Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

Rite Opératif de Salomon 1er Degré (1)

1 Mai 2012 , Rédigé par Oitar Publié dans #Rites et rituels

Ouverture de la Loge
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE, * : Mes FF , prenez place.
Mes FF , je vous appelle au travail car nous allons ouvrir la Loge.
LE SURVEILLANT ANCIEN, * :

Mes FF , tenez-vous prêts sur la Colonne du Midi, le Vénérable Maître d’Oeuvre vous appelle au travail car nous allons ouvrir la Loge.
LE NOUVEAU SURVEILLANT, *:
Mes Frères, tenez-vous prêts sur la Colonne du Nord, le Vénérable Maître d’Oeuvre vous appelle au travail car nous allons ouvrir la Loge.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE :
F Surveillant Ancien et F Nouveau Surveillant, aidez-moi à marquer les limites de la Loge.
F Surveillant Ancien, indiquez-moi la longueur.
LE SURVEILLANT ANCIEN :
Elle s’étend de l’Occident jusqu’à l’Orient, Vénérable Maître d’Oeuvre.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE :
F Nouveau Surveillant, indiquez-moi la largeur.
LE NOUVEAU SURVEILLANT :
Elle commence au Septentrion et se termine au Midi, Vénérable Maître d’Oeuvre.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE :
F Surveillant Ancien, connaissez-vous la hauteur ?
LE SURVEILLANT ANCIEN :
Oui, Vénérable Maître d’Oeuvre, des pieds, des toises et des coudées sans nombre.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE :
F Nouveau Surveillant, connaissez-vous la direction de l’axe ?
LE NOUVEAU SURVEILLANT :
Oui, Vénérable Maître d’Oeuvre, du Nadir au Zénith et de la Surface au Centre.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE :
Quelle est la figure de la Loge, F Surveillant Ancien ?
LE SURVEILLANT ANCIEN :
Un carré long, Vénérable Maître d'Oeuvre.
L'Expert qui est venu se placer à l'Occident, face au Vénérable Maître d’œuvre, déroule devant lui le Tapis de Loge aidé du Messager qui l'aide également à disposer la Planche à Tracer, la Lune, le Soleil, le Cercle, l'Équerre, le Compas et le Livre Blanc. Chacun regagne sa place.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE :
F Surveillant Ancien, êtes-vous Franc-Maçon ?
LE SURVEILLANT ANCIEN :
Mes FF me reconnaissent pour tel.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE :
F Nouveau Surveillant, quel âge avez-vous ?
LE NOUVEAU SURVEILLANT :
Trois ans.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE :
Où avez-vous été reçu Apprenti, F Surveillant Ancien ?
LE SURVEILLANT ANCIEN :
Dans une Loge Juste et Parfaite.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE :
Pourquoi dites-vous ainsi ?
LE SURVEILLANT ANCIEN :
Parce que 3 la forment, 5 l’animent et 7 la font juste et parfaite.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE :
Sur quoi travaillent les Apprentis, F Nouveau Surveillant ?
LE NOUVEAU SURVEILLANT :
Sur la Pierre brute, Vénérable Maître d'Oeuvre.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE :
Pourquoi les Apprentis travaillent-ils ainsi ?
LE NOUVEAU SURVEILLANT :
Pour dégrossir la Pierre, dégager la Forme et apprendre le Métier.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE :
Avec quels outils travaillez-vous ?
LE NOUVEAU SURVEILLANT :
Avec Maillet, Ciseau et Jauge.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE :
F Surveillant Ancien, quel est le premier devoir d'un Surveillant en Loge ?
LE SURVEILLANT ANCIEN :
C'est de s'assurer si le lieu est bien clos et la Loge à couvert.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE :
Le lieu est-il bien clos et la Loge à couvert ?
Le Couvreur fait alors un bref aller et retour sur les parvis puis rend compte à voix basse au Surveillant Ancien de sa mission.
LE SURVEILLANT ANCIEN :
Le lieu est bien clos et la Loge à couvert, Vénérable Maître d'Oeuvre.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE :
Qui la protège, F Surveillant Ancien ?
LE SURVEILLANT ANCIEN :
Un dais d'azur parsemé d'étoiles la recouvre, Vénérable Maître d'Oeuvre.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE :
F Nouveau Surveillant, quel est le second devoir d'un Surveillant en Loge ?
LE NOUVEAU SURVEILLANT :
C'est de s'assurer si tous les FF présents sont d'authentiques Francs-Maçons Réguliers.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE, *:
Debout et à l’Ordre d’Apprenti, face à l’Orient.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE :
F Expert, êtes-vous initié ?
L’EXPERT :
J’ai reçu la Lumière.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE :
F Orateur, quel est votre rôle ?
L’ORATEUR :
Je garde la Loi.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE :
F Secrétaire, quelle est votre tâche ?
LE SECRÉTAIRE :
Je trace et je grave.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE :
F Trésorier, quelle est votre charge ?
LE TRÉSORIER :
J’équilibre les nombres.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE :
F Hospitalier, quel est votre devoir ?
L’HOSPITALIER :
Je veille et j’assiste.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE :
