Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

Rite York : le drame (1)

20 Juillet 2012 , Rédigé par Rituel York Publié dans #fondements bibliques de la FM

JUBELLA: Grand Maître Hiram Abif, je suis heureux de te rencontrer seul à seul; c’est une occasion que je recherchais depuis longtemps. Tu m’avais promis que lorsque le Temple serait achevé, tu nous donnerais le mot secret de Maître Maçon pour que nous puissions obtenir le salaire de Maître quand nous voyagerions dans les pays étrangers. Regarde, le Temple va être achevé, et j’exige le mot secret de Maître Maçon.

1D. : Ce n’est ni le moment ni le lieu pour donner le mot secret de Maître Maçon; attende que le Temple soit achevé et dédié, et alors, situ es jugé digne, tu le recevras, mais pas autrement.

JUBELLA: Pas autrement! Je ne veux pas entendre parler de moment ni de lieu! Donne ­moi le mot secret de Maître Maçon.

1D. : Je ne te le donnerai pas!

JUBELLA: Tu ne me le donneras pas? Donne-moi le mot secret de Maître Maçon à l’instant même, ou bien je t’ôte la vie!

1D. : Tu ne l’auras point!

JUBELLA: Alors meurs!

Il frappe le candidat au travers de la gorge avec la règle de 24 p. Le Premier Diacre et le candidat se rendent à l’Occident.

JUBELLO pose sa main gauche sur l’épaule droite du Candidat : Grand Maître Hiram Abif, j’exige le mot secret de Maître Maçon; la plupart des ouvriers attendent et beaucoup désirent ardemment recevoir les secrets de Maître Maçon.

1D. : Ouvrier, pourquoi cette violence? Je ne peux le donner, et il ne peut l’être qu’en présence de Salomon, Roi d’Israël, d’Hiram Roi de Tyr et de moi-même.

JUBELLO: Grand Maître Hiram Abif, ta vie est en danger, les avenues du Temple sont bien gardées, et toute fuite impossible! J’exige par conséquent de toi le mot secret de Maître Maçon!

1 D. : Je ne te le donnerai pas!

JUBELLO: J’exige encore, pour la dernière fois, le mot secret de Maître Maçon, ou je t’ôte la vie!

1D. : Dispose de ma vie, mais de mon intégrité jamais !

JUBELLO: Alors, meurs !

Il frappe le candidat à la poitrine avec l’E....

Le Premier Diacre el le candidat se rendent à l’Orient.

JUBELLUM pose ses mains sur les épaules du candidat : Je t’ai entendu argumenter avec Jubella et Jubello. Tu as pu leur échapper, mais tu ne m’échapperas pas à moi! Je m’appelle Jubellum et ce que je me propose de faire, je le fais! J’ai à la main un instrument de mort; si tu m’opposes à présent un refus, gare à toi. Donne moi donc le mot secret de Maître Maçon!

1D. : Je ne peux le donner.

JUBELLUM: J’exige de toi le mot secret de Maître Maçon!

1 D. : Je ne te le donnerai pas!

JUBELLUM: Grand Maître Hiram Abif, pour la troisième fois, j’exige de toi le mot secret de Maître Maçon!

1D. : Ouvrier, tu exiges en vain; attends que le Temple soit achevé et alors je ferai de mon mieux pour te satisfaire.

JUBELLUM: Alors meurs!

Jubellum frappe alors le candidat au front avec un maillet pesant, on étend celui-ci au sol.

JUBELLA: Hélas, qu’avons-nous fait?

JUBELLO: Nous avons tué notre Grand Maître Hiram Abif, et nous n’avons pas obtenu le mot secret de Maître Maçon!

JUBELLUM: Ne discutez pas vainement à propos du mot secret de Maître Maçon, enterrons le corps dans les débris du chantier du Temple, et retrouvons-nous à minuit pour nous concerter.

JUBELLA: Entendu.

JUBELLO: Entendu.

Ils prennent le corps et le transportent à quelques mètres et le recouvrent. Ils se retirent du côté Ouest de la Loge.

Extinction des lumières. Pause.

On entend les douze coups de minuit. Ils reviennent auprès du candidat.

JUBELLUM: Est-ce toi Jubella?

JUBELLA: Oui.

