Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

Rite de Misraïm Réception au 4ème degré Maître Secret (2)

5 Juillet 2012 , Rédigé par Rite de Misraïm Publié dans #hauts grades

Le Frère Inspecteur

 

Avancez devant l'Autel Sacré et là, contractez une alliance avec nous en vous engageant à accomplir toujours les Devoirs du quatrième degré.

 

Les récipiendaires sont conduits devant l'Autel et placés,

face à l'orient sous le Signe du Secret.

 

Le Maître des Cérémonies

 

Donne à chacun un flambeau allumé, tenu dans la main gauche.

 

Le Trois Fois Puissant Maître

 

Qui reste ainsi devant l'Autel sous le Signe du Secret ?

 

Le Maître des Cérémonies

 

Ce sont des Vénérables Maîtres qui ont été régulièrement examinés, ils ont fait les quatre voyages et répondu convenablement aux questions du Frère Inspecteur.

 

Ils attendent maintenant ici, de recevoir l'investiture de Maître Secret.

Le Frère Orateur

 

Le Devoir est pour nous aussi inflexible que la Fatalité.

 

Le Frère Hospitalier

 

En Santé ou en maladie, en prospérité ou en adversité, le Devoir est pour nous aussi exigeant que la Nécessité.

 

Le Frère Trésorier

 

Le Devoir s'impose à nous, le jour comme la nuit. Dans le tumulte de la cité, dans la solitude du désert, le Devoir est avec nous, toujours impératif comme la Destinée.

 

Le Trois Fois Puissant Maître

 

Vous entendez, Vénérables Maîtres.

Reconnaissez-vous sans réticence que le Devoir est la grande Loi de la Franc-Maçonnerie, inflexible comme la Fatalité, exigeant comme la Nécessité, impératif comme la Destinée ?

 

Baissez la main et répondez.

 

Les Récipiendaires

 

Chacun son tour

Je le reconnais.

 

Le Trois Fois Puissant Maître

 

Que cherchiez-vous dans vos voyages ?

 

Le Maître des Cérémonies

 

La Vérité et la Parole Perdue.

 

Le Trois Fois Puissant Maître

 

Telle la lumière que vous portez, et que vous ne voyez qu'imparfaitement au travers du bandeau qui trouble votre vue, la Vérité est une lumière que l'homme perçoit plus ou moins confusément. Elle peut pourtant se révéler dans tout son éclat à celui qui veut ouvrir les yeux et regarder.

 

La route du Devoir mène sûrement à la Vérité. Mais cette route est longue et difficile et, parce qu'il tente de l'abréger en prenant des sentiers, l'homme s'égare dans le labyrinthe de l'erreur.

 

Si vous voulez trouver la Vraie Lumière et la Parole Perdue, inclinez-vous devant notre Autel sacré, contractez une sincère alliance avec nous, prenez l'obligation de garder fidèlement les secrets et de remplir les devoirs du 4ème degré.

Debout, mes Frères Maîtres Secrets.

 

Vénérables Maîtres, posez votre main gauche tenant le flambeau, sur le volume de la Loi Sacrée, puis les deux premiers doigts de votre main droite sur votre cœur, vous allez répéter après moi, en articulant à haute voix, la formule du Serment.

 

« Moi ……………………….

en présence du Grand Architecte de l'Univers et des Frères ici assemblés, je fais solennellement et sincèrement alliance avec eux, et m'engage par Serment à ne jamais révéler aucun des secrets de ce degré à aucune personne au monde autre que celles qui y ont droit, et après avoir été dûment autorisé à le faire. Je promets et je jure, en outre,

allégeance au  Rite de MISRAÏM, obéissance à ses règlements, statuts et édits, suivant les vrais principes et les anciennes traditions maçonniques ; obéissance aux règlements de la Loge des Maîtres Secrets et de Perfection à laquelle je vais appartenir pendant trois années au moins, et ce aussi longtemps que je continuerai d'être membre de cet Atelier. En outre, je promets et je jure de rester fidèle jusqu'à la mort à tous les devoirs que je suis requis d'accomplir envers l'Humanité, envers mon Pays, envers ma Loge, envers ma Famille, envers mon Frère, envers mon Ami ; de ne jamais manquer à ma Patrie, à ma Loge, à ma Famille, à mon Frère ou à mon Ami, en cas de nécessité, détresse, danger et persécution ».

