Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

Rite Opératif de Salomon 3ème Degré (1)

1 Mai 2012 , Rédigé par Oitar Publié dans #Rites et rituels

Remarques Préliminaires

1 - LA CHAMBRE DU MILIEU
La Chambre du Milieu est le lieu où les Maîtres Maçons tiennent Loge au troisième degré.

2 - APPELLATION DES OFFICIERS
Le Vénérable Maître d’Oeuvre est distingué du titre de « Très Respectable Maître » ;
Le Surveillant Ancien de celui de « Vénérable Maître Premier Gardien » ;
Le Nouveau Surveillant de celui de « Vénérable Maître Second Gardien ». Tous les autres officiers ont la même appellation qu’en loge d’apprenti, mais précédée du titre « Vénérable Maître » ; ainsi, l’Orateur, par exemple, est appelé « Vénérable Maître Orateur ».
Tous les membres de la Chambre du Milieu ont le titre de « Vénérable Maître ».

3 - INSTRUCTIONS GÉNÉRALES
a) Circonstances d’ouverture de la Chambre du Milieu
Elle peut être ouverte :
pour le tracé d’épure sur un thème choisi,
pour le contrôle et l’audition d’un Compagnon Fini,
pour une cérémonie d’élévation à la maîtrise, à tout moment sur l’initiative du Très Respectable Maître, ou à la demande d’un ou plusieurs Maîtres de la Loge, pour toute affaire propre à la Loge.
En règle générale, l’ouverture et la fermeture de la Chambre du Milieu se feront dans les formes rituelles requises ; elle peut cependant, dans certains cas, être ouverte et fermée sur un simple coup de maillet, notamment pour examiner les affaires de la Loge.

b) Classes de Maîtres
Il existe trois classes de Maîtres au Rite Opératif de Salomon :
le Maître Élevé : c’est le Compagnon Fini qui vient d’être élevé à la maîtrise. A cette occasion, il a reçu le tablier de son degré ainsi que l’écharpe bleue du rite ; cette écharpe doit toujours décorer le maître, dans sa loge lorsqu’il siège sur les colonnes, à l’extérieur s’il est en visite. L’écharpe se porte en passant sur l’épaule droite et en retombant sur la hanche gauche.
le Maître Expérimenté : c’est le maître, bien avancé dans l’art et qui occupe des fonctions dans le collège des officiers ;
le Maître confirmé : c’est le maître qui, par l’exemple de son comportement et la qualité de son travail, s’est signalé au Collège des Maîtres Installés, pour être destiné à diriger une loge de Salomon.

c) Décoration générale du Temple
le Debhir désigne l’Orient.
le Hikal désigne le reste du Temple.
les murs du Temple sont tendus de tissu noir.
Le Livre des Constitutions du Grand Orient de France est ouvert à l’article 1.
la Bible, s’il y a lieu, est ouverte à « l’Ecclésiaste ».
le compas est disposé sur l’équerre ; ces deux outils reposent sur l’épée flamboyante dont la pointe est dirigée vers l’Orateur.
un rameau d’acacia est déposé sur l’équerre, le compas et l’épée flamboyante, le tout sera déposé le moment venu sur le livre des constitutions (et sur la Bible, s’il y a lieu).
deux chandeliers à trois branches sont déposés sur les plateaux des Vénérables Maîtres Premier et Second Gardiens.
les trois piliers entourant le tableau de loge sont surmontés de trois lumières chacun.
la corde entourant le tableau de loge comporte 9 lacs d’amour (3 au nord, 3 au midi, 3 à l’Orient).
Les 27 lumières de la Loge sont constituées par :
la lumière de la Loge.
les 7 lumières du chandelier du plateau du Très Respectable Maître.
les trois fois trois lumières des piliers.
les deux fois trois lumières des Premier et Second Gardiens.
les quatre lumières, respectivement de l’Orateur, du Secrétaire, du Trésorier et de l’Hospitalier.

d) Descriptif du tableau de Loge au 3ème Degré
le centre du Temple est décoré du tapis de loge des Maîtres : un carré long de tissu noir de 0.90 m x 1,80 m.
sur le tapis de loge sont disposés les ossements figurant le cadavre d’Hiram, le crâne à l’Orient, tourné vers l’Occident, et deux tibias entrecroisés.
le compas est disposé ouvert au-dessus du crâne, les pointes tournées vers l’Occident.
l’équerre est installée au bas du tapis, les branches dirigées vers l’Orient.
la planche à tracer est disposée à l’Orient entre la corde à nœuds et le tapis de loge.
deux rameaux d’acacia entrecroisés figurent sur le tableau en bas du tapis.
les 9 marches sont disposées devant le tapis à l’Occident, entourées des deux colonnettes.
la lumière de la loge, sous le boisseau, est installée à l’Orient entre la chaire de Salomon et la corde à nœuds.

