Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

Orientations éthiques du rite maçonnique forestier

18 Décembre 2010 , Rédigé par Thomas Dalet Publié dans #Rites et rituels

Nous devons sur ce sujet considérer plusieurs niveaux à notre réflexion :
A - Un niveau général maçonnique
B - Un niveau au rite forestier pris dans son ensemble
C - Un niveau personnel
D - Le rite maçonnique forestier dit "des Modernes face au néo-druidisme que ce dernier soit sectaire ou non

A - AU NIVEAU GENERAL MACONNIQUE :
      Compte tenu de l'ancienneté du rite dans la "maçonnitude" de la première moitié du XVIIIe siècle français, compte tenu de l'évidente influence de John Toland que nous y trouvons, compte tenu de la volonté des fondateurs exprimée le 29 juin 1996, le rite forestier dit "des Modernes" s'engage précisément à revendiquer dans la maçonnerie contemporaine l'héritage précis de l'Ecole des Moderne du XVIIIè siècle, dit des Lumières et particulièrement celui de John Toland, c'est à dire :

Au sens général :
      Acceptation et mise en pratique de l'article 1 des Constitutions d'Anderson de 1723 dont nous redonnons ici la transcription :

      "Un maçon est obligé par son engagement d'obéir à la loi morale et s'il comprend correctement l'Art, il ne sera jamais un athée stupide, ni un libertin irréligieux. Mais quoique dans les temps anciens, les maçons fussent obligés, dans chaque pays d'être de la religion de ce pays ou nation, quoi qu'elle  fut, aujourd’hui, il a été considéré plus commode de les astreindre seulement à cette religion sur laquelle tous les hommes sont d'accord, laissant à chacun ses propres opinion, c'est à dire d'être des hommes de biens et loyaux ou des hommes d'honneur et de probité quelle que soient les dénomination ou croyances religieuses qui aident à les distinguer, par suite de quoi la maçonnerie devient le Centre de l'Union et le moyen de nouer une amitié fidèle parmi des personnes qui auraient pu rester à une perpétuelle distance."

      Affirmation d'appartenance et de respect de l'éthique maçonnique moderne générale comprenant particulièrement la reconnaissance inconditionnelle de la déclaration universelle des Droits de l'Homme, le respect de soi-même et des autres ; le refoulement de toute thèse politique et/ou religieuse pouvant servir à l'expression d'une position extrémiste, raciste et xénophobe.
Le rite forestier fait la promotion de la liberté totale de conscience et une tolérance absolue dans le cadre des limites précitées menant à la création d'un Centre de l'Union d'une amitié fidèle entre les membres.

      Toute appartenance d'un de ses membres à un autre groupe se révélant faire la promotion de thèses fascisantes et racistes engendre ipso facto la radiation immédiate et sans recours possible dudit membre des listes du rite forestier dit "des Modernes".

      Acceptation d'une mixité traditionnelle et non pas seulement individuelle  telle qu'elle fut instituée dés le XVIIIe siècle dans les mouvements engendrés par les Antiquarians anglais (Druid Order, Jubilation Knights, order of the book) mais aussi  dans la maçonnerie forestière de 1747 de monsieur de Beauchêne. Il s'agit ici particulièrement d'une mixité traditionnelle de couples au sein de transmissions claniques.

     Se réclamant de l'héritage des Antiquarians de l'Ecole "des Modernes"du VIIIe siècle et particulièrement du philosophe John Toland, le rite forestier dit "des Modernes", entend faire la promotion de l'égalité des sexes et des races.

      Ses activité intellectuelles étant volontairement de types scientifiques et philosophiques, le rite forestier évite d'aborder en termes de débats contradictoires tous les plans dogmatiques, que ces derniers soient religieux ou politiques.

      Il préférera toujours étudier les plans de la réalité sous toutes ses formes plutôt  que ceux menant à des définitions prenant des formes dogmatiques de vérités instables dans le temps et parcellaires par nature, si ce n'est partiales dans leurs fondements.

       Il abordera ainsi les plans scientifiques, les plans philosophiques, les plans métaphysiques et se méfiera dans la mesure où il les aborde, des plans théologiques tout autant que des plans idéologiques.

      Les articles précédents mettant en évidence l'ancienneté du rite forestier par rapport à tous les autres rites maçonniques aujourd’hui en fonctionnement dans toutes les obédiences de tous les pays, le rite forestier dit "des Modernes" ne se sent pas concerné par les problèmes diplomatiques des autres obédiences (régularités, reconnaissances etc.) intervenus au XIXe siècle et particulièrement  au XXe.

      Il cherchera néanmoins à concrétiser des liens d'amitié bilatéraux avec le plus grand nombre de groupe maçonniques constitués afin de créer des zones d'échanges et de fraternité.

      A ce titre, il se présente dans la grand "maçonnitude" contemporaine non pas comme une pseudo-maçonnerie, encore moins comme une para-maçonnerie, mais plus sûrement comme un lieu d'accueil fraternel et bienfaisant, reconnaissant par nature toutes les initiations de tous les rites de toutes les obédiences maçonniques.

