Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

Rituel de consécration de Loge RF

20 Février 2011 , Rédigé par Thomas Dalet Publié dans #Rites et rituels

A LA GLOIRE DU GRAND ARCHITECTE DE L'UNIVERS

 

 

TRES RESPECTABLE ET TRES ANCIENNE CONFRERIE

DES MACONS FRANCS ET ACCEPTES

ET DES LOGES LIBRES, REGULIERES ET SOUVERAINES,

DE SAINT JEAN

 

RITE FRANCAIS

 

RITUEL DE CONSECRATION D’UNE LOGE SOUVERAINE,

SELON LES ANCIENS USAGES

 

 

PRÉPARATION DE LA LOGE

 

I – LE TAPIS DE LOGE

 

Le Tapis, sera étendu sur le plancher, au centre de la Loge, replié ou recouvert d'un tissus bleu. Il sera rigoureusement dans le même axe que le milieu de l'autel.

 

Le Tapis aura la forme d'un double carré et sera entouré d'une bordure dentelée alternativement noire et blanche. Dans la moitié inférieure ou occidentale seront deux colonnes (ornées de chapiteaux corinthiens) entre lesquelles on apercevra la porte d'un temple, précédée d'un dallage alternativement blanc et noir auquel on accèdera par un perron semi-circulaire de sept marches.

 

Dans la moitié supérieure ou orientale courra sur les trois côtés nord, est et sud, une cordelière à houppes pourvue de lacs d'amour. Dans l'espace délimité par celle ci on verra au sud-est le Soleil rayonnant ; au nord-est, la Lune dans son plein (entourée de sept étoiles et apparaissant à travers une trouée dans des nuages); et sur l'axe, vers le centre du Tapis, et formant avec les deux luminaires un triangle équilatéral, sera l'Étoile Flamboyante à cinq pointes (dardant des flammes de ses angles rentrants) et ayant en son centre la lettre G. Au 1er grade, cette Étoile doit être occultée, par un disque vierge ou portant le cachet de la Loge, ou encore par un voile.

 

Au sud-ouest et au Nord-ouest du même carré oriental seront respectivement le Niveau et la Perpendiculaire, et sur l'axe, vers l'Orient, formant avec les deux autres instruments un triangle équilatéral, l'Equerre. Entre l'Equerre et le Niveau, on verra au Sud la Pierre Cubique à pointe surmontée d'une Laie et, symétriquement, entre l'Equerre et la Perpendiculaire, la Pierre Brute surmontée du Maillet, du Ciseau et de la Jauge. Autour de l'Étoile Flamboyante, et dans l'espace déterminé par toutes les figures précédentes, seront encore disposées: au Nord, la Planche à tracer, à l'Est, au Sud et à l'Ouest, trois fenêtres.

 

Prévoir une longue corde à nœud faisant le tour de la Loge au Nord, à l’Orient et au Midi, posée au sol devant les sièges et pouvant, au cours de l’ouverture, être placée derrière les sièges, afin de matérialiser la présence des Frères à l’intérieur de son contour.

 

Il – Illumination de la Loge

 

1) Sur l'autel du Vénérable on placera, au Sud, le chandelier à trois branches portant sur chaque branche latérale une chandelle (le Soleil et la Lune) et une autre chandelle sur la branche centrale surélevée (le Maître de la Loge).

 

On tiendra à proximité l'éteignoir.

 

Derrière le chandelier à trois branches, une veilleuse rouge allumée et un boutefeu.

 

2) Autour du tapis on disposera les trois grands chandeliers triangulaires, la pointe vers l'est :

 

            a) à l'angle Sud-ouest ; b) à l'angle Nord-est ; c) à l'angle Sud-est

 

On placera au centre du Chandelier

 

-          Sud-ouest, une chandelle (le Soleil) ‑ Nord-est, une chandelle (la Lune) ‑ Sud-est, une chandelle (le Maître de la Loge).

 

3) Sur le plateau de chaque Surveillant on placera une chandelle sur un petit chandelier et un éteignoir.

 

Toutes les chandelles seront éteintes avant l'ouverture des travaux, sauf la veilleuse rouge.

 

 

III – Autel du Vénérable

 

On disposera, en outre, sur l'autel du Vénérable

• un maillet, les rituels nécessaires ;

 

• devant le chandelier à trois branches, l'Ètoile Flamboyante, mais couchée, non apparente.