 

Pause

Maître des Cérémonies, retirez le flambeau, la corde et le bandeau des récipiendaires et qu'ils se placent sous le signe du secret.

 

Le Trois Fois Puissant Maître

 

Mes Frères, vous étiez plongés dans l'obscurité; nous vous rendons la Lumière et plaçons vos pieds sur le chemin du Devoir qui conduit à cette vraie Lumière dont celle-ci est l'emblème. Que cette équerre qui fut posée sur votre front vous rappelle toujours que vous devez marcher droit devant vous et ne pas vous laisser entraîner dans les sentiers fleuris de l'Erreur. Qu'elle vous rappelle aussi que vous êtes maintenant passés de l'équerre au compas, comme le géomètre passe des lignes droites et des angles par lesquels il mesure la surface de la terre aux grandes courbes et aux cercles par lesquels il mesure le mouvement des astres. Vous commencez, maintenant, à vous élever au-dessus de la surface de la terre et à pénétrer dans les hautes régions de la Connaissance spirituelle.

 

Vous voyez notre Loge en deuil et les Frères encore plongés dans la douleur que leur a causée la mort du Maître Hiram.

 

A la suite de cette mort, la Lumière et la Vérité ont été éclipsées, l'Ignorance et l’Erreur répandent partout la Tristesse et les Ténèbres.

 

La douleur provoquée par la perte de ceux que nous aimons est naturelle, mais les lamentations sont stériles et nous devons nous rappeler que ce n'est pas seulement la disparition d'un ami et d'un bienfaiteur qui nous afflige ; Nous déplorons aussi la perte de la Vraie Parole, dont nous sommes maintenant privés. Nous devons donc inlassablement la rechercher, jusqu'à ce qu'elle soit retrouvée.

 

Étendant le glaive sur la tête des récipiendaires.

 

A la gloire du Grand Architecte de l'Univers, au nom du               du Rite de MISRAÏM.

 

Je vous reçois et institue Maîtres Secrets de cette Loge. Sachez que les premiers de la Franc-Maçonnerie sont ceux qui font le plus d'efforts et sont les plus fraternels, qu'aucun résultat satisfaisant ne peut être atteint dans ce monde sans travail. Vous avez encore bien des degrés à gravir avant d'arriver aux pieds de la hauteur inaccessible où brille la Vérité, et de découvrir la Parole connue des anciens initiés.

 

Pause

 

Prenez place, respectables Maîtres Secrets !

Nouveaux Maîtres Secrets, restez debout devant l'Autel.

Veuillez abandonner le Signe du Secret.

Vous venez mes Frères, de contracter l'obligation de suivre imperturbablement la route du Devoir, mais vous devez savoir « qu'il est plus facile de faire son devoir que de le connaître ».

 

Comment parviendrez-vous à cette connaissance ?

 

Par le concours que vos aînés vous donneront, ici comme dans la Loge des trois premiers degrés.

 

La connaissance est un bien héréditaire que chaque génération de Francs-Maçons augmente et qu'elle transmet à celle qui la suit.

 

Ainsi en a-t-il été dans les temps passés ; ainsi en sera-t-il dans les temps à venir. C'est pour cela que vous devez à ces Frères aînés dévouement, confiance, déférence, sans jamais, pourtant aliéner votre liberté de jugement.

 

La Connaissance de Devoir complet, c'est la Parole Perdue, que nous nous efforçons de retrouver.

