Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

Rite Opératif de Salomon 2ème Degré

1 Mai 2012 , Rédigé par Oitar Publié dans #Rites et rituels

Rituel du Deuxième Degré

Ouverture de la Cayenne
Lorsque les travaux se déroulent exclusivement au 2ème degré, les Compagnons entrent silencieusement et non à l’Ordre, dans le Temple sous la conduite du Compagnon Messager.
Ils sont suivis par les Maîtres. Tous ont salué (au signe de Respect) le delta lumineux déjà éclairé, en entrant et se tiennent debout à leurs places respectives. Entre ensuite le Collège des Officiers suivi des deux Appareilleurs et du Compagnon Dignitaire. Ils regagnent leurs places en saluant également le delta lumineux. Une colonne d’harmonie accompagne l’entrée.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Compagnons du Métier, prenez place. * : ÉNERGIE
LE COMPAGNON PREMIER APPAREILLEUR, *:
ÉMULATION
LE COMPAGNON SECOND APPAREILLEUR, *:
ALTRUISME
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Compagnon Premier Appareilleur, êtes-vous Compagnon ?
LE COMPAGNON PREMIER APPAREILLEUR :
Je connais la lettre « G ».
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Que signifie cette lettre ?
LE COMPAGNON PREMIER APPAREILLEUR :
Entre autres choses, Géométrie.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Comment avez-vous été reçu Compagnon ?
LE COMPAGNON PREMIER APPAREILLEUR :
En passant de la perpendiculaire au niveau.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Ensuite, que vous fit-on faire ?
LE COMPAGNON PREMIER APPAREILLEUR :
On me fit contempler l’Étoile Flamboyante.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Que signifie cet emblème ?
LE COMPAGNON PREMIER APPAREILLEUR :
La permanence de l’idéal.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Quel est le symbole essentiel du degré de Compagnon ?
LE COMPAGNON PREMIER APPAREILLEUR :
Le pentagramme de l’infini avec la lettre « G » en son centre.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Quel est le devoir du Compagnon ?
LE COMPAGNON PREMIER APPAREILLEUR :
Maintenir en lui l’équilibre physique, l’équilibre intellectuel et l’équilibre moral et, par l’union des trois, développer l’énergie créatrice.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Pourquoi les Compagnons se tiennent-ils au midi ?
LE COMPAGNON PREMIER APPAREILLEUR :
Parce que, mieux habitués à la lumière que les Apprentis, ils peuvent sans trouble recevoir les rayons les plus vifs.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE, *:
Compagnon Second Appareilleur, quel âge avez-vous ?
LE COMPAGNON SECOND APPAREILLEUR :
J’ai cinq ans.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Pourquoi dites-vous ainsi ?
LE COMPAGNON SECOND APPAREILLEUR :
Parce que le nombre cinq, outre qu’il marque une progression de deux sur le nombre trois, exprime l’idée de l’Homme inscrit dans le pentagramme de l’infini et qu’il évoque l’ensemble des polyèdres réguliers ou volumes platoniciens.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Sur quoi travaillent les Compagnons ?
LE COMPAGNON SECOND APPAREILLEUR :
Sur la pierre cubique, pour ciseler la forme et polir la surface.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Comment travaillent les Compagnons sous la direction des Maîtres ?
LE COMPAGNON SECOND APPAREILLEUR :
Avec ardeur, joie et liberté.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE, *:
Compagnons du Métier, debout et à l’ordre du degré.
Compagnon Expert, veuillez disposer comme il convient le tableau de loge et l’autel des serments.
Alors que le tableau de loge est composé au 1er degré avant l’ouverture de la Cayenne, le
Compagnon Expert assisté du Compagnon Messager, dispose successivement les différents éléments symboliques du tableau de loge du deuxième degré.
Il dispose ensuite l’autel des serments (ou le plateau du Compagnon Dignitaire) en posant le Livre des Constitutions du G.O.D.F. et le cas échéant la bible ouverte aux "Chroniques". Il y place l’équerre et le compas séparés, tête-bêche, qui seront entrecroisés après le coup de maillet d’ouverture de la Cayenne.
Il dévoile la lumière de la loge et éclaire le chandelier à 7 branches placé sur le plateau du Compagnon Dignitaire, dans l’ordre habituel d’allumage des étoiles ; chaque officier vient prendre sa lumière au chandelier à 7 branches.
Quand les plateaux sont éclairés, le Compagnon Expert se rend à chaque pilier, précédé par le Compagnon Messager qui dévoile l’étoile. L’Expert dit à haute voix :
SAGESSE en éclairant le pilier Sud-Est.
FORCE en éclairant le pilier Sud-Ouest.
BEAUTÉ en éclairant le pilier Nord-Ouest.
LE COMPAGNON EXPERT :
Compagnon Dignitaire, tout est en bon ordre.
LE COMPAGNON COUVREUR, après vérification :
Compagnon Dignitaire, rien n’est à signaler.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Nous allons donc pouvoir procéder à l’ouverture de la Cayenne. *.
Compagnon Premier Appareilleur, à quelle heure indiquée les Compagnons reprennent-ils
leurs travaux ?
LE COMPAGNON PREMIER APPAREILLEUR :
A midi.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Quelle heure est-il, Compagnon Second Appareilleur ?
LE COMPAGNON SECOND APPAREILLEUR :
Il est midi.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Puisqu’il est l’heure indiquée, je vais ouvrir la Cayenne des Compagnons. *.
Compagnons Premier et Second Appareilleurs, aidez-moi à ouvrir la Cayenne des Compagnons.
LE COMPAGNON PREMIER APPAREILLEUR, *:
Compagnons qui vous tenez au Midi, associez-vous à moi pour aider le Compagnon Dignitaire à ouvrir la Cayenne des Compagnons.
LE COMPAGNON SECOND APPAREILLEUR, *:
Compagnons qui vous tenez au Nord, associez-vous à nous pour aider le Compagnon Dignitaire à ouvrir la Cayenne des Compagnons.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE : * * * * *.
LE COMPAGNON PREMIER APPAREILLEUR : * * * * *.
LE COMPAGNON SECOND APPAREILLEUR : * * * * *.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Au nom de la Franc-Maçonnerie Universelle,
A la Gloire du Grand Architecte de l’Univers ad libitum,
Sous les auspices du Grand Orient de France,
J’ouvre, en vertu des pouvoirs dont dispose un Compagnon Dignitaire, la Cayenne des Compagnons de la Juste et parfaite Loge de Salomon régulièrement constituée à l’Orient de ……… avec le numéro d’ordre ……..
Coup de Maillet puissant.
A ce moment, le Compagnon Expert allume l’Étoile Flamboyante et entrelace l’équerre et le compas sur le tableau de loge et sur l’autel des serments.