 

• au centre de l'autel, sur le coussin rouge, le volume de la sainte Loi, fermé et tourné pour être lisible  de l'Ouest ;

 

• à la droite du Vénérable : le Compas, qui sera toujours ouvert à 90o

 

• au‑dessus de l'autel du Vénérable on allumera le Delta lumineux s'il y en a un, mais cet emblème n'est pas indispensable ;

 

• devant l'autel au centre, un coussin bleu sur lequel est posée l'Équerre, les branches dirigées vers l'occident.

 

IV ‑ PLATEAUX DES SURVEILLANTS

 

On disposera également sur le plateau du premier Surveillant : une colonne d'ordre corinthien portant le globe terrestre et placée à droite ; sur la gauche un chandelier.

 

Sur le plateau du second Surveillant : Côté gauche, une colonne d'ordre corinthien portant la sphère céleste et à droite un chandelier.

 

Sur chaque plateau on placera enfin un maillet et les rituels nécessaires.

 

V – Autres plateaux

 

• Sur le plateau de l'Hospitalier (au N.E.) : le sac rouge du tronc de bienfaisance. ‑ Sur le plateau du Trésorier (au S.E.) : le sac bleu des propositions.

 

La canne du premier Maître des Cérémonies et l'éteignoir à manche seront placés à proximité de son siège en tête de la colonne du Midi, après le plateau du Trésorier. Il y aura une canne identique pour le deuxième Maître des Cérémonies, en tête de la colonne du Nord, après le plateau de l’Hospitalier.

 

Il est souhaitable que l'autel du Vénérable et tous les autres plateaux soient recouverts de tapis bleus.

 

VI – BIJOUX IMMOBILES

 

La Pierre brute, le Maillet, le Ciseau et la Jauge seront placés au Nord, au pied du chandelier Nord-est.

 

La Pierre cubique à pointe sera placée au Sud sur un petit socle, au pied du chandelier Sud-est, la Laie placée contre elle, tête en bas.

 

VII – COLONNES

 

Il faudra veiller tout particulièrement à la place exacte des lettres qui indiquent le nom des colonnes : B au sud, J au nord. Toutes deux étant visibles dès le 1er grade.

 

OUVERTURE D’UNE LOGE

 

Lorsque tout est prêt et que l'heure fixée par l'ordre du jour est arrivée, les Fondateurs et les FF. Visiteurs (il est souhaitable d’en compter au moins sept, pour le bon déroulement de la cérémonie) prennent place en Loge, sans cortège. Les Frères se tiennent debout ; ils ne sont pas à l’ordre et ne porte pas leurs décors.

Seule la veilleuse est allumée sur le plateau du Vénérable.

Les deux Surveillants et le Vénérable désignés pour tenir les plateaux au début de la cérémonie, sont revêtus de leurs décors et se tiennent debout derrière leurs plateaux respectifs.

Le Vénérable, couvert, l’épée au côté, frappe un coup de maillet qui est répété par les Surveillants.

 

Le Vénérable

 

     suivi par le premier et le second Surveillants

 

 Le premier Surveillant

      

Le second Surveillant

       

Le Vénérable

 

Frère Premier Surveillant, je demande le silence pour l’ouverture de la Loge d’Apprenti. 

 

Le premier Surveillant

 

                        Mes Frères le Vénérable vous invite au silence pour l’ouverture de la Loge d’Apprenti.

 

Le second Surveillant

 

                        Mes Frères le Vénérable vous invite au silence pour l’ouverture de la Loge d’Apprenti.

 

Le Vénérable

 

Mes Frères habillez-vous.

 

 

Les Frères revêtent leurs décors dans le plus profond silence. Ils sont tous debout à leur place, l’épée au côté, sans se mettre à l’ordre. Lorsque tous les FF. sont convenablement vêtus, le Vénérable reprend :

 

   

Le Vénérable

 

Mes Frères, aidez moi à délimiter symboliquement l’espace sacré de nos futurs travaux.

Prenez la corde à nœuds placée devant vous et faites la passer derrière vous.

A partir de cet instant vous faites partie intégrante de la Loge.

 

ILLUMINATION DE LA LOGE

 

     

Le Vénérable

 

           En Loge, mes Frères.

 

Après s’être assuré qu'il n'y a plus de Frères dans les salles extérieures, le Couvreur, l'épée nue à la main gauche et la pointe basse, pousse le verrou et se place debout devant la porte.

 

On n'entrera plus en Loge à partir de ce moment jusqu'à la fin de l'ouverture.

