Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

Messe gnostique de Saint Jean

14 Octobre 2012 , Rédigé par Tau Jonas Publié dans #spiritualité

Sur l’autel, recouvert d’une nappe blanche, se trouvent trois bougies allumées, la patène contenant le pain et le calice contenant un mélange de vin et d’eau. Le calice et la patène sont recouverts d’un voile blanc. (NB : On veillera à ne pas avoir plus de pain que de participants. Ce pourra être soit du pain levé soit des hosties.)

Les fidèles se mettent en cercle devant l’autel et se tiennent par la main. Le célébrant, revêtu de l’étole, se tient au milieu du cercle et traçant le Tau, il dit : « Au nom du Père Inconnu, du Logos Monogène et de l’Esprit Paraclet ! »

Tous : Amen !

Le célébrant lit (ou chante) l’Hymne du Sauveur, à laquelle les participants répondent par l’Amen.

Hymne du Seigneur

Gloire à toi, Père !

Gloire à toi, Logos !

Gloire à toi, Grâce ! Amen !

Gloire à toi, Esprit !

Gloire à toi, Saint !

Gloire à ta gloire ! Amen !

Nous te louons, Père !

Nous te rendons grâces, Lumière dans laquelle les ténèbres n’habitent pas ! Amen !

Voilà pourquoi nous rendons grâces !

Je veux être sauvé et je veux sauver. Amen !

Je veux être délivré et je veux délivrer. Amen !

Je veux être blessé et je veux blesser. Amen !

Je veux être engendré et je veux engendrer. Amen !

Je veux manger et je veux être mangé. Amen !

Je veux écouter et je veux être écouté. Amen !

Je veux être compris par l’intelligence, moi qui suis tout entier intelligence. Amen !

Je veux être lavé et je veux laver. Amen !

La Grâce danse !

Je veux jouer de la flûte, dansez tous. Amen !

Je veux jouer une complainte, frappez-vous tous la poitrine. Amen !

L’Ogdoade chante avec nous. Amen !

La Dodécade danse en haut. Amen !

Au Tout il appartient de danser en haut. Amen !

Celui qui ne danse pas ignore ce qui se passe. Amen !

Je veux fuir et je veux rester. Amen !

Je veux mettre en ordre et je veux être mis en ordre. Amen !

Je veux être unifié et je veux unifier. Amen !

Je n’ai pas de maisons et j’ai des maisons. Amen !

Je n’ai pas de lieux et j’ai des lieux. Amen !

Je n’ai pas de temples et j’ai des temples. Amen !

Je suis une lampe pour toi qui me regardes emdash Amen !

Je suis un miroir pour toi qui me comprends. Amen !

Je suis une porte pour toi qui frappes à moi. Amen !

Je suis un chemin pour toi, le passant. Amen !

En répondant à ma danse, vois-toi en moi qui parle, et voyant ce que je fais, garde le silence sur mes mystères.

Toi qui danses, comprend ce que je fais, car elle est tienne, cette souffrance de l’Homme que je dois endurer.

En effet tu ne pourrais absolument pas comprendre ce que tu souffres si je n’avais pas été envoyé pour toi comme Logos par le Père.

Toi qui as vu ce je fais, tu m’as vu comme souffrant et l’ayant vu, tu n’es pas resté immobile, mais tu as été tout entier mis en mouvement.

Ayant été mis en mouvement, tu as connu ton ignorance ; mais tu possèdes en moi un lit pour t’étendre.

Repose-toi sur moi.

Qui je suis, tu le sauras quand je m’en irai.

Tel qu’on me voit maintenant, je ne suis pas.

Ce que je suis, tu le verras quand tu viendras.

Si tu connaissais la souffrance, tu posséderais l’absence de souffrance.

Connais la souffrance et tu posséderas l’absence de souffrance.

Ce que tu ne connais pas, je te l’enseignerai.

Je suis ton Dieu, non celui du traître.

Je veux que les âmes saintes soient mises en harmonie avec moi.

Connais le discours de la sagesse.

À nouveau, dis-moi :

Gloire à toi, Père !

