Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

Rite de Misraïm : initiation au 13éme Degré Chevalier de Royal Arche (1)

31 Août 2012 , Rédigé par Rite de Misraïm 13°Degré Publié dans #Rites et rituels

Le Trois Fois Puissant Grand Maître.

 

Chevalier Introducteur, rendez-vous dans la salle de préparation, ou se trouvent actuellement les Frères que nous avons tout à l'heure élevés au 12ème degré : Grands Maîtres Architectes.

Vous vous placerez à leur tête pour les amener à la porte du Temple où les trois récipiendaires, porteurs d'une torche allumée, frapperont, chacun à leur tour, en Grand Maître Architecte. Sortie du Chevalier Introducteur.

Chevalier Expert, placez-vous près de la porte. Vous resterez immobile pendant que les récipiendaires frapperont à la porte. Mais dès que la première parole aura été prononcée, vous l'ouvrirez brusquement à deux battants.

 

Le Chevalier Introducteur amène les 3 récipiendaires à la porte du Temple. Allume les trois torches. Il fait frapper les récipiendaires en Grand Maître Architecte. Une pause. Puis, de l'extérieur, et d'une voix forte...

Personne n'ouvre, et nous n'avons pas la clé de ce MALKUT !

 

Le Chevalier Expert. A ce mot, il ouvre brusquement la porte à deux battants, en se dissimulant. Sitôt le Chevalier Introducteur et les récipiendaires entrés, il ferme la porte.

 

Le Chevalier Introducteur. Il entre, accompagné des trois récipiendaires, qui portent les torches allumées, et les fait aligner devant le Grand Inspecteur et le Second Surveillant face à l'Orient.

 

Le Frère Grand Inspecteur. Frappe un coup de maillet. - l -

 

Le Trois Fois Puissant Grand Maître. Frappe un coup de maillet. - l -

 

Le Chevalier Introducteur. Entraîne les récipiendaires et leur fait accomplir leur voyage autour du Temple. Il voyage en longeant successivement Les parois du Nord, de l'est, du sud, pour revenir à l'occident.

 

Le Chevalier Expert. Se place à l'occident, sur le passage du cortège, qu'il arrête de son glaive tendu.

Le Chevalier Introducteur. Court temps d'arrêt.

 

IESOD.

 

Le Chevalier Expert. Baisse son glaive.

 

Le Chevalier Introducteur. Le cortège reprend son chemin.

 

Le Chevalier Expert. Se rend directement au milieu de la paroi nord, il attend le passage du cortège, qu'il arrête de son glaive tendu.

 

Le Chevalier Introducteur. Court temps d'arrêt.

 

NEZAH.

 

Pour chacune des paroles suivantes la même scène se renouvelle, le cortège faisant un tour complet avant de se rendre au point suivant où l'attend le Chevalier Expert.

 

A chaque voyage le cortège fait donc 1 fois 1/4 le tour du Temple, tandis que l'Expert, passant directement d'un point à l'autre, ne fait qu'un quart de tour.

 

HOD................................................................... à l'est.

TIPHERETH........................................................ au sud.

DIN..................................................................... à l’occident.

KHESED.............................................................. au nord.

BINAH................................................................ à l’est.

CHOCHMAH...................................................... au sud.

KETHER.............................................................. à' l'occident.

 

Ce qui termine les voyages. Les Récipiendaires ont le dos tourné l'Orient.

Le Chevalier Introducteur. Ordonne aux récipiendaires d'éteindre leurs torches et remet celles-ci au Chevalier Expert.

 

Le Chevalier Expert. Prend les torches et les emporte hors de la voûte.

 

Le Chevalier Maître des Cérémonies Adjoint. Pendant ce temps, le Chevalier Maître des Cérémonies ouvre le rideau noir de l'Orient. Pose les trois lumières sur la pierre cubique Enlève les abat-jour noirs des lampes.

 

Le Trois Fois Puissant Grand Maître. Frappe un coup de maillet. - l -

 

Le Frère Grand Inspecteur. Frappe un coup de maillet. - l -

 

Le Chevalier Expert.

 

Frères récipiendaires, veuillez vous tourner vers l'Orient Puis il les amène devant la pierre d'agate et leur fait lire le nom « Adonaï ».

Lisez !

 

Les Frères récipiendaires.

 

prononcent "Adonaï".

Le Chevalier Expert. prend la pierre d'agate et présente aux récipiendaires la face où se trouvent inscrites les quatre lettres.

 

Quelles sont les lettres inscrites ici ?

 

Les Frères récipiendaires. épèlent ensemble :

 

 I - E - V – E .

 

Le Chevalier Expert.