Réglez-vous sur moi, Compagnons du Métier, pour la batterie d’ouverture et l’acclamation du degré : ÉNERGIE - ÉMULATION- ALTRUISME
LIBERTÉ – ÉGALITÉ - FRATERNITÉ
Par le signe, la batterie et l’acclamation.
Compagnons, je vous invite à me rejoindre autour du point de centre. Formons de nos mains nues une intense chaîne d’union d’ouverture. Que chacun médite dans le silence.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE, après avoir regagné son plateau, *:
Prenez place, Compagnons.
La Cayenne des Compagnons est ouverte et nos travaux reprennent force et vigueur.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Compagnon Secrétaire, veuillez faire l’appel des membres de notre Cayenne. Compagnons du Métier, si l’un de vous a des excuses à présenter, qu’il le fasse à l’appel du compagnon absent. L’obole au tronc de la veuve traduira le devoir de solidarité du compagnon absent ; vous avez la parole, Compagnon Secrétaire.
Le Secrétaire fait l’appel et, à l’appel de son nom, chacun se lève et dit : "En Cayenne".
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Compagnon Hospitalier, vous vous enquerrez des absents. Vous me tiendrez informé et rendrez compte à la prochaine Cayenne. Si vous avez des informations à nous communiquer, la parole sur votre demande, vous sera accordée.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Compagnon Secrétaire, veuillez présenter le tracé des précédents travaux de Cayenne.
Après lecture du tracé.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Compagnons du Métier, avez-vous des remarques à formuler sur le tracé qui vient de vous être présenté ?
Les rectifications étant faites.
LE COMPAGNON PREMIER APPAREILLEUR, *:
Les colonnes sont muettes, Compagnon Dignitaire.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Compagnon Orateur, veuillez donner vos conclusions.
LE COMPAGNON ORATEUR :
Je donne un avis favorable à la gravure du tracé, Compagnon Dignitaire ou : Je donne un avis défavorable à la gravure du tracé, Compagnon Dignitaire.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Je mets aux voix les conclusions du Compagnon Orateur. Que ceux qui sont d’avis d’adopter le tracé, le manifestent en levant la main à mon coup de maillet. *.
Que ceux qui sont d’un avis contraire le manifestent de la même manière. *.
L’unanimité s’étant faite :
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Le tracé est adopté. Le livre d’architecture s’est enrichi d’une nouvelle gravure. Ou bien la gravure du tracé est en suspens jusqu’à la prochaine Cayenne.
Le Compagnon Messager fait circuler le livre d’architecture.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE, *:
Compagnon Secrétaire, veuillez préciser le trait du plan parfait.
Déroulement de la tenue

Examen des Candidats
L'examen du candidat peut se faire au cours d'une tenue précédant celle de son augmentation
de salaire ou au cours de la même tenue.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE , *:
Mes Frères, dans notre tenue du ........., au premier degré, l'Apprenti …………… a été reconnu apte à une augmentation de salaire.
S'il n'y a pas d'opposition à sa candidature, je vais le faire introduire pour que, après l'avoir interrogé, nous puissions juger s'il mérite, par son instruction, d'être promu Compagnon.
S'il y a opposition, on discute puis l'atelier statue.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Compagnon Expert, allez chercher et, après avoir pris soin de le tuiler à son grade, faites entrer, à la manière accoutumée, l'Apprenti qui sollicite une augmentation de salaire.
L'Apprenti, revêtu du tablier de peau blanche avec la bavette relevée, est amené par le Compagnon Expert à la porte du temple où il frappe selon son grade.
Faire installer une chaise au milieu du temple à l’ouest du pavé mosaïque.

Introduction du candidat
LE COMPAGNON PREMIER APPAREILLEUR : Le Frère ......... qui demande à passer son examen pour le Compagnonnage frappe en Apprenti à la porte du temple.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Compagnon Premier Appareilleur, assurez-vous que la prétention de cet Apprenti se justifie par la présence du Compagnon Expert.
LE COMPAGNON PREMIER APPAREILLEUR :
Compagnon Dignitaire, cette prétention semble se justifier.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Faites-le pénétrer rituellement dans la Cayenne de Compagnon.
Sur un signe du Compagnon Premier Appareilleur, le Compagnon Couvreur ouvre la porte.
Le Compagnon Expert introduit le candidat. Celui-ci fait les trois pas d'Apprenti, salue par le signe le Compagnon Second Appareilleur, le Compagnon Premier Appareilleur, puis le Compagnon Dignitaire et se tient immobile face à l'orient.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Mon Frère Apprenti, l’atelier d’Apprenti t'a jugé digne d’être reçu Compagnon.
Examen
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Mon Frère Apprenti, nous ne devons t'accorder l'augmentation de salaire pour laquelle tu as été proposé qu'après nous être assurés que tu possèdes les connaissances maçonniques que comporte ton grade actuel. Je vais donc te questionner pour prouver aux Compagnons ici présents que tes prétentions sont justifiées. Avance et prends place sur le siège qui t’est destiné, au milieu du temple.
Le Compagnon Dignitaire interroge le candidat d'après l'instruction au grade d'Apprenti :
1. sur les Constitutions du Grand Orient de France,
2. sur le symbolisme au grade d'Apprenti,
3. sur l'organisation et le régime intérieur de la loge, sur les attributions des Officiers, sur l’Initiation au premier degré d'après la Constitution, le Règlement Général du G O D F ou le Règlement particulier de la loge s'il en existe un.
L'interrogatoire étant terminé :
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Mon Frère Apprenti, nous avons été très attentifs aux réponses que tu as faites à nos questions. Maintenant, ton interrogation est terminée et tu vas être reconduit sur les parvis pour que nous puissions délibérer sur l'opportunité de ton admission parmi les Compagnons.
Compagnon Expert et Compagnon Messager, veuillez reconduire notre Frère Apprenti sur les parvis après l'avoir fait sortir du temple en la forme rituelle. Vous reviendrez parmi nous dès que vous vous serez acquittés de votre mission.
Une fois ces deux Frères revenus dans la loge :
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Mes Frères, vous avez entendu les réponses de notre Frère Apprenti, devons-nous suivre la proposition de l'atelier d'Apprentis qui l'a jugé digne de devenir Compagnon ?
La parole sur votre demande vous sera accordée. Au préalable, Compagnon Second Appareilleur, je vous prie de donner une nouvelle fois votre avis.
Après l'avis du Compagnon Second Appareilleur, la discussion s'engage.
Lorsque tous les Frères qui désirent s'exprimer ont pu le faire et si le scrutin secret n'est pas demandé, le Compagnon Dignitaire fait procéder au vote à main levée après l'avis du Compagnon Orateur.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Compagnon Orateur, pouvez-vous nous donner vos conclusions pour que nous puissions voter sur l'admission de ce Frère en Cayenne de Compagnons ?
Le Compagnon Orateur ayant donné ses conclusions, le Compagnon Dignitaire fait voter par vote à main levée.
Le vote étant acquis ;
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Compagnon Expert et Compagnon Messager, allez chercher le Frère Apprenti, faites-le entrer dans le temple directement et faites-le rester debout entre les colonnes après avoir salué les trois Lumières.
L'ordre étant exécuté, le Compagnon Dignitaire annonce le résultat du vote au Frère Apprenti en l'accompagnant de commentaires s'il le juge utile.
Si la cérémonie d'augmentation de salaire doit avoir lieu au cours d'une tenue ultérieure, le Compagnon Dignitaire précise au Frère Apprenti la date de son augmentation de salaire avant de lui faire couvrir le temple.