 

Mais nous ne devons pas attendre, pour faire notre Devoir, le jour du Triomphe où nous connaîtrons le Devoir complet.

 

Chaque période sociale a eu sa conception du Devoir ; chaque âge à la sienne, correspondant à une conception morale qui lui est propre.

 

Appliquons-nous à perfectionner sans cesse en nous la distinction du Bien et du Mal ; mais conformons-nous, en toute circonstance, à la notion qui nous paraît la meilleure, sans complaisance pour nos préjugés et nos intérêts, en nous souvenant que les nobles pensées viennent du cœur et que la meilleure pierre de touche du Devoir est l'exigence d'un Sacrifice.

 

Ayons toujours en pensée la brièveté de la Vie humaine. Pensons à l'immense tâche que nous devons accomplir, tandis qu'à chacune de nos respirations, la Mort se rapproche de nous.

 

Ne vous attardez donc pas dans les sentiers, mais hâtez-vous de gravir les pentes de la montagne, dans la crainte que la Mort ne vous Surprenne et ne vous frappe avant que vous n'ayez atteint le Sommet.

 

Posant tour à tour la couronne sur la tête de chacun des récipiendaires.

 

Je vous couronne de celle guirlande de laurier et d'olivier, emblème de Victoire et de Paix.

 

Ceux qui, dans l'antiquité, allaient consulter l'Oracle de Delphes portaient de semblables guirlandes, comme en portaient aussi les prêtres romains dans les grandes solennités.

 

En marchant dans les voies de la Franc-Maçonnerie vous allez, vous aussi, vers un oracle dont les réponses ne pourront vous égarer ni vous décevoir : Vous commencez maintenant la marche ascendante qui fera de vous les ministres et les apôtres de la Vérité.

Je vous couronne de laurier et d'olivier, dans l'espérance de vos succès futurs et de votre ultime victoire.

 

Pause

 

Maître des Cérémonies décorez les nouveaux Maîtres Secrets du sautoir et du tablier du 4ème degré.

 

Je vous investis par le tablier et le Sautoir de Maître Secret.

 

La couleur blanche du tablier, sa bordure noire, sont emblématiques de la douleur qu'éprouvèrent les Initiés du Temple en apprenant la mort du Maître ou Directeur Hiram l'initié Phénicien, ainsi que la perte du mot des Maîtres.

 

L'Opposition du blanc et du noir symbolise aussi le conflit perpétuel existant dans l'Univers des choses et dans l'âme de tout homme, entre la Lumière et l'Ombre, le Bien et le Mal, la Vérité et l'Erreur. C'est là une lutte qui a commencé avec le Temps.

 

L’œil figuré sur la bavette bleue du tablier est le Symbole du Soleil, œil de l'Univers, qui était pour les anciens l'image de la Divinité, le grand Archétype de la Lumière.

 

« Lumière et Ombre », dit Zoroastre, « sont les deux éternelles voies du monde ».

 

Je vous présente également cette clef d'ivoire, bijou de ce degré et, en même temps, emblème de la Discrétion.

 

La lettre Z sur le panneton est l'initiale du mot de passe des Maîtres Secrets.

 

L'Orient de cette loge représente le Saint des Saints du premier Temple de Jérusalem et les plus Secrets Mystères de la Franc-Maçonnerie, dont vous êtes séparés par une barrière pour le moment infranchissable.

 

Mais vous avez la Clef, et quelque jour il vous sera permis d'ouvrir et de passer. Les passions, les préjugés et l'erreur placent de nombreux obstacles entre l'homme et la Vérité ; mais il n'est point de difficultés que l'énergie, la persévérance et d'honnêtes intentions ne puissent surmonter.

 

Maître des Cérémonies, veuillez conduire les nouveaux, Maîtres Secrets entre les colonnes.

 

Debout, mes Frères

 

Frère inspecteur, veuillez inviter les membres de cette Loge de Perfection à reconnaître désormais comme Maîtres Secrets les Respectables Frères ..………....... placés entre les colonnes et à les aider dans l'accomplissement des devoirs qui incombent aux Frères de ce degré.

