Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

REAA ; Réception au 29ème degré (2)

25 Juin 2012 , Rédigé par Rituel du 29ème degré REAA Publié dans #hauts grades

LA DISCIPLINE DE L’ARCANE.

V.P. F. Diacre, faites votre devoir.

F. Diacre (sur le seuil) L’Ecclésie est ouverte, vénérable Presbytre

V.P. FF\ Épiscopes, aidez-moi à m’assurer si tous les FF \ présents sont des fidèles. Debout et à l’ordre, mes FF\Les deux Épiscopes remontent les colonnes et, de retour à leur stalle, font connaître s’ils répondent de leur colonne.

V.P. A moi, mes FF \, par le signe et la batterie du grade. Lecture du tracé de la dernière tenue et de la correspondance.

V.P. F. Diacre, voyez si les catéchumènes se trouvent au parvis. Le Diacre sort. Il revêt le candidat principal d’une robe blanche, puis il frappe du dehors en chevalier du Soleil

V.P. Faites voir qui frappe ainsi. Le gardien entrouvre la porte.

F. Diacre (du seuil) Ce sont des chevaliers du Soleil qui aspirent à pénétrer dans le royaume du légendaire Prêtre Jean.

V.P. Que cherchent-ils ?

F. Diacre Le berceau de la lumière et la plénitude de la gnose.

V.P. S’ils l’obtiennent, quel usage en feront-ils ?

F. Diacre ils s ‘en serviront pour éclairer les pauvres soldats du Temple, afin que ceux-ci puissent encore une fois reconstruire l’édifice sacré.

V.P. Que doit être ce troisième Temple ?

F. Diacre Le sanctuaire de la Justice et de la Liberté.

V.P. Qu’on leur donne l’entrée de l’Ecclésie. Le Diacre entre et conduit les catéchumènes devant l’autel.

V.P. Mes FF \, nous vous avons demandé de réfléchir sur les faiblesses de votre caractère. Nul ne se connaît mieux que soi-même, s’il fait appel au juge intérieur qui se nomme la conscience. L’avez-vous fait ?

Réponse des catéchumènes

V.P. Vous engagez-vous à garder le secret des mots, signes, symboles et attouchements par lesquels les chevaliers de Saint-André, Grands Écossais, se reconnaissent ; et à ne rien révéler de ce qui pourrait se passer dans os mystères, sans en avoir reçu la permission expresse du Vén \ Presbytre ou des Épiscopes ? Si tel est le cas, veuillez poser la main droite sur les trois Grandes Lumières de la Franc-maçonnerie et dire : « je m’y engage ».

V.P. Y a-t-il parmi les assistants quelqu’un qui nourrisse contre un des catéchumènes un sentiment de défiance ou de haine, qui ait à lui reprocher quelque injustice personnelle ou quelque manquement à ses devoirs de maçon ; qui enfin, pour un motif quelconque s’oppose à sa réception ? Si l’assistance est muette, le V.P. poursuit

V.P. Je puis donc vous admettre à la Discipline de l’Arcane en vous communiquant le sens profond du mot Ichtus, dont vous ne possédez jusqu’ici que le sens apparent. Le F. Diacre fait asseoir les catéchumènes, à l’exception du candidat principal. Le F. Diacre conduit le catéchumène devant la stalle du Grand Instructeur

F. Diacre Iota

Catéc. Iesous

Gr. Instr. Is, la Force. Le F. Diacre conduit le catéchumène devant l’autel.

F. Diacre Chi

Catéc. Christos

Gr. Instr. Chronia, dans le temps. Le F. Diacre conduit le catéchumène devant la stalle du Scribe

F. Diacre Thêta

Catéc. Théou

Scribe Théou, de Dieu Le F. Diacre conduit le catéchumène devant la stalle du 2ème Épiscope.

F. Diacre Upsilon

Catéc. Uios

2ème Epis. Uperchronou, au-dessus du temps. Le F. Diacre conduit le catéchumène devant la stalle du 1er Épiscope.

F. Diacre Sigma

Catéc. Sôter

1er Epis. Sumbolon, symbole.

Gr. Instr. Iesous Christos Theou Uios Sôter

V.P. (Coup de maillet) Is Chronia Theou Uperchronou Sumbolon

V.P. « La force dans le temps est le symbole de Dieu au-dessus du temps » ou « La force temporelle est le symbole du Dieu intemporel » Comme le suggère l’Écossisme, « La force qui se révèle dans la conscience comme la cause ultime de tous les phénomènes est une réalité relative qui nous indique la réalité absolue. Tout ce qui se manifeste dans l’univers et le temps symbolise Dieu, G\A\ de l’U\ »

Gr. Instr. Nous donnons à la Réalité unique et absolue, dont tout procède mais dont la nature est inconnaissable, le nom qui dans nos langues symbolise le mieux une source de vie : le nom de Père, que nous représentons par le symbole de l’infini ou, pour rester dans les données traditionnelles du grade, par le tétragramme sacré des Hébreux. De cette Réalité unique et absolue procède le Logos, première manifestation intelligible de toute activité dans l’Univers. Ce Logos qui a introduit la lutte dans le monde et la corrige par l’amour, nous le nommons le Premier-Né du Père. Mais un agent non moins puissant ramène l’Univers à l’Unité en dissipant les ténèbres qu nous cachent la Réalité ultime. Cet agent nous l’appelons Esprit ou Paraclet, représenté dans l’iconographie par une colombe.

V.P. Cette doctrine qui inspira les gnostiques du II° siècle, pénètre et vivifie l’Évangile de Jean, Presbytre d’Éphèse. Il fut transmis à ses successeurs, les Patriarches Johannites et, par eux, à l’Ordre du Temple. Après la dissolution de l’0rdre, en 1312, les Templiers survivants gagnèrent l’Écosse où ils transmirent le 4èmeÉvangile aux chevaliers de Saint-André.
V
\ F \ Grand Instructeur, faites-nous connaître le premier chapitre de cet Évangile.

