Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

RAPMM Réception 4ème Degré Maître Secret (1)

5 Juillet 2012 , Rédigé par Rituel RAPMM Publié dans #hauts grades

Les travaux ayant été ouverts dans les formes rituelles précédemment indiquées.

 

Le Trois Fois Puissant Maître. - Mes Frères et Soeurs, il va être procédé à l'Initiation au 4èmedegré des Vénérables Maîtres ……………… Maître des Cérémonies, veuillez vous rendre auprès des récipiendaires. Vous leur ferez subir le tuilage aux trois premiers degrés, puis vous vous présenterez avec eux à la porte du Temple, après vous être assuré qu'ils sont décorés et préparés conformément aux prescriptions rituelles.

 

Le Maître des Cérémonies va vérifier que les récipiendaires sont en tenue de Maître: tablier, cordon, gants blancs et chapeau. Il pose sur le front de chacun d'eux un voile noir transparent au centre duquel est fixée une petite équerre argentée. Puis accompagné des récipiendaires le Maître des Cérémonies se présente à la porte du Temple où il frappe en Maître du 3ème degré.

 

Le Capitaine des Gardes. - Entrouvrant la porte... Qui vient ici ? Qui approche de ce lieu de tristesse et de chagrin ?

 

Le Maître des Cérémonies. - De l'Extérieur... Le Maître des Cérémonies, accompagnant des Vénérables Maîtres, régulièrement initiés au premier degré (apprentis maçons) et successivement élevés au deuxième degré (compagnons) puis au troisième degré (Maîtres). Des Maîtres Secrets, témoins de leur zèle et ayant reconnu leur intelligence les ont présentés afin qu'ils deviennent Maîtres Secrets. Sur la proposition de l'Atelier, le Suprême Conseil a demandé au Souverain Sanctuaire de leur conférer le 4èmedegré. Ils ont été nommés le ……………………………………...

 

Le Capitaine des Gardes. -  Trois Fois Puissant Maître, le Maître des Cérémonies se présente à la porte de la Loge, accompagnant des Vénérables Maîtres que le Suprême Conseil et le Souverain Sanctuaire a élevés au 4ème degré.

 

Le Trois Fois Puissant Maître. - Accordez leur l'entrée du Temple !

 

Le Maître des Cérémonies pénètre dans le temple, suivi des Récipiendaires qui font la marche de Maître. La porte est refermée sans bruit derrière eux. Le Maître de Cérémonies les conduit entre les colonnes, au centre de la Loge.

 

Vénérables Maîtres, après avoir présenté à notre loge de Perfection un morceau d'architecture et répondu de façon satisfaisante aux questions qui vous ont été posées, vous avez été élevés au 4ème  degré. Maître Secret, par le Suprême Conseil et le Souverain Sanctuaire du Rite Ancien et Primitif de Memphis-Misraïm. Les Maîtres Secrets qui vous ont proposés, vous connaissent et se portent garants de votre dévouement et de votre esprit fraternel. Il va donc être procédé à votre Initiation au 4èmedegré de notre Ordre Universel, dans les formes régulières et Traditionnelles.

Maître des Cérémonies, remplissez votre office !

 

Le Maître des Cérémonies retire aux récipiendaires leur décor de Maître, puis leur fait poser l'index et le médius de la main droite sur les lèvres.

 

Le Trois Fois Puissant Maître. - Vénérables Maîtres, lorsque vous avez été admis dans la Loge qui comporte les degrés d'apprenti, de Compagnon et de Maître, vous avez été initiés à chacun de ces degrés et le symbolisme vous en a été expliqué.Le nouveau degré pour lequel vous avez été proposés nécessite, lui aussi, une Initiation à laquelle il va être procédé. Vous venez d'être dépouillés de vos décors de Vénérables Maîtres : Symboliquement, cela signifie que ce que vous avez appris jusqu'à ce jour en Franc-Maçonnerie n'est rien auprès de ce qu'il vous reste à apprendre. Vous allez être, dans cette loge de Perfection, comme des apprentis dans la loge du premier degré. Toutefois, vous n'êtes pas, comme ceux-ci, des ignorants complets dont l'esprit reste marqué par l'état profane.

