Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

Rite de Misraïm : réception au 10éme Degré Illustre Elu des quinze

12 Juillet 2012 , Rédigé par Rite de Misraïm Publié dans #hauts grades

Le Frère Expert. conduit le Candidat à la porte du Chapitre et frappe 9 coups par : ll  ll  ll  ll    - l -

Le Frère Inspecteur. Frappe un coup de maillet. - l -

Très Illustre Maître, on frappe à la porte du Chapitre en Maître Élu des Neuf.

Le Très Illustre Maître.

Frère Inspecteur, veuillez vous informer de savoir qui frappe ainsi ?

Le Frère Inspecteur.

Frère Gardien, veuillez aller voir qui frappe ainsi ?

Le Frère Gardien. Ouvre la porte et s'informe ...

Le Frère Expert.

C'est un Maître Élu des Neuf qui désire connaître les deux autres scélérats meurtriers de notre Respectable Maître Hyram Abif et qui voudrait parvenir au grade d'Illustre Élu des Quinze.

Le Frère Gardien.

Frère Inspecteur, le Frère Expert est à la porte du Chapitre avec un Maître Élu des Neuf qui désire connaître les deux scélérats meurtriers de notre Respectable Maître Hyram Abif et qui demande à parvenir au grade d'Illustre Élu des Quinze.

Le Frère Inspecteur.

Très Illustre Maître, le Frère Expert conduit ici un Maître Élu des Neuf, qui désire connaître les deux autres meurtriers de notre Respectable Maître Hyram Abif et qui demande à parvenir au grade d'Illustre Élu des Quinze.

Le Très Illustre Maître.

Que l'entrée du Chapitre lui soit accordée, dans les formes rituelles.

Tous les Frères. se lèvent et se mettent à l'Ordre tenant leurs poignards prêts à frapper.

Le Frère Gardien. Ouvre la porte à deux battants.

Le Frère Expert. Donne au récipiendaire une tête coupée, dans la main gauche et lui demande de faire le signe d'ordre de Maître Élu des Neuf de la main droite. Il le conduit entre les colonnes et le fait avancer vers l'autel des Serments par Quinze pas triangulaires.

Le Récipiendaire. Arrive au pied de l'autel et reste seul.

Tous les Frères. Laissent tomber leurs poignards, entrelaçant leurs mains et les portant au front pour demander pardon pour le candidat.

Le Très Illustre Maître. Frappe un coup de maillet. - l -

Pourquoi demandez-vous pardon pour ce candidat ?

Le Frère Inspecteur. Parce qu'il n'est pas coupable.

Le Très Illustre Maître.

Puisqu'il n'est pas coupable, pourquoi me demandez-vous son pardon ?

Le Frère Inspecteur. Nous demandons seulement par grâce qu'il soit admis au grade d'Illustre élu des Quinze.

Le Très Illustre Maître. A-t-il les qualités requises ?

Le Frère Inspecteur. Tous les Frères répondent de lui.

Tous les Frères. Font le signe.

Le Très Illustre Maître.

Si cela est ainsi, dites-lui de se mettre à genoux.

Le Frère Expert. fait mettre le récipiendaire à genoux.

Le Très Illustre Maître.

Les Illustres Maîtres élus des Quinze demandent que je vous admette au grade de Maître élu des Quinze et que vous deveniez leur égal. Vous sentez-vous capable de garder les secrets de ce grade et d'en prêter l'Obligation ?

Le Récipiendaire.

Oui, Très Illustre Frère.

Le Frère Expert. Prend la tête et place la main droite sur le livre Sacré. Lui donne le texte de l'Obligation.

Le Récipiendaire.

Moi………………..je jure et promets devant le Grand Architecte de l'Univers et de cette Respectable Assemblée de ne jamais révéler le lieu où j'ai reçu le présent grade,

de ne jamais dire quelles personnes ont assisté à ma réception. Je promets de ne jamais recevoir personne dans ce grade sans en avoir obtenu le plein pouvoir de mes supérieurs,

de n'assister à aucune réception à moins que ce soit dans une Loge régulière de ce grade, de garder exactement dans mon cœur tous les secrets qui me seront révélés après mon Obligation. Je réitère en outre ma promesse d'allégeance au Rite de Misraïm,

obéissance à ses règlements, statuts et édits, suivant les vrais principes et anciennes traditions maçonniques. Je consens si j'y manque à avoir mon corps perpendiculairement ouvert pour être exposé pendant huit jours en plein air, afin que mes entrailles deviennent la pâture des mouches et autres insectes. Je consens que ma tête soit coupée et exposée

sur le lieu le plus élevé de la terre et à infliger la même peine à ceux qui dévoileront ce grade. Ainsi je prie Dieu de me maintenir. Amen.       Amen.            Amen.

Le Très Illustre Maître. Descend de l'Orient,  relève le Récipiendaire et...

A la Gloire du Grand Architecte de l'Univers, au nom du Suprême Conseil du Rite de Misraïm, je vous reçois et institue Illustre élu des Quinze, 10ème degré dans cette Loge de Perfection.

