Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

RAPMM ; tenue blanche ouverte

20 Décembre 2012 , Rédigé par RAPMM Publié dans #Rites et rituels

PRÉPARATION DU TEMPLE

Le Temple n'est éclairé que par les appliques lumineuses communes; les piliers sont en place, dépouillés de toute bougie, à l'emplacement du Carré long. À l'intersection de leurs diagonales, est une petite table recouverte d'une nappe bleue. Sur cette nappe, disposés côte à côte, sont les trois « Joyaux » de la Loge et le Livre sacré, ouvert à l'Évangile de saint Jean. Un flambeau garni d'une bougie neuve est placé derrière ces Outils, et une épée est disposée en dessous et en travers de la nappe, sur le Livre Sacré. Le tout est recouvert d'une nappe bleue.

Le flambeau à trois branches est garni ostensiblement de bougies neuves, ainsi que ceux des Surveillants, mais seuls les luminaires électriques sont allumés.

Les épées sont en place ainsi que les maillets afin de rendre les honneurs si ceux-ci sont prévus.

Les Officiers, portant leurs décors, sont à leur plateau recouvert de leur nappe, les Sœurs et les Frères occupent le premier rang des Colonnes du Midi et du Nord, décorés de leur Cordon de Maître, Apprentis et Compagnons compris. Les invités profanes prennent place sur les rangées intérieures du Midi et du Nord; l'Expert et le Maître de Cérémonies veillent à ce qu'il en soit ainsi.

Au seuil du Temple, le Couvreur contrôle l'entrée des visiteurs profanes.

 

Si les Sœurs portent habituellement une robe rituelle, elles la revêtent pour cette circonstance. Comme les Frères, elles sont gantées de blanc.

OUVERTURE DES TRAVAUX

 

VÉNÉRABLE    - O -

            F.˙. Premier Surv.˙., pouvons-nous ouvrir les Travaux comme à l'accoutumée?

 

PREMIER SURVEILLANT

            Nous ne le pouvons, Vénérable Maître, le temple n'est pas couvert, les Parvis ne sont pas déserts, les profanes ne sont pas écartés, nous ne sommes pas en sûreté.

 

VÉNÉRABLE

            F.˙. Second Surv.˙., ne pouvons-nous pas, ainsi qu'il en était dans les mystères antiques, faire entrevoir à nos visiteurs profanes la Lumière qui est l'âme même de notre séculaire Fraternité?

 

SECOND SURVEILLANT

            Nous le pouvons certainement, Vénérable Maître, avec prudence, mais aussi avec générosité. Car c'est la mission de notre Ordre de la faire rayonner dans le monde profane.

 

VÉNÉRABLE

            Puisqu'il en est ainsi, permettons aux symboles de se manifester! Frère Maître de Cérémonies et Frère Expert veuillez dévoiler les trois Joyaux de la Loge, et laisser en partie rayonner leur lumière, sans toutefois les assembler selon l'usage.

                                    Les Frères susdits se rendent, avec la canne et l'épée, de chaque côté de l'autel central, le dévoilent, allument le flambeau, et regagnent leur place.

 

VÉNÉRABLE    - O -

            Mesdames et Messieurs, mes Sœurs et mes Frères, je déclare ouverts les Travaux blancs au sein de la R.˙. L.˙. N…. , au zénith de Montréal.

 

                                    Il souhaite la bienvenue aux visiteurs et donne la parole à l'Orateur de la soirée

FERMETURE DES TRAVAUX

 

VÉNÉRABLE    - O -

            L'ordre du jour étant épuisé, nous allons procéder à la fermeture des Travaux blancs.

            F.˙. Premier Surv.˙., l'instant est-il venu où nous devons nous séparer?

 

PREMIER SURVEILLANT

            L'instant est venu, Vénérable Maître, où les symboles doivent se revoiler, où la Lumière s'estompe, et où nous devons nous séparer.

 

VÉNÉRABLE

            F.˙. Second Surv.˙., ces Travaux blancs porteront-ils leurs fruits?

 

SECOND SURVEILLANT

            Gestes et paroles, symboles et images portent en eux leur destin, Vénérable Maître, et la graine ne germe que si la terre est féconde.

 

VÉNÉRABLE

            Souhaitons donc, mes Sœurs et mes Frères, que ces Travaux blancs portent leurs fruits, et permettent de dissiper les erreurs et les préjugés!

            Frère Maître de Cérémonies et Frère Expert, veuillez procéder au revoilement des symboles sacrés.

                                    Les Frères susdits se rendent à l'autel, éteignent le luminaire et replacent le voile bleu sur l'ensemble. Puis ils reviennent à leur place.

 

VÉNÉRABLE    - O -

            Mesdames et Messieurs, mes Sœurs et mes Frères, je déclare fermés les Travaux blancs de la R.˙. L.˙. N…., au zénith de Montréal.

            Je prie les Sœurs et les Frères de bien vouloir ne quitter le temple qu'après nos visiteurs profanes.

            Frère Gardien, veuillez bien en ouvrir les portes.

Partager cet article

Commenter cet article