 

Nous savons qu'en obtenant les degrés de Compagnon et de Maître vous avez acquis deux degrés d'instruction. Mais cette instruction n'est pas complète, pas plus que n'est complète la perception de la lumière à travers le bandeau symbolique. Vous ne comprenez pas bien, de même que vous ne voyer pas bien. Nous vous dévoilerons tout à l’heure le point fondamental de la doctrine particulière de ce degré, mais avant tout vous devez savoir que la discrétion Maçonnique à laquelle vous vous êtes engagés par Serment lors de votre première Initiation et lors de chacune de vos augmentation de salaire, est encore plus stricte au 4èmè degré. Pour vous en manifester le symbole, nous allons vous clore les lèvres avec le Sceau du Secret.

Maître des Cérémonies, venez prendre sur l'autel le Sceau du Secret et allez clore symboliquement les lèvres des Vénérables Maîtres.

 

Le Maître des Cérémonies se rend à l'autel sous le signe du Secret. Le Trois Fois Puissant Maître descend lui aussi vers l'autel, sous le signé du Secret. De la main gauche il tend le Sceau au Maître des Cérémonies qui le saisit également de la main gauche, puis retourne vers les Récipiendaires. - Il retire les doigts posés sur les lèvres de ces derniers, les leur place sur le cœur et leur appuie le Sceau sur les lèvres. Il replace les Récipiendaires sous le signe du Secret et retourne vers l'Autel où il restitue le Sceau au Trois Fois Puissant Maître. Celui-ci remonte à son plateau.

 

Maître des Cérémonies, veuillez passer autour du cou des récipiendaires la corde à nœud coulant et les placer, en file indienne, chacun tenant l'extrémité de la corde (de la Sœur) du Frère qui le suit.

Vous prendrez vous-même l'extrémité de la corde (de la Sœur) du Frère placé en tête de file. Maître des Cérémonies faites abandonner le Signe du Secret aux Vénérables Maîtres et faites leur accomplir les quatre voyages symboliques.

 

Le Maître des Cérémonies conduit les récipiendaires, il leur fait faire un tour complet du Temple et les arrête devant l'autel.

 

Mes (Sœurs) Frères, la Franc-Maçonnerie vous a fait sortir du monde de l'ignorance, des préjugés et des superstitions. Elle vous a tiré de la servitude, de l'erreur. Vous ne vous forgerez point des idoles humaines pour agir aveuglément sous leur impulsion, mais vous déciderez par vous-mêmes de vos opinions et de vos actions. Vous ne prendrez pas les mots pour les idées et vous vous efforcerez toujours de découvrir l'idée sous le symbole. Vous n'accepterez aucune idée que vous ne compreniez et ne jugiez vraie.

 

Le Maître des Cérémonies fait accomplir aux récipiendaires, un 2ème tour du Temple.

Lorsqu'ils passent devant le Frère Inspecteur, cet officier frappe un coup de maillet B

Parvenus devant l'Autel, ils s'arrêtent une deuxième fois.

 

Ne vous payer pas de mots, n’accordez à qui que ce soit une confiance aveugle,  mais écoutez tous les hommes avec attention et déférence. Ayez la ferme résolution de les comprendre.

Respectez toutes les opinions, mais ne les acceptez pour justes que si elles vous apparaissent comme telles après les avoir examinées. Ne profanez pas le mot de Vérité en l'accordant aux conceptions humaines. La Vérité absolue est inaccessible à l'esprit humain; il s'en approche sans cesse, mais ne l'atteint jamais.

 

Le Maître des Cérémonies et les récipiendaires continuent le 2ème voyage.

 Quand ils passent devant le Frère Inspecteur cet officier frappe deux coups de maillet

BB  Ils s'arrêtent une troisième fois devant l'Autel.

 

Quelque admiration que vous inspire le spectacle de l'Univers, du Macrocosme au Microcosme, souvenez-vous que vous ne l'admirez qu'en proportion de votre faiblesse en présence de son immensité. Il n'y a de réellement admirable que la Loi Universelle qui régit toutes les choses dans leur ensemble et chaque chose dans son détail.

 

Le Maître des Cérémonies et les récipiendaires continuent par le 3ème voyage.

Quand ils passent devant le Frère Inspecteur, cet officier frappe trois coups de mailletBBB  Ils s'arrêtent une quatrième fois devant l'Autel.

