Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

Qui sont les francs-maçons rennais ?

3 Mai 2013 , Rédigé par Nicolas Legendre Publié dans #Royal York GLNF N°1538

La une du Mensuel de Rennes de mai 2013.

Il y a parmi eux des Rennais « qui comptent ». Mais aussi des citoyens lambda… ou presque. Extrêmement discrets, les francs-maçons de la capitale bretonne forment un microcosme hétérogène. Le Mensuel de mai, sorti en kiosque ce vendredi, consacre une quinzaine de pages d'enquête exclusive sur les loges rennaises.

« Vous avez déclenché une tempête dans le milieu maçonnique rennais. J’ai reçu au moins une dizaine de mails aujourd’hui de gens attirant mon attention sur la nécessité de vous tenir à l’écart. Vous foutez la trouille ! Vous dérangez les gens qui veulent vivre leur franc-maçonnerie tranquille. » C’est un « frère » de la capitale bretonne, interrogé dans le cadre de ce dossier, qui parle. Quelques instants auparavant, une autre source nous confiait ceci : « Ils sont tous hystériques ! Je reçois des appels sans arrêt à propos de cet article. » La veille et l’avant-veille, déjà, des échos semblables affolaient nos écrans radars.

Mardi 16 avril 2013. Le Mensuel enquête depuis plus de trois mois sur les arcanes de la franc-maçonnerie rennaise. Ça se sait. Pas étonnant : dans ce genre de cas, le téléphone arabe maçonnique surchauffe. Cela nous revient aux oreilles façon caisse de résonance. A tel point qu’on a l’impression de déflorer un scandale international, alors qu’on investigue sur une société initiatique ayant temple sur rue dans une ville de province. Point de Watergate ici, donc. Simplement un univers méconnu et quasi absent des médias locaux. Un monde attaché à la tradition mais en phase de mutation, composé d’individus le plus souvent soudés mais parfois en guerre, et de chapelles hétéroclites bien que liées entre elles. Un microcosme d’hommes et de femmes souvent actifs dans la cité, mais se réunissant pour diverses raisons à l’abri de son regard. Principal point commun entre les frères rennais : une discrétion de biche.

La région compte, selon nos estimations, moins de mille francs-maçons répartis dans une dizaine d’obédiences. C’est peu, comparé à la proportion d’initiés dans d’autres territoires français (Sud-est, Paris, Nord…). Jean Hanry, maçon depuis trente ans, est membre de l’atelier La Parfaite amitié de la Grande loge de France (GLDF), dont les frères se retrouvent à Saint-Jacques-de-la-Lande. Ce retraité de l’inspection académique explique : « La Grande loge de France compte cinq loges à Rennes pour 400 000 habitants dans l’agglomération. A Lille, c’est 42 loges pour un million d’habitants ! » Rennes et la Bretagne constituent donc des terres de mission pour la franc-maçonnerie, malgré une implantation séculaire...

Guerres interne, réseaux d'affaires, baisse d'influence... Découvrez la suite de cette enquête de 15 pages dans Le Mensuel sorti en kiosque aujourd'hui.

Source : http://www.rennes.lemensuel.com/actualite/article/2013/05/03/qui-sont-les-francs-macons-rennais-14309.html

Juste une remarque rapide. La RL Royal York N° 1538 et crée par mes soins en janvier 2006 est au cœur de cet article très bien documenté. Ce qui est étonnant, voire plus, est que le journaliste ai pu prendre une photo de la bannière de cette RL pour la publier. Cela suppose des « contacts » en interne à la GLNF car l’hypothèse d’une « photo volée » me semble peu probable. A suivre… T.D

Partager cet article

Commenter cet article