F Messager, quelle est votre fonction ?
LE MESSAGER :
J’accueille et je conduis.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE :
F Couvreur, quelle est votre mission ?
LE COUVREUR :
J’alerte.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE, *:
F Expert, tous les FF présents sont-ils d’authentiques Francs-Maçons Réguliers ?
L’Expert prend par le Midi, passe par l’Occident en marquant les Angles, remonte par le Nord, longe l’Orient, regagne sa place et, s’adressant au Nouveau Surveillant, lui dit :
L’EXPERT :
F Nouveau Surveillant, tout est en bon ordre et rien n’est à signaler ; je vous confirme que tous les FF présents sur les Colonnes, dûment tuilés, sont d’authentiques Francs-Maçons Réguliers et je les reconnais pour tels.
LE NOUVEAU SURVEILLANT, *:
Tous les Frères sont à l’Ordre d’Apprenti sur la Colonne du Nord, F Surveillant Ancien.
LE SURVEILLANT ANCIEN, *:
Tous les Frères sont à l’Ordre d’Apprenti au Nord comme au Midi, Vénérable Maître d’Œuvre.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE :
Puisqu’il en est de même à l’Orient, je vais ouvrir la Loge.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE, * :
F Expert, veuillez, selon l’usage, constituer le Tableau de Loge et disposer comme il convient la Chaire de Salomon ; vous procéderez ensuite à la reconstitution du Tableau de Loge puis à l’illumination de la Loge.
Au livre de la Constitution peut être ajouté le "prologue de Jean", un livre avec des pages blanches ou tout livre de haute valeur spirituelle.
La pratique du R.O.S. autorise l’existence d’un autel porte-Bible qui recevra l’Ancien et le Nouveau Testament, l’Équerre, le Compas et l’Épée Flamboyante. En l’absence de l’autel, ces éléments sont disposés sur la Chaire de Salomon.
Les outils sont posés sur la Bible ouverte au 1er Chapitre des Rois, comme suit : les Constitutions et le Règlement Général du G O D F , l’Épée Flamboyante repose sur la Bible, pointe dirigée vers l’Orateur ; sur cette Épée, l’Équerre et le Compas sont placés, tête-bêche, l’Équerre ouverte vers l’Occident, le Compas ouvert vers l’Orient.
L’Expert va ensuite se mettre en tête de la Colonne du Nord et, s’adressant aux Apprentis, dit :
L’EXPERT :
FF Apprentis, prêtez-moi attention !
Mon F , vous prendrez la Pierre Brute.
Mon F , vous prendrez le Maillet, le Ciseau et la Jauge.
Mon F , vous prendrez la Perpendiculaire.
FF Apprentis, veuillez me suivre.
L’Expert fait disposer ces éléments comme il convient, en énonçant à haute voix et en pointant de son Épée la place de l’outil. Il fait regagner la Colonne du Nord aux Apprentis qui restent debout et à l’Ordre ; puis il vient se placer en tête de la Colonne du Midi et, s’adressant aux Compagnons, dit :
L’EXPERT :
FF Compagnons, prêtez-moi attention !
Mon F , vous prendrez la Pierre Cubique.
Mon F , vous prendrez le Niveau.
Mon F , vous prendrez l’Étoile à 5 branches.
Mes FF Compagnons, veuillez me suivre.
L’Expert fait disposer ces outils comme il convient de même manière que précédemment. Puis il raccompagne les Compagnons sur leur Colonne et vient se placer à l’Occident devant le Tableau de Loge, face au Vénérable Maître d’Oeuvre.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE :
F Expert, que la Lumière éclaire nos travaux.
L’Expert dévoile alors la Lumière de la Loge puis procède à l’allumage dans l’ordre prescrit, des 7 étoiles du chandelier disposé à la gauche du Vénérable Maître d’Oeuvre. Chaque Officier reçoit la lumière en tenant son flambeau de la main gauche, la droite étant à l’Ordre.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE :
Que la Sagesse les dirige.
L’Expert allume l’étoile centrale.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE :
Que la Force les soutienne.
L’Expert allume l’étoile correspondante tandis que le Surveillant Ancien vient jusqu’à l’Orient en prenant par le Nord ; il est immédiatement suivi par le Nouveau Surveillant. Le Surveillant Ancien prend sa lumière et retourne par le Midi.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE :
Que la Beauté les orne.
Le Nouveau Surveillant prend sa lumière et retourne par le Midi.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE :
Que rayonne la Connaissance.
L’Expert allume l’étoile correspondante et l’Orateur prend par le Midi, passe devant l’Occident, remonte par le Nord et vient prendre sa lumière.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE :
Que brille l’intelligence.
L’Expert allume l’étoile correspondante et le Secrétaire prend sa lumière et retourne à sa place en respectant la circumambulation.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE :
Que s’éclaire la Raison.
L’Expert allume l’étoile correspondante et le Trésorier prend sa lumière et retourne à sa place en respectant la circumambulation.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE :
Et que s’embrasent nos Cœurs.
L’Expert allume l’étoile correspondante et l’Hospitalier prend sa lumière et retourne à sa place en respectant la circumambulation.