e) Mémento du troisième degré
1) Mise à l’Ordre : le bras droit plié en équerre, la main droite ouverte tenue horizontalement, les 4 doigts étendus et rapprochés, le pouce écarté en équerre et appuyé contre la partie gauche et inférieure de la poitrine, au-dessous du pectoral, à la jonction de l’abdomen ; le bras gauche pendant le long du corps.
2) Signe ordinaire : Dans cette position, tirer la main droite horizontalement et la laisser tomber verticalement le long de la cuisse droite.
3) Signe d’Horreur : Étant à l’ordre, élever les deux mains au-dessus de la tête, les paumes en avant, les doigts étendus et séparés, puis tourner la tête vers la gauche comme sous l’effet d’une vive clarté. Dans le même temps, la main droite descend à hauteur de la tête. Faire ensuite un mouvement du buste et des bras en arrière, puis ramener le buste et laisser tomber les deux bras.
4) Signe de détresse : Porter la jambe droite derrière la gauche, incliner le buste en arrière ; placer les mains, doigts entrelacés, paumes vers le ciel au-dessus de la tête et, dans cette position, s’écrier : « A Moi Les Enfants De La Veuve ! ».
5) Signe de respect : la main droite est posée à plat sur le cœur et l'on s'incline légèrement vers le bas. Ce signe est utilisé pour saluer le Delta lumineux.
6) Attouchement : se prendre mutuellement la main droite en formant la griffe avec les doigts puis :
approcher pied droit contre pied droit par le bord interne.
faire toucher genou droit contre genou droit par la face interne.
faire toucher poitrine contre poitrine.
disposer la main gauche dans le dos de l'interlocuteur pour réaliser un enlacement.
Dans cette position, l'un dit la première syllabe du mot sacré à une oreille en renversant une première fois les mains entrelacées ; l'autre répond en donnant la deuxième syllabe et en renversant une deuxième fois les mains entrelacées, enfin le premier termine en énonçant la troisième syllabe et en renversant une troisième fois les mains entrelacées.
7) Le Mot Sacré : Commence par M... « la chair quitte les os ».
8) La Marche :
Après les trois pas de l'apprenti et les deux pas du compagnon, passer à l’ordre de maître, puis effectuer trois pas obliques, le premier à droite, en rassemblant les jambes mais sans poser le pied gauche à terre, le second à gauche de la même manière, comme pour enjamber un corps, suivi d'un dernier pas de rassemblement sur la ligne médiane, pour se retrouver aux bas des marches de l'Orient ; saluer le Très Respectable Maître.
9) La Batterie : Elle est toujours simple et correspond à celle de l’apprenti, répétée trois fois de suite.
10) L'acclamation : CONNAISSANCE - CONSCIENCE - SACRIFICE
LIBERTÉ - ÉGALITÉ - FRATERNITÉ
11) L'âge : 7 ans et plus.
12) Décors :
le tablier blanc bordé d'un ruban aux couleurs du Rite, brodé du soleil, de la lune, de l'étoile à 5 branches et des lacs d'amour, ainsi que les lettres M et B en alphabet maçonnique ;
l'écharpe couleur du Rite ;
le chapeau : tous les Maîtres portent le chapeau au 3ème degré.

Rituel de Travail en Chambre du Milieu
Entrée dans le Temple

Le Delta est allumé. Il n'y a pas d'appel au travail ; cependant, l'entrée dans le lieu sacré ainsi que la sortie doivent se faire avec une ordonnance rituelle : les Maîtres siégeant sur les colonnes, à l'invitation du Messager et sous sa conduite, rentrent d'abord non à l’ordre et se distribuent au Nord comme au Midi. En entrant, ils saluent le Delta lumineux au signe de respect.
Toujours sous la conduite du Messager, les officiers font de même et rejoignent leurs plateaux dans l'ordre habituel.
Enfin, le Très Respectable Maître précédé le cas échéant du Passé Maître Immédiat et des Honorables Passés Maîtres, ainsi que des Vénérables Maîtres Premier et Second Gardiens, entre à son tour. Tous saluent le delta lumineux.
Le Vénérable Maître Expert ferme la marche. Une colonne d’harmonie accompagne cette mise en place. Chaque Maître, en entrant, salue le Delta lumineux.