 

Quel mot cela fait-il ?Au moment où les récipiendaires vont prononcer le mot...

 

Le Trois Fois Puissant Grand Maître. Frappant un violent coup de maillet. - l -les arrête en criant d'une voix forte :

 

Silence !

 

Le Chevalier Introducteur. Invite les récipiendaires à se prendre par la main et à se diriger vers l'occident, où il les accompagne. Lorsqu'ils parviennent devant la porte...

 

Le Chevalier Expert. les arrête de son glaive.

 

Le Chevalier Introducteur.

 

MALKUT..., IESOD..., NESAD..., HOD..., TIPHERETH..., DIN..., KHESED..., BINAH..., CHOCHMAH..., KETHER....Après un silence, et en élevant la voix :

 

EN SOPH !

 

Le Trois Fois Puissant Grand Maître. Lorsque ce dernier mot est prononcé, frappe un coup de maillet. - l -

 

Le Frère Grand Inspecteur. Frappe un coup de maillet. - l -

 

Le Chevalier Maître des Cérémonies Adjoint. Éteint les 9 lumières, les flambeaux de la pierre cubique et ferme le rideau de l'Orient.

 

Le Frère Couvreur. Éteint toutes les autres lumières et ouvre la porte.

 

Le Chevalier Introducteur. Entraîne alors les récipiendaires, qui se tiennent toujours par la main, jusqu'au milieu du Temple, puis sort avec eux en courant en zig‑zag.

Le Chevalier Maître des Cérémonies Adjoint. Dès qu'ils sont sortis, il éclaire le Temple de nouveau. la pierre cubique, la pierre d'agate, les bougies de l'octogone et celle de la9ème lumière ainsi que les flambeaux de la pierre cubique sont enlevées. Le rideau d'Orient est ouvert. Il dispose 3 sièges au milieu du Temple. La porte reste ouverte.

 

Le Frère Grand Inspecteur.

 

Trois Fois Puissant Grand Maître, les Grands Maîtres Architectes se sont enfuis plein d'épouvante.

 

Le Trois Fois Puissant Grand Maître.

 

L'épreuve est terminée, Chevalier Expert, priez le Chevalier Introducteur de les ramener dans le Collège. Pause.

 

Debout, Chevaliers, et à l'Ordre de Royal - Arche !

 

Le Chevalier Expert. Ouvre la porte à deux battants.

 

Chevalier Introducteur, le Trois Fois Puissant Grand Maître vous invite à ramener les Grands Maîtres Architectes dans le Collège.

 

Le Chevalier Introducteur. Rentre avec les récipiendaires à l'Ordre de Grand Maître Architecte et les dispose devant les sièges au milieu du Temple.

 

Le Frère Grand Inspecteur.

 

Trois Fois Puissant Grand Maître, les Grands Maîtres Architectes sont devant vous, encore tremblants d'émotion à la pensée que la 9ème Voûte obscure a failli être leur tombeau.

 

Le Trois Fois Puissant Grand Maître.

 

Éminents Grands Maîtres Architectes, un des préceptes des sociétés initiatiques est : « On n'est pas initié, on s'initie soi-même ». Ce précepte acquiert une vigueur plus grande au fur et à mesure qu'on gravit l'échelle hiérarchique de la Franc Maçonnerie.

 

II vous appartient donc, maintenant de réfléchir sur l'épreuve que vous venez de subir et d'en chercher la signification symbolique.

 

Pour vous y aider, il va vous être donné connaissance d'une légende dont vous devrez pénétrer le sens.

 

Prenez place, mes Frères. Tous les Frères prennent place.

 

Le Chevalier Hiram.

 

Longtemps après la mort d'Hiram et de Salomon, après que les armées de Nabuchodonosor eurent détruit le royaume de Juda, rasé la ville de Jérusalem, renversé le Temple, emmené en captivité ceux qui avaient survécu au massacre des populations ; alors que la montagne de Sion n'était plus qu'un désert aride où paissaient quelques maigres chèvres gardées par des Bédouins faméliques et pillards, un matin trois voyageurs arrivèrent au pas lent de leurs chameaux.

Ces trois voyageurs étaient des Mages, des Initiés de Babylone membres du Sacerdoce Universel, qui venaient en pèlerinage et en exploration aux ruines de l'ancien Sanctuaire.

Les Pèlerins parcoururent l'enceinte ravagée. Les vestiges des murs et des fûts des colonnes leur permirent de déterminer les limites du Temple. Ils se mirent ensuite à examiner les chapiteaux gisant à terre, à examiner les pierres pour y découvrir des inscriptions ou des symboles.

Pendant qu'ils procédaient à cette exploration, ils découvrirent une excavation sous un pan de mur renversé au milieu des ronces.