F Messager, que les 3 étoiles soient dévoilées et que les 3 Grandes Lumières soient révélées.
Le Messager précédant l’Expert enlève les voiles bleus qui recouvrent les 3 étoiles. L’Expert procède à l’illumination des Trois Piliers en commençant par l’Étoile Sud-Est, puis l’Étoile Sud-Ouest, enfin l’Étoile Nord-Ouest.
Avant chaque allumage, le Messager donne un coup de canne, tandis que l’Expert dit à haute voix :
L’EXPERT :
Que règne la Sagesse Il allume l’Étoile Sud-Est.
Que la Force soit mesurée Il allume l’Étoile Sud-Ouest.
Que s’épanouisse la Beauté Il allume l’Étoile Nord-Ouest.
Chacun regagne sa place.

Mes Frères, un Franc-Maçon du Grand Orient de France doit avoir toujours présents à l'esprit les principes capitaux de notre Ordre.
Les Constitutions d'Anderson précisent que la Franc-Maçonnerie a été fondée pour réunir les Hautes Valeurs Morales qui, sans elle, auraient continué de s’ignorer, et pour être le CENTRE DE L'UNION.
La Franc-Maçonnerie a pour mission de préparer la Concorde Universelle ; elle doit donc améliorer à la fois l'homme et la société.
A l'accomplissement de sa mission, le Grand Orient de France n'admet aucune entrave. Ses moyens sont définis par l'article premier de la Constitution.
Je vais vous en donner lecture.
"Institution essentiellement philanthropique, philosophique et progressive, la Franc-Maçonnerie a pour objet la RECHERCHE DE LA VÉRITÉ, L'ÉTUDE DE LA MORALE et la PRATIQUE DE LA SOLIDARITÉ.
Elle travaille à l'AMÉLIORATION MATÉRIELLE ET MORALE, au PERFECTIONNEMENT INTELLECTUEL ET SOCIAL de l'humanité.
Elle a pour principes la TOLÉRANCE MUTUELLE, le RESPECT DES AUTRES ET DE SOI-MÊME, la LIBERTÉ ABSOLUE DE CONSCIENCE.
Considérant les conceptions métaphysiques comme étant du domaine exclusif de l'appréciation individuelle de ses membres, elle se refuse à toute affirmation dogmatique.
La Franc-Maçonnerie a pour devise : « LIBERTÉ, ÉGALITÉ, FRATERNITÉ ».
Les Batteries d’Ouverture
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE : Mes Frères, réglez-vous sur moi pour les 3 batteries d’Ouverture. *.
Prêtez attention à la première Batterie et à l’Acclamation d’obligation.
LOYAUTÉ - OBÉISSANCE - FIDÉLITÉ
Par le Signe, tous font le signe, la Batterie, tous tirent la Batterie et l’Acclamation tous donnent l’Acclamation.
LE SURVEILLANT ANCIEN, * :
Prêtez attention au Vénérable Maître d’Oeuvre pour la deuxième Batterie et l’Acclamation du Rite.
LIBERTÉ - ÉQUITÉ – AMITIÉ
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE :
Par le Signe, tous font le signe, la Batterie, tous tirent la Batterie et l’Acclamation tous donnent l’Acclamation.
LE NOUVEAU SURVEILLANT, *:
Prêtez attention au Vénérable Maître d’Oeuvre pour la troisième Batterie et l’Acclamation traditionnelle.
VIVAT - VIVAT - SEMPER VIVAT
LIBERTÉ, ÉGALITÉ, FRATERNITÉ
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE :
Par le Signe, tous font le signe, la Batterie, tous tirent la Batterie et l’Acclamation tous donnent l’Acclamation.
Chaîne d’Union d’Ouverture
Elle fait partie intégrante du Rituel d’ouverture à la création de l’espace sacré autour duquel vont se dérouler les travaux.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE, *:
Mes Frères, veuillez me rejoindre dans la ferveur en formant de nos mains nues une vibrante Chaîne d’Union croisée.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE :
F Expert, la Chaîne s’est-elle reformée en anneaux bien soudés ?
L’EXPERT :
La Chaîne s’est ressoudée en anneaux bien trempés, Vénérable Maître d’Oeuvre.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE :
« Cette Chaîne vient du Passé et tend vers l’Avenir. Elle nous lie dans le temps comme dans l’espace. Par elle nous sommes reliés à ceux qui la formaient hier ; par elle nous rejoignent déjà ceux qui la formeront demain.
Enrichissons-la sans cesse de nombreux et solides anneaux de pur métal.
Elevons nos cœurs vers tous les Francs-Maçons répandus à la surface de la terre, heureux ou malheureux, libres ou dans les fers, connus ou inconnus qui oeuvrent sans relâche et qui témoignent pour demain.
Concentrons nos esprits sur la tâche à accomplir et à toute heure, soyons prêts à la remplir. Promettons de conserver toujours les uns pour les autres la plus fraternelle affection en demeurant étroitement unis.
Que le sentiment du Bien, du Bon et du Beau préside à tous nos actes et toutes nos pensées ».
Ad libitum.