 

Le Vénérable allume le boutefeu à la veilleuse puis le chandelier à trois branches dans l'ordre :

 

-          Soleil à gauche

 

-           Lune à droite

 

-           Maître de la Loge au centre.

 

Lorsque cela est fait, le premier Maître des Cérémonies reçoit le boutefeu des mains du Vénérable et va allumer successivement :

 

-          la chandelle du Sud‑ouest

-          la chandelle du Nord‑est

-          la chandelle du Sud‑est

-          la chandelle du premier Surveillant

-          la chandelle du second Surveillant.

 

Puis il éteint le boutefeu et revient à sa place.

 

 

Le Vénérable

 

     suivi par le premier et le second Surveillants

 


Le premier Surveillant

     

Le second Surveillant

 

      Le Vénérable ouvre le volume de la sainte Loi qui doit être lisible de l'Occident, tire son glaive et le pose dessus (garde à sa gauche ‑ pointe à sa droite).

Il est d’usage ensuite que le Vénérable se découvre puis donne lecture, en alternance avec les deux Surveillants, de l’invocation choisie par la Loge pour l’ouverture de ses travaux. Il peut s’agir du prologue de l’Evangile selon saint Jean, comme de toute autre invocation, souvent en rapport avec le nom choisi par la Loge, et destinée à faire s’élever les pensées des Frères assemblés, vers le GADL’U. 

 

Le Vénérable

 

Prenez séance, mes Frères.

OUVERTURE DES TRAVAUX

AU GRADE D'APPRENTI

 

Le Vénérable

 

Frère premier Surveillant, êtes‑vous Maçon ?

 

Le premier Surveillant

 

Très Vénérable, mes Frères me reconnaissent pour tel.

 

Le Vénérable

 

Quel est le premier devoir des Surveillants en Loge ?

 

Le premier Surveillant

 

                               C'est de s'assurer si la Loge est couverte extérieurement et intérieurement

.

Le Vénérable

 

Faites‑vous en assurer, mon Frère.

 

Le premier Surveillant

 

Frère second Surveillant, faites‑vous assurer si la Loge est couverte.

 

Le second Surveillant

 

Frère Couvreur, faites votre office.

 

Le Couvreur, l'épée à la main gauche, ouvre la porte de l'Atelier en prend la clef et la met sur le plateau du second Surveillant, ordonne au Frère Tuileur du veiller à la garde extérieure du porche dont il répond, referme la porte et se place à l'entrée intérieure du porche, l'épée à la main, pointe en bas. Quand cela est fait, le Frère Couvreur dit à voix basse au second Surveillant

 

Couvreur

(à voix basse)

 

Frère second Surveillant, les travaux sont couverts.

 

Le second Surveillant

(à voix basse)

 

Frère premier Surveillant, les travaux sont couverts.

 

Le premier Surveillant

(à voix haute)

 

Très Vénérable, les travaux sont couverts extérieurement et intérieurement.

 


Le Vénérable

     

suivi par le premier et le second Surveillants

 

Le premier Surveillant

 

     

Le second Surveillant

 

      Le Vénérable

 

Debout et à l'ordre, mes Frères.

 

Tous se lèvent et se mettent à l'ordre au premier grade.

 

Les Frères des colonnes restent face à l'axe central de la Loge.

 

Le Vénérable

 

                       Frère premier Surveillant, quel est le second devoir d'un Surveillant en Loge ?

 

Le premier Surveillant

 

C'est de s'assurer si tous les Frères sont à l'ordre.

 

Le Vénérable

 

Y sont‑ils ?

 

Les Surveillants sortent de leur plateau par l'extérieur. Ils tiennent le maillet de la main droite sur la poitrine. Ils ne parcourent que leur colonne sans monter à l'Orient et reviennent sur leurs pas.

 

Les Surveillants s'assurent de l'exécution exacte du signe d'ordre.

 

Après quoi, ils retournent à leur plateau par l'extérieur.

 

Le second Surveillant

 

        Frère premier Surveillant, tous les Frères sont à l'ordre sur la colonne Nord.

 

  

Le premier Surveillant

 

                Très Vénérable, tous les Frères sont à l'ordre sur l'une et l'autre colonnes.

 

Les Surveillants posent le maillet et se mettent à l'ordre.

 

Le Vénérable

 

                           Il en est de même à l'orient.

 

La Loge étant couverte intérieurement et extérieurement, le premier Expert découvrira le Tapis de Loge.