Le Frère Inspecteur

 

Mes Frères, je vous invite à reconnaître désarmais comme tels les Respectables Maîtres Secrets placés entre les colonnes et à les aider dans l'accomplissement des devoirs qui incombent aux Frères de ce degré.

 

Le Trois Fois Puissant Maître

 

Nous allons, célébrer par une batterie d'allégresse la venue parmi nous des nouveaux Maîtres Secrets.

 

A moi, mes Frères par le Signe et par la batterie   l --  l --  l --  l --  l --  l-------l

 

Prenez place, mes Frères

 

Maître des Cérémonies, veuillez faire asseoir les nouveaux Maîtres Secrets sur les colonnes.

 

Le Maître des Cérémonies

 

Accompagne les nouveaux Maîtres Secrets sur les colonnes.

Quand tous ont pris place.

 

Le Trois Fois Puissant Maître

 

Je vais maintenant donner un résumé de l'instruction au 4ème degré à l'intention des nouveaux membres de la Loge en dialoguant avec le F\Inspecteur.

 

Instruction  au  4ème  Degré

 

Question : Êtes-vous Maître Secret ?

Réponse : Je m'en glorifie.

 

Question : Comment avez-vous été reçu Maître Secret ?

Réponse : En passant de l'équerre au compas.

 

Question : Que signifient ces paroles ?

Réponse : Ainsi que le géomètre ou l'astronome passent des lignes droites et des angles aux courbes et au cercle par lesquels se mesure et s'explique l'espace infini, j'aspire à passer de la connaissance de moi-même, à laquelle je me suis exercé dans les trois degrés de la maçonnerie bleue, à celle de l'Univers vivant, des forces spirituelles qui y règnent, des lois qui le régissent et à m'associer consciemment à l’œuvre qui s'y accomplit.

 

Question : Où avez-vous été reçu Maître Secret ?

Réponse : Sous le laurier et l'olivier.

 

Question : Que représentent ces symboles ?

Réponse : Le laurier est emblème de victoire. Pour le Maître Secret, la victoire consiste à remplir les devoirs qu'implique le dévouement à la cause de l'humanité en quête de perfectionnement.

 

Question : Quelle est l'importance du 4ème degré ?

Réponse : C'est par lui que le néophyte aborde la hiérarchie des grades supérieurs. Il ouvre l’accès à une phase d'activité qui, superposée à celle de la Maçonnerie bleue, conduit l'adepte, par la révélation d'une doctrine universelle, à son intégration dans l’œuvre cosmique.

 

Question : Quel est le bijou symbolique de ce grade ?

Réponse : Une clef : elle ouvre cette phase d'activité.

 

Question : Que remarque-t-on sur le panneton de cette clef ?

Réponse : la lettre Z qui est l'initiale du mot de passe.

 

Question : Quel est ce mot de passe ?

Réponse : Ziza, qui signifie resplendeur.

 

Question : Quelle est l'affabulation du 4ème degré ?

Réponse : Dans le 4ème degré, se poursuit la légende d'Hiram tué par les trois mauvais compagnons, c’est à dire le drame de l'esprit et de l'intelligence créatrice aux prises avec l'ignorance, le fanatisme et l'ambition.

Question : A quoi doit travailler d'abord le Maître Secret ?

Réponse : A combattre en lui-même toute trace de ces trois défauts qui diminuent sa valeur personnelle, à les combattre aussi chez tous les hommes qu'il fréquente.

 

Question : Quelle est la caractéristique du 4ème degré ?

Réponse : Il constitue un acte de foi dans le devenir évolutif de l'homme et de l'humanité.

 

Question : Quelle est la base de l'initiation à ce grade ?

Réponse : La recherche du Devoir et la ferme volonté de l'accomplir quel qu'il soit, sans songer à une récompense, mais pour la seule satisfaction de sa conscience.