Gloire à toi, Logos !

Gloire à toi, Esprit !

Ce qui est mien, si tu veux vraiment le connaître, voici :

Par le Logos je me suis joué en toutes choses et je n’ai en rien connu la honte.

Moi j’ai dansé ; toi, comprends tout cela et l’ayant compris, dis :

Gloire à toi, Père !

Gloire à toi, Logos !

Gloire à toi, Esprit ! Amen !

Les participants se lâchent les mains ; ils ouvrent le cercle du côté de l’autel. Le célébrant se tourne vers l’autel, s’incline avant de prendre le livre dans lequel se fera la lecture. Il se tourne vers les participants pour lire.

Lecture

Mes bien-aimés, écoutez ces enseignements de la gnose :

« Dans le Principe était le Logos, et le Logos était tourné vers Dieu, et le Logos était Dieu. Il était dans le Principe tourné vers Dieu. Tout fut par lui et sans lui, rien ne fut de ce qui est. En lui était la Vie, et la Vie était la Lumière des Hommes. Et le Lumière brille dans les ténèbres et les ténèbres ne l’ont point comprise. Il était la Lumière véritable qui éclaire tout Homme venant en ce monde. Il était dans le monde et le monde fut par lui, et le monde ne l’a pas connu. Il est venu vers les siens et les siens ne l’ont pas reçu. Mais à ceux qui l’ont reçu, à ceux qui ont cru en son nom, il a donné le pouvoir de devenir Enfants de Dieu ; ceux-là ne sont pas nés du sang ni de la volonté de la chair ni de la volonté d’un homme, mais ils sont nés de Dieu.

Et le Logos est devenu chair et il a planté sa tente parmi nous et il a révélé sa Gloire, comme celle du Monogène qu’il tient du Père, pleine de Grâce et de Vérité. De son Plérôme en effet nous avons tous reçu et Grâce sur Grâce.

La Loi nous a été donnée par Moise ; la Grâce et la Vérité nous sont venues par Jésus le Christ. Nul n’a jamais vu Dieu ; Dieu Monogène, qui est dans le sein du Père, lui nous l’a fait connaître. »

On peut aussi lire un autre texte johannique (un passage des Ch. 97 à 102 des Actes de Jean, ou un passage de l’Apocryphon de Jean, ou de l’Interrogatio Joannis ou valentinien (par ex. Évangile de Vérité).

Homélie et/ou méditation silencieuse

Liturgie eucharistique

Le célébrant se tourne vers l’autel, il s’incline et découvre la patène et le calice.

Prière eucharistique

Nous te rendons grâce et nous célébrons l’eucharistie, Père, au nom de ton Fils Jésus Christ,

pour tous tes enfants dispersés dans le Kénôme : qu’ils quittent l’amertume du monde pour la douceur de Dieu, le charnel pour le spirituel, le physique pour l’angélique, le visible pour l’invisible, la créature pour le Plérôme, le monde pour l’Eon, l’esclavage pour l’état de fils,

et parviennent à la pleine connaissance de tes mystères. Éclaire leur intelligence, qu’ils accomplissent ta volonté par le Nom de Jésus le Christ ; et ils accompliront ta volonté, maintenant et toujours, étant parfaits en toute grâce et toute pureté.

Gloire à toi dans ton Fils et ton Monogène, Jésus le Christ, maintenant et toujours. Amen ! (Chant du Trishagion Saint Dieu, Saint Fort, Saint Immortel, prend pitié de nous !

Saint Dieu, Saint Fort, Saint Immortel, prend pitié de nous !

Saint Dieu, Saint Fort, Saint Immortel, prend pitié de nous !)

Prière de consécration

À genoux, mes bien-aimés !

Les fidèles s’agenouillent, tandis que le célébrant poursuit :

Quelle louange, quelle parole d’offrande, quelle Action de grâces pourrions-nous prononcer en rompant ce pain, sinon de te nommer, toi seul, JESUS ?

Il étend les mains sur le pain et le calice.

Nous glorifions ton nom de FILS qui a été dit par toi.

Nous te glorifions comme la PORTE qui donne l’accès !