Qu’il en soit ainsi.
TOUS :
Qu’il en soit ainsi.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE :
Ouvrons doucement cette chaîne formée librement par nous.
Prenez place et tenons séance, le secret est disponible.
Adoption du Tracé - Appel - Plan Parfait
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D’ŒUVRE, *: F Secrétaire, veuillez présenter le tracé des précédents travaux de Loge.
Le Secrétaire se lève, se met à l’Ordre et présente le tracé de la tenue précédente, y compris le tracé de chantier ; lorsqu’il a terminé, il se rassied.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE, *:
Mes FF , je sollicite vos observations pour la rectification éventuelle du trait.
LE SURVEILLANT ANCIEN ou LE NOUVEAU SURVEILLANT, * :
Un F de ma Colonne demande la parole.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D’ŒUVRE :
Qu’elle lui soit accordée.
LE SURVEILLANT ANCIEN ou LE NOUVEAU SURVEILLANT :
Mon F , le Vénérable Maître d’Oeuvre vous accorde la parole.
Aucune observation n’étant faite ou les rectifications terminées.
LE SURVEILLANT ANCIEN, *:
Les Colonnes sont muettes, Vénérable Maître d’Oeuvre.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE :
F Orateur, en votre qualité de gardien de la Loi, veuillez nous dire si le Tracé qui nous est proposé est susceptible d’une gravure sur le livre d’Architecture.
L’ORATEUR :
Rien ne s’y oppose, Vénérable Maître d’Oeuvre, en conséquence je donne un avis favorable à la gravure du Tracé ou selon le cas rectifié comme il vient d’être dit.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D’ŒUVRE :
Le F Orateur confirme que la Loi est observée.
Que ceux qui sont d’avis d’accepter le Tracé qui vient d’être précisé, le manifestent en levant la main à mon Coup de Maillet. *.
Que ceux qui se rangent à un avis contraire, le manifestent de la même manière. *.
Ni les FF absents à la dernière Tenue, ni les Apprentis ne participent au vote.
Si le tracé est repoussé, il en sera présenté une nouvelle rédaction à la Tenue suivante ; dans ce cas :
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE, *:
Les travaux de Gravure sont en suspens.
Dans le cas contraire, lorsque le tracé est adopté :
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE, *:
Le Livre d’Architecture s’est enrichi d’une nouvelle gravure.
Le Messager présente le Livre d’Architecture au Vénérable Maître d’Oeuvre, à l’Orateur et au Secrétaire, pour signature.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE, *:
F Secrétaire, veuillez faire l’appel des membres de notre Loge. Mes Frères Maîtres et Compagnons, si l’un de vous a des excuses à présenter, qu’il le fasse à l’appel de l’œuvrier absent. L’obole au Tronc de la Veuve traduira son devoir de solidarité ; vous avez la parole,
F Secrétaire.
Le Secrétaire se lève, se met à l’Ordre et fait l’appel des membres. A l’appel de son nom, chaque M ou C dit : "En Loge" ; le Surveillant Nouveau répond pour l’Apprenti.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE :
F Hospitalier, vous vous enquerrez des absents non excusés ou malades et m’en rendrez compte.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE, *:
F Secrétaire, veuillez préciser le Trait du Plan Parfait.
- Déroulement de la Tenue -

Conclusion de l’Orateur – Messages
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE : F Orateur, il vous revient de parachever nos travaux en donnant vos conclusions.
Plus personne ne s’exprime après l’Orateur sur le Plan Parfait de la Tenue.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE, *:
Mes FF , prêtez attention, je délivre quelques messages retenus sous le Maillet. Il lit la correspondance. *.
Mes FF , dans l’intérêt de la Franc-Maçonnerie en général et de cette Loge en particulier, je
vous invite à transmettre les messages que vous pourriez détenir.
La parole est donnée d’abord aux Colonnes puis à l’Orient.
LE SURVEILLANT ANCIEN, *:
Les Colonnes sont muettes, Vénérable Maître d’Oeuvre.

Circulation du Tronc de la Veuve et du Sac aux Propositions
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE : Le Sac aux Propositions va circuler ainsi que le Tronc de la Veuve ; F Messager et F Hospitalier, accomplissez votre mission.
Le Sac aux propositions n’est pas présenté au Vénérable Maître d’Oeuvre mais le Tronc de la Veuve lui est présenté en premier. Leur mission accomplie, les deux Officiers se placent entre les Colonnes.
LE SURVEILLANT ANCIEN, * :
Le tronc de la Veuve et le Sac aux Propositions sont à votre disposition, Vénérable Maître d’Œuvre.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE, *:
Qu’ils me soient apportés.
Le Vénérable Maître d’Oeuvre vérifie d’abord le contenu du sac aux propositions. S’il n’y trouve rien, il en informe la Loge.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE, *:
Le Sac aux Propositions est revenu vide et stérile.
S’il y a des écrits signés, il en donne communication à la Loge.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE, *:
Le Sac aux Propositions est revenu avec un message signé qui témoigne d’une conscience sans tâche aux intentions pures.
Le Vénérable Maître d’œuvre, selon qu’il le juge utile ou non, communique la proposition de façon sommaire ou intégrale, puis il annonce si besoin est, qu’il sera pourvu à ce que de droit. Si le Sac contient des écrits non signés, le Vénérable Maître d’Oeuvre en informe la Loge pour stigmatiser cet agissement coupable, puis il les brûle immédiatement.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE, *:
Le Sac aux Propositions est revenu entaché et impur.
*.
Que se consume ce qui est impur et disparaisse ce qui est entaché.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE :
F Orateur et F Secrétaire, veuillez me rejoindre pour les mesures et la pesée.
Une fois la pesée effectuée, il donne un coup de Maillet et dit :
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE, *:
Le Tronc de la Veuve est revenu lesté d’une Pierre plate de …. kg, pesée avec soin à l’Orient et pris en charge par le F Hospitalier.
Lorsque le Vénérable Maître d’Oeuvre souhaite ne pas faire la pesée immédiatement, il ne peut en être dispensé que par l’accord explicite de l’Orateur qui l’exprimera de vive voix.
Dans ce cas, la pesée sera effectuée après la Tenue par l’Hospitalier sous le contrôle de l’Orateur.