Cérémonie de Passage de l’Apprenti Accompli en Cayenne des Compagnons
Dispositions Particulières pour la Cérémonie
L’Atelier peut être mis en récréation pendant la préparation du temple pour la cérémonie.
Disposition du temple
Au début de la cérémonie, seront retirés du tableau de loge et disposés au bas des marches de
l’orient, les outils qui seront replacés par le postulant : le maillet, le ciseau, la jauge,
l’équerre, le compas, la règle, le levier, le niveau et la truelle.
Préalablement à la cérémonie, on aura préparé :
- 5 marches de couleur noire, bleue, verte, rouge et blanche qui figurent respectivement
les 1ère, 2ème, 3ème, 4ème et 5ème marches conduisant à l’orient.
- pots remplis : le 1er de couleur noire, de terre, le 2ème de couleur bleue, de blé en
herbe, le 3ème de couleur verte, de blé en tige, le 4ème de couleur rouge, de blés
murs, le 5ème de couleur blanche, de grains de blé.
- une coupe pleine d’eau, un carton triangulaire et une bougie pour le rappel des
purifications par l’eau, l’air et le feu, quelques épis de blé.
- 5 cartouches disposés de la façon suivante :
LES SENS à l’angle SUD-EST
L’ART à l’angle SUD-OUEST
LES SCIENCES à l’angle NORD-OUEST
L’HUMANITÉ à l’angle NORD-EST
LA GLORIFICATION DU TRAVAIL devant l’Autel des Serments
L’Étoile Flamboyante est éteinte juste avant l’entrée du postulant dans le temple.
Cérémonie de Passage en Cayenne de Compagnon
Après l’ouverture de la Cayenne et la disposition du temple.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
L’ordre du jour appelle la Cérémonie de passage dans la Cayenne des Compagnons du (ou des) Frère Apprenti Accompli ……………
Compagnons du Métier, avez-vous une ultime objection à présenter qui serait de nature à nous faire modifier cette décision ?
LE COMPAGNON PREMIER APPAREILLEUR, *:
Les colonnes sont muettes, Compagnon Dignitaire.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Compagnon Orateur, tout est-il conforme à notre Loi ?
LE COMPAGNON ORATEUR :
La loi maçonnique et la règle de l’Ordre ayant été respectées, rien ne s’oppose au passage en Cayenne de (ou des) l’Apprenti Accompli. *.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Puisqu’il en est ainsi, Compagnon Expert, veuillez aller quérir l’Apprenti Accompli qui a été reconnu apte à travailler en Cayenne des Compagnons et procédez comme il convient.
Le Compagnon Expert, muni de l’épée flamboyante, va chercher l’Apprenti Accompli, le mène à la porte du temple et le fait frapper en Apprenti.
Le Compagnon Couvreur ouvre l’œilleton et informe le Compagnon Premier Appareilleur à l’oreille.
LE COMPAGNON PREMIER APPAREILLEUR, *:
Compagnon Dignitaire, c’est l’Apprenti Accompli .... ; il est accompagné par un bon Compagnon qui l’encourage à solliciter son entrée dans la Cayenne des Compagnons.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Compagnon Premier Appareilleur, que demandez-vous pour cet Apprenti Accompli ?
LE COMPAGNON PREMIER APPAREILLEUR :
Qu’il passe de la Perpendiculaire au niveau.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Compagnon Second Appareilleur, l’en jugez-vous digne ?
LE COMPAGNON SECOND APPAREILLEUR :
Cet Apprenti Accompli a fait son temps sur le chantier et en loge d’apprenti et le dégrossissage de la pierre est satisfaisant, Compagnon Dignitaire.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Dans ce cas, je vais vérifier l’instruction maçonnique du postulant avant d’autoriser l’accomplissement des 5 passages symboliques.
Compagnon Couvreur, ouvrez la porte du temple et donnez accès au Compagnon Expert qui accompagne l’Apprenti Accompli dans la Cayenne des Compagnons.
Le Compagnon Expert entre rituellement dans la Cayenne et annonce :
LE COMPAGNON EXPERT :
Compagnon Dignitaire, j’accompagne l’Apprenti Accompli pour ses premiers pas dans la Cayenne des Compagnons.
L’Apprenti Accompli entre dans le temple, fait les pas de son degré et se place entre les colonnes.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Apprenti Accompli, veuillez nous rappeler votre âge, votre profession et le lieu de votre travail.
L’APPRENTI :
J’ai trois ans, je suis apprenti maçon et je travaille sur le chantier de la R L ………. A l’Orient de ………..
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Comment vous faites-vous reconnaître Apprenti maçon ?
L’APPRENTI :
Par les signes, mots et attouchement.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Comment se fait le signe ?
L’APPRENTI :
Par équerre, niveau et perpendiculaire.
Il fait le signe.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Donnez-moi le mot de passe.
L’APPRENTI :
T …
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Donnez-moi le Mot Sacré au Rite Opératif de Salomon.
L’APPRENTI :
Lors de mon initiation, il m’a été recommandé d’être prudent ; je ne sais ni lire ni écrire, je ne puis qu’épeler. Donnez-moi la première lettre, je vous livrerai la suivante et partagerai ce mot avec vous.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
« J ».
L’APPRENTI :
« A ».
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
« K ».
L’APPRENTI :
« I ».
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
« N ».
L’APPRENTI :
« JA ».
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
« KIN ».
ENSEMBLE :
« JAKIN ».
Ceci étant fait.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Veuillez donner l’attouchement au Compagnon Expert.
LE COMPAGNON EXPERT :
L’attouchement est juste, Compagnon Dignitaire.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Apprenti du Métier, qu’ambitionnez-vous ?
L’APPRENTI :
Je n’aspire qu’à l’honneur de travailler avec les Compagnons.
S’il y a plusieurs Apprentis à passer, les faire entrer et les interroger chacun leur tour. Une fois tous les postulants entrés et interrogés.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Pour passer du Septentrion au Midi, pour persévérer dans la voie qui mène à la lumière, il vous faudra effectuer les 5 passages symboliques.
Reprenez les outils d’Apprenti qui n’ont pas fini de vous servir, car la pierre brute est à peine dégrossie. *.
Compagnon Expert, remettez le ciseau, le maillet et la jauge entre les mains de l’Apprenti Accompli et faites s’accomplir le premier passage.
LE COMPAGNON EXPERT :
Apprenti Accompli, vous aurez soin de recevoir les outils de la main droite puis de les passer dans la main gauche.
Apprenti Accompli, venez avec moi.
Colonne d’Harmonie
Le Compagnon Expert remet les outils à l’Apprenti Accompli et le conduit dans le sens habituel de la circumambulation, devant le premier cartouche qui est alors dévoilé.
LE COMPAGNON EXPERT :
VOYEZ ET ÉPROUVEZ.
Un temps - Colonne d’Harmonie.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Ce passage est une invitation à comprendre et à connaître l’Univers environnant ; dans cette recherche, le bon usage des sens permet d’analyser toute chose. Le développement de la pensée est lié à leur bon exercice et à leur saine éducation. Mais vous avez appris que les sens peuvent égarer l’Homme non averti.
LE COMPAGNON PREMIER APPAREILLEUR :
Vous continuerez donc à les aiguiser et à les maîtriser. Dans ce travail auquel nous vous convions encore, vous emploierez le maillet, le ciseau et la jauge, non plus pour dégrossir la pierre brute, mais pour lui donner la finesse du grain et l’élégance de la forme.
LE COMPAGNON SECOND APPAREILLEUR :
Ceci signifie que vous devez toujours développer, modifier et améliorer vos propres facultés.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Apprenti Accompli, je vous invite à retravailler la pierre brute.
Colonne d’Harmonie.
Le Compagnon Expert se place derrière le postulant, le prend par les épaules et le fait reculer en marquant bien les angles, jusqu’à la pierre brute. S’il y a plusieurs impétrants, on procédera successivement de même manière.
LE COMPAGNON EXPERT :
Apprenti Accompli, veuillez mesurer à l’aide de la Jauge, puis frapper les trois coups symboliques de votre degré avec le maillet sur le ciseau pointé sur la pierre brute.
L’Apprenti Accompli exécute l’ordre sous la conduite de l’Expert.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Les deux premiers coups rapprochés symbolisent la concentration et la réflexion qui doivent toujours précéder l’action. Le troisième coup, plus fort, est celui qui arrache l’éclat ; il représente les effets d’une volonté puissante, précise et réfléchie.
LE COMPAGNON EXPERT :
Apprenti Accompli, veuillez me suivre.
Colonne d’Harmonie.
Après avoir fait déposer les outils, le Compagnon Expert poursuit sa marche jusqu’au bas des marches de l’Orient.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Faites accéder à la première marche.
Le postulant pose le pied droit sur la première marche de couleur noire sur laquelle se trouve le pot de terre.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Cette marche sur laquelle le premier passage vous a mené après un retour en arrière, est le rappel du cabinet de réflexion où vous avez déjà subi la Purification par la terre.
De même que le grain de blé, par l’œuvre au Noir, travaille vers l’intérieur, avant d’être stimulé dans la voie qui conduit à la Lumière, vous devez approfondir les choses sans vous laisser arrêter par leurs apparences extérieures.
Colonne d’Harmonie.
Le Compagnon Expert secoue des épis de blé dans la main de l’Apprenti Accompli qui en recueille quelques grains. Il lui présente le pot peint en noir et lui fait semer les graines dans la profondeur de la terre.
LE COMPAGNON EXPERT :
Ainsi féconderez-vous la terre des Hommes.
Ceci étant fait.