 

Ce que la Franc-Maçonnerie vous demande, c'est d'aimer la Justice, de la révérer, de marcher dans ses voies, de la servir de tout votre coeur et de toute votre âme.

 

Le Maître des Cérémonies et les récipiendaires terminent le 4ème voyage.

Quand ils passent devant le Frère Inspecteur, ils s'arrêtent.

 

Le Frère Inspecteur. - Frappe quatre coups de maillet BBBB

Qui voyage ainsi avec vous, Maître des Cérémonies ?

 

Le Maître des Cérémonies. - Des Vénérables Maîtres qui cherchent la Parole Perdue.

 

Le Frère Inspecteur. - Hélas! Elle n'a pas encore été retrouvée. Que demandez-vous pour ces Vénérable Maîtres ?

 

Le Maître des Cérémonies. - L'Initiation au quatrième degré de Maître Secret.

 

Les sentences ci-après doivent être prononcées lentement, d'un ton soutenu mais sans forcer la voix.

 

L'Orateur. - Malheur à ceux qui aspirent à ce dont ils sont indignes !

 

L'Hospitalier. - Malheur à ceux qui veulent assumer une charge qu'ils ne peuvent pas porter !

 

Le Trésorier. - Malheur à ceux qui acceptent légèrement des devoirs et qui ensuite, les négligent !

 

Le Frère Inspecteur. - Sachez, mes (Sœurs) Frères, que l'idéal de la Franc-Maçonnerie est l'accomplissement du Devoir porté jusqu'au Sacrifice. Etes-vous prêts à faire votre Devoir en toute circonstance et quoi qu'il puisse vous en coûter ?

 

Les Récipiendaires. - Chacun son tour.

Je le suis !

 

Le Frère Inspecteur. - Vos travaux peuvent n'être pas récompensés, car celui qui sème ne récolte pas toujours. Etes-vous prêts à accomplir le Devoir parce qu'il est le Devoir, "sans songer à la récompense" et à être satisfait de l'approbation de votre seule conscience ?

 

Les Récipiendaires. - Chacun son tour.

Je le suis !

 

Le Frère Inspecteur. - S'il en est ainsi, souvenez-vous de cette maxime :

" Il n'est nullement besoin d'espérer pour entreprendre ni de réussir pour persévérer ".

 

Les Récipiendaires. - Chacun son tour.

Je m'en souviendrai.

 

Le Frère Inspecteur. - Avancez devant l'Autel Sacré et là, contracter une alliance avec nous en vous engageant à accomplir toujours les Devoirs du quatrième degré.

 

Les Récipiendaires sont conduits devant l'Autel et placés, face à l'Orient sous le Signe du Secret. Le Maître des Cérémonies donne à chacun un flambeau allumé, tenu dans la main gauche.

 

Le Trois Fois Puissant Maître. - Qui reste ainsi devant l'Autel sous le signe du Secret ?

 

Le Maître des Cérémonies. - Ce sont des Vénérables Maîtres qui ont été régulièrement examinés, ils ont fait les quatre voyages et répondu convenablement aux questions du Frère Inspecteur. Ils attendent maintenant ici, de recevoir l'investiture de Maître Secret.

 

L'Orateur. - Le Devoir est pour nous aussi inflexible que la Fatalité !

 

L'Hospitalier. - En santé ou en maladie, en prospérité ou en adversité, le Devoir est pour nous aussi exigeant que la Nécessité !

 

Le Trésorier. - Le Devoir s'impose à nous, le jour comme la nuit. Dans le tumulte de la cité, dans la solitude du désert, le Devoir est avec nous, toujours impératif comme la Destinée !

 

Le Trois Fois Puissant Maître. - Vous entendez, Vénérable Maîtres !

Reconnaissez-vous sans réticence que le Devoir est la grande Loi de la Franc-Maçonnerie, inflexible comme la Fatalité, exigeant comme la Nécessité, impératif comme la Destinée ?

Baissez la main et répondez.

 

Les Récipiendaires. - Chacun son tour.

Je le reconnais.

 

Le Trois Fois Puissant Maître. - Que cherchiez-vous dans vos voyages ?

