Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

REP : rituel de Maître de Loge (4ème degré)

9 Septembre 2012 , Rédigé par REP Publié dans #Rites et rituels

 

Le présent rituel est établi d'après le manuscrit figurant dans les archives personnelles du T R F Georges Bogé de Lagrèze, qu'il nous confia en 1942, et qui accompagnait ceux de Maître Ecossais et Chevalier de Saint-André du Rite Ecossais Primitif, et de la liste des bénéficiaires de ces degrés en sa propre filiation, documents que nous avons conservés. Il est très proche de celui du manuscrit Calvet, figurant au Musée d'Avignon de ce nom. Nous n'avons fait que corriger un des noms d'ordre du rituel, en employant Zorobabel pour Iorobabel, probablement simple lapsus calami.

AVERTISSEMENT

Comme le qualificatif de prince, donné en ce rituel aux membres de la Loge d'Installation, pourrait être la source de fines plaisanteries chez certains, nous croyons utile d'en révéler d'abord la signification ésotérique. L'hébreu rosen signifie prince, le même hébreu korôz signifie héraut, et rosah korôz a fourni le vocable rose croix. Ainsi ce dernier doit être un prince héraut (héraut : qui promulgue). D'autre part, prince vient du latin princeps, signifiant le supérieur, la source, le principe dominant.

Tout ceci justifie que le Rite Ecossais Rectifié fondé à Lyon au Convent des Gaules de 1778 par J.B. Willermoz, ait promulgué que tout Vénérable de Loge devait être Maître Ecossais de Saint-André (18ème degré ou Chevalier Rose Croix dans le Rite de Perfection), et que la Loge Symbolique devait être dirigée discrètement par la Chambre Ecossaise de Saint-André composée de ses Maîtres Ecossais de Saint-André, c'est-à-dire Chevaliers Rose Croix. Tout ceci dérivait de l'usage identique au Rite Ecossais Primitif, imposant à un Maître de Loge d'être d'abord Maître Ecossais et Chevalier de Saint-André, d'où cette cérémonie d'installation complétant l'initiation aux grades ci-dessus. Ces précautions rituéliques se justifiaient par le caractère définitif de l'installation du Vénérable de la Loge, qui se trouvait être nommé ad vitam selon l'usage, sauf renonciation de sa part au bout d'un certain temps.

Rappelons l'usage du Rite Ecossais Rectifié, copié sur son modèle initial le Rite Ecossais Primitif, qui voulait que le résultat du scrutin désignant les candidats au Vénéralat soit communiqué obligatoirement à la Chambre Ecossaise, laquelle choisissait définitivement le futur Maître de Loge, qui n'était pas nécessairement celui ayant recueilli le plus de voix au scrutin en la Loge Symbolique.

Après la cérémonie d'Ouverture de la Loge, le Maître désireux de faire recevoir un Maître de Loge, c'est-à-dire un Compagnon Confirmé, ancienne dénomination du Maître-Maçon, susceptible de diriger une Loge et d'y transmettre les trois degrés de l'initiation maçonnique : Apprenti, Compagnon et Compagnon Confirmé, ce Maître Installé doit en faire la proposition au Président après la communication des in formations diverses. La Loge en délibère, et si tout a déjà été réglé dans les Tenues précédentes, le Récipiendaire est déjà présent dans un Cabinet séparé, décoré en Compagnon Confirmé .Le Président demande alors à l'Expert d'aller chercher le Candidat, mais de l'interroger auparavant sur les deux degrés d'Apprenti et de Compagnon, afin de pouvoir témoigner devant la Loge de sa capacité à être reçu comme Maître Installé. Le Frère Expert déclare exécuter l'ordre, il salue et se rend dans le Cabinet d'attente pour y remplir son office auprès du Candidat, après l'avoir salué maçonniquement en entrant. Le Frère Expert interroge minutieusement le Candidat sur le déroulement des rituels des grades bleus : Apprenti, Compagnon et Compagnon Confirmé. S'étant assuré de la parfaite connaissance de ceux-ci de la part de l'Impétrant, il l'amène à la porte de la Loge, et frappe un coup du pied sur le sol.

Le Frère Second Surveillant répond par un autre coup de pied sur le sol, et annonce au Premier Surveillant l'arrivée du Frère Expert et du Candidat.

1er Surveillant transmet l'annonce au Président

Prince qui présidez, le Frère Expert et le Candidat sont dans les Parvis, en attente de votre décision.

Le Président donne l'ordre de les introduire

Vénérable Frère 1er Surveillant, ayez la bonté de vous assurer qu'il s'agit bien du Frère Expert et du Candidat ; si, comme tout porte à le croire, ce sont eux, introduisez l'un et l'autre.

1er Surveillant donne l'ordre au Frère 2ème Surveillant de donner l'entrée du Temple.