Compagnon Dignitaire, le premier passage est accompli.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE, *:
Compagnon Expert, remettez à l’Apprenti Accompli l’équerre et le compas et faites s’accomplir le deuxième passage.
LE COMPAGNON EXPERT :
Apprenti Accompli, suivez-moi car nous allons vers le midi.
Colonne d’Harmonie.
Le Compagnon Expert remet les outils à l’Apprenti Accompli et, dans le sens habituel, le conduit vers le deuxième cartouche qui lui est alors révélé.
LE COMPAGNON EXPERT :
CONTEMPLEZ ET DÉCOUVREZ.
Un temps - Colonne d’Harmonie.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Celui qui cherche doit faire l’éducation de ses sens et le dégrossissage de la pierre brute est long et difficile ; cependant, il n’achève pas votre ouvrage.
Par l’étude de l’art, vous passerez du relatif à l’absolu, vous parcourrez la voie royale, vous parviendrez à l’initiation.
L’art est la joie des Hommes Libres car il élève au-dessus de soi-même. Il est l’expression transcendée de la sensibilité humaine. Il est la force créatrice qui permet le progrès humain.
LE COMPAGNON PREMIER APPAREILLEUR :
L’équerre qui sert à dresser régulièrement les matériaux et le compas qui sert à établir les mesures exactes entre les différents angles d’écartement de ses branches, sont les emblèmes de l’art.
LE COMPAGNON SECOND APPAREILLEUR :
Avec l’équerre, vous détenez un outil qui vous invite à compléter le travail sur vous-même.
Avec le compas, vous entreprendrez toute chose avec mesure, précision et discernement.
LE COMPAGNON EXPERT :
Apprenti Accompli, veuillez me suivre.
Après avoir fait déposer les outils, le Compagnon Expert poursuit sa marche jusqu’au pied des marches de l’orient.
Colonne d’Harmonie
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Faites accéder à la deuxième marche.
L’Apprenti Accompli pose le pied droit sur la deuxième marche, de couleur bleue sur laquelle se trouve le pot de blé en herbe.