Le Frère Expert. remet le tablier et le cordon du grade.

Le Très Illustre Maître. remonte à l'Orient.

Le Frère Expert. conduit le nouveau Frère sur les colonnes.

Le Très Illustre Maître. Prenez place mes Frères !

Je vais maintenant donner l'instruction au 10éme degré à l'intention de notre nouveau Frère.

Vous avez appris, mon Frère, dans le grade d'élu des Neuf, par lequel vous êtes passé, qu'Abyram, un des meurtriers de notre Respectable Maître fut tué dans une caverne.

Le squelette que vous voyez sur le tapis de loge, en haut, à son orient est le sien; il tient le même instrument avec lequel il frappa, Hiram‑Abif, notre Maître. Salomon fit embaumer sa tête pour qu'elle pût se conserver et être exposée avec celle des deux autres assassins quand on les aurait trouvés. Six mois après, Bennacar, un des Intendants de Salomon, faisant des perquisitions dans le pays de Geth, tributaire du Roi, apprit que Sterkin et Osterfult, les deux autres assassins s'y étaient retirés en se croyant en sûreté. L'ayant appris, Salomon, écrivit immédiatement à Maalla, roi de Geth, et lui marqua le désir qu'il avait de découvrir les coupables et de leur infliger la peine due à leur crime. En conséquence Salomon choisit quinze des plus dignes Frères et des plus zélés Maîtres dans le nombre desquels ils comptaient les neuf qui avaient été à la recherche d'Abhyram‑Akiroph. Ils partirent le 15 du mois Thammuz (répondant au mois de juin de notre ère) et arrivèrent le 28 du même mois dans le pays de Geth. Ils remirent la lettre de Salomon à Maalla qui épouvanté de cette nouvelle donna sur le champ des ordres pour que l'on fit rechercher le plus exactement les deux brigands et qu'ils fussent livrés à Salomon, se trouvant fort heureux de débarrasser ses états de pareils monstres. On employa 5 jours à faire les plus exactes perquisitions. Zerbal et Heleanam furent les premiers qui les découvrirent dans une caverne nommée " Bendicat ".

Ils furent enchaînés ensemble et chargés des plaques sur lesquelles on grava le crime dont ils étaient coupables et le genre de châtiment qui leur était réservé. Ils arrivèrent à Jérusalem le 15 du mois suivant et furent conduits à Salomon qui leur reprocha leur noir forfait. II ordonna qu'on les conduisit dans la tour d'Achyar jusqu'au moment de leur exécution. Le lendemain à 10 heures du matin, ils furent attachés à deux poteaux par le col, les pieds et les bras liés par derrière. Leurs corps furent crucialement ouverts depuis la poitrine jusqu'à l'os pubis. Ils demeurèrent dans cet état pendant huit heures. Les mouches et autres insectes vinrent se repaître de leur sang et de leurs entrailles. Leurs cris et leurs gémissements étaient si lamentables qu'ils touchèrent même le cœur de leurs bourreaux qui leur coupèrent la tête et jetèrent leurs corps par-dessus les murailles de Jérusalem pour servir de pâture aux corbeaux et aux bêtes féroces.

Le Très Illustre Maître. Pose les Questions.

Le Frère Inspecteur. Donne les réponses.

question :  êtes vous Illustre Élu des Quinze ?

Réponse :  Je le dois à mon zèle et à mon travail.

question :  Par qui et où avez vous été reçu ?

Réponse :  Par le Roi Salomon dans sa salle d'audience.

question :  Pourquoi et à quelle occasion vous a t il élevé à ce degré ?

Réponse :  Parce que je fus du nombre de ceux qui furent à la recherche de deux scélérats.

question :  Avez vous pris vous-même les informations ?

Réponse :  Oui, Très illustre Maître et si je n'avais pas été nommé par Salomon, je serais parti de moi-même pour venger la mort de notre Respectable Maître.

question :  Avez vous été satisfait par l'exécution des coupables ?

Réponse :  Leurs tètes que je porte sur mon cordon en sont la preuve.

question :  Que signifient ces trois têtes ?

Réponse :  Ce sont les têtes des assassins.

question :  Pourquoi faites vous mention des 3 têtes puisque vous ne fûtes à la recherche que de deux criminels ?

Réponse :  Parce que le premier avait déjà subi la mort.

question :  Quels sont les noms des deux que vous avez conduits à Jérusalem?

Réponse :  L'un s'appelait Sterkin et l'autre Osterfult.

question :  Comment furent ils découverts ?

Réponse :  Par la diligence de Bennacar, un des Intendants de Salomon.

Réponse :  II écrivit à Maacca, roi de Geth, pour lui témoigner le désir qu'il avait que l'on fit des recherches les plus exactes.

question :  Qui porta la lettre de Salomon à Maacca ?

Réponse :  Zerbal, Capitaine des Gardes.

question :  Que fit Maacca ?