2ème Surveillant ouvre le porte et introduit le Frère expert et le Candidat, qu'il place comme d'usage entre les deux Surveillants.

Le Président frappe un coup, lequel est répété par les deux Surveillants Puis il demande Frère Expert, que vient faire ici ce Maçon qui n'est que Compagnon Confirmé (ou Maître de Loge non Installé) ?

Le Frère Expert

Ce Frère vient recevoir la récompense de ses travaux et de ses études.

Le Président

Est-il en état de la recevoir ?

Le Frère Expert

Je me suis assuré qu'il possède toutes les connaissances nécessaires en ces domaines, il est Compagnon Confirmé.

Le Président s'adressant au Candidat

Mon très cher Frère, le Conseil des Maîtres de Loge est extrêmement satisfait du zèle que vous avez déployé en vos travaux. Il va vous donner les preuves de la distinction qu'il sait faire du mérite, en vous élevant aujourd'hui à la dignité de Maître de Loge. Frères 1er et 2d Surveillants, veuillez faire avancer Zorobabel au pied du trône. Les deux Surveillants exécutent l'ordre. Dès que le Récipiendaire est parvenu au pied du Trône, le Président en descend, et le prenant par la main droite, il lui dit : Prince Zorobabel, montez sur ce Trône qui vous est destiné. Dès que le Récipiendaire est assis sur le trône de Cyrus, le Frère Expert jette les parfums préparés sur les braises du réchaud, et le dépose à ses pieds de façon que la fumée monte directement vers lui. Pendant ce temps, le Président et les deux Surveillants forment un faisceau de leurs épées au-dessus de sa tête. Le Président lui remet ensuite l'épée qui lui est destinée et lui fait prêter l'Obligation ci-après, mais auparavant, il aura invité tous les Frères présents à venir derrière l'Impétrant, l'épée haute. Les Maîtres présents s'avancent l'épée haute et font la voûte d'acier.

Cyrus debout devant le Trône tend son épée au récipiendaire et dit

Prince, veuillez vous lever et prononcer l'Obligation d'Ordre après moi, la main droite levée ainsi qu'en tout serment.

OBLIGATION

Moi, N..... (se nommer), en présence du Dieu Tout-Puissant Grand Architecte de l'Univers, je promets et m'engage à faire observer très exactement et scrupuleusement le bon ordre dans l'Art Royal de la Franche Maçonnerie, d'y faire suivre exactement les Statuts, Rites et Usages du Rite Ecossais Primitif, promettant moi-même de m'y conformer et de ne rien modifier ni innover. Je promets de plus de ne jamais tenir le siège du vénérable Maître de Loge dans aucune loge clandestine, irrégulière ou bâtarde, de ne jamais révéler qu'à un Vénérable Maître de Loge, régulièrement constitué ainsi que je vais l'être, les secrets qui vont m'être confiés et qui ne sont pas tous nécessairement transcrits dans le rituel manuscrit. Et si j'enfreins la moindre de ces promesses, je souhaite que les peines attachées à toutes mes obligations précédentes puissent m'accabler. Ainsi donc, que le Dieu Tout-Puissant Grand Architecte de l'Univers me soit en aide.

Cyrus se tourne vers les assistants et dit

Mes Frères, veuillez reprendre vos places. Prince, veuillez descendre du Trône. Ceci fait, il met sa main droite sur la tête du Récipiendaire et prononce les formules d'investiture 

INVESTITURE

Au nom du Dieu Tout-Puissant Grand Architecte de l'Univers, en vertu des pouvoirs que j'ai reçus, je vous constitue Maître de Loge. il lui passe autour du cou le Sautoir où est le Bijou et dit Et je change votre nom de Zorobabel en celui de Cyrus, roi de Babylone, qui libéra Israël et fit jeter les fondements de la réédification du Temple de Jérusalem. C'est pourquoi, nous Te supplions, Dieu Tout-Puissant, Architecte Suprême de l'Univers et Ordonnateur de la Lumière, de bénir la présente transmission en accordant à noter Frère N.... (le nommer) qu'il puisse continuer à dédier sa vie à Ton service et être ainsi un véritable Maître de Loge parmi nous. Ainsi donc Seigneur, daigne continuer à le gratifier de Ta divine Sagesse, afin qu'il puisse demeurer capable, chaque jour davantage, d'éclairer en l'esprit de tous nos Frères et au moyen de la Franche Maçonnerie les mystères de la divine connaissance qui seule peut illuminer les âmes. Amen.

Tous les Frères

Amen

Cyrus communique alors au nouveau Maître de Loge l'attouchement et le Mot de reconnaissance. Puis il monte s'asseoir à côté du nouveau Maître de Loge et dit

Vénérable Maître 1er Surveillant, veuillez dialoguer avec moi l'Instruction des Maîtres de Loge.