JUBELLUM: Est-ce toi Jubello?

JUBELLO: Oui.

JUBELLA : C’est l’heure.

JUBELLO : C’est le lieu.

JUBELLUM: Et voici le corps; aidez-moi à le porter vers l’Occident jusqu’au sommet d’une colline où j’ai préparé une tombe pour l’ensevelir.

JUBELLA: Entendu.

JUBELLO: Entendu.

Ils disposent le corps entre l’Autel et l’Occident, la tête vers l’Occident; Ils le disposent par terre en trois lemps.

JUBELLUM: Je propose maintenant que nous plantions cette branche d’acacia au chevet de la tombe, comme repère, afin de le retrouver, si nécessaire, dans l’avenir.

JUBELLA: Entendu.

JUBELLO: Entendu.

JUBELLUM: Quittons maintenant le royaume.

Les Frères reprennent leur place, les lumières sont rallumées.

Tumulte.

Les Officiers changent de titre.

Roi SALOMON: O Frère Hiram Roi de Tyr.

HIRAM Roi de TYR: Très Excellent Roi Salomon.

RS. : Quelle est la cause de ce tumulte et pourquoi les ouvriers ne poursuivent-ils pas leur travail comme à l’accoutumée ?

HRT. : Il n’y a pas de plans sur la planche à tracer qui permettent aux ouvriers de poursuivre leur travail et le Grand Maître Hiram Abif a disparu.

RS. : Le Grand Maître Hiram Abif a disparu? Il a de tout temps été ponctuel dans l’accomplissement de chacun de ses devoirs. Je crains que quelque accident ne lui soit arrive. Faites fouiller à fond l’intérieur et les abords de toutes les parties du Temple et voyez si l’on peut le retrouver.

HRT. : Ouvriers, rassemblez-vous!

Douze ouvriers portant le tablier de Maître Maçon et assis au Midi, se dirigent vers le Nord, puis font face à l’Ouest et font le Signe de Fidélité.

Fouillez à fond l’intérieur et les abords de toutes les parties du Temple et voyez si l’on peut retrouver le Grand Maître Hiram Abif.

Les ouvriers fouillent le Nord de la Loge et posent des questions auxquelles répondent les Frères ou ouvriers.

1O. : Avez-vous vu notre Grand Maître Hiram Abif ?

2O. : Pas depuis hier Midi.

2O. : Avez-vous vu notre Grand Maître Hiram Abif ?

3O. :  Pas depuis hier Midi.

3O. : Avez-vous vu notre Grand Maître Hiram Abif?

4O. : Pas depuis hier Midi.

1 O. à l’Occident : Frère Hiram Roi de Tyr.

HRT. : Ouvrier.

1O. : L’on a fouillé l’intérieur et les abords de toutes les parties du Temple sans pouvoir retrouver notre Grand Maître Hiram Abif. On ne l’a pas vu depuis hier Midi.

Les douze ouvriers sortent de la Loge

HRT. : Très Excellent Roi Salomon.

RS. : Frère Hiram Roi de Tyr.

HRT. : L’on a fouillé à l’intérieur et les abords de toutes les parties du Temple sans pouvoir retrouver notre Grand Maître Hiram Abif ; on ne l’a pas vu depuis hier Midi.

1O. du dehors : *  *  *.

GI.: Frère Hiram Roi de Tyr, on frappe à la porte!

HRT. : Très Excellent Roi Salomon.

RS. : Frère Hiram Roi de Tyr.

HRT. : On frappe à la porte!

RS. : Voyez qui frappe et quelle en est la cause!

GI., il ouvre la porte : Qui va là ?

1O. : Douze Compagnons qui demandent audience au Roi Salomon; nous avons une communication importante.

GI., referme la porte : Frère Hiram Roi de Tyr, douze Compagnons demandent audience au Roi Salomon et disent qu’ils ont une communication importante.

HRT. : Très Excellent Roi Salomon.

RS. : Frère Hiram Roi de Tyr.

HRT. : Douze Compagnons demandent audience et disent qu’ils ont une communication importante.

RS. au Garde Intérieur : Admettez-les.