 

Le Chevalier Second Surveillant.

 

C'était un puits situé à l'angle Sud-Est du Temple. Ils s'employèrent à en déblayer l'orifice, après quoi l'un d'eux, le plus âgé, se couchant à plat ventre sur le bord, regarda à l'intérieur.

On était en été au milieu du jour, le Soleil brillait au Zénith et ses rayons plongeaient presque verticalement dans le puits. Un objet brillant frappa les yeux du Mage. II appela ses compagnons, qui se placèrent dans la même position et regardèrent. Il y avait là un objet digne d'attention : sans doute un bijou sacré. Les trois pèlerins résolurent de s'en emparer. Ils dénouèrent les ceintures qu'ils avaient autour des reins, les attachèrent bout à bout et en jetèrent une extrémité dans le puits. Alors, deux d'entre eux s'arc-boutant, se mirent en devoir de soutenir le poids de leur chef qui descendait. Celui-ci, empoignant la corde, disparut par l'orifice.

En remontant jusqu'au meurtre d'Hiram, nous allons vous dire quel était l'objet qui avait attiré l'attention des pèlerins.

Quand le Maître, devant la porte de l'Orient, eût reçu le coup de pince du deuxième mauvais compagnon, il s'enfuit, ainsi que cela vous a été dit lors de votre réception au degré de Maître, pour gagner la porte du Sud ; mais, craignant soit d'être poursuivi, soit de rencontrer un troisième mauvais compagnon, il enleva de son cou un bijou qui y était suspendu par une chaîne de 77 anneaux, (Durée de la construction du Temple : 77 mois) et le jeta dans le puits qui s'ouvrait au Sud-Est du Temple.

Ce bijou était un Delta d'une palme de côté fait du plus pur métal, sur lequel Hiram, avait gravé le nom Ineffable et qu'il portait sur lui, la face en dedans, le revers, seul exposé aux regards, ne montrant qu'une surface unie.

 

Le Chevalier Grand Secrétaire.

 

Tandis que, s'aidant des mains et des pieds, le Mage descendait dans la profondeur du puits, il constata que la paroi de celui-ci était divisée en zones ou anneaux faits en pierres de couleurs différentes, chacun d'eux d'une coudée environ de largeur.

Quand il fut en bas, il compta ces zones et trouva qu'elles étaient au nombre de dix. II baissa alors ses regards vers le sol, vit le bijou d'Hiram, le ramassa, le regarda, et constata avec émotion qu'il portait le mot Ineffable qu'il connaissait lui-même, car il était, lui aussi, un initié parfait. Pour que ses compagnons, qui n'avaient pas comme lui, reçu la plénitude de l'initiation, ne pussent le lire, il suspendit le bijou à son col par la chaînette, mettant la face en dedans, ainsi qu'avait fait le Maître. II regarda ensuite autour de lui et constata l'existence, dans la muraille, d’une ouverture par laquelle un homme pouvait pénétrer. Il y entra, marchant à tâtons dans l'obscurité. Ses mains rencontrèrent une surface, qu'au contact il jugea être du bronze. Il recula alors, regagna le fonds du puits, avertit ses compagnons pour qu'ils tinssent ferme la corde, et remonta.

En voyant le bijou qui ornait maintenant la poitrine de leur chef, les deux Mages s'inclinèrent devant lui; ils devinèrent qu'il venait de subir une nouvelle consécration. Il leur dit ce qu'il avait vu, leur parla de la porte de bronze. Ils pensèrent qu'il devait y avoir là un mystère; ils délibérèrent et résolurent d'aller ensemble à la découverte.

Ils placèrent une extrémité de la corde faite des trois ceintures sur une pierre plate placée près du puits, et sur laquelle on lisait encore le mot « Jakin ». Ils roulèrent dessus un fût de colonne où l'on voyait le mot « Boaz », puis s'assurèrent qu'ainsi tenue la corde pouvait supporter le poids d'un homme.

Deux d'entre eux firent ensuite du feu sacré à l'aide d'un bâtonnet de bois dur roulé entre les mains et tournant dans un trou fait en un morceau de bois tendre. Quand le bois tendre fut allumé, ils soufflèrent pour aviver la flamme. Pendant ce temps, le troisième était allé prendre, dans les paquetages attachés en croupe des chameaux, trois torches de résine qu'ils avaient apportées pour écarter les animaux sauvages de leurs campements nocturnes. Les torches furent successivement approchées du bois enflammé et s'enflammèrent elles-mêmes au feu sacré. Chaque Mage, tenant sa torche d'une main, se laissa glisser le long de la corde jusqu'au fond du puits.

Partager cet article

Commenter cet article