 

Le Maître des Cérémonies. - La Vérité et la Parole Perdue.

 

Le Trois Fois Puissant Maître.          

Telle la Lumière que vous portez, et que vous ne voyez qu'imparfaitement au travers du bandeau qui trouble votre vue, la Vérité est une lumière que l'homme perçoit plus ou moins confusément. Elle peut pourtant se révéler dans tout son éclat à celui qui veut ouvrir les yeux et regarder.

"La route du Devoir mène sûrement à la Vérité". Mais cette route est longue et difficile et, parce qu'il tente de l'abréger en prenant des sentiers, l'homme s'égare dans le labyrinthe de l'erreur. Si vous voulez trouver la Vraie Lumière et la Parole Perdue, inclinez-vous devant notre Autel sacré contractez une sincère alliance avec nous ; prenez l'obligation de garder fidèlement les secrets et de remplir les devoirs du 4ème degré. Debout, Soeurs et Frères Maîtres Secrets !

Vénérables Maîtres, posez votre main gauche tenant le flambeau, sur le volume de la Loi Sacrée, puis les deux premiers doigts de votre main droite sur votre cœur, vous allez répéter après moi, en articulant à haute voix, la formule du serment.

 

 Moi    …….., en présence du Grand Architecte de l'Univers et des Frères ici assemblés, je fait solennellement et sincèrement alliance avec eux, et m'engage par serment à ne jamais révéler aucun des secrets de ce degré à aucune personne au monde autre que celles qui y ont droit, et après avoir été dûment autorisé à le faire. Je promets et je jure, en outre, allégeance au Suprême Conseil et au Souverain Sanctuaire du Rite Ancien et Primitif de Memphis-Misraïm, obéissance à ses Règlements, statuts et édits, suivant les principes et les anciennes Traditions Maçonniques ; obéissance aux règlements de la Loge des Maîtres Secrets et de Perfection à laquelle je vais appartenir pendant trois années au moins, et ce aussi longtemps que je continuerai d'être membre de cet Atelier. En outre, je promets et je jure de rester fidèle jusqu'à la mort à tous les devoirs que je suis requis d'accomplir envers l'Humanité, envers mon Pays, envers ma Loge, envers ma Famille, envers mon Frère, envers mon Ami ; de ne jamais manquer à ma Patrie, à ma Loge, à ma Famille, à mon Frère ou à mon Ami, en cas de nécessité, détresse, danger et persécution".

 

Pause.

 

Maître des Cérémonies, retirez le flambeau, la corde et le bandeau des récipiendaires et qu'ils se placent sous le signe du secret. Le Maître des cérémonies exécute l'ordre.

 

Le Trois Fois Puissant Maître. - Mes (Sœurs) Frères, vous étiez plongés dans l'obscurité ; nous vous rendons la Lumière et plaçons vos pieds sur le chemin du Devoir qui conduit à cette vraie Lumière dont ceci est l'emblème. Que cette équerre qui fut posée sur votre front vous rappelle toujours que vous devez marcher droit devant vous et ne pas vous laisser entraîner dans les sentiers fleuris de l'Erreur. Qu'elle vous rappelle aussi que vous êtes maintenant passée de l'équerre au compas, comme le géomètre passe des lignes droites et des angles par lesquels il mesure la surface de la Terre aux grandes courbes et aux cercles par lesquels il mesure le mouvement des astres. Vous commencez, maintenant, à vous élever au-dessus de la surface de la terre et à pénétrer dans les hautes régions de la Connaissance Spirituelle. Vous voyez notre Loge en deuil et les Frères encore plongés dans la douleur que leur a causée la mort du Maître Hiram. A la suite de cette mort, la Lumière et la Vérité ont été éclipsés, l'Ignorance et l'Erreur répandent partout la tristesse et les Ténèbres. La douleur provoquée par la perte de ceux que nous aimons est naturelle, mais les lamentations sont stériles et nous devons nous rappeler que ce n'est pas seulement la disparition d'un ami et d'un bienfaiteur qui nous afflige: nous déplorons aussi la perte de la Vraie Parole, dont nous sommes maintenant privés. Nous devons donc inlassablement la rechercher, jusqu'à ce qu'elle soit retrouvée

Partager cet article

Commenter cet article