Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

Origine du GPRG

24 Décembre 2012 , Rédigé par GPRG Publié dans #histoire de la FM

Le 20 août 2012, en la fête de Saint Bernard de Claire Vallée, des Chevaliers CBCS réguliers français se sont réunis à LYON, Capitale des Gaules, et ont constaté que le territoire de France était vacant de tout Grand Prieuré Rectifié souché sur des loges RER régulières, depuis la date du 07 juillet 2012. En effet la juridiction du GPRF (Grand Prieuré Régulier de France) a choisi le 07 juillet de quitter la France et de se soucher sur des loges bleues du "Système de Zinnendorf", au sein du FreiMaurer Orden allemand. Or, le FreiMaurer Orden, si respectable soit-il, n'a jamais été une Puissance Rectifiée et n'est pas souverain en France.

Après avoir recueilli selon les anciens usages, l'avis du Collège Métropolitain des Profès Rectifiés, ces Chevaliers CBCS réunis à LYON en nombre et qualités suffisantes, se sont constitués en Commanderies, rassemblées en 3 Préfectures (Neustrie, Ligurie, Occitanie) et ont proclamé la Constitution du Grand Prieuré Rectifié des Gaules (GPRG), souverain en France et souché sur des loges RER régulières de France.

Cette constitution s'est faite conformément au Principe international d'exclusivité territoriale et en respectant scrupuleusement les règles de Constitution priorales du CODE GENERAL DE l'ORDRE DES CBCS, adopté au Convent des GAULES en 1778 et étendu à toute l'Europe au Convent de WILHELMSBAD de 1782. La proclamation a été faite en outre, en rappelant les prescriptions transmises par le Grand Prieuré Indépendant d'Helvétie (GPIH) qui a restitué à la France ses Archives à NEUILLY en 1935... "pour un réveil définitif du RER en France".

Après la perte de reconnaissance de la GLNF par la Grande Loge Unie d'Angleterre le 12 septembre dernier, la réunion du Grand Chapitre du GPRG a été convoquée comme il se doit chaque année, le 29 septembre 2012 en la fête de la Saint-Michel à NEUILLY.

Compte-tenu de la situation d'éclatement maçonnique sans précédent et de l'absence présente d'obédience reconnue régulière par la GLUA, il a été proposé au vote des Chevaliers CBCS présents de soucher le GPRG sur toutes les loges RER de France constituées régulièrement et appartenant à toute obédience pratiquant le R.E.R de façon régulière, qui soit engagée dans la recomposition du paysage maçonnique français, en vue du retour à la reconnaissance de régularité par la Grande Loge Unie d'Angleterre (GLUA).

Le Grand Chapitre du GPRG a missionné son Grand Prieur, son Visiteur Général et son Grand Chancelier, élus pro-tempore dans l'attente du prochain Convent National, de prendre contact tous les 3 avec les Grands Maîtres de ces Obédiences, en vue de travailler à des accords de reconnaissance mutuelle et de préciser les modalités pratiques de leur coopération dans le respect de leur souveraineté réciproque et des CODES RECTIFIES.

Le Grand Chapitre réuni à NEUILLY a procédé ensuite au rétablissement du Grand Directoire Ecossais de France (GDEF) pour régir les loges de Maîtres Ecossais de Saint André (4ème grade du rite) et dont le Collège d'Officiers Maçonnique sera installé prochainement en la fête de la Saint André, selon les anciens usages et rituels RER authentiques.

Les principes d'accueil, d'ouverture et de reconnaissance sont les mêmes pour le Grand Directoire Ecossais de France que pour le Grand Prieuré Rectifié des Gaules, puisque selon le CODE GENERAL du Convent des Gaules de 1778, les loges de Maîtres Ecossais de Saint André sont dirigées par des Députés Maîtres inamovibles, qui ne sont autres que des Commandeurs élus dans l'Ordre intérieur.

En fonction des circonstances et de l'évolution de la situation en France, le Grand Directoire Ecossais de France pourra passer des accords soit avec des Directoires particuliers ou des Régences Ecossaises relatifs à chaque Obédience maçonnique régulière. C'est ce que fit en son temps, Jean-Baptiste Willermoz avec la Grande Loge des Maîtres Réguliers de LYON et avec le Grand Orient lorsque celui-ci travaillait encore à la Gloire du Grand Architecte de l'Univers.

Il est par ailleurs rappelé que le CODE MACONNIQUE DES LOGES RECTIFIEES du convent des Gaules de 1778, concerne l'ensemble des 4 grades rectifiés de la maçonnerie de métier. Conformément à l'Acte d'Union de 1813 entre les Grandes Loges anglaises des Anciens et des Modernes, autorisant la pratique de l'Arche Royale comme 4ème grade complémentaire au grade de Maître au sein de la Grande Loge Unie d'Angleterre, le Grand Directoire Ecossais de France s'engage à aider et à favoriser toute disposition en ce sens pour le 4ème Grade de Maître Ecossais de Saint André au sein des nouvelles Obédiences françaises, sans exclusive ni obligation cependant, comme ce fut le cas en 1935 lors du réveil définitif du Régime Ecossais Rectifié en France par le GPIH (Grand Prieuré Indépendant d'Helvétie).

 Source : http://gprg.jimdo.com/origine-du-gprg/

Partager cet article

Commenter cet article