 

Le Vénérable pose le maillet à sa gauche et reste à l’ordre. Il marque un temps, puis :

 

 

Le Vénérable

 

                          Frère premier Surveillant, à quelle heure les Maçons ouvrent‑ils leurs travaux ?

 

 

Le premier Surveillant

 

A midi.

 

Le Vénérable

 

Quelle heure est‑il, Frère second Surveillant ?

 

Le second Surveillant

 

Il est midi.

 

Le Vénérable

 

Puisqu'il est l'heure à laquelle nous devons ouvrir nos travaux, Frères premier et second Surveillants invitez les Frères de l'une et l'autre colonne à se joindre à moi pour ouvrir les travaux de la Respectable Loge que nous formons à l'Orient de XXX au Grade d'Apprenti.

 

Le premier Surveillant

 

Frère second Surveillant, Frères de la colonne du Midi, le Vénérable nous invite à nous joindre à lui pour ouvrir les travaux de la Respectable Loge que nous formons à l'Orient de XXX au Grade d'Apprenti.

 

Le second Surveillant

 

Frères de la colonne du Nord, le Vénérable nous invite à nous joindre à lui pour ouvrir les travaux de la Respectable Loge que nous formons à l'Orient de XXX au Grade d'Apprenti.

 

Le Vénérable

 

A la Gloire du Grand Architecte de l'Univers, au nom de la Franc-Maçonnerie Universelle, et sous les auspices des Loges Libres, Régulières et Souveraines de saint Jean, j'ouvre cette Loge d'Apprenti.

 

Le Vénérable

 

Frappe sur l'autel, Maillet tenu de la main gauche, les trois coups mystérieux :

      

suivi par le premier et le second Surveillants, également de la main gauche

 

Le premier Surveillant

       

 Le second Surveillant

 

             le Vénérable

 

A moi mes Frères, par le signe, la batterie ordinaire et les vivats.

 

Tous les Frères ayant les yeux fixés sur le Vénérable font le signe d'Apprenti et applaudissent par la batterie ordinaire et les vivats : ils frappent tous ensemble de leurs mains par la batterie d'Apprenti (00‑0), étendent le bras droit en avant, horizontalement, pouce en équerre, disant à voix forte : Vivat, Vivat, Semper Vivat !

 

 

Le Vénérable

 

                   Mes Frères, les travaux sont ouverts.

 

Le premier Surveillant

 

                    Mes Frères, les travaux sont ouverts.

 

Le second Surveillant

 

             Mes Frères, les travaux sont ouverts.

 

 

Le Vénérable

 

Prenez vos places.

 

Le Vénérable s'assied et tous les Frères font de même. Le Vénérable poursuit ensuite :

 

 

Le Vénérable

 

Mes Frères, nous sommes assemblés pour consacrer la Respectable Loge qui prendra le nom de XXX et conduira ses travaux à l’Orient de XXX. Frère Secrétaire, voulez‑vous bien nous faire la lecture des Lettres Patentes de Constitution et Consécration.

 

Le Secrétaire se lève, se met à l'ordre et donne lecture de ces Lettres Patentes :

 

À la Gloire du Grand Architecte de l’Univers

Lettres Patentes de Constitution et Consécration

d’une Loge Libre, Régulière et Souveraine de saint Jean

 

Ex Tenebris Lux

 

Aux Très Illustres Maçons Francs et Acceptés,

À tous les Sublimes Frères répandus sur les deux Hémisphères,

 

Nous, hommes d’honneur et de probité, nés libres et reconnus d’âge mûr et de bonne réputation, régulièrement reçus au grade de Maître Maçon, par une Loge Juste et Parfaite :

 

Suit la liste des membres Fondateurs qui se lèvent à l’appel de leur nom et restent debout.

 

Faisons connaître qu’en vertu de notre Régularité dans l’Art Royal et selon la volonté de tous les Frères ici assemblés,

 

Avons Constitué une Loge Libre et Souveraine de saint Jean,

à l’Orient de XXX,

Consacrée sous le Titre distinctif de : XXX

le Xe Jour du Xe Mois de l’An du Monde 6xxx, en un lieu Très Saint, Très Eclairé et Très Secret, abris du Mystère et de l’Amour Fraternel, les Frères Fondateurs sus-nommés ont formé Loge, ont régulièrement ouvert les travaux A la Gloire du Grand Architecte de l’Univers, et sont convenus de constituer à perpétuité  une Respectable Loge, consacrée sous le nom de XXX.

