Prince de Jérusalem,

9. Chevalier de la Palestine,

10. Kadosch ou homme saint.

Ce rite a été réduit à sept grades dans le régime ayant pour titre : Ecossisme réformé de Saint-Martin, répandu en Allemagne et en Prusse, savoir:

1. Apprenti,

2. Compagnon,

3. Maître,

4. Maître parfait,

5. Elu,

6. Ecossais,

7. Sage.

source : www.ledifice.net

Partager cet article

Commenter cet article