Admission d’un Profane
Avant la délibération de la Loge, le Vénérable Maître d’Oeuvre se conformera aux obligations administratives des articles 76, 77 et 78 du Règlement Général. Lorsque le dossier est complet et conforme, il désignera, sans les faire connaître, trois membres de la Loge pour effectuer les trois enquêtes réglementaires. Ceci fait, le Vénérable Maître d’Oeuvre annoncera par planche de convocation, la délibération sur l’admission du profane aux épreuves.
Observations importantes :
1. En aucun cas l’Initiation ne peut être faite dans la Tenue solennelle où l’admission aux épreuves a été décidée ;
2. Il peut être procédé à plusieurs Initiations en même temps, mais le nombre de ces Initiations ne peut être supérieur à cinq.

DÉLIBÉRATION SUR L’ADMISSION D’UN PROFANE AUX ÉPREUVES
Avant la délibération en Loge, le Vénérable Maître d’Oeuvre doit donner connaissance à la Loge de l’intégralité du dossier, des trois enquêtes réglementaires et de toutes informations ou rapport qu’il aurait pu recevoir par ailleurs.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE, * :
Mes FF , l’ordre du jour appelle la discussion sur l’admission aux épreuves du profane (nom, prénoms, âge, lieu de naissance, profession, adresse). L’intérêt de l’Ordre en général et de chacun de ses membres en particulier, exige que l’entrée dans la Franc-Maçonnerie soit entourée de garanties sérieuses.
Le profane N… est présenté par un (ou plusieurs) membre de la Loge, qui le connaît personnellement et prend, auprès de tous nos FF , la responsabilité de demander son admission. (Ou) : le profane N… s’est présenté lui-même. J’ai vérifié les références qu’il m’a données. Une enquête préliminaire que j’ai faite (ou dirigée) m’a incité à ordonner les enquêtes réglementaires.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE :
Le Grand Orient de France a été régulièrement consulté et le nom du profane a été communiqué à toutes les Loges de notre Or Voici la demande du profane, l’extrait récent de son casier judiciaire, les pièces annexes, les trois rapports écrits par trois membres de notre Loge, la réponse donnée par le Grand Orient de France (et celle du Vénérable Maître d’Oeuvre de la Loge voisine du domicile présent ou ancien du profane).
Le Vénérable Maître d’Oeuvre lit ces documents. Il y ajoute tous autres documents, notamment les rapports supplémentaires bénévoles et ceux exigés ou conseillés par le
Règlement Général. Si le profane a déjà été ajourné, lecture est d’abord donnée des rapports antérieurement fournis.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE, * :
J’invite les FF , ici présents, à faire connaître les renseignements qu’ils ont pu se procurer sur le profane N… et à produire les observations qu’ils peuvent avoir à faire sur les rapports qui viennent d’être lus.
Lorsque la discussion est terminée et que personne ne demande plus la parole. *.
LE SURVEILLANT ANCIEN :
Vénérable Maître d’Oeuvre, les Colonnes sont muettes.
Passage sous le Bandeau
Le Vénérable Maître d’Oeuvre frappe un coup de maillet : * * *.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE :
Mes FF , l’ordre du jour appelle la poursuite de la procédure concernant l’admission du profane ........
F Terrible, allez chercher le profane ......... dans la salle d’attente, après avoir quitté vos insignes. Vous aurez soin de lui bander les yeux.
Mes FF , il convient de mettre à profit le temps dont nous disposons avant le retour du F Terrible pour préciser la manière dont doit être conduite l’audition sous le bandeau.
Les FF qui veulent poser des questions doivent demander la parole en levant la main.
Les interrogateurs ont la liberté du choix des questions, le tact et la mesure sont recommandés. Il est conseillé d’éviter de formuler une question en des termes qui indiquent une opinion arrêtée chez l’interrogateur. Il est possible de demander au récipiendaire des éclaircissements sur ses réponses. Mais en aucun cas de rentrer en discussion avec lui, non plus que de manifester ni approbation, ni réprobation, ni blâme.
Le profane est installé sur une chaise au centre du Temple.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE :
Monsieur, le bandeau que vous portez n’est qu’une mesure de discrétion au cas où vos intentions s’avéreraient de changer la poursuite de votre démarche. Discrétion pour nos membres, mais aussi liberté totale pour vous qui, même parmi nous, êtes seul face à vous-même pour répondre aux questions que nous allons vous soumettre.
Répondez sans crainte. Nous exigeons de vous une parfaite sincérité, des intentions pures et un caractère ferme.
L’interrogatoire étant terminé ;