Nous te glorifions comme la RESURRECTION révélée par toi pour nous !

Nous te glorifions comme le CHEMIN !

Nous te glorifions comme la SEMENCE, comme le LOGOS, la GRACE, la FOI, le SEL, la PERLE INDICIBLE, le TRESOR, la CHARRUE, le FILET, la GRANDEUR, le DIADEME, comme celui qui à cause de nous a été appelé FILS DE L‘HOMME, comme la VERITE, le REPOS, la CONNAISSANCE, la PUISSANCE, le COMMANDEMENT, la CONFIANCE, la LIBERTE, le REFUGE trouvé en toi !

Car tu es, Seigneur, la RACINE DE L’IMMORTALITE, la SOURCE DE L’INCORRUPTIBILITE et le FONDEMENT DES EONS, toi qui reçois tous ces noms à cause de nous afin qu’en usant d’eux pour t’appeler, nous connaissions ta grandeur, invisible pour nous dans le présent, mais visible seulement pour les purs, qui se forment dans ton Homme unique !

Il trace le Tau sur le pain, le rompt, l’élève et dit :

TOUTO ESTIN TO SOMA PEUMATIKON TOU CHRISTOU !

Il trace le Tau sur la coupe, l’élève et dit :

TOUTO ESTIN TO HAIMA PNEUMATIKON TOU CHRISTOU !

Communion

Prions ensemble :

« Notre Père qui es aux cieux

Que ton Nom soit sanctifié

Que ton Règne vienne

Que ta Volonté soit faite sur la terre comme au ciel

Donne-nous aujourd’hui notre pain suressentiel

Remets-nous nos dettes comme nous les remettons aussi à nos débiteurs

Et ne nous soumets pas à l’illusion mais délivre-nous de l’Archonte.

Car c’est à toi qu’appartiennent le Règne, la Puissance et la Gloire, pour les Eons des Eons.

Amen »

Le célébrant poursuit :

« Venez les bénis de mon Père ! »

Tous se relèvent. Le célébrant donne du pain à chaque fidèle, disant à chacun :

« Reçois la paix, bien-aimé(e) du Père ! »

Il leur donne ensuite la coupe, en disant à chacun :

« Reçois la semence de Lumière, bien-aimé(e) du Père ! »

Il dit ensuite :

« Que moi aussi je reçoive avec vous la paix et la semence de lumière, bien-aimés ! »

Il communie à son tour. Il vide la coupe, et la recouvre, ainsi que la patène.

Prière d’Action de grâce

Rendons grâces au Seigneur !

Nous glorifions ton nom, qui nous détourne de l’égarement et de l’illusion cruelle !

Nous te glorifions, toi qui nous as fait voir de nos yeux ce que nous avons vu !

Nous rendons témoignage à ta bonté qui s’est révélée de diverses façons !

Nous louons, Seigneur, ton nom excellent qui a convaincu d’erreur ceux que tu as convaincus d’erreur !

Nous te rendons grâces, Seigneur Jésus-Christ, car nous avons confiance en ton amour qui est immuable !

Nous te rendons grâces, à toi qui as désiré que notre nature soit sauvée !

Nous te rendons grâces, à toi qui nous as donné la conviction irrécusable que tu es le seul Dieu, maintenant et toujours !

Nous, tes serviteurs à bon droit rassemblés et restaurés, nous te rendons grâces, ô Saint, toi qui règne dans le Plérôme, maintenant et toujours !

Tous : Amen !

Bénédiction

Le célébrant étend les bras sur les fidèles.

Le Christ Jésus soit avec vous pour toujours.

Si vous l’aimez avec pureté, vous posséderez, indéfectible, la communion avec lui.

Car lorsqu’il est aimé, il devance en amour ceux qui l’aiment !

La paix soit avec vous, bien-aimés, (il trace le Tau) au nom du Père Inconnu, du Logos Monogène et de l’Esprit Paraclet !

Tous : Amen !

 

Source : http://www.esoblogs.net/318/messe-gnostique-de-saint-jean/

Partager cet article

Commenter cet article