 

La Loge se réunira aux dates prévues dans le Règlement intérieur et ouvrira ses travaux pour pratiquer les trois grades symboliques, selon le Rite Français.

 

Les Frères assemblés ont, à l’unanimité, désigné pour être installé dans la Chaire du Roi Salomon le Vénérable Frère XXX, muni de la confiance de ses Frères, des titres authentiques et des pleins pouvoirs, pour conférer en cette ville les grades d’Apprenti, Compagnon et Maître Maçon.

 

Ils demandent très expressément à tous les Maçons répandus sur la surface de la terre, et à toutes les Loges régulièrement formées au sein de la Maçonnerie universelle, de reconnaître la Respectable Loge XXX, Loge Libre et Souveraine de saint Jean, à l’Orient de xxx, comme régulière et constituée selon les principes de la Très Respectable et Très Ancienne Confrérie des Maçons Francs et Acceptés.

Ils déclarent que nul ne pourra être admis dans leur Respectable Loge, s’il n’est Maçon régulier ou candidat dûment préparé.

 

  Le Vénérable

 

Mes Frères Fondateurs, persistez-vous dans votre désir que soit consacrée dans cet Orient une nouvelle Loge, et promettez-vous d’y travailler dans la concorde et l’amour fraternel, animés du seul soucis de la prospérité de l’Ordre, du bien de vos Frères, et de la Gloire du GADL’U ?

 

Les Fondateurs, qui sont déjà debout, manifestent leur approbation en étendant la main droite. Le Vénérable poursuit :

 

Le Vénérable

 

Mes Frères, nous allons invoquer la protection divine sur cette nouvelle Loge qui va être consacrée. Mon F. Maître des Cérémonies, faîtes apporter les trois réchauds où nous ferons brûler des parfums en hommage au GADL’U et en signe de la pureté du zèle qui anime les Fondateurs de cette Respectable Loge ; et que nos esprits à tous s’élèvent vers les régions d’En Haut.

 

Prenez séance, mes Frères.

 

Mon F. Maître des Cérémonies, prenez avec vous trois Experts et remplissez votre office.

 

Le Maître des Cérémonies sort, accompagnés des trois Frères qu’il aura préalablement désigné, allume sur les parvis l’encens qu’il place sur trois coupelles, en prenant soin que les Experts qui en portent une chacun, ne puissent se brûler.

Quand tout le monde est prêt, le Maître des Cérémonies frappe à la porte de la Loge (00‑0).

 

Le Vénérable

 

             Frère premier Surveillant, faites donner l’entrée.

 

Le premier Surveillant

 

             Frère second Surveillant, faites donner l’entrée.

 

Le second Surveillant

 

            Frère Couvreur, faites donner l’entrée.

 

Le Maître d’Harmonie accompagne cette entrée et le dépôt des coupelles d’encens, d’une musique appropriée. Le Couvreur ouvre la porte à deux battants. Le Maître des Cérémonies entre sans mot dire, suivi des trois Experts porteurs des coupelles d’encens. Le Couvreur ferme ensuite discrètement la porte et prend place.

 

Le Maître des Cérémonies avance avec solennité et fait poser les coupelles successivement sur les chandeliers Soleil, Lune, Maître de la Loge. Chacun regagne ensuite sa place.

 

Le Vénérable

 

Que les Frères Fondateurs forment leur première Chaîne d’union.

 

Les Fondateurs forment la Chaîne d’union au centre de la Loge. Le Vénérable se découvre.

 

Le Vénérable

 

Debout, mes Frères Visiteurs, à l’ordre, glaive en main.

 

Tandis que la fumée de l’encens s’élève, le Vénérable prononce une nouvelle invocation :

 

Le Vénérable

 

GADL’U, source de toute lumière et de tout bien, daigne regarder avec faveur les Frères assemblés devant Toi pour fonder dans cet Orient à perpétuité une Loge de saint Jean.

 

Veuille, nous t’en supplions, purifier leur cœur de toute inimitié et de tout désir contraire ou étranger au but de notre institution, et y entretenir jusqu’à leur mort le zèle dont ils sont animés au service de ce but. Cela afin qu’ils soient dignes de ce que Tu viennes Toi-même présider invisiblement leurs travaux, chaque fois qu’ils les auront ouverts en Ton Nom.

 

Partager cet article

Commenter cet article