Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

Myosotis et Franc-Maçonnerie

16 Mars 2010 , Rédigé par Gibelain Publié dans #histoire de la FM

 

Dès l'année 1934, peu après l'ascension d'Hitler au pouvoir, il est devenu évident que la Franc-maçonnerie serait en danger en Allemagne .

Dans la même année, la Grande Loge du Soleil à Bayreuth décide de porter la fleur de myosotis à la place du traditionnel Equerre et Compas, comme symbole d'identité des francs-maçons. Ce nouveau symbole n'attire pas l'attention des nazis . La mise en sommeil des Loges Maçonniques et la confiscation de leurs propriétés datent de cette époque .

La Maçonnerie passe dans la clandestinité et il était nécessaire que les Frères puissent se reconnaître entre eux .

Pendant toute la période nazie, une petite fleur bleue sur un revers désigne un Frère. Dans les camps de concentration et dans les villes un peu de bleu myosotis sur le revers marque ceux qui avaient refusés de permettre à la lumière maçonnique de s'éteindre.

En 1947, lorsque la Grande Loge du Soleil a été ré ouverte à Bayreuth par le passé Grand Maître Beyer, un "pins" en forme de Forget-Me-Not "Fleur de Myosotis", a été proposé et adopté comme emblème officiel de la première convention annuelle de Ceux qui avaient survécus aux années de semi obscurité pendant la période de persécution des nazis.

Lors du premier Couvent des Grande Loges Unies d'Allemagne,en 1948, la broche a été adoptée comme emblème officiel maçonnique honorant ceux qui sont restés fidèles dans le travail maçonnique sous le régime hitlérien. Au Grand Maîtres réunis lors de la tenue des Grandes Loges aux Etats-Unis, le Dr Theodor Vogel, le Grand Maître de la nouvellement formée Grande Loge d'Allemagne, a offert l'une de ces "Pins" à chacun des représentants des Grandes Instances .

Ainsi, une simple fleur est devenue un véritable emblème de la Fraternité ,et aussi peut-être le symbole maçonnique le plus répandu chez les francs-maçons en Allemagne. Dans la plupart des Loges, le myosotis ou " Forget-Me-Not " est présenté aux nouveaux FF. et son histoire brièvement exposée .

source : http://www.jason-22.eu

Partager cet article

Commenter cet article

GUIDROUX 11/04/2010 00:52



GNLF – LA LIBERTE N'EST


PAS DE FAIRE LA REVOLUTION




A tous mes Frères égarés de la GLNF,

LIBERTE - EGALITE - FRATERNITE


Telle est la devise de la République inscrite dans la Constitution française.



Votre comportement - au nom de la liberté - est un acte révolutionnaire qui verse de la lie très amère sur toutes les obédiences de la planète. Par vos actions de délire incontrôlé vous détruisez
la valeur de cette devise de notre République. Vous vous êtes retranchés dan un club non maçonnique que vous avez baptisés  Myosotis,


 


Je vous mets au défit de me définir le mot LIBERTE qui est votre objectif dissident actuel, en une courte phrase contenant pas moins de cinq
mots. Que cette définition soit écrite en vote secret par chacun d’entre vous et vous constaterez vos multiples divergences.


 


Faite un bilan de ces résultats et vous comprendrez alors toutes vos déviations de pensée mais surtout que le vrai Franc Maçon n'est pas fait pour créer le
désordre et que ce mot LIBERTE n'est pas compris par tous ceux, sans exception, que vous entrainez dans votre élan de désorganisation et contraire à la définition de leur libre pensée
individuelle.



Mes Frères reprenez la lecture de la règle en douze points et notamment la règle 11- Les Francs Maçons contribuent,
par l'exemple actif de leur comportement sage, viril et digne, au rayonnement de l'ordre  dans le respect du secret maçonnique. Je vous laisse libre de lire à nouveau la règle
12.



Abandonnez votre combat perdu par avance aux risques évidents de brutalité potentielles à venir et que vous semblez rechercher. Réglez les difficultés de notre obédience GLNF en cercle unitaire
sans les influences extérieures qui vous perturbent et vous conduiront dans les ténèbres.



Cessez de créer des souffrances, des douleurs, des plaies saignantes qui ne se refermeront plus par l'amplitude de votre révolution perdue, par son tapage médiatique que vous avez souhaité lui donner.



Vous avez choisi le monde des médias pour vous donner un certain poids publique - pourquoi pas nous plus divulguer nos
secrets maçonniques dans la prochaine édition du Canard Enchainé.


 


Cet appui médiatique pour lequel vous avez opté sera votre perdition mais aussi la perdition globale d'une Franc Maçonnerie universelle répartie en toutes les
obédiences françaises voir européennes sur la surface de la terre et des océans.



Rendez vos armes du vulgaire et de l'insulte et retournez vers la vraie lumière en réglant les difficultés en internes dans la plus grande clarté et dans une vérité fraternelle.


 


J’ai personnellement tenté de dialoguer avec un Frère de la Marine à l’Orient de Toulon qui vous a rejoint au Myosotis Il a tout perdu de ses valeurs
intrinsèques de Franc Maçon Ces propos sont devenus totalement incohérents et j’ai ressenti véritablement un vrai manifestant de la rue prés à donner le coup de poing comme les extrémistes
profanes n’ayant plus de repères ni de sens à donner à sa vie.


 


En réalité ces factieux, agitateurs de la République et de l’ordre rassemblés dans ce club Myosotis me font penser à un club de foot ball mécontents des
résultats sportifs de son club et qui veulent tout détruire. Pourquoi générer de la violence dans le verbe. Il y a aucune sagesse républicaine lorsque on insulte un autre frère et qu’il s’agit en
l’occurrence de Très Grand Vénérable Maître de la GLNF.


 


L’absence de verbes loyaux et intelligibles démontrent en somme qu’ils refusent de traiter les vrais problèmes au sein même de notre obédience. Ils ont tous
perdus la sagesse, la dignité et ils font preuve absolue d’une grave absence du sens de notre devise républicaine LIBERTE – EGALLITE – FRATERNITE.


 


Pour ceux qui se refusent de prendre à bras le corps les points faibles à régler au sein de notre obédience le mot LIBERTE signifie pour ces dissidents - liberté
de tout détruire, liberté aux insultes, liberté à au désordre démocratique tout simplement.