Cette marche sur laquelle le deuxième passage vous a conduit est le rappel de la purification par l’air.
Le Compagnon Expert ventile trois fois, à l’aide d’un carton triangulaire, le visage de l’Apprenti Accompli puis il remet le carton au postulant.
LE COMPAGNON EXPERT :
Par trois fois, ventilez ce blé en herbe.
Ceci étant fait.

Compagnon Dignitaire, le Deuxième passage est accompli.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE, *:
Compagnon Expert, remettez à cet Apprenti Accompli la règle et le levier et faites s’accomplir le troisième passage.
LE COMPAGNON EXPERT :
Apprenti Accompli, accompagnez-moi, nous nous orienterons en prenant par le midi.
Colonne d’Harmonie
L’Expert remet à l’Apprenti Accompli la règle et le levier et le conduit devant le troisième cartouche dans le sens habituel ; le cartouche est dévoilé.
LE COMPAGNON EXPERT :
OBSERVEZ ET DÉDUISEZ.
Un temps - Colonne d’Harmonie.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Sans l’étude des sciences, les pierres que vous devez apporter sur le chantier, puis assembler dans la construction du temple ne seraient que pierres folles, mal assises. Que la pierre ne soit pas franche ou que la taille soit imprécise et tout l’ouvrage est menacé.
LE COMPAGNON PREMIER APPAREILLEUR :
Les outils que vous tenez entre vos mains, la règle, emblème de la conscience, du jugement droit et de la raison, et le levier, emblème de la puissance qui découle de l’intelligence, représentent la science.
LE COMPAGNON SECOND APPAREILLEUR :
De même que le levier vous donnera la capacité pour déplacer les pierres et les charges, l’enseignement initiatique vous permettra de tout entreprendre. Avec la règle qui permet de tracer les alignements, d’apprécier les distances, vous disciplinerez votre action sur le levier.
Colonne d’Harmonie
Le Compagnon Expert fait déposer les outils à leur place sur le tableau de loge, puis il conduit l’Apprenti Accompli au pied des marches de l’orient.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Faites accéder à la troisième marche.
L’Apprenti Accompli pose le pied droit sur la troisième marche, de couleur verte sur laquelle se trouve le pot de blé en tige.

Cette marche sur laquelle le troisième passage vous a mené est le rappel de la purification par l’eau.
Le Compagnon Expert projette par trois fois, du bout des doigts, des gouttes d’eau sur le postulant puis il lui tend la coupe remplie d’eau.
LE COMPAGNON EXPERT :
Par trois fois, arrosez ce blé en tige.
Ceci étant fait.

Compagnon Dignitaire, le troisième passage est terminé.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE, *:
Compagnon Expert, remettez à cet Apprenti Accompli, le niveau et faites s’accomplir le quatrième passage.
LE COMPAGNON EXPERT :
Apprenti Accompli, restez avec moi. Nous poursuivons par le Midi.
Colonne d’Harmonie
Le Compagnon Expert remet le niveau à l’Apprenti Accompli et le conduit dans le sens habituel, devant le quatrième cartouche.
LE COMPAGNON EXPERT :
RECONNAISSEZ ET RECTIFIEZ.
Un temps - Colonne d’harmonie.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Devenu Maître de vos sens, rendu habile dans la construction et transcendé par l’art, vous œuvrerez dans l’Humanité.
LE COMPAGNON PREMIER APPAREILLEUR :
Le niveau que vous tenez entre vos mains symbolise l’égalité et la justice. Il vous rappelle que tous les Hommes sont vos frères et qu’ils sont vos égaux en droit.
LE COMPAGNON SECOND APPAREILLEUR :
Favoriser l’épanouissement de l’Homme, telle est la tâche du Compagnon.
Colonne d’Harmonie
Le Compagnon Expert fait terminer le tour du temple dans le sens habituel, fait déposer le niveau à sa place sur le tableau de loge, puis il mène l’Apprenti Accompli au pied des marches de l’orient.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Faites accéder à la quatrième marche.
L’Apprenti Accompli pose le pied droit sur la quatrième marche de couleur rouge sur laquelle se trouve le pot de blé mûr.

Cette marche sur laquelle vous a mené le quatrième passage est le rappel de la purification par le feu.
LE COMPAGNON EXPERT :
Apprenti Accompli, dégantez-vous et tendez votre main gauche.
Le Compagnon Expert passe la flamme de la bougie par trois fois, sous la main de l’Apprenti Accompli et la lui tend ensuite.

Par trois fois, passez l’ardeur de cette flamme à travers ce blé en épis mûrs.
Ceci étant fait, l’Expert fait se reganter 1’Apprenti Accompli.

Compagnon Dignitaire, le quatrième passage est accompli.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE, *:
Compagnon Expert, remettez à cet Apprenti Accompli la truelle et faites s’accomplir le cinquième et Dernier passage.
LE COMPAGNON EXPERT :
Apprenti Accompli, avançons ensemble en prenant par le Midi ; nous irons d’Occident vers l’Orient en passant par le Septentrion.
Colonne d’Harmonie
Le Compagnon Expert remet la truelle à l’Apprenti Accompli et le conduit dans le sens habituel vers le cinquième cartouche qui lui est alors dévoilé.
LE COMPAGNON EXPERT :
CROYEZ EN L’OEUVRE ET SACHEZ L’ACCOMPLIR.
Un temps - Colonne d’Harmonie.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Vous aurez toujours présent à l’esprit que le travail n’est pas seulement une activité profane, mais une collaboration consciente à l’édification du temple.
LE COMPAGNON PREMIER APPAREILLEUR :
Au degré de Compagnon, la truelle est l’emblème du travail parfait qui ennoblit l’Homme.
LE COMPAGNON SECOND APPAREILLEUR :
La truelle sert à cimenter les dalles noires et blanches du pavé mosaïque ; elle est l’outil qui parachève l’ouvrage. Elle couronne l’œuvre du Constructeur et elle enseigne l’amour fraternel.
Colonne d’Harmonie
Le Compagnon Expert fait déposer la truelle sur le tableau de loge par l’Apprenti Accompli. Il le mène ensuite au pied des marches de l’orient.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Faites accéder à la cinquième et dernière marche.
L’Apprenti Accompli pose le pied droit sur la cinquième marche de couleur blanche sur laquelle se trouve une coupe de cristal contenant des grains de blé mûr.

