Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

Qu'est-ce que le triangle ?

28 Mai 2012 , Rédigé par MGL Publié dans #Planches

Selon le dictionnaire Robert:
Le triangle est une figure géométrique, un polygone à trois côtés, trois angles et trois sommets. On distingue trois types de triangle :
Le Triangle isocèle (2 cotés égaux)
Le Triangle équilatéral (3 cotés égaux)
Le Triangle rectangle ou scalène (3 cotés inégaux avec un angle droit)

On parle également de :
Triangle de signalisation routière pour prévenir les usagers de l’immobilisation d’un véhicule en pleine voie de circulation.
Il peut aussi désigner un instrument de musique à percussion, fait d’une tige d’acier repliée, sur laquelle on frappe une baguette.
En géométrie euclidienne, un triangle est une figure plane, formée par trois points et par les trois segments qui les relient.

La dénomination de « triangle » est justifiée par la présence de trois angles dans cette figure, ceux formés par les segments entre eux. Les trois points sont : les sommets du triangle, les trois segments: ses côtés, et les trois angles: ses angles.

Le triangle est une figure géométrique élémentaire, à l'instar du point, de la droite ou du cercle. Il constitue depuis l'Antiquité une réserve inépuisable de propriétés, d'exercices et de théorèmes mathématiques de difficultés variées.

Le triangle est aussi le profil de la pointe d'une flèche, le symbole de la direction, de la détermination, de la pénétration. C'est le profil de l'aile d'un deltaplane ou du Concorde, des avions de chasse modernes.

Dans certaines sociétés traditionnelles, c'est le symbole de la femme, car c'est la forme de la pilosité pubienne ; par exemple, le foyer (entendons par là le feu) entretenu par la femme est constitué de trois pierres disposées sous la forme d'un triangle.

AU SENS MACONNIQUE

Avant même le début du christianisme, le philosophe Xénocrate (339-314av.J-C) avait qualifié :
Le Triangle Equilatéral de « divin »
Le triangle Isocèle de « démoniaque »
Le triangle Scalène d’« humain » (imparfait).

Le Triangle désigne parfois un groupe de maçons formé de moins de sept Frères. Structure maçonnique reconnue d'une obédience, se réunissant, particulièrement dans des lieux ou la maçonnerie n'est pas bien implantée. Les membres d'un triangle ne peuvent pas initier.

Accessoirement le terme de Triangle est usité par les maçons pour indiquer le poids du repas ou d'un banquet c'est-à dire la quotte part de chacun aux agapes!

Le Triangle est l’Emblème capital de la FM parce qu'il réunit TROIS en UN, rappelant ainsi le Ternaire des anciens. Il évoque le travail profond de l'esprit se matérialisant par l'élaboration de la thèse, de l'antithèse et de la synthèse.

Le Triangle réalise l'équilibre entre deux forces opposées: l'Actif et le Passif.

 

Le « Delta Lumineux », lui-même, hérité de la tradition pythagoricienne est représenté par un triangle isocèle dont la pointe désigne l’homme et la base le ciel. Ses Côtés, suivant la symbolique des nombres indiquent respectivement le ciel, la terre et l’homme. Au Grand Orient de France, ses trois côtés sont aréolés de sa devise: Liberté, Egalité, Fraternité.

Le Triangle lumineux ou le Delta, placé à l'orient derrière le vénérable Maître et l'oeil qui s'y trouve représente la Science qui éclaire les hommes. L'oeil ouvert, pour ne pas dire mi-clos, figure la conscience qui dirige, la sagesse vigilante qui observe le principe du bien et fixe le mal pour le vaincre.

Il symbolise, sur le plan physique , le soleil visible d'où émane la Vie et la Lumière, sur le plan astral le Verbe, le logos ou le principe créateur et sur le plan spirituel ou divin, le Grand Architecte de l'Univers.

Par ailleurs, il faut noter que le Delta lumineux placé au centre d'un soleil apparaît sur de nombreux documents que comportent la déclaration universelle des droits de l'homme et du citoyen, symbolisant la lumière que ce texte apporte à chacun.

Le Triangle symbolise la Trinité divine dans la religion Catholique mais n'en constitue pas une exclusivité, car en Maçonnerie également, on traduit les trois côtés du triangle par les formules:
· Bien penser- Bien dire-Bien faire

ou par
· Naissance - Vie -Mort

ou encore par la devise:
·
Liberté - Egalité - Fraternité

Pour marquer son aversion envers la Françmaconnerie, un membre du clergé Mgr Barbier de Montault déclara au XVIIème (17ème) siècle en parlant du Triangle: « Nous devons le repousser, parce que les francs-maçons en ont fait leur symbole:ils l'ont emprunté à l'Eglise, qui avait
donné la Trinité créatrice pour patronne aux architectes et aux maçons. »

ET pourtant, la trinité se retrouve dans des Civilisations et Religions beaucoup plus anciennes que le Christianisme:
En Egypte Antique on peut citer: la Triade Osirienne: Osiris, Isis, Horus.
En Inde: la Trimourti hindoue: Brahma (créateur), Vishnou,(conservateur)Civas (destructeur)
En Perse: Auramazda ou Ormazd (le sage le génie),Vohu Manô (la bonne pensée), Asha Vahista (la plus parfaite justice)

On pourrait ainsi multiplier les exemples de « trinités » dans la plupart des religions.

Dans un esprit moins polémique, le rituel de mon grade indique que « trois dirigent les travaux de la loge » en l'occurrence le Vénérable Maître, le 1er Surveillant et le 2ème Surveillant. La disposition triangulaire des trois assesseurs fait montre du symbolisme Maçonnique.