Introduction des Visiteurs
Elle se fait après l'entrée des membres de la Loge de Maîtres et après que le Très Respectable Maître ait ouvert en triangle au coup de maillet. Ceci permettra aux visiteurs de respecter les formes rituelles des pas et saluts lors de leur introduction.

Eclairage du Temple
L'éclairage électrique est toujours minimal, voire supprimé, lorsque les 27 lumières sont allumées. Il convient de conserver à l'Orient une lumière plus vive.

Ouverture de la Chambre du Milieu
De même que les coups de maillets sont sourds et leurs vibrations amorties, de même les vibrations de la voix seront maîtrisées dans le calme, la gravité et le respect du lieu sacré, pendant toute la Tenue.
LE TRÈS RESPECTABLE MAÎTRE, * :
Vénérables Maîtres mes pairs, prenez place.

LE TRÈS RESPECTABLE MAÎTRE, * :
CONNAISSANCE.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE PREMIER GARDIEN, * :
CONSCIENCE.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE SECOND GARDIEN, * :
SACRIFICE.
LE TRÈS RESPECTABLE MAÎTRE :
Vénérable Maître Premier Gardien, êtes-vous maître ?
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE PREMIER GARDIEN :
Éprouvez-moi, l'acacia m'est connu.
LE TRÈS RESPECTABLE MAÎTRE :
Comment avez-vous été reçu maître ?
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE PREMIER GARDIEN :
En passant de l'équerre au compas.
LE TRÈS RESPECTABLE MAÎTRE :
Où avez-vous été reçu ?
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE PREMIER GARDIEN :
Dans la Chambre du Milieu.
LE TRÈS RESPECTABLE MAÎTRE :
Qu'avez-vous vu en entrant ?
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE PREMIER GARDIEN :
Deuil et désolation.
LE TRÈS RESPECTABLE MAÎTRE :
Quel événement commémorait-on ?
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE PREMIER GARDIEN :
La mort du Maître Hiram, assassiné par trois mauvais compagnons.
LE TRÈS RESPECTABLE MAÎTRE :
Que représentent ces trois mauvais compagnons ?
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE PREMIER GARDIEN :
L'ignorance, l'hypocrisie et le fanatisme.
LE TRÈS RESPECTABLE MAÎTRE :
Que représente le Maître Hiram ?
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE PREMIER GARDIEN :
La connaissance, la loyauté et la tolérance.
LE TRÈS RESPECTABLE MAÎTRE :
Puisque l'acacia vous est connu, que symbolise-t-il ?
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE PREMIER GARDIEN :
La vie naissant de la mort, le juste renaissant dans ses disciples.
LE TRÈS RESPECTABLE MAÎTRE :
De quoi l'acacia est-il l'emblème ?
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE PREMIER GARDIEN :
De l'amour que le maître doit avoir pour la vérité et pour la justice en s'opposant aux hommes corrompus qui trahissent l'une et l'autre.
LE TRÈS RESPECTABLE MAÎTRE, * :
Vénérable Maître Second Gardien, quel âge avez-vous ?
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE SECOND GARDIEN :
Sept ans et plus.
LE TRÈS RESPECTABLE MAÎTRE :
Pourquoi dites-vous ainsi ?
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE SECOND GARDIEN :
Parce que le nombre sept indique le trait qui forme le triangle et le quadrilatère, ce qui témoigne que le Maître a reçu les enseignements de la Franc-Maçonnerie. J’ajoute « et plus », pour indiquer qu'il se rend compte des conséquences qui en découlent et qui peuvent prolonger le parcours initiatique.
LE TRÈS RESPECTABLE MAÎTRE :
Sur quoi travaillent les Maîtres ?
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE SECOND GARDIEN :
Sur la planche à tracer, pour dresser des plans aussi parfaits qu'il leur est possible.
LE TRÈS RESPECTABLE MAÎTRE :
Pourquoi les Maîtres travaillent-ils ainsi ?
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE SECOND GARDIEN :
Pour permettre aux apprentis de dégrossir la pierre brute, aux compagnons de polir la pierre cubique et pour donner à tous les moyens de bien assembler les matériaux.
LE TRÈS RESPECTABLE MAÎTRE :
Que fait le Maître sur le chantier ?
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE SECOND GARDIEN :
Il conduit l'ouvrage, contrôle les outils et donne l'exemple.
LE TRÈS RESPECTABLE MAÎTRE :
Vénérable Maître Premier Gardien, comment les Maîtres se retrouvent-ils ?
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE PREMIER GARDIEN :
Selon l'équerre, Très Respectable Maître.
LE TRÈS RESPECTABLE MAÎTRE :
Comment se séparent-ils, Vénérable Maître Second Gardien ?
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE SECOND GARDIEN :
Selon le niveau, Très Respectable Maître.
LE TRÈS RESPECTABLE MAÎTRE, * :
Vénérables Maîtres mes pairs, debout et à l’ordre de maître.

