Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

Rituel des Bons Cousins de Naples

18 Décembre 2010 , Rédigé par Thomas Dalet Publié dans #Rites et rituels

Les Bons Cousins ?

« La secte des Carbonari n’est autre chose que celle des Bons Cousins très connue en France et surtout dans la Franche-Comté. J’en fus affilié en 1802 lorsque mon régiment était en garnison à Gray. J’ignore si les fondateurs de cette secte, parmi lesquels on cite François Ier, avaient un but politique en la fondant, mais il est certain que, à l’époque où j’en faisais partie, ses statuts, ses rites et ses cérémonies étaient d’une innocence, et pour mieux dire d’une niaiserie complètes. Le seul but louable de la secte était de reconnaître à certains signes le voyageur égaré et de lui prêter secours et assistance. La Charbonnerie d’aujourd’hui est toute autre chose. Plus ambitieuse et plus exigeante, elle n’a conservé de l’ancienne que quelques signes et, en agrandissant la sphère de ses opérations, la hiérarchie de ses grades, elle a conservé comme but principal l’affranchissement du genre humain et la fraternité universelle ; elle trace des devoirs, impose des conditions très sévères, enfin, elle se donne le droit de mort sur les traîtres au premier degré. Pour les statuts de l’ordre, que je joints au rapport, V.M. verra que le catéchisme des premiers grades n’est pas autre chose qu’un catéchisme républicain. Votre Majesté verra également que dans les articles de foi, un homme est désigné comme un torrent de lave enflammé, que sous le prétexte d’éclairer le monde, il porte partout le feu, la flamme et la dévastation » (Le général Rossetti, lettre à Murat du 15 juin 1814).

La Charbonnerie des Bons Cousins comprend 7 grades : deux grades de base et cinq hauts grades. Le lieu de la réunion s’appelle la Baraque (ou la Hutte), une réunion de huttes est une république, et  la réunion constitue une Vente ; le Grand Maître qui dirige la Vente a devant lui un tronc sur lequel repose une croix, un faisceau de bois et un fourneau. La croix est le symbole de la religion du charbonnier ; le  faisceau  exprime l’union qui fait la force. Le fourneau indique la lumière d’un charbonnier. Tout ce qui se lit, s’écrit ou se dit en Vente est dit « pièce de fourneau ».

Les dignitaires d’une vente sont le sérénissime maître, deux assistants, un orateur et un secrétaire, deux couvreurs. Les travaux commencent quand le soleil illumine la forêt. Dans le vocabulaire charbonnier, les non-charbonniers sont les loups que le bon charbonnier doit mener dans la Baraque pour les libérer de leur état animal. Purger la forêt des loups signifie délivrer la patrie des tyrans et des oppresseurs. De là, le cri de ralliement du Carbonarisme : Vengeance au mouton opprimé par le loup.

Le titre que se donnent entre eux les Charbonniers est celui de Bons cousins (B.C..C…). L’autre nom donné en Italie aux Charbonniers est Carbonari (carbonaro au singulier), la Charbonnerie est la Carboneria.

L’historien A.Saita décrit la Carboneria comme « une société secrète aux buts éminemment démocratiques, qui ne séparait pas l’égalité des fortunes de la liberté politique » mais dont la structure était fortement hiérarchisée et cloisonnée du fait de son caractère nécessairement clandestin.. Parce que conspiratrice, la Carboneria procédait par voie occulte et donc secrète avec un goût marqué pour les formes symboliques. En effet, pour Buonarroti : « les hommes ont besoin, pour former une association politique efficace et permanente, d’être liés entre eux par des signes et des mystères qui flattent leur amour propre et donnent à la société dont ils font partie un air d’importance et de consistance que toute la moralité et l’estime réciproques des individus ne sauraient obtenir » (A. Saita: Filippo Buonarroti. Contributi alla Storia della sua Vita e del suo Pensiero).

Spartakus FreeMann.

 

 

Catéchisme

(traduit de l’Italien par Pascal Arnaud)

Q – D’où venez-vous, mon Bon Cousin Charbonnier ?

R – De la Forêt.

Q – Qu’avez-vous fait ?

R – A tout prix, je me suis pourvu en matériaux pour cuire la Fournée.

Q – Que nous apportez-vous ?

R – Le Salut et l’Amitié à tous les Bons Cousins Charbonniers.

Q – Où avez-vous été reçus ?

R – Sur une pièce de lin dans une Chambre d’Honneur d’une Vente Parfaite.

Q – Par où vous a-t-on fait passer ?

R – Au milieu d’une forêt, sur l’échelle d’un Fourneau de charbons allumés par trois bons Cousins Charbonniers dans une Chambre d’Honneur.

Q – Comment étiez-vous préparé ?

R – J’étais décemment vêtu, mais les yeux bandés.

Q – Avez-vous fait un voyage ?

R – J’en ai fait deux : un à travers la Forêt, l’autre à travers le Feu.

Q – Qu’indique le voyage à travers la Forêt ?

R – Que la vie humaine est entourée de dangers, et que pour les éviter le Bon Charbonnier doit être vigilant et sur ses gardes.

Q – Qu’indique le second voyage ?

R – Ce voyage effectué à travers le feu indique que le cœur des Bons Charbonniers doit être purifié de toute tâche, de nature à souiller et corrompre les bonnes mœurs.

Q – Qu’avez-vous observé après ces voyages ?