1er Surveillant Je suis à vos ordres, Vénérable.  Alors commence la lecture de l'Instruction.

INSTRUCTION DU GRADE DE MAITRE INSTALLÉ

D -  Etes-vous Maître de Loge ?

R -   Oui, je le suis, ayant été reçu selon les rites séculaires.

D -  Comment nommez-vous ces rites ?

R -   Zorobabel était mon nom comme Récipiendaire, mais depuis ma réception je porte celui de Cyrus.

D -  Pourquoi, mon Frère ?

R -   Parce que ce fut Cyrus qui donna ordre à Zorobabel d'aller à Jérusalem y rebâtir le Temple jadis construit par Salomon.

D -  Comment avez-vous été reçu ?

R -   Un Maître de Loge Installé m'a reçu sur le trône de Cyrus entre le Fer, le Feu et les Parfums, afin de me purifier.

D -  Pourquoi par le Feu et les Parfums ?

R -   Pour démontrer que j'étais purifié de la tête aux pieds par le Feu et par l'Air comme en mon initiation d'Apprenti.

D -  Pourquoi par le Fer ?

R -   Pour me rappeler que les Compagnons de Zorobabel travaillèrent à la réédification du Saint Temple la Truelle d'une main et la Glaive dans l'autre, et que cette réédification est aussi un combat.

D -  Pourquoi vous a-t-on fait asseoir sur un trône ?

R -   Pour me rappeler que l'autorité que l'on m'a confiée ne se partage pas, et que je dois absolument faire respecter sans faiblesse les Rites et les Usages propres à notre ordre.

D -  Pourquoi portez-vous un Soleil dans le bijou de votre Sautoir ?

R -   Comme le soleil éclaire le monde, ainsi je dois éclairer les Frères de ma Loge de sages et prudents conseils, et moi-même je dois sans cesse me tourner vers sa lumière, image de celle du Dieu Tout-Puissant, et le prier de m'éclairer en cette voie.

D -  Que signifie Zorobabel ?

R -   En hébreu ce nom signifie "étranger à Babylone".

D -  Que signifie Cyrus ?

R -   "Soleil", symbole ancien de ce grade.

D -  Que signifie Darius, autre nom de Cyrus ?

R -   Il signifie "Cherchant".

D -  Que signifie Babylone ?

R -   "Lieu de confusion".

D -  Que signifie Jérusalem ?

R -   "Paix parfaite"

D -  Pourquoi en ce grade vous qualifie-t-on de prince ?

R -   En fonction de l'hébreu rosen, même sens.

D -  Pourquoi ce choix ?

R -   Allusion à l'hébreu rosen korôz.

D -  Que signifient ces mots ?

R -   Prince héraut.

D -  Pourquoi héraut ?

R -   Comme un héraut proclame la volonté de son souverain, le rosen korôz fait de même pour le sien.

D -  Que sont devenus ces deux mots dans le langage profane ?

R -   On en a dérivé le terme de rose-croix, qui en se vulgarisant est devenu synonyme d'initié.

D -  Pourquoi le Profane fait-il trois voyages au rituel d'Apprenti ?

R -   Pour qui a le sens de l'ésotérisme, c'est le rappel des trois étapes de l'être : hylée, psyché, pneuma.

D -  Pourquoi le Compagnon fait-il cinq voyages, coupés d'interrogatoires à l'Orient, en postulant pour la Maîtrise ?

R -   Pour rappeler que selon la Gnose symbolisée par notre lettre "G" au sein de l'Etoile Flamboyante, l'âme en sa montée vers le Plérôme doit répondre à certains critères avant de poursuivre sa route.

D -  Pourquoi le Compagnon passant à la Maîtrise doit-il revivre la mort d'Hiram ?

R -   Pour s'identifier à lui, en devenir le porte-parole, le héraut.

D -  Qu'est-ce que Hiram, symboliquement ?

R -   Le constructeur d'un Temple idéal, extérieur au monde matériel.

D -  Pourquoi votre Equerre de Vénérable sera-t-elle complétée du théorème de Pythagore après votre réception ?

R -   Pour rappeler le symbolisme de ses principes, constitutifs des règles du Syllogisme.

D -  Qu'est-ce qu'un Syllogisme ?

R -   La clé d'un raisonnement conforme à la logique.

D -  Qu'est-ce que la raison ?

R -   C'est la faculté par laquelle le Maçon peut connaître et conclure en fonction de la véracité.

D -  Entendez-vous par raison le ralliement au matérialisme ?

R -   Non,  car cette faculté s'exerce en tous domaines, spiritualisme compris.

D -  Qu'entendez-vous par spiritualisme ?

R -   Une doctrine philosophique qui admet l'existence de l'esprit comme une réalité substantielle.

D -  Qu'est-ce qu'une substance ?

R -   Est substance tout ce qui est permanent et réalité.

Partager cet article

Commenter cet article