Votre audition est terminée. Nous allons vous reconduire en dehors de ces locaux. Les membres de notre association vont se prononcer sur la suite à donner à votre admission parmi nous et vous le feront savoir rapidement.
F Terrible, veuillez accompagner Monsieur ………. hors du Temple.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE :
Mes FF , nous allons maintenant voter sur l’admission du profane aux épreuves. Si vous avez des informations ou des commentaires à produire, la parole, sur votre demande, vous sera accordée.
Ceci fait.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE :
F Orateur, vous opposez-vous à l’admission aux épreuves en vertu de quelque disposition de la loi maçonnique ?
Si l’Orateur formule une opposition motivée, par suite de la non-application des dispositions du Règlement Général, le Vénérable Maître d’Oeuvre lui en donne acte et déclare que l’affaire reste en suspend jusqu’à ce que le Conseil de l’Ordre, auquel il en est immédiatement référé, ait statué sur l’opposition. Sinon ;
L’ORATEUR :
Je n’ai pas d’opposition réglementaire à faire valoir. Je requiers la circulation du scrutin.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE :
Mes FF , le vote que vous allez émettre est grave. Vous n’ignorez pas le danger d’admettre parmi nous un profane dont l’honorabilité ne serait pas parfaite ou dont les intentions ne seraient pas pures. Soyons sévères, mais n’oublions pas que le profane vient à nous pour recevoir la Lumière. Si nous le jugeons apte à s’instruire, nous pouvons l’accueillir parmi nous, mais nous devons refuser de l’admettre si nous ne le considérons pas comme un homme sincère et probe.
Le scrutin va circuler. Je rappelle que tous les FF du Grand Orient de France ici présents ont le droit d’y prendre part, à l’exception des Apprentis ainsi que des Francs-Maçons qui n’étaient pas dans le Temple pendant la lecture des rapports. Les FF visiteurs appartenant à d’autres Puissances maçonniques ne peuvent prendre part au scrutin que si celles-ci admettent la réciprocité du vote dans des conditions identiques. Les FF ayant le droit de participer au vote et qui sont partisans de l’admission du profane déposeront une boule blanche dans la première urne qui va leur être présentée par le F Terrible ; ceux qui sont opposés à l’admission y déposeront une boule noire. Vous déposerez la boule restante dans l’urne qui vous sera présentée par le F Messager.
Le F Messager donne à chacun des FF une boule blanche et une boule noire, en commençant par le Vénérable Maître d’Oeuvre et les autres Officiers qui siègent à l’Orient, puis les deux Surveillants. Le F Terrible recueille les boules dans le même ordre, en présentant à chaque F un récipient disposé de telle sorte que la couleur de la boule ne puisse être vue de personne au moment où elle est déposée. Le F Messager recueille à son tour, dans un récipient semblable, les boules qui n’ont pas servi au vote.
Le F Terrible et le F Messager se placent ensuite entre les Colonnes. *.
LE SURVEILLANT ANCIEN :
Le scrutin est à votre disposition, Vénérable Maître d’Oeuvre.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE :
Qu’il me soit apporté.
Le F Terrible dépose le scrutin sur le plateau du Vénérable Maître d’Oeuvre que viennent rejoindre l’Orateur et le Secrétaire. En présence de ces trois Officiers, le Vénérable Maître d’Oeuvre compte le total des boules, puis le nombre des blanches et celui des noires.
Le profane n’est admis aux épreuves que si le dépouillement du scrutin fait constater qu’il est pur et sans tache, ou qu’il ne contient qu’un nombre de boules noires inférieur ou égal au quart du nombre total des boules recueillies.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE :
Mes FF , voici le résultat du scrutin ….
En conséquence, le profane N… est admis (ou n’est pas admis) aux épreuves. S’il est admis aux épreuves, il recevra l’instruction spéciale et sera convoqué à la Tenue solennelle du ….
Si le profane est admis aux épreuves, le Vénérable Maître d’Oeuvre donne connaissance, le cas échéant, du nom du ou des FF présentateurs. Il avertit ceux-ci qu’ils sont, dès lors, les répondants du profane et que, si les renseignements qu’ils ont donnés se révélaient ultérieurement inexacts, ils encourraient les sanctions prévues pour les manquements maçonniques.
Lorsque cette partie est terminée, la Loge reprend son ordre du jour.