Symboliquement, cette marche immaculée sur laquelle le cinquième et dernier passage vous a conduit, représente votre élévation spirituelle. Cependant vous n’y accéderez de fait que si, en premier lieu, vous parvenez à la connaissance intime de vous-même ainsi qu’à celle des Hommes et des choses qui nous entourent.
Ensuite, si vous croyez en l’Oeuvre, vous découvrirez la purification intégrale par les quatre éléments soumis à la lumière.
Cette marche n’est accessible qu’aux esprits clairs, aux intelligences limpides, aux cœurs purs et nul autre ne saurait la gravir.
Le Compagnon Expert prend des grains de blé dans la coupe et les sème devant l’Apprenti
Accompli en disant :
LE COMPAGNON EXPERT :
Compagnon Dignitaire, le cinquième et dernier passage est accompli.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE, *:
Compagnon Expert, veuillez procéder comme il convient.
Colonne d’Harmonie
Le Compagnon Expert place l’Apprenti Accompli face à l’Étoile Flamboyante éteinte.
Le temple doit être plongé dans le noir complet.
Après un temps assez long, le temple étant toujours plongé dans le noir.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
« Si tu ne vois en premier lieu cette noirceur, sache que tu as failli en l’œuvre et qu’il te faut tout recommencer ».
L’Étoile Flamboyante s’allume progressivement jusqu’à son maximum d’intensité.
Colonne d’Harmonie.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Vous qui allez être reçu Compagnon, contemplez attentivement ce pentagramme de l’infini car il est écrit sur le fronton de l’école de Pythagore :
« Que nul n’entre ici, s’il n’est géomètre et qu’il n’y pénètre pas davantage s’il n’est que géomètre ».
C’est par vous-même qu’il vous faudra conquérir la compréhension de ce qui est à l’intérieur en détachant les lettres V.I.T.R.I.O.L. qui signifient : VISITA INTERIORA TERRAE, RECTIFICANDQ INVENIES QCCULTAM LAPIDEM, ce qui signifie : « VISITE L’INTÉRIEUR DE LA TERRE ET, EN RECTIFIANT, TU TROUVERAS LA PIERRE CACHÉE ».
On redonne la Lumière.

Compagnon Expert, veuillez accompagner l’Apprenti Accompli au bas des marches de l’orient.
Ceci étant fait.

Maintenant que nous vous avons dévoilé l’Étoile Flamboyante, vous allez être reçu au degré de Compagnon. *.
Compagnons du Métier, debout et à l’Ordre.
Mon Frère, dégantez-vous. Posez la main droite sur le livre de la Loi, l’équerre, le compas et les épis de blé, et la main gauche sur le cœur, pour prononcer la formule de 1’obligation.
Le Compagnon Expert présente devant les yeux du récipiendaire une plaquette sur laquelle est inscrite la formule d’obligation.

Au nom de la Franc-maçonnerie Universelle,
A la Gloire du Grand Architecte de l’Univers ad libitum,
Sous les Auspices du Grand Orient de France,
Sur le Livre de la Loi, les épis de Blé et les outils entrecroisés,
Je prends l’engagement solennel de me conformer aux enseignements qui viennent de m’être donnés et à ceux que je recevrai.
De plus, je prends l’engagement de ne révéler à personne les Rites du degré de Compagnon.
J’en prends l’engagement solennel.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
J’enregistre votre parole et scelle votre engagement.
Le Compagnon Dignitaire prend l’Épée Flamboyante de la main gauche, la tient au-dessus de la tête de l’Apprenti Accompli, tandis que de la main droite, il tient son maillet et prononce la formule consacrée.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Au nom de la Franc-maçonnerie Universelle,
Sous la protection du Grand Architecte de l’Univers ad libitum,
Sous les Auspices du Grand Orient de France, et en vertu des pouvoirs de ma charge,
Je vous reconnais du Métier, je vous accepte Compagnon et je vous passe en Cayenne.
Le Compagnon Dignitaire frappe les cinq coups du degré sur la lame de l’Épée Flamboyante, posée sur la tête du Nouveau Compagnon.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Compagnon, baissez la bavette de votre tablier. Compagnon Expert, veuillez indiquer au nouveau Compagnon la mise à l’Ordre du degré ainsi que le signe.
LE COMPAGNON EXPERT :
La mise à l’Ordre se fait par la main droite sur le cœur, le pouce étant relevé en équerre par rapport aux autres doigts, la main gauche pendante.
Le signe : étant à l’Ordre, tirer la main droite horizontalement de gauche à droite et la laisser tomber perpendiculairement.
Le nouveau Compagnon le fait.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Compagnon, comme toutes les Sociétés traditionnelles et symboliques, la Franc-Maçonnerie attache une grande importance au symbole du blé et du pain qui en est tiré. Puisque vous voici par votre nouveau degré, celui qui partage le pain avec ses Frères, je vous invite à partager ce blé avec nous.
Compagnons, veuillez tous me rejoindre à l’orient. Vous pouvez, le temps du partage, quitter le signe d’Ordre.
Colonne d’Harmonie.
Tous les Frères présents viennent jusqu’à l’orient sans respecter le sens de la circumambulation et entourent le nouveau Compagnon. Le Compagnon Dignitaire partage le blé qu’il distribue à l’assistance.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Compagnons du Métier, veuillez regagner vos places dans le silence, en reprenant le signe d’Ordre.
Ceci étant fait.

Compagnon Expert, veuillez à présent donner l’accolade fraternelle à notre nouveau Compagnon au nom de tous les Compagnons présents.
Ceci fait.