 

Question : En quel lieu travaillent les Maîtres Secrets ?

Réponse : Dans le Saint des Saints.

 

Question : Comment appelle-t-on le Frère qui préside les travaux ?

Réponse : Le Trois Fois Puissant Maître.

 

Question : Qu'avez-vous fait au cours de votre initiation au 4ème degré ?

Réponse : J'ai voyagé.

 

Question : Que cherchiez-vous au cours de vos voyages ?

Réponse : La Vérité et la Parole Perdue.

 

Question : Que signifient ces mots ?

Réponse : Pour l'être humain, il n'est pas d'ambition plus noble et plus haute que de découvrir la vérité : les anciens initiés, s'en étaient approchés en la faisant, résider dans le "logos", le verbe, la parole de vie qui était la lumière des hommes et que les ténèbres ont obscurcie et perdue ; C’est en faisant retour à la connaissance des initiés que Vérité et Parole de vie pourront de nouveau régner parmi les hommes.

 

Question : Quel conseil vous a-t-on donné pour avancer vers ce but ?

Réponse : « Tu ne forgeras point des idoles humaines pour agir aveuglément sous leur impulsion, mais tu décideras par toi-même de tes opinions et de tes actions ; Tu ne prendras point les mots pour les idées, et tu t'efforceras toujours de découvrir l’idée sous le symbole ; tu n'accepteras aucune idée que tu ne comprennes et ne juges vraie ».

 

Question : Quelle est l'heure du Maître Secret ?

Réponse : L'heure où l'éclat du jour a chassé les ténèbres, et où la lumière commence à paraître.

 

Question : Quel âge avez-vous ?

Réponse : Trois fois 27 ans accomplis.

 

Question : Donnez-moi l'attouchement.

Réponse : La griffe de Maître. Remonter ensuite la main jusqu'au coude, en balançant par sept fois le bras, pendant que l'on approche jambe droite contre jambe droite, en se touchant par l'intérieur.

Question : Donnez-moi les mots sacrés.

Réponse : IOD - ADONAÏ - IVAH.

 

Question : Quel est le signe d'ordre ?

Réponse : Il n'y a pas d'ordre au 4ème degré.

 

Question : Quel est le signe de ce grade ?

Réponse : Le signe du silence ou du secret.

 

Question : Quel est le sommet de la hiérarchie des grades dans le Rite Oriental de MISRAÏM ?

Réponse : Le 90e degré.

 

Question : Comment êtes-vous appelé à travailler désormais dans cette échelle de grades ?

Réponse :  - En Loge de Perfection du 4ème au 14ème degré

- En Chapitre, du 15ème au 18ème degré.

- En Aréopage, du 18ème au 30ème degré.

- Dans le Tribunal du 31ème degré.

- Le Consistoire du 32ème degré.

- Le Conseil Suprême du 33ème degré

- Puis dans les Grands Conseils et le Souverain Sanctuaire du 34ème au 90ème degré qui   est celui du Grand Maître Général du Rite.

 

Question : Comment sont administrés ces différents Ateliers et formations ?

Réponse : Le Souverain Sanctuaire dirige l'ensemble des grades du 1er au dernier.

Il est aidé par les Grands Officiers pour les Loges Bleues du 1er au 3ème degré.

Par le Suprême Conseil pour les Ateliers du 4ème au 33ème degré.

 

Le Trois Fois Puissant Maître

 

L'instruction est terminée. Mes Frères nouveaux Maîtres Secrets, notez bien que lorsqu’un Maître Secret prend la parole, il fait le signe et baisse la main aussitôt.

La parole est à l’Orateur.

 

Le Frère Orateur

 

Prononce l'allocution de bienvenue.

 

Le Trois Fois Puissant Maître

 

Mes Frères Maîtres Secrets, je vais procéder à la clôture des Travaux.

Partager cet article

Commenter cet article