Ceci est sa manière particulière et néanmoins historique et philosophiquement foncée de participer à la création d'un Centre de l'Union utilisant l'amitié fidèle comme ciment fondateur.

      Enfin le rite forestier dit "des Modernes» met un point d'honneur à s'opposer le plus ouvertement possible à toutes les appropriations de certains courant germano-scandinaves déviants ont opéré, et opèrent au sein des traditions celtiques atlantiques.

      Le rite forestier s'oppose donc fondamentalement à tous les nodules pseudo-celtiques en relation plus ou moins directes avec d’autres nodules fascisants se trouvant en amont.

     Ainsi le rite forestier dit «des Modernes" peut-être parfaitement assimilé à une réponse maçonnique tangible et opérative tendant à réduire l'expansion desdits nodules fascisants et offrant à ceux qui cherchent dans les tradition préchrétiennes d'Occident des groupes initiatiques et fraternels parfaitement orientés sur le respect des Droits d' Homme, la liberté absolue de conscience et de respect des individus, quelles que soient leur race, nationalité et religion (si tant est qu'ils en aient une).

      Le rite forestier dit "des Modernes" approuve en tous points les visiteurs et les idéaux démocratiques; Il reste fidèle ainsi à sa tradition, mais aussi aux travaux des Antiqurians du XVIIe et du XVIIIe siècle.

      Fortement engagé sur la liberté absolue de conscience, il est aussi un fervent défenseur de la laïcité comprise comme la séparation constitutionnelle des pouvoirs religieux et politiques laissant aux individus une totale liberté de conscience dans les domaines religieux et spirituels dans la mesure où cette dernière ne porte pas atteinte à la liberté des autres et reste dans le cadre réglementaire des Etats démocratiques.

Au sens particulier :
      Le rite forestier est issu des héritages ruraux et forestiers des anciennes Gaules. Le rituel de Fendeurs de 1747 qu'il utilise est précisément situé dans la région d'Eu de Caen. Il est donc nécessaire de lui reconnaître comme spécificité culturelle qu'il est préchrétien dans son essence et que ses racines sont indubitablement teintée d'héritages celtiques ayant transité dans le temps au sein des clans forestier peu évangélisés avant la Contre Réforme du XVIIe siècle.
      La Grande Vente "des Modernes" fondée le 29 juin 1996 ère profane à Plounéour Menez s'engage à conserver cet héritage en l'état et à tenter de le marier harmonieusement au sein des groupes de recherches contemporains.

      Proche en apparence dans sa définition traditionnelle des mouvements actuels prônant le retour de la nature, le rite forestier se refuse néanmoins à être assimilé à un mouvement New Age. Il reste orienté sur la notion de transmission traditionnelle vérifiable et de type historique.
      Ainsi le rite forestier dit "des Modernes" oriente t-il volontiers ses travaux sur les transmissions de métiers dont il est le porteur, les fendeurs, les charbonniers et les forgerons. Il approfondit ainsi son symbolisme spécifique basé sur le bois, le charbon et le métal sans oublier pour autant de travailler sur ses fonctions rituelles, l'Ermite, le Vigneron, la Mère Catault et L'Ours et leurs métiers relatif comme la tonnellerie, etc.

      Il peut aussi engager tout type de travaux dans la mesure où ces derniers n'entrent pas en conflit avec les plans éthiques définis tant au niveau général du rie qu'au niveau particulier des Ventes Forestières.

L'éthique rituelle et particulière à toutes les Ventes forestières repose essentiellement sur le serment des Fendeurs c'est à dire :
-Engagement de discrétion
-Respect de soi-même et des autres
-Respect de la parole donnée
-Respect de la notion de couple dans la mixité
-Rigueur dans le travail
-Partage dans les choses acquise et fraternité
-Hospitalité

B - NIVEAU PARTICULIER DU RITE FORESTIER
     
       Au-delà des plans cités ci-dessus orientant la philosophie du travail et l’éthique générale du rite, le rite forestier dit « des Modernes », se veut être aussi un véhicule particulier travaillant sur l’harmonisation des rapports entre l’homme et la nature. Il n’en devient pas pour autant un rite écologiste.

       Compte tenu du fait que son plan traditionnel, philosophique et métaphysique se situe indubitablement dans le panthéisme par essence a »dogmatique » et « adoctrinal » pouvant absorber le positivisme éclairé, le rapport qu’il entretient avec tous les éléments naturels repose sur le respect dû à tout être et à toute chose.

       Ainsi, le rite forestier engendre nécessairement des activité opératives toujours en relation avec le bois, que ce terme soit compris comme une matière de base ou comme un espace naturel. Le fait que les Ventes rituelles se passent toujours en forêt oblige à cet état de fait.       Ce nécessaire rapport à la nature permet entre autres, d’engendrer une meilleure connaissance des essences d’arbres, de leur saisonnalité, de leur entretien, mais aussi une meilleure connaissance de leurs vertus naturelles. Ces activités opératives sont censées apporter une véritable prise de conscience de la fragilité de la nature, de sa richesse et de l’entretien qui lui est dû.  

 

source : http://forestiere.sosblog.fr/



Partager cet article

Commenter cet article