Douze Compagnons, portant leur tablier comme tels, font leur entrée, six d’un côté de la loge et six de l’autre, et se dirigent vers l’Orient devant lequel ils forment un demi-cercle, s’agenouillent sur le genou droit et font le Signe d’Obligation de Compagnon. S’il n ‘y a que trois Compagnons, ils entrent à la suite l’un de l’autre et forment un demi-cercle à l’Est de l’Autel.

1O. : Très excellent Roi Salomon.

RS. : Ouvrier.

1O. : Les douze Compagnons que nous sommes ainsi que trois autres avons monte une conspiration pour arracher à notre Grand Maître Hiram Abif le mot secret de Maître Maçon ou lui ôter la vie. Ayant réfléchi à l’énormité du crime, nous y avons renoncé et nous nous présentons devant toi, vêtus de tabliers et de gants blancs, symbole de l’innocence et nous implorons humblement ton pardon. Nous craignons cependant que les autres n’aient été vils au point de mettre leur dessein meurtrier à exécution.

RS. : Relevez-vous, retournez à votre travail; de votre conduite future dépendra votre pardon.

Les douze Compagnons reculent de quelques pas, et reprennent, pour sortir de la loge, le même chemin que lorsqu’ils sont entrés, et se rendent dans les parvis. On laisse la porte ouverte.

Frère Hiram Roi de Tyr.

HRT. : Très Excellent Roi Salomon.

RS. : Faites faire l’appel de toutes les équipes d’ouvriers et voyez qui, éventuellement, n’y répond pas.

HRT. : Frère Secrétaire.

SEC. : Frère Hiram Roi de Tyr.

HRT. : Faites l’appel de toutes les équipes d’ouvriers et voyez qui, éventuellement, n’y répond pas.

Le Secrétaire se rend dans les parvis.

SEC. : Ouvriers! Rassemblez-vous pour l’appel!

Amos, Caleb, Esdras, - Jubella - Jubella - Jubella. Pas de réponse.

Josué, Ezéchias, Nathan, - Jubello - Jubello - Jubello. Pas de réponse. Samuel, Isaïe, Oholiab, - Jubellum - Jubelluin - Jubelluin. Pas de réponse. Gédéon, Aggée, Daniel.

Il referme la porte et se rend à l’Occident.

SEC. : Frère Hiram Roi de Tyr.

HRT. : Frère Secrétaire.

SEC. : L’appel de toutes les équipes d’ouvriers a été fait et Jubella, Jubello, Jubellum, tous trois frères et originaires de Tyr, n’y ont pas répondu.

Il regagne sa place.

HRT. : Très Excellent Roi Salomon.

RS. : Frère Hiram Roi de Tyr.

HRT. : L’appel de toutes les équipes d’ouvriers a été fait et Jubella., Jubello, Jubellum, tous trois frères et originaires de Tyr, n’y ont pas répondu.

RS. : Frère Hiram Roi de Tyr, douze Compagnons se sont présentés devant moi ce matin, vêtus de tabliers et de gants blancs, symboles de l’innocence, et ont avoué qu’ils avaient monté, ainsi que trois autres, une conspiration pour arracher à notre Grand Maître Hiram Abif le mot secret de Maître Maçon, ou lui ôter la vie. Ayant réfléchi à l’énormité du crime, ils y avaient renoncé et ont imploré mon pardon. Ils craignaient, cependant, que les autres n’aient été vils au point de mettre leur dessein meurtrier à exécution. Sortez des équipes d’ouvriers ces douze Compagnons, constituez les en groupes de trois et envoyez-les vers l’Orient, l’Occident, le Nord et le Midi, à la recherche des absents.

HRT. : Ouvriers, rassemblez-vous!

Douze Compagnons se rassemblent et forment un demi-cercle face à l’Occident et font le Signe d’Obligation.

Vous qui vous êtes présentés devant le Roi Salomon ce matin et avez avoué, constituez-vous en groupes de trois et allez vers l’Orient, l’Occident, le Nord et le Midi, à la recherche des absents et ne revenez pas sans nouvelles.

PREMIER GROUPE: Dirigeons-nous vers l’Occident.

Ils se tournent vers l’Ouest.

DEUXIEME GROUPE: Dirigeons-nous vers l’Orient.

Ils se tournent vers l’Est.

TROISIEME GROUPE: Allons vers le Nord.

Ils se tournent vers le Nord.

 

Partager cet article

Commenter cet article