Vénérable Maître Expert, veuillez transmettre la lumière aux étoiles de la Chambre du Milieu.
Le Vénérable Maître Expert découvre la lumière retenue sous le boisseau, préalablement
allumée, y prend la lumière et allume successivement :
les 7 lumières du chandelier à 7 branches,
les 3 lumières du chandelier du Vénérable Maître Premier Gardien - les 3 lumières du chandelier du Vénérable Maître Second Gardien,
la lumière de l'Orateur, puis celle du Secrétaire, puis celle du Trésorier, enfin celle de l'Hospitalier,
les 3 lumières du pilier Sud-Est,
les 3 lumières du pilier Sud-Ouest,
les 3 lumières du pilier Nord-Ouest,
puis il dépose son épée d'Expert en bas du tableau de loge et rejoint sa place. Pendant tout ce temps, un fond musical discret accompagne le Vénérable Maître Expert.
LE TRÈS RESPECTABLE MAÎTRE, * :
Vénérable Maître Premier Gardien, à quelle heure convenue les Maîtres reprennent-ils leurs travaux dans la Chambre du Milieu ?
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE PREMIER GARDIEN :
A midi juste.
LE TRÈS RESPECTABLE MAÎTRE :
Quelle heure est-il, Vénérable Maître Second Gardien ?
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE SECOND GARDIEN :
Il est midi juste.
LE TRÈS RESPECTABLE MAÎTRE :
Puisqu'il est l'heure convenue, je vais ouvrir la Chambre du Milieu.

Vénérables Maîtres Premier et Second Gardiens, aidez-moi à ouvrir la Chambre du Milieu.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE PREMIER GARDIEN :
Vénérables Maîtres qui vous tenez au Midi, associez-vous à moi pour aider le Très Respectable Maître à ouvrir la Chambre du Milieu.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE SECOND GARDIEN :
Vénérables Maîtres qui séjournez au Nord, associez-vous à nous pour aider le Très Respectable Maître à ouvrir la Chambre du Milieu.
LE TRÈS RESPECTABLE MAÎTRE : * * * * * * * * *.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE PREMIER GARDIEN : * * * * * * * * *.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE SECOND GARDIEN : * * * * * * * * *.
LE TRÈS RESPECTABLE MAÎTRE :
A la Gloire du Grand Architecte de l'Univers, ad libitum

Au nom de la Franc-Maçonnerie Universelle,
Sous les auspices du Grand Orient de France,
Et en vertu des pouvoirs de ma charge,
J'ouvre, dans la rigueur, la Chambre du Milieu de cette juste et parfaite loge de Salomon, régulièrement constituée à l'Orient de … sous le titre distinctif … et avec le n° d'ordre….
Avec le soutien de cette Très Respectable assemblée de Maîtres du métier,
Je l'ouvre en due forme. *.
A moi, Vénérables Maîtres mes pairs, par la batterie d'ouverture et l'acclamation du degré :
CONNAISSANCE - CONSCIENCE - SACRIFICE
LIBERTÉ - ÉGALITÉ - FRATERNITÉ
Par le signe ordinaire, le signe d'horreur, la batterie et l'acclamation.
Ceci étant fait.
LE TRÈS RESPECTABLE MAÎTRE :
Vénérables Maîtres mes pairs, dégantons-nous et formons, dans le silence et la méditation, une vibrante chaîne d'union croisée.
Ceci étant fait.

Vénérables Maîtres mes pairs, ouvrons lentement cette chaîne. *.
Mes pairs, à vos épures, les travaux reprennent force et vigueur. Prenez place et tenons séance, les enseignements sont disponibles.
LE TRÈS RESPECTABLE MAÎTRE, * :
Vénérable Maître Secrétaire, veuillez donner lecture du tracé des précédents travaux.