Le Vénérable et les deux surveillants, qui « dirigent » la Loge, constitue le Triangle de commandement.

Les officiers dans leur ensemble se situent parfaitement au sommets d'une étoile à six branches encore appelée « Sceau de Salomon ».

Ainsi nous pouvons distinguer à travers cette étoile à six(6) branches une multitude de triangles très opérationnelles dont voici quelques uns :

- Le Triangle d'Autorité ou de Commandement ou encore du Maillet formé par le Vénérable et les deux surveillants qui veillent au bon déroulement de la Tenue et à la distribution de la Parole.
- Le Triangle Rituel constitué par le V\M\, le M\C\, et le Grand Expert pour assurer la bonne exécution du Rituel.

- Le Triangle de Sécurité incarné par le V\M\, le couvreur et le 1er Surv\ pour contrôler la couverture du temple.

- Le Triangle de la Parole assuré par le V\M\, le secrétaire (officier de la parole fixée) et l'orateur (officier de la parole orientée).

- Le Triangle des Moyens relie le V\M\, l'Hospitalier et le Trésorier pour coordonner les ressources et les charges de la Loge.


La dissection faite des potentialités de triangles dont le sceaux de Salomon renferment, nous permet de distinguer deux principaux Triangles:
· dans le sens Ascendant formé par le Vénérable et les deux surveillants
· et dans le sens Descendant par l'Orateur, le Secrétaire et le Couvreur.

Ce sceau est interprété comme la spiritualisation de la matière dans le sens ascendant et la matérialisation de l'esprit dans le sens descendant.

Par ailleurs le Vénérable forme également un Triangle à l'Orient avec les deux luminaires (le Soleil et la lune) les trois lumières de la loge, ce qui nous rappelle cette interrogation de notre rituel :

- Qu'as-tu vu lorsqu'on t'as donné la lumière?
- Le soleil, la lune et le Maître de la loge.

Au final, il apparaît que le Triangle soit le plus évident de la matérialité du nombre TROIS dans le symbolisme maçonnique. Dans le rituel maçonnique, le chiffre TROIS a une place de choix. A l'intérieur même du temple, il nous sollicite et nous interpelle sans cesse à travers les symboles et les signes : l'âge de l'apprenti = 3ans ; les 3 pas de l'apprenti vers l'Orient, les 3 coups de maillets pour la distribution de la parole pendant les tenue et la batterie.

Mais pour suivre une bonne chronologie où est donc la place du deux?

Prenons par exemple les pas de l'apprenti; il se fait en deux temps. Pareille pour la batterie et les trois coup de maillet pour ouvrir et fermer les travaux de la loge.

Si la dualité est dynamique on peut néanmoins se poser la question de savoir si on doit en rester là?
La dualité s'achève par l'existence d'un troisième terme. L'esprit ne peut distinguer que ce qu'il peut embraser et unir dans cet embrasement.

C'est ainsi que j'en ai conclu que le chiffre deux est générateur du trois.

En d'autres termes, le chiffre trois correspond à la synthèse qui jaillit de la thèse et de l'antithèse.

En bref, le trois est la résultante qui naît de l'action et de la réaction c'est-à-dire de deux forces opposées ou parfois successives.

Par cette même opération, l'apprenti ne vivrait-il pas en loge sa propre gestation quand il reçoit en loge une pléthore d'idées qui vient se heurter à son devoir de silence, n'est-ce pas pour mieux préparer l'éveil de sa pensée et par la même occasion l'éclosion de sa parole ?

La synthèse par le trois, le triangle est-elle la seule possibilité de l'esprit? N'est-ce pas s'arrêter facilement ?

Ainsi les trois piliers qui entourent le tapis de loge ne montrent-ils pas la nécessité d'un quatrième (Pilier) pour la stabilité? L’œil dans le triangle ne nous laisse t-il pas entrevoir un quatrième point?

Pour terminer, J'évoquerai ici la truelle, non seulement pour sa forme triangulaire certaine, mais aussi pour son symbole.

Lors d'un voyage, j'ai pu observer, une truelle que le vénérable maître utilisa pour sceller symboliquement les lèvres du nouvel apprenti pour lui retirer la parole avant de l'envoyer sur la colonne du Nord.

Par la suite, j'ai appris que la truelle désignait également la Cuillère pendant les agapes et symbolise par dessus tout la garantie de la cohésion de tous les frères d'une loge en particulier et de tous les francs-maçons en général. Il nous rappelle nos liens Fraternels. En traitant ce sujet, j'ai été interpellé non seulement par sa forme mais aussi par son symbole pourtant je ne saurais vous en dire plus puisque je ne sais pas encore m'en servir.

Pour conclure, le Triangle, tel que je viens de l'exposer a une stricte correspondance avec le chiffre 3, ce qui m'a permis de revisiter toutes les arcanes de mon grade, le rapport entre eux et surtout l'utilisation concrète du Triangle au service de la loge.

Les épreuves de l'initiation décrivent le triangle pointe en haut de mon tablier, le sens ascendant du feu intérieur. L'épreuve de l'AIR (1er Voyage se fait auprès du 2 ème Surveillant), l'épreuve de l'eau (2ème Voyage auprès du 1er Surveillant) et l'épreuve du feu (3ème Voyage auprès de l'Orient).

Cet appel à mon feu interieur, à mon dynamisme ou plutôt à mon principe créateur, ne sollicite t-il pas l'oeuvre de mon esprit, la recherche des angles de travail pour me dégrossir? Car ne nous y trompons pas « la pierre brute », c'est bien de nous qu'il s'agit.

J'ai dit Très Vénérable Maître

M\G\ L\

Source : www.ledifice.net

Partager cet article

Commenter cet article