Réponse :  Il donna des guides aux gardes.

question :  Où furent trouvés les coupables ?

Réponse :  Dans une carrière nommée " Bennacar " du nom de l'intendant de Salomon.

question :  Comment le nommez vous ?

Réponse :  Bennacar, ancien intendant de Salomon et qui avait épousé une de ses filles.

question :  Comment les deux scélérats furent ils découverts ?

Réponse :  Par l'avis d'un berger qui découvrit leur retraite.

question :  Quels furent ceux qui les aperçurent les premiers ?

Réponse :  Zerbal et Eleanam après 5 jours de recherches.

question :  De quoi furent faites leurs chaînes ?

Réponse :  Des morceaux de fer en forme de règles carrées sur lesquelles était gravé le crime qu'ils avaient commis et les peines qu'ils devaient souffrir selon les ordres de Salomon.

question :  Quel jour arrivèrent-ils à Jérusalem ?

Réponse :  Le Quinze du mois Ab, qui correspond au 15 juillet.

question :  Combien de Maîtres, Salomon choisit-il pour cette expédition?

Réponse :  Quinze du nombre desquels je fus.

question :  N'y avait il pas d'autres personnes ?

Réponse :  Le Roi Salomon nous donna des troupes pour nous escorter.

question :  Que fîtes vous des deux criminels à votre arrivée à Jérusalem ?

Réponse :  Nous les conduisîmes directement à Salomon.

question :  Quel ordre donna t il ?

Réponse :  Après leur avoir amèrement reproché l'énormité de leur crime, il ordonna à Achyar, Grand Maître de sa maison, de les enfermer dans la tour qui portait son nom pour qu'il fussent exécutés le lendemain à 10 heures du matin.

question :  De quel genre de mort furent ils punis ?

Réponse :  Ils furent attachés nus par les pieds et le col à deux poteaux les bras liés par derrière, et leurs corps furent ouverts depuis la poitrine jusqu'à l'os pubis.

question :  Furent ils longtemps dans cet état ?

Réponse :  Ils furent de cette manière exposés à la plus forte chaleur du soleil pour que les mouches et les autres insectes dévorassent leur chair. Ils firent des cris si lamentables qu'ils touchèrent le cœur de leurs bourreaux.

question :  Que fit-on ensuite ?

Réponse :  Les exécuteurs attendris par leurs souffrances leur coupèrent la tête et jetèrent leurs corps par dessus les murailles de Jérusalem pour servir de pâture aux bêtes féroces.

question :  Que fit-on de leurs têtes ?

Réponse :  Elles furent placées, par ordre de Salomon, au bout de plusieurs pieux pour être exposées au regard du public sur les portes de Jérusalem, afin de servir d'exemple tant au peuple qu'aux ouvriers du Temple.

question :  Quel était le nom du premier meurtrier ?

Réponse :  D'après l'Élu des Neuf, il s'appelait Abhyram‑Akiroph, mais ce nom était emblématique. Son véritable nom était Hoben, il était l'aîné de ses frères.

question :  Comment furent exposées leurs têtes ?

Réponse :  Au Sud, à l'Est et à l'Ouest. Celle d'Abhyram‑Akiroph à la porte de l'Est. Celle de Sterkin à la porte de l'Ouest. Celle d'Osterfult à la porte du Sud.

question :  Pour quelles raisons leurs têtes furent elles exposées sur les portes de Jérusalem ?

Réponse :  Parce que chacun d'eux avait commis leur crime aux trois portes, au Sud où Osterfult porta sur hyram‑Abif un coup de règle. A l'Ouest où Sterkin frappa avec une équerre, et à la porte de l'Est où Abhyram-Akiroph acheva de tuer notre Respectable Maître par un coup de maillet.

question :  Quelle est la parole sacrée d'un Maître Élu des Quinze ?

Réponse :  Zerbal et Benaya.

question :  Quel est le mot de passe ?

Réponse :  Heleanam.

question :  Quels sont les signes ?

Réponse :  Premier de demande: se porter le poignard sous le menton et le descendre le long du ventre comme si l'on voulait se l'ouvrir. Second de réponse: on fait le signe d'Apprenti, ayant le poing fermé et le pouce levé en faisant semblant de se couper le col avec le pouce.

question :  Quel est votre attouchement ?

Réponse :  S'entrelacer réciproquement les doigts de la main droite.

question :  Quel est votre marche ?

Réponse :  Quinze pas triangulaires.

question :  Quel est votre batterie ?

Réponse :  Cinq coups égaux.

question :  A quelle heure ouvrez vous les travaux ?

Réponse :  A cinq heures du matin.

question :  Et pour la fermeture ?

Réponse :  A six heures du soir.

Le Très Illustre Maître.

La parole est à l'Orateur.

L’Orateur. Prononce l'allocution de bienvenue.

Le Très Illustre Maître.

Mes Frères, je vais procéder à la clôture des Travaux.

Partager cet article

Commenter cet article