Fermeture de la Loge
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE, *: A chaque jour suffit sa peine.
LE SURVEILLANT ANCIEN, *:
De longs et pénibles efforts sont encore nécessaires.
LE NOUVEAU SURVEILLANT, *:
La Pierre Brute est à peine dégrossie.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE :
L’heure du repos n’est donc pas arrivée ?
LE SURVEILLANT ANCIEN :
Les Frères n’aspirent pas au repos, Vénérable Maître d’Oeuvre.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE :
Qu’ils continuent donc en dehors du Temple le Grand Oeuvre Maçonnique.
LE SURVEILLANT ANCIEN :
Vénérable Maître d’Oeuvre, ils feront aimer l’Ordre des Constructeurs par l’exemple de leurs qualités.
LE NOUVEAU SURVEILLANT :
Vénérable Maître d’Oeuvre, ils seront les défenseurs de la Veuve et les protecteurs de l’orphelin.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE :
S’il en est ainsi fait, qu’ils répandent sur le monde profane les Vérités acquises à la Lumière de la Loge. *.
F Expert, que les Trois Grandes Lumières soient protégées.
En cas d’existence d’un autel porte-Bible, l’Expert prend l’Équerre de la Main droite et le Compas de la main gauche et les remet au Vénérable Maître d’Oeuvre qui les pose, séparés, sur la Chaire de Salomon.
En cas d’absence de l’autel, le Vénérable Maître d’Oeuvre prend l’Équerre de la main gauche et le Compas de la main droite et les pose de part et d’autre de la Bible et de la Constitution du G O D F Dans les deux cas, l’Expert prend l’Épée Flamboyante et procède à l’extinction des 3 étoiles surmontant les piliers, précédé du Messager qui scande la marche de sa canne. Au moment de l’extinction des étoiles, le Messager recouvre chaque étoile éteinte.
L’EXPERT :
au Pilier Sud Est Je Reçois.
au Pilier Sud-Ouest Je Garde
au Pilier Nord-Ouest Je Cache
L’Expert va se placer entre les Colonnes, devant le tableau de Loge.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE, *:
Que le G A D L U ad libitum protège les Trois Petites Lumières de la Loge, le Soleil qui préside à l’illumination du Jour, la Lune qui préside à l’illumination de la nuit et le Vénérable Maître d’Œuvre qui préside à l’illumination de la Loge, de jour comme de nuit.
La Lumière qui éclaire la Loge rayonnera finalement sur tout l’Univers, mais puisque des Lumières trop vives aveuglent ceux qui ne sont pas préparés à les recevoir, par prudence nous allons les voiler pour un temps.
F Expert, veuillez prévenir tout regard indiscret.
L’Expert éteint d’un seul coup, du plat de l’Épée Flamboyante le candélabre à 7 branches.
L’EXPERT :
Les Civilisations s’écroulent.
Il passe par le Midi jusqu’au plateau du Surveillant Ancien et éteint l’étoile en disant :
Les Sociétés Humaines passent.
Il poursuit par l’Ouest jusqu’au plateau du Nouveau Surveillant et éteint son étoile en disant :
Les Hommes disparaissent.
Il continue par le Nord jusqu’à la lumière de la Loge pour la recouvrir du cône en plaçant l’ouverture du côté de l’Orient et dit :
L’Ordre Éternel demeure.
Il éteint ensuite les autres étoiles dans l’ordre suivant : Orateur, Secrétaire, Trésorier, Hospitalier. Enfin, il replace l’Épée Flamboyante sur le plateau du Vénérable Maître d’Œuvre.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE :
A tout heure, rappelons-nous la grandeur des devoirs que nous nous sommes librement imposés ; à tout heure soyons prêts à les remplir.
F Surveillant Ancien, jusqu’à quelle heure travaillent les Francs-Maçons ?
LE SURVEILLANT ANCIEN :
Jusqu’à Minuit.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE :
Quelle heure est-il, F Nouveau Surveillant ?
LE NOUVEAU SURVEILLANT :
Il est Minuit.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE :
Puisqu’il est l’heure, je vais fermer la Loge. *.
Mes FF , les Colonnes hautes.
Mes FF Surveillants, aidez-moi à fermer la Loge.
LE SURVEILLANT ANCIEN :
F Nouveau Surveillant et vous mes Frères qui vous tenez au Midi, associez-vous à moi pour aider le Vénérable Maître d’Oeuvre à fermer la Loge.
LE NOUVEAU SURVEILLANT :
Mes Frères qui vous tenez au Nord, associez-vous à nous pour aider le Vénérable Maître d’Œuvre à fermer la Loge.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D’ŒUVRE : * * *.
LE SURVEILLANT ANCIEN : * * *.
LE NOUVEAU SURVEILLANT : * * *.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE :
A la Gloire du Grand Architecte de l’Univers et à la Réalisation du Grand Oeuvre, Par les Antiques Mystères et les Vieux Devoirs, Au nom de la Franc-Maçonnerie Universelle, Au nom et sous les auspices du G O D F , je ferme, sous la Rigueur du châtiment de nos Obligations, cette Juste et Parfaite Loge de Salomon régulièrement constituée à l’Orient de …….. sous le titre distinctif …….. avec le N° d’ordre ……..
S’il s’agit d’une cérémonie d’initiation et qu’il y a eu la Chaîne d’Union de fraternel accueil,
passer directement à la sortie des dignitaires et aux batteries.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE :
Mes Frères, associez-vous à moi pour l’intense exhortation de fermeture que je vais prononcer.
Veuillez donc me rejoindre dans la ferveur pour que s’accomplisse notre mission ; formons de nos mains nues une longue et très ardente Chaîne d’Union.
Lorsque la Chaîne est formée.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE :
