Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

Origine du Rose-Croix ou la Maçonnerie chrétienne

29 Avril 2012 , Rédigé par JM Ragon Publié dans #hauts grades

 Après l'apparition de la Francmaçonnerie à Londres, en 1717, les Jésuites, voyant les progrès rapides que faisait partout l'association naissante, prévirent sa durée et le parti qu'on pouvait tirer d'une telle puissance. Ils résolurent de s'en emparer, la jugeant éminemment propre à servir leur dessein secret d'arriver à la domination universelle, sous le voile de l'ordre du Temple, dont ils auraient récupéré les biens, en y intéressant les maçons initiés à leur plan. On mit la main à l'œuvre. Ramsai les aida, en créant, en 1728, à l'aide d'une fable sur les croisades, trois grades templiers qui furent rejetés à Londres et admis à Paris; car parler en loge des croisades, c'était attirer l'attention des maçons de divers pays sur une entreprise qui avait été toute chrétienne, et disposer, en quelque sorte, les esprits en faveur du projet qu'on cherchait à exécuter et qui consistait à christianiser l'universalité des maçons. Mais, pour atteindre ce but si désiré, il devenait indispensable de leur inculquer la même foi religieuse, et l'on imagina d'inventer le grade de Rose-Croix, espérant bien, au moyen d'un secret merveilleux qu'on y introduirait (celui de faire de l'or), puis à la faveur du titre magnifique de SOUVERAIN PRINCE ROSE-CROIX et des privilèges qui y sont attachés, de capter la grande majorité des maçons. En France, on rechercha le titre et les décors avec empressement ; on se soumit aux génuflexions ; mais l'intention et l'esprit du grade furent sans effet.

Source : http://www.boutiquefs.com/

Partager cet article

Commenter cet article