R – Je fus conduit sous le bandeau à la Vente, pour y révéler mon nom, mon prénom, ma patrie, mon âge, ma religion, ma condition et mon domicile actuel.

Q – Que portaient ceux qui vous ont reçus ?

R – Eau, terre, feuilles.

Q – Que signifient ces choses ?

R – Que sans réunir les matériaux, on ne peut construire le fourneau ni allumer les charbons.

Q – Introduit dans la Vente, qu’avez-vous déclaré d’autres que vos nom et prénom ?

R – Agenouillé devant le Trône, j’ai prononcé mon Serment, on m’a retiré le bandeau, et j’ai été instruit des Signes, Attouchements et Mots.

Q – Quels sont ces signes ?

R – (on les fait en réponse)

Q – Quels sont les mots ?

R – Je ne les sais pas tous. Dites-moi le premier, je dirai le second.

(on se les dit tour à tour)

Q –Quel est l’Attouchement ?

R – (on se le donne en réponse)

Q – Que signifie le Tronc ?

R – Le ciel et la rotondité de la terre.

Q – Qu’entendez-vous à travers ces images ?

R – Sur la surface de la Terre sont dispersé les BCC et le ciel, de sa voûte, les couvre et les protège.

Q – Qu’avez-vous remarqué au-dessus de lui ?

R – Sept bases bien placées et en bon ordre.

Q – Quelles sont ces bases ?

R – La pièce de lin, l’eau, le feu, le sel, la croix, le fagot et les feuilles.

Q – Que signifie la pièce de lin blanc ?

R – La candeur de nos mœurs, essentielle à tous les bons Charbonniers.

Q – Que signifie l’eau ?

R – Rendue sacramentelle par le Grand Maître de l’Univers, elle a fait de nous ses amis.

Q – Que signifie le sel ?

R – C’est lui qui nous apprend à devoir nous employer à contraindre la corruption occasionnée par le vice dans nos cœurs, non seulement dans tous les Bons Cousins Charbonniers, mais encore dans tout le reste des hommes.

Q – Que signifie le feu ?

R – Que le cœur des Bons Charbonniers doit être toujours brûlant des flammes de la charité et de la Maxime de cette sublime morale de faire aux autres ce que nous voudrions que l’on nous fît à nous-mêmes.

Q – Que signifie la tête coupée du loup ?

R – C’est le destin réservé à qui tenterait de jeter le trouble dans nos paisibles travaux.

Q – Que signifie la croix ?

R – Que l’on ne parvient à la vertu qu’après de grandes souffrances, à l’exemple de notre Grand Maître, qui par la croix nous a unis à Dieu.

Q – Que signifie le fagot et à quoi sert-til ?

R – C’est le matériau principal pour cuire une fournée.

Q – Qu’avez-vous observé d’autre ?

R – Un mouchoir blanc et une certaine quantité de terre ; j(‘ai encore vu du fil, une couronne d’épines et des rubans.

Q – Que signifie le mouchoir blanc ?

R – La pureté et la candeur des BCC.

Q – A quoi sert la terre ?

R – A fermer le fourneau.

Q – Que signifie le fil ?

R – La chaîne mystique qui noue et étreint les bons Charbonniers par l’entremise de la vertu.

Q – Que signifie la couronne d’épines ?

R – C’est celle dont les BCC doivent mystiquement s’orner la tête pour se souvenir qu’il leur est interdit de former des pensées contraires à la Vertu, à la Religion, à l’Etat.

Q – Que signifient les rubans ?

R – Les attributs principaux de notre Société et les coutumes des Bons Cousins.

Q – De quelles couleurs sont ces rubans ?

R – Bleu, Rouge et Noir.

Q – Que signifie le bleu ?

R – Le feu du Fourneau.

Q – Que signifie le rouge ?

R – La flamme du fourneau.

Q – Que signifie le Noir ?

R – Le charbon du fourneau.

Q – Quelle est la signification mystique de chacune de ces couleurs ?

R – Le bleu signifie l’Espérance, le Rouge la Charité et le noir la Foi.

Q – De quel matériau fut fait le premier charbon ?

R – De fougère et d’Ortie

Q – Êtes-vous apprenti Charbonnier ?

R – Mes Maîtres me reconnaissent comme tel.

Q – Combien de temps faut-il pour faire un apprenti ?

R – Neuf réunions.

Q – Avec qui les Apprentis travaillent-ils ?

R – Sous la direction des Maîtres.

Q – Que signifie le Signe d’Apprenti ?

R – La Foi du Bon Charbonnier.

Q – Que signifie le modèle apposé à votre veste ?

R – La perche du fourneau.

Q – Comment se taillent les faisceaux du fagot ?

R – A la manière du modèle, comme la perche.

Q – Que signifie le chapeau en Vente ?

R – Que le fourneau est couvert.

« Non, ce n’est point un vain système;

C’est un instinct profond vraiment combattu;

Et, sans doute, l’Être suprême

Dans nos cœurs le grava lui-même,

Pour combattre le vice et servir la vertu.

Dans sa demeure inébranlable,

Assise sur l’Éternité,

La tranquille Immortalité,

Propice au bon, et terrible au coupable,

Du temps, qui sous ses yeux marche à pas de géant,

Défend l’ami de la justice,

Et ravit à l’espoir du vice

L’asile horrible du néant. »

source : esoblog

Partager cet article

Commenter cet article