Vénérables Maîtres, prêtez attention.
La lecture étant faite.
LE TRÈS RESPECTABLE MAÎTRE :
Vénérables Maîtres mes pairs, avez-vous des observations à formuler sur le tracé qui vient d'être présenté ?
Les éventuelles rectifications étant faites.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE PREMIER GARDIEN, * :
Très Respectable Maître, les colonnes sont muettes.
LE TRÈS RESPECTABLE MAÎTRE :
Vénérable Maître Orateur, il vous revient de déposer vos conclusions.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE ORATEUR :
Je conclus pour l'adoption du tracé rectifié comme il vient d'être dit, Très Respectable Maître. Ou, dans le cas contraire : Je conclus contre l'adoption du tracé, Très Respectable Maître.
LE TRÈS RESPECTABLE MAÎTRE, lorsque les conclusions sont favorables :
Je soumets à votre agrément les conclusions du Vénérable Maître Orateur.

Que ceux qui sont d'avis d'adopter le tracé le manifestent en levant la main à mon coup de maillet. *.
Que ceux qui sont d'un avis contraire le manifestent de la même manière.
LE TRÈS RESPECTABLE MAÎTRE, * :
Le tracé est adopté ; le livre d'architecture s'est enrichi d'une nouvelle gravure. Vénérable Maître Messager, veuillez procéder comme il convient. Ou selon le cas Les travaux de gravure sont en suspens.
LE TRÈS RESPECTABLE MAÎTRE, * :
Vénérable Maître Secrétaire, veuillez faire l'appel des Maîtres. Vénérables Maîtres, si l'un de vous a des excuses à présenter, qu'il le fasse à l'appel du Maître absent. L'obole au tronc de la veuve traduira le devoir de solidarité ; vous avez la parole, Vénérable Maître Secrétaire.
Ceci étant fait.
LE TRÈS RESPECTABLE MAÎTRE :
Vénérable Maître Hospitalier, vous vous inquiéterez des absents, m'en ferez communication et informerez la Chambre du Milieu lors de sa prochaine tenue. Si vous avez des informations à nous communiquer, à votre demande, je vous accorde la parole. *.

Vénérable Maître Secrétaire, veuillez nous préciser le trait du plan parfait.
DÉROULEMENT DE LA TENUE

Contrôle et Audition du Compagnon Fini Proposé pour son Elévation au 3eme Degré
1 - INSTRUCTIONS GÉNÉRALES
a) Le Surveillant Ancien propose à la Chambre du Milieu le Compagnon Fini qui a accompli son temps en cayenne.
b) Avant l'assentiment des Maîtres pour l'élévation à la maîtrise du Compagnon Fini, ce dernier sera entendu sur ses connaissances maçonniques des deux premiers degrés, sur les Constitutions et le Règlement Général du Grand Orient de France, les usages d'une loge de Salomon, les statuts des Fondateurs et le livre coutumier. Il présentera une planche d'augmentation de salaire dont le sujet sera préparé par le Premier Gardien.
c) L'audition du Compagnon Fini se déroule à une date antérieure à la cérémonie d'élévation à la maîtrise.
d) Pour simplifier le processus et sous condition d'un ordre du jour ne comprenant pas d'autres travaux, la Chambre du Milieu peut être ouverte et fermée au coup de maillet, préalablement ou suivant une Tenue au 1er ou au 2ème degré. Cette pratique doit demeurer l'exception.

2 - AUDITION DU COMPAGNON FINI
Ouverture de la Chambre du Milieu, puis ...
LE TRÈS RESPECTABLE MAÎTRE, *:
L'ordre du jour appelle l'audition du compagnon.

