Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

Ordre des Mopses

16 Mai 2012 , Rédigé par JM Ragon Publié dans #Rites et rituels

Cet ordre, qui ne fut qu'une maçonnerie d'imitation, dut son origine à un scrupule religieux. II prit naissance à Vienne (Autriche), en 1738, et y fut institué le 22 septembre ; voici à quelle occasion. La bulle de Clément XII, qui, le 4 mars 1738, excommunia les franc-maçons, fit fermer les loges d'Allemagne. Les catholiques allemands, ne voulant pas renoncer aux douceurs des réunions fraternelles, fondèrent cette institution qui, sans les exposer aux censures du Vatican, leur procurait les mêmes agréments que la maçonnerie, et ils y admirent des femmes. Dans leurs réunions il ne se passa jamais rien de contraire à la décence, et toutes se terminaient par des actes de bienfaisance. Ils mirent le nouvel ordre, qui se répandit en France et en Hollande, sous la protection d'un des puissants seigneurs de l'époque, l'électeur ecclésiastique Clément-Auguste, né duc de Bavière. Ce prince primat professait une grande admiration pour le beau sexe ; ce fut une occasion de procurer aux dames des fêtes d'un nouveau genre.

Dans le principe, les mopses devaient être catholiques romains ; mais cette règle ne dura pas. Ils dressèrent des statuts, composèrent des formules, inventèrent des signes de reconnaissance, et adoptèrent pour emblème celui de la fidélité, le chien ; de là le nom de mopse, qui, en allemand, signifie doguin, et qu'en France on nomme aujourd'hui carlin.

  

Tableau, tracé chaque fois à la craie. On trace un cercle sur un carré, dont un des angles est à l'orient. Une bougie à chaque coin indique les points cardinaux. Un doguin, la tête tournée vers l'orient, la queue retroussée. A droite, une colonne, la fidélité, ayant pour base la sincérité. A gauche, une autre colonne, l'amitié, a pour base la constance. Le pavé sur lequel sont posées ces colonnes est semé de cœurs unis ensemble par le lien d« plaisir, qui prend naissance dans le vase de la raison. Une porte triomphale est placée en avant du palais de l’amour, placé à l'orient ; la cheminée de ce palais s'appelle l’éternité.

Ordre. Porter la main droite ouverte sur le cœur, sans former l'équerre.

Signe. Appuyer le médius sur le bout du nez, deux autres doigts sur les coins de la bouche, le pouce sous le menton, le petit doigt étendu et écarté, et faire sortir le bout de la langue par le côté droit de la bouche.

Mot, mur (prononcez mour) ; il n'est pas de rigueur.

Il n'y a qu'un grade. La loge est gouvernée par deux grands mopses : le G\-Me et la G\-Msse, comme dans l'adoption, il y a des officiers et des officières.

Le sifflet remplace le maillet.

Pour entrer, gratter trois fois, et même hurler à la manière des chiens.

Réception. Le conducteur, appelé Fidèle, met aux mains du ou de la récipiendaire une chaîne, et au cou un collier de cuivre, emblème de la servitude du chien. Il a les yeux bandés. On gratte, mais il n'est introduit qu'après des hurlements.

Le Fidèle, le tenant par la main, lui fait faire neuf voyages autour des assistants, qui, debout, environnent le tracé du tableau, et font un bruit discordant avec les épées, chaînes et bâtons qu'ils ont dans la main, tandis que des voix lugubres crient sur tous les tons : Mémento mori ! (Souviens-toi qu'il faut mourir !)

Le G\-Me au 1er surveillant : Que signifie ce bruit que je viens d'entendre ?

R. C'est qu'il est entré ici un chien qui n'est pas mopse et que les mopses veulent mordre.

D. Demandez-lui ce qu'il veut ?

R. Il veut devenir mopse.

D. Comment se peut faire cette métamorphose ?

R. En se joignant à nous.

D. Demandez-lui s'il a peur du diable ?

R. Il répond oui ou non, cela ne fait rien à l'affaire.

D. Voyez s'il a ce qu'il faut avoir pour être mopse ?

Le surv\ dit au récipiendaire de tirer la langue autant que possible. S'il s'y refuse, il n'est point reçu. S'il obéit, on la prend avec les doigts, on l'examine, comme s'il s'agissait de languyer un cochon (pour voir s'il est ladre) ; il est même question de le marquer d'un fer chaud, pour effrayer le patient.

D. Demandez-lui s'il veut baiser le c.. du mopse ou celui du G\-Me ?

Alors il s'élevait une altercation dont s'amusait fort l'assemblée. Mais, de gré ou de force, on appliquait le derrière du doguin, fait en cire ou en étoffe, sur la bouche du récipiendaire.

Puis, il prête son obligation de ne point révéler le secret des mopses, la main droite sur une épée, si c'est un homme, ou sur une toilette, si c'est une femme.

Instruction.

D. Ètes-vous mopse ?

R. Je ne l'étais pas il y a trente ans.

D. Qu'étiez-vous donc il y a trente ans ?

R. J'étais un chien, mais pas un chien domestique.

D. Quand êtes-vous devenu domestique ?

R. Lorsque mon conducteur se mit à gratter et à aboyer à la porte.

D. Comment marchent les mopses ?

R. On les tire, par la chaîne, de l'occident à l'orient.

D. D'où vient lèvent ?

R. De l'orient.

D. Quelle heure est-il ?

R. Il est de bonne heure.

Les mopses cessèrent leurs réunions, lorsque, dans les États de l'Europe, la maçonnerie reprit son rang et sa splendeur.

Santés de table. Après le coup de sifflet, le G\-Me dit : « Versez, mopses... Avez-vous versé, mopses ?... Surveillants, Étrangers et Étrangères, Officiers et Officières, nouveaux Reçus et nouvelles Reçues, Frères et Sœurs mopses, la première santé que nous boirons sera celle de... (Prendre le verre avec le pouce et l'index, le petit doigt et la patte du verre, les deux autres doigts étendus; le porter aux lèvres, goûter le vin et le boire ; puis renverser le verre sur une petite assiette, et s'asseoir.)

(Extrait da Secret des mopses revele, vol. in-1 J. Amsterdam, 1743.)

1738. Ordre des chevaliers Rameurs et dames Rameuses, fondé à Rouen ; peu de succès.

1740. Ordre des Amazones créé aux États-Unis d'Amérique. Cette société n'eut point de succès.

1740. Ordre de la Liberté, institué à Paris. Les documents nous manquent.

source www.ledifice.net

Partager cet article

Commenter cet article