Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

Proudhon franc-maçon

6 Avril 2012 Publié dans #histoire de la FM

Né à Besançon le 15 janvier 1809 et mort à Passy le 19 janvier 1865, Pierre-Joseph Proudhon fut sociologue, économiste et publiciste français. Si il est définit comme une personnalité éminente du socialisme, celui-ci se qualifia volontiers d’anarchiste. Fils d’une famille peu aisée, il entra malgré tout à l’age de dix ans au collège royal de Besançon. A l’age de dix neuf ans, il embrassa la carrière de typographe. Corrigeant des œuvres religieuses, il put apprendre et se perfectionner en grec et en latin ,ce qui lui permis une meilleur appréhension théologique. Durant une courte période, il eut à gérer une petite imprimerie sans pour autant y réussir. A la suite de quoi, il devint, en 1842, chef de contentieux et du service financier dans une entreprise de transport. Il quitta cette entreprise en 1847 pour s’établir à Paris et où la même année, il devint franc-maçon. Il écrivit, en 1839, un traité intitulé « L'Utilité de la célébration du dimanche ». A Paris, il découvrit l’idéologie socialiste.Entraînant en 1840 une publmication clairement politique au titre évocateur «Qu'est-ce que la propriété ? » et où il donnera pour réponse la propriété, c'est le vol. Il publia également une autre œuvre en l’an 1846 qui constituera une pillier majeur de sa pensée politique et dont le titre sera le « Système des contradictions économiques ou Philosophie de la misère ».Après la révolution française de 1848, Pierre-Joseph Proudhon exerça la profession de journaliste pour principalement quatre journaux qu’il publiera lui même avec toute la notoriété qu’il en tirera par la suite. Durant la seconde république, il tenta la création d’une banque populaire, mais pour des raisons frauduleuses plus ou moins évidente, il se vit condamné puis emprisonné à la prison Sainte-Pélagie pour le délit de presse d'offense au Président de la République » . Condamnation qui ne sera pas la dernière car sous le second empire et par la publication de son livre « Nouveaux Principes de philosophie pratique » il se verra a nouveau mis en défaut, il s'exila alors en Belgique, Amnistié durant l’année 1860, il put revenir en France. Il fut l’un des tout premier auteur à se désigner en tant qu’ anarchiste. Il écrivit dans son œuvre intitulé « Du Principe fédératif « que la "notion d' anarchie politique peut être parfaitement rationnelle. Proudhon se fit l'apôtre d'une nouvelle voie, celle qualifiée de socialisme scientifique prenant la forme du fédéralisme autogestionnaire. Ce Fédéralisme a pour fondation deux structures à savoir l’une liée aux activités économiques et la seconde à liée à la politique. Ces dualité structurelle sans pour autant fusionner celle-ci se doivent de coopérer. D’un point de vue politique, la « démocratie politique fédérative » se verrait fondée sur un ensemble de régions auto-administrées qui accepterons de s’associer à un Etat républicain fédéral. Cet Etat fédéral aurait une fonction exécutif très faible, et un système bicaméraliste composé d’ une Chambre des régions et d’une Chambre des professions. Puis par la suite des Nations entières pourraient à leur tour s’unir pour former des confédérations. En 1863, Pierre-Joseph Proudhon imagina une Europe composée d’une Cour de justice, d’un marché commun et qui serait doté d’un budget qui lui soit propre.

source : http://federalisme.free.fr/

Partager cet article

Commenter cet article