Ce Compagnon du Métier a été reconnu par la Chambre du Milieu en qualité de Compagnon Fini. Sur proposition du Vénérable Maître Premier Gardien, il se tient sur les parvis en l'attente de son audition. La Chambre du Milieu s'étant prononcée pour l'audition de ce compagnon, je vais lui donner l'accès dans les formes rituelles requises.
Vénérable Maître Expert, allez chercher le Compagnon Fini et faites-le entrer à reculons ; vous aurez soin de le tuiler à son degré et veillerez à ce qu'il ne regarde pas le Debhir.
Pendant l'attente.
LE TRÈS RESPECTABLE MAÎTRE :
Avant que le Compagnon Fini ne pénètre dans le temple, il convient de préciser que vous poserez vos questions, en vous adressant à moi, sans les formules d'usage.
Le Compagnon Fini est amené par le Vénérable Maître Expert à la porte du temple où il frappe à son degré.
LE TRÈS RESPECTABLE MAÎTRE :
Vénérable Maître Couvreur, voyez qui frappe ainsi.
Le Vénérable Maître Couvreur fait un rapide contrôle à l’œilleton de la porte et rend compte
à l'oreille du Vénérable Maître Premier Gardien.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE PREMIER GARDIEN :
Très Respectable Maître, le Compagnon Fini frappe en bon compagnon à la porte du temple.
LE TRÈS RESPECTABLE MAÎTRE :
Vénérable Maître Couvreur, ouvrez la porte d'accès.
Le Compagnon Fini est introduit à reculons et se tient face et contre la porte d'Occident, à l'Ordre de Compagnon.
LE TRÈS RESPECTABLE MAÎTRE :
Compagnon Fini, l'art du trait enseigné en cayenne vous a fourni les outils nécessaires pour produire votre chef d’œuvre qui a été accepté.

Votre surveillant de colonne vous a confié un travail d'augmentation de salaire. Compagnon Fini, nous vous écoutons. Ceci étant fait.
Nous allons maintenant vous interroger sur vos connaissances maçonniques des deux premiers degrés, sur les Constitutions, les usages d'une loge de Salomon et le Règlement Général du Grand Orient de France.
S’adressant aux Colonnes :
A votre demande, la parole vous sera accordée.
Une fois les questions épuisées et les Colonnes muettes.
LE TRÈS RESPECTABLE MAÎTRE :
Compagnon Fini, vous allez maintenant couvrir le temple sans vous retourner et nous apprécierons vos réponses.

Mon Frère Messager, veuillez reconduire notre Compagnon Fini sur les parvis.
Lorsque le Compagnon Fini a couvert le Temple. *.

Vénérables Maîtres, l'un de vous a-t-il des observations à faire sur les réponses du Compagnon Fini et des appréciations sur son travail ?
Lorsque les colonnes sont muettes.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE PREMIER GARDIEN, *:
Les colonnes sont muettes, Très Respectable Maître.
LE TRÈS RESPECTABLE MAÎTRE :
Je requiers les conclusions du Vénérable Maître Orateur sur l'élévation à la maîtrise en faveur du Compagnon Fini.
LE VÉNÉRABLE MAÎTRE ORATEUR :
Tout étant en bon ordre et conforme aux prescriptions de notre loi, les conclusions ne peuvent être que favorables.
LE TRÈS RESPECTABLE MAÎTRE :
Dans ce cas, selon l'ancien usage, je demande l'agrément de notre Chambre du Milieu. Que ceux qui sont d'avis d'accorder au Compagnon Fini la charge de partager le travail des Maîtres le manifestent en se levant à mon coup de maillet. *.

Avis contraire ? *.
L'augmentation de salaire est accordée et le Compagnon Fini sera donc élevé à la Maîtrise lors d'une prochaine tenue de la Chambre du Milieu.
LE TRÈS RESPECTABLE MAÎTRE :
Vénérable Maître Messager, allez quérir le Compagnon Fini et placez-le entre les colonnes en veillant à ce qu'il ne puisse voir le Debhir.
Colonne d'harmonie.
Le Compagnon du Métier est introduit à reculons et placé entre les colonnes.
LE TRÈS RESPECTABLE MAÎTRE :
Compagnon Fini, je suis heureux de vous annoncer que les Maîtres ici présents vous ont accordé l'augmentation de salaire que vous avez su mériter. En conséquence, je vous informe que nous procéderons à votre élévation à la Maîtrise lors d'une prochaine Chambre du Milieu dont la date vous sera communiquée le moment venu.

Au nom de tous, je vous félicite. L’heure est proche où l'acacia vous sera connu.
Veuillez à présent couvrir le temple sans vous retourner. Mon Frère Messager, veuillez raccompagner notre Frère … sur les parvis.
Dans le cas d'un vote négatif.

Compagnon Fini, je dois vous annoncer que les Maîtres ici présents ne peuvent encore consentir à vous accorder une augmentation de salaire.
La Sagesse populaire dit que cent fois sur le métier il faut remettre l'ouvrage, je vous invite donc à persévérer et je suis sûr que cette persévérance vous permettra d'obtenir le moment venu la confiance des Maîtres.
Si plus rien n'est à l'ordre du jour, le Très Respectable Maître ferme la Chambre du Milieu dans les formes accoutumées.


Partager cet article

Commenter cet article