Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

Rite de Ramsay (1728)

8 Mai 2012 , Rédigé par JM Ragon Publié dans #Rites et rituels

André-Michel de Ramsay, littérateur, né à Ayr, en Ecosse, en 1686, mort à Saint-Germain-en-Laye en 1743, après avoir été quaker, anabaptiste, anglican, presbytérien, vint à Cambrai, où Fénelon le convertit au christianisme. Etant devenu depuis le précepteur du fils d'un grand seigneur (le prince de Turenne), il se crut fait pour instruire l'univers et pour le gouverner ; il donne en conséquence (V. Voyage de Cyrus) des leçons à Cyrus, pour devenir le meilleur roi de l'univers et le théologien le plus orthodoxe, qualités rares qui paraissent assez incompatibles.

Aussi vacillant en maçonnerie qu'en religion, il quitta le premier la voie de la vérité, c'est-à-dire qu'il en a dénaturé les symboles pour les appliquer à des faits qui lui étaient étrangers. Il ouvrit ainsi une route funeste, où l'intrigue et les mauvaises passions ne tar-dèrent pas à faire irruption ; et il fallut toute la vérité de l'antique bon aloi du symbolisme maçonnique pour ne pas succomber sous les coups redoublés des faussaires de toutes couleurs, dont la race n'est pas éteinte.

Ramsay servit avec dévouement la cause des Stuarts et, influencé par les jésuites, il tenta d'y rattacher le rétablissement du catholicisme en Angleterre, au moyen de la Franc-maçonnerie, sous le voile templier. Dans ce but, et en dehors de la véritable Maçonnerie, il créa, en 1728, son premier système, composé de ces trois grades :

1. L’Ecossais,

2. Le novice,

3. Le chevalier du Temple (38).

Ils sont entés sur les trois grades symboliques, pour mieux tromper. Ce nombre fut porté à sept en 1736, année de l'institution de la Franc-maçonnerie en Ecosse.

Ramsay donna à ses grades le nom de son pays, et, depuis lors, presque tous les grades qui furent inventés prirent le nom d'écossais, quoique inconnus en Ecosse ; de là aussi la Maçonnerie dite écossaise et les loges, mères-loges, grandes-loges, prétendues écossaises.

Ce système, composé sous une inspiration jésuitico-templière, et qui avait de l'analogie avee la situation des Stuarts, fut rejeté parla Grande-Loge d'Angleterre, en 1728, peut-être parce que ses membres étaient en grande partie partisans de Charles Ier, mais sans doute aussi parce que alors le bon sens maçonnique se refusait à reconnaître pour vrais des grades étrangers au but primitif et général de l'institution.

En France, où la nouveauté l'emporte trop souvent sur le raisonnement, ces grades furent reçus, ainsi que d'autres que nous voyons figurer dans divers rites, et dont plusieurs ont été attribués faussement à Ramsay, comme, par exemple, le grade de kadosch. Il attribuait l’invention de son régime à Godefroy de Bouillon, et prétendait, avec autant de vérité, que la loge de Sainte André, à Edimbourg, était le chef-lieu du véritable Ordre des franc-maçons, qu'il disait être les descendants des chevaliers des croisades, — Des maçons-constructeurs, peut-être, et jamais ils n'ont formé un ordre. — Des franc-maçons ? Non. Et voilà donc le créateur de cette fameuse Grande-Loge de Saint-André d'Ecosse, constituant toujours et qui ne fut jamais constituée ! Quelle origine !

Des loges d'Allemagne, imitant celles de France, se laissèrent aussi entraîner ; mais, plus tard, la doctrine de Ramsay y fut modifiée, et ses grades furent réformés ou rectifiés.

 source : www.ledifice.net

 

Partager cet article

Commenter cet article

CHAIX 08/05/2012 10:33


Dans la première phrase il faut lire que Fénelon a converti au CATHOLICISME le Chevalier de RAMSAY puisque ce dernier était déjà CHRETIEN.


Petite coquille?.


Merci pour la qualité et l'abondance des textes du blog.


Fraternellement


Edgard CHAIX ,GM de la Grande Loge Française du Rite Ecossais Primitif

Thomas Dalet 08/05/2012 11:30


Tu as raison mon BAF, mais cette coquille vient de Ragon himself. Il a fait pas mal d'erreurs notamment sur les Coens