F Expert, la Chaîne s’est-elle reforgée ?
L’EXPERT :
La Chaîne s’est ressoudée en anneaux bien trempés, Vénérable Maître d’Oeuvre.
Un temps.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE :
Par les pouvoirs que j’en ai reçus, j’invoque le cœur des hommes, j’en appelle à leur intelligence et je m’adresse à leur raison.
Fassent les forces qui nous animent pour le meilleur et pour le pire, permettre par nos efforts, l’avènement sur terre de la Paix pour tous les Hommes enfin devenus de bonne volonté.
Que l’Amour fraternel unisse tous les anneaux de cette chaîne formée librement par nous.
Réalisons l’Union la plus complète dans la communion parfaite de tous les Francs-Maçons, heureux ou malheureux, libres ou dans les fers, connus ou ignorés, du plus humble au plus prospère.
En tout lieu et à toute heure qu’ils accomplissent les devoirs qu’ils se sont eux-mêmes imposés.
Qu’il en soit ainsi.
TOUS :
Qu’il en soit ainsi.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE :
La Chaîne physique formée symboliquement par nous peut aisément se dissocier, mais la grande Chaîne Sacrée de notre Union fraternelle doit relier perpétuellement tous les membres de la Franc-Maçonnerie sans se rompre jamais.
Cependant, avant que nos mains fraternelles se disjoignent, promettons de conserver toujours entre nous la plus fraternelle affection.
Engageons-nous à oeuvrer sans relâche, à libérer l’humanité du mensonge, de l’hypocrisie et du fanatisme.
Soyons toujours plus étroitement unis, toujours plus consciemment disciplinés, toujours plus nombreux, toujours plus rayonnants. Renouvelons le solennel engagement de réaliser la Concorde Universelle.
TOUS :
Nous le promettons.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D’ŒUVRE :
Je prends acte de cette promesse. Ouvrons cette Chaîne humaine et que chacun reprenne place en se tenant à l’Ordre avec attention.
Sortie des Dignitaires et Batteries
La sortie des Dignitaires de l’Ordre peut se faire avant la suspension des Travaux et la fermeture de la Loge.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE, *:
F Expert, Gardien du Rituel et F Messager, Gardien du Protocole, préparez-vous à faire reconduire sur les Parvis les Dignitaires qui, par leur participation à nos travaux de ce jour, ont honoré notre Respectable Loge du seul fait de leur fraternelle présence. Qu’ils en soient très sincèrement et très fraternellement remerciés.
L’Expert et le Messager préparent l’escorte dans l’ordre inverse de l’entrée ; lorsque l’escorte est prête, les FF qui la composent s’approchent de l’Orient ; le Couvreur ouvre les portes du Temple à double battant.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE, *:
Mes Frères des premiers rangs, au Nord comme au Midi, munissez-vous de vos glaives et préparez-vous à former la Voûte d’acier.
Mes Frères, formez la voûte d’acier ; à moi mes FF Surveillants, maillets battants.
Les Dignitaires de l’Ordre descendent de l’Orient, d’abord à droite puis à gauche. Avant de sortir, chaque Dignitaire se retourne et par le Signe salue le Vénérable Maître d’Oeuvre qui répond de même.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE, *:
Mes FF , réglez-vous sur moi pour les 3 batteries de Clôture. * * *.
Prêtez attention à la première Batterie et à l’Acclamation d’obligation.
LOYAUTÉ - OBÉISSANCE - FIDÉLITÉ
Par le Signe, tous font le signe, la Batterie, tous tirent la Batterie et l’Acclamation (tous donnent l’Acclamation).
LE SURVEILLANT ANCIEN , *:
Prêtez attention au Vénérable Maître d’Oeuvre pour la deuxième Batterie et l’Acclamation du Rite.
LIBERTÉ - ÉQUITÉ - AMITIÉ
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE :
Par le Signe, tous font le signe, la Batterie tous tirent la Batterie, et l’Acclamation tous donnent l’Acclamation.
LE NOUVEAU SURVEILLANT, *:
Prêtez attention au Vénérable Maître d’Oeuvre pour la troisième Batterie et l’Acclamation Solennelle.
LIBERTÉ, ÉGALITÉ, FRATERNITÉ
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE :
Par le Signe, tous font le signe, la Batterie, tous tirent la Batterie et l’Acclamation tous donnent l’Acclamation.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE :
Mes Frères, prêtez-moi attention.
C’est avec le soutien de tous les Francs-Maçons reconnus authentiques et acceptés réguliers que, selon l’antique pratique, dans l’équilibre et la mesure, je ferme cette Juste et Parfaite Loge de Salomon en due forme. *.
Plus personne n’est à l’Ordre.

La Loge est donc fermée et les travaux suspendus. Retirons-nous, mes Frères, sous la Loi du Silence, en Gardien du Secret, des Nombres et du Trait.
TOUS, main droite tendue, paume vers le sol :
Nous le promettons.
A ce moment, l’Expert sépare l’Équerre et le Compas sur le Tableau de Loge ; ensuite les deux Surveillants viennent jusqu’au bas des marches de l’Orient où ils attendent, chacun sur sa Colonne, le Vénérable Maître d’Oeuvre.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE D'ŒUVRE :
F Expert, transportez-vous à l’Occident, côté Midi. F Messager, préparez-vous à nous conduire hors de cette enceinte.
LE MESSAGER :
Suivez-moi avec confiance, je vous conduirai jusqu’au porche en passant par les dédales.

 

Partager cet article

Commenter cet article