Compagnon Maître des Cérémonies, veuillez conduire notre Frère reçu en Cayenne, entre les colonnes afin qu’il soit reconnu Compagnon Passé.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Compagnon Premier Appareilleur et Compagnon Second Appareilleur, invitez les Compagnons qui décorent vos colonnes respectives à reconnaître désormais comme Compagnon de la Loge, le Frère ………. présent entre les colonnes et à applaudir à son passage par une chaleureuse batterie.
LE COMPAGNON PREMIER APPAREILLEUR :
Compagnon Second Appareilleur et vous, Compagnons qui décorez la Colonne du Midi, vous êtes invités par le Compagnon Dignitaire et par moi à reconnaître désormais comme Compagnon de la Loge, le Frère ………. présent entre les colonnes et à applaudir à son passage par une chaleureuse batterie.
LE COMPAGNON SECOND APPAREILLEUR :
Compagnons qui décorez la Colonne du Nord, vous êtes invités par le Compagnon Dignitaire, par le Compagnon Premier Appareilleur et par moi à reconnaître désormais comme Compagnon de la Loge, le Frère ………. présent entre les colonnes et à applaudir à son passage par une chaleureuse batterie.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Compagnons, prêtez attention et réglez-vous sur moi pour la batterie et l’acclamation Solennelle : FIDÉLITÉ - FIDÉLITÉ – FIDÉLITÉ
LIBERTÉ - ÉGALITÉ – FRATERNITÉ
Par le signe, la batterie et l’acclamation.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Compagnons du Métier, les colonnes sur leurs bases.
Compagnon Expert, veuillez donner l’instruction du degré au nouveau Compagnon et vous, Compagnon Premier Appareilleur, vous procéderez au tuilage.
LE COMPAGNON PREMIER APPAREILLEUR :
Êtes-vous Compagnon ?
LE COMPAGNON EXPERT, s’adressant au nouveau Compagnon :
Répétez chaque fois après moi. J’ai vu l’Étoile Flamboyante et je connais la lettre « G ».
LE COMPAGNON PREMIER APPAREILLEUR :
Comment le Compagnon se fait-il reconnaître ?
LE COMPAGNON EXPERT :
Par deux mots, un signe et un attouchement.
LE COMPAGNON PREMIER APPAREILLEUR :
Donnez-moi le mot de passe.
LE COMPAGNON EXPERT :
S …
LE COMPAGNON PREMIER APPAREILLEUR :
Que signifie-t-il symboliquement ?
LE COMPAGNON EXPERT :
Nombreux comme les épis de blé.
LE COMPAGNON PREMIER APPAREILLEUR :
Faites le signe.
Ceci étant fait.
LE COMPAGNON PREMIER APPAREILLEUR :
Transmettez l’attouchement du Compagnon.
Le Compagnon Expert transmet l’attouchement au nouveau Compagnon.
LE COMPAGNON EXPERT :
Compagnon, donnez l’attouchement au Compagnon Premier Appareilleur.
Ceci étant fait.
LE COMPAGNON PREMIER APPAREILLEUR :
Donnez-moi le mot sacré du degré au Rite Opératif de Salomon.
LE COMPAGNON EXPERT :
Le mot sacré du degré au Rite Opératif de Salomon est la seconde partie du mot de reconnaissance d’un Compagnon du métier et je vous recommande d’être prudent à ce degré comme dans le précédent. Cette seconde partie est BOAZ.
Je vais l’épeler et le partager avec vous ; je vous donne maintenant la première lettre, JAKIN, vous me livrerez la seconde et ainsi de suite.
LE COMPAGNON EXPERT :
« B ».
LE COMPAGNON PREMIER APPAREILLEUR :
« O ».
LE COMPAGNON EXPERT :
« A ».
LE COMPAGNON PREMIER APPAREILLEUR :
« Z ».
LE COMPAGNON EXPERT :
« BO ».
LE COMPAGNON PREMIER APPAREILLEUR :
«AZ»
ENSEMBLE :
« BOAZ ».
LE COMPAGNON PREMIER APPAREILLEUR :
Transmettez-moi à présent les deux parties du mot complet de reconnaissance d’un Compagnon du Métier.
Le Compagnon Expert donne les indications à l’oreille du nouveau Compagnon.
LE COMPAGNON, à l’oreille gauche du Compagnon Premier Appareilleur
: JAKIN à l’oreille droite du Compagnon Premier Appareilleur : BOAZ.
LE COMPAGNON PREMIER APPAREILLEUR :
Quel âge avez-vous, JAKIN ?
LE COMPAGNON, à l’imitation du Compagnon Expert :
J’ai Cinq ans, BOAZ.
LE COMPAGNON PREMIER APPAREILLEUR :
JAKIN-BOAZ, passez.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Compagnon du Métier, donnez à présent l’attouchement de Compagnon ainsi que les deux parties du Mot complet de reconnaissance, au Compagnon Second Appareilleur.
Ceci étant fait.
LE COMPAGNON SECOND APPAREILLEUR :
Passez, JAKIN-BOAZ.
LE COMPAGNON EXPERT :
Compagnon Dignitaire, le signe, l’attouchement et les mots ont été dûment contrôlés et je vous informe qu’ils sont justes et parfaits.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Il convient encore d’enseigner la batterie et la marche du Compagnon.
LE COMPAGNON EXPERT :
La batterie : elle est de 5 coups : 2 coups rapprochés suivis de 3 coups également espacés ; elle est toujours simple. Il la fait et le Compagnon l’imite. La marche étant à l’ordre d’App , faire un premier pas court et saluer le Second Appareilleur ; faire un deuxième pas, plus long et saluer le Premier Appareilleur ; faire un troisième pas encore plus long, passer à l’ordre de Compagnon ; faire un quatrième pas en partant cette fois du pied droit, en avant et à droite, puis un cinquième pas, en partant du pied gauche en avant et à gauche, ramenant sur la ligne médiane et saluer le Compagnon Dignitaire. Il le fait et le Compagnon l’imite.
LE COMPAGNON EXPERT :
Compagnon Dignitaire, l’instruction du degré est terminée.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Mais l’enseignement des Secrets du Métier commence.
Compagnon Maître des Cérémonies, veuillez conduire le Compagnon nouvellement Passé, à sa place, en tête de la Colonne du Midi.
Ceci fait.

Compagnon Orateur, veuillez remettre au Compagnon nouvellement Passé, le Tuileur du degré.
Au Compagnon :
Vous lirez avec soin le Tuileur de votre degré et approfondirez son enseignement avec le Surveillant Ancien.
Passer à la suite du plan parfait ou à la fermeture de la Cayenne.