Gr. Instr. (monte à l’Ambon) Que la Paix soit avec vous.

V.P. Et avec votre esprit.

Gr. Instr. (Lit le premier chapitre de l‘Évangile de Jean)
1. Au commencement était le Verbe,
et le Verbe était avec Dieu, et le Verbe était Dieu.
2. Il était au commencement avec Dieu.
3. Toutes choses ont été faites par lui, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans lui.
4. Dans lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes.
5. Et la Lumière luit dans les ténèbres et les ténèbres ne l’ont point comprise.
6. Il y eut un homme envoyé de Dieu qui s’appelait Jean.
7. Il vint pour servir de témoin, pour rendre témoignage à la lumière, afin que tous crussent par lui.
8. Il n’était pas la lumière, mais il vint pour rendre témoignage à celui qui était la lumière.
9. Celui-là est la vraie lumière, qui illumine tout homme venant en ce monde.
10. Il était dans le monde, et le monde a été fait par lui, et le monde ne l’a point connu.
11. Il est venu chez soi, et les siens ne l’ont point reçu.
12. Mais il a donné à tous ceux qui l’ont reçu le pouvoir f’être faits enfants de Dieu, à ceux qui croient en son nom.
13. Qui ne sont point nés du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu même.
14. Et le Verbe a été fait chair, et il a habité parmi nous ; et nous avons vu sa gloire, comme la gloire du Fils unique du Père, étant plein de grâce et de vérité.
15. Jean rend témoignage de lui, et il crie, en disant : Voici celui dont je vous disais : Celui qui doit venir après moi a été préféré à moi, parce qu’il était avant moi.
1er Episc. Le jour où, dans l’homme, le Verbe prit conscience de lui-même, le roseau pensant qui se sait écrasé par l’Univers est devenu supérieur à l’Univers qui l’écrase.
L’homme perçut l’ordre et obéit au sentiment du devoir dans la mesure de sa liberté grandissante.
Gr. Instr. Personne n’a jamais vu Dieu. Le Fils unique qui est dans le sein du Père est celui qui l’a révélé.

2ème Epis. Du dedans ou de l’au-delà brille à travers toute chose une lumière. Elle nous rend conscients que nous ne sommes rien, mais que cette Lumière est tout.

V.P. (coup de maillet) F. Diacre, conduisez les catéchumènes devant l’autel. Le Diacre conduit les catéchumènes devant l’autel. Le Grand Instructeur regagne sa place.

V.P. Il y a trois périodes dans l’histoire spirituelle de l’humanité : le règne du Père ou de la Loi, le règne du Fils ou de l’Amour, enfin le règne de l’Esprit qui n’a pas aboli mais complété les deux autres. Vous allez entrer dans le royaume de l’Esprit.

Le Diacre fait agenouiller les catéchumènes. Le V.P. vient se placer devant l’autel.

V.P. Debout et à l’ordre, VV \ FF \.
Au nom du Père, qui est le principe de toute existence se réalisant par la Loi, au nom du Fils qui est la force et l’amour, au nom de l’Esprit qui est la Raison, je vous baptise non plus d’eau, mais d’esprit et de vérité.
Le V.P. s’approche des catéchumènes, leur touche le front avec le livre sacré que lui présente le Diacre, puis leur impose les mains en disant : Relevez-vous et naissez à la vie de l’Esprit.

Au nom du G\A\ de l’U\, en vertu des pouvoirs que je détiens du Souverain Grand Commandeur du SC pour la Belgique, je vous proclame Chevaliers de Saint-André d’Écosse, Grands Écossais Patriarches des croisades, Grands-Maîtres de la lumière, 29° degré du REAA. Vous êtes désormais voués à la réalisation des trois principes qui constituent notre trilogie, la Loi ou Justice absolue, la Fraternité universelle et la Gnose libératrice. Les vallées au repos. Je vous revêts du décor du degré, un cordon vert, bordé de cramoisi, porté en sautoir. Le bijou est une croix de Saint-André d’or avec une large émeraude au centre, portant un chardon entre les branches et la base.

La mise à l’ordre se fait en croisant les bras sur la poitrine, ce qui forme une croix de Saint-André.

Le signe consiste à s ‘essuyer le front avec le revers des quatre doigts de la main droite et de la laisser retomber lentement .

La batterie se fait par 2, 3 et 4 coups =========.

L’âge est le carré de neuf, soit quatre-vingt-un ans.

Le mot de passe est Ichtus.

Les mots sacrés sont Nekamah et Maranatha, le Seigneur est proche.

L’attouchement consiste à se prendre la dernière phalange de l’index de la main droite en disant, le premier NE, le second Ka ; en passant ensuite à la dernière phalange du petit doigt en disant, le premier Mah, le second NEKAMAH.

V.P. Mes FF\, debout et à l’ordre. Veuillez désormais reconnaître comme chevaliers de Ssaint-André, Grands Écossais, les FF\ ….. et tirer en leur honneur une chaleureuse batterie d’acclamation. A moi par le signe, la batterie et l’acclamation écossaise. Les régions au repos.

V.P. Mes FF, partageons l’agape, rite symbolique de notre Alliance. Cette agape ne rappelle pas seulement l’agape des Rose-Croix, elle nous enseigne que nous sommes du même sang et de la même chair. Formons le cercle et partageons le pain et le vin. Reprenez vos places. Les régions au repos.

F\ Gr. Instr., vous avez la parole.

Discours de l’orateur.

Communications diverses, remerciements, accueil des autorités et visiteurs …

 

 

Partager cet article

Commenter cet article