Fermeture de la Cayenne
LE COMPAGNON DIGNITAIRE, *: Compagnon Orateur, il vous revient de parachever nos travaux en nous livrant vos conclusions.
S’il s’agit d’une Cérémonie, le Compagnon Dignitaire ajoute :
Vous présenterez le morceau d’architecture par lequel vous traduirez au nom de la Cayenne, les sentiments chaleureux et confiants que nous inspire cette cérémonie.
Ceci fait.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Je vous remercie, Compagnon Orateur. *.
Que ceux qui ont des messages à délivrer dans l’intérêt de cette Cayenne en particulier et de l’ordre en général, le fassent dans les formes accoutumées.
LE COMPAGNON PREMIER APPAREILLEUR, *:
Les colonnes sont muettes, Compagnon Dignitaire.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE, *:
Compagnon Hospitalier, veuillez faire circuler le tronc de la veuve sous la conduite du Compagnon Messager.
Colonne d’Harmonie.
LE COMPAGNON PREMIER APPAREILLEUR, *:
Compagnon Dignitaire, le tronc de la veuve est à votre disposition entre les colonnes.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE, *:
Qu’il me soit apporté.
Ceci étant fait, * :
Le tronc de la veuve est revenu lesté d’une pierre plate de …. Kg qui sera prise en charge par le Compagnon Hospitalier et dont le poids sera inscrit sur le livre des pesées.
Lorsque le Compagnon Dignitaire souhaite ne pas faire la pesée immédiatement, il ne peut en être dispensé que par l’accord explicite de l’Orateur qui l’exprimera de vive voix ; dans ce cas, la pesée sera effectuée après la tenue par l’Hospitalier sous le contrôle de l’Orateur.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE, *:
L’heure est venue de suspendre nos travaux de Cayenne.
LE COMPAGNON PREMIER APPAREILLEUR, *:
Sans cesse glorifions le travail.
LE COMPAGNON SECOND APPAREILLEUR, *:
Observons l’Étoile Flamboyante.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Les Compagnons ont-ils reçu leur salaire, Compagnon Premier Appareilleur ?
LE COMPAGNON PREMIER APPAREILLEUR :
Ils sont contents, Compagnon Dignitaire.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Compagnon Second Appareilleur, qu’attend encore un Compagnon ?
LE COMPAGNON SECOND APPAREILLEUR :
Il attend l’heure où, suffisamment instruit de ce que doit savoir un Compagnon, il sera admis à partager les travaux des Maîtres.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE, *:
Compagnon Premier Appareilleur, à quelle heure les Compagnons suspendent-ils leurs travaux ?
LE COMPAGNON PREMIER APPAREILLEUR :
A minuit.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Quelle heure est-il, Compagnon Second Appareilleur ?
LE COMPAGNON SECOND APPAREILLEUR :
Il est minuit.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Puisqu’il est l’heure indiquée, je vais fermer la Cayenne des Compagnons. *.
Debout Compagnons du Métier, et à l’Ordre de Compagnon. Compagnon Premier Appareilleur et Compagnon Second Appareilleur, aidez-moi à fermer la Cayenne des Compagnons.
LE COMPAGNON PREMIER APPAREILLEUR, *:
Compagnon Second Appareilleur et vous Compagnons qui vous tenez au midi, associez-vous à moi pour aider le Compagnon Dignitaire à fermer la Cayenne des Compagnons.
LE COMPAGNON SECOND APPAREILLEUR, *:
Compagnons qui séjournez au nord, associez-vous à nous pour aider le Compagnon Dignitaire à fermer la Cayenne des Compagnons.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE : * * * * *.
LE COMPAGNON PREMIER APPAREILLEUR : * * * * *.
LE COMPAGNON SECOND APPAREILLEUR : * * * * *.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Au nom de la Franc-Maçonnerie Universelle,
A la gloire du Grand Architecte de l’Univers ad libitum,
Sous les auspices du Grand Orient de France,
Je ferme, en vertu des pouvoirs dont dispose un Compagnon Dignitaire, la Cayenne des Compagnons de la juste et parfaite Loge de Salomon ……………. régulièrement constituée à l’Orient de ……….. avec le numéro d’ordre ….
Réglez-vous sur moi, Compagnons du Métier, pour la batterie de clôture et l’acclamation du degré : ÉNERGIE - ÉMULATION- ALTRUISME
LIBERTÉ - ÉGALITÉ - FRATERNITÉ
Par le signe, la batterie et l’acclamation.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Compagnon Expert, veuillez procéder comme il convient et mettre la lumière sous le boisseau.
Le Compagnon Expert procède à l’extinction des étoiles de la Cayenne à l’aide de l’Épée Flamboyante, il éteint les trois piliers et le messager les recouvre et regagne sa place. Il procède à l’extinction du chandelier à 7 branches, puis des flambeaux des Compagnons Premier Appareilleur et Second Appareilleur et des autres plateaux dans l’ordre habituel. Il voile la lumière de la loge puis éteint l’Étoile Flamboyante, sépare équerre et compas du tableau de loge et de l’autel des serments. Il repose l’épée flamboyante derrière le Livre de la Loi et se mettant à l’ordre devant le tableau de loge, il salue de la tête le Compagnon Dignitaire.
LE COMPAGNON DIGNITAIRE :
Compagnons du Métier, veuillez me rejoindre pour que s’accomplisse notre mission.
Formons de nos mains nues une longue et vibrante chaîne d’union silencieuse.
Méditation silencieuse.

Compagnon du Métier, ouvrons cette chaîne et que chacun regagne sa place en se tenant à l’ordre du degré.
Ceci étant fait.
Coup de maillet puissant.

La Cayenne des Compagnons est fermée et les travaux suspendus. Retirons-nous sous la loi du silence, en gardiens des enseignements, des nombres et du trait.
TOUS :
Nous le promettons !
Colonne d’Harmonie.
Le Compagnon Premier Appareilleur et le Compagnon Second Appareilleur viennent chercher le Compagnon Dignitaire sous la conduite du Compagnon Messager. Le Compagnon Dignitaire descend de son plateau, vient fermer le livre de la Loi et le cortège couvre le temple après avoir salué le delta lumineux éclairé, au signe de respect.
Les Officiers, les Maîtres et les Compagnons successivement couvrent le temple de même manière.
Chacun attend sur les parvis du temple, dont les portes sont restées ouvertes, dans le silence, la sortie du Compagnon Expert qui détruit de la pointe de son épée l’ordonnance du tableau de loge avant de quitter le temple.

 

Partager cet article

Commenter cet article