Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

Roi et Rite York

22 Décembre 2010 , Rédigé par Thomas Dalet Publié dans #Planches

Vénérable Maître, à votre demande et dans cette semaine de la Fête des Rois, permettez-moi de vous rappeler  que lors de la cérémonie de l'Epiphanie, que nous venons de passer le 6 dernier, le prêtre annonce aux fidèles :

 

"Le vainqueur n'aura rien à souffrir de la seconde mort"

 

Ces mots ont une autre résonance pour l'Initié qui a été reçu Franc-Maçon et qui mort au profane renaît à sa nouvelle vie:

 

"Le Roi est mort, vive le Roi".

 

La Franc-Maçonnerie forme des Initiés, des Rois, libres d'eux-mêmes et n'ayant de comptes à rendre qu'au GADLU.

 

Cependant être Roi implique une certaine sagesse, celle du Roi Salomon en étant restée l'exemple type.

Sagesse de celui qui, délivré de toutes passions et totalement responsable, peut prendre des décisions conscientes.

 

Roi,  vient de "rex" qui étymologiquement exprime la fonction "régulatrice".

Il est intéressant de noter que "lapis" "pierre alchimique" en dérive également, mais nous y reviendrons.

 

Nous voilà donc dans le sujet avec cette mention de Salomon.

 

Notre Vénérable Maître, assis dans le siège du Roi Salomon, autrefois surplombé (quel drôle de mot) d'un dais,  représente ce personnage exceptionnel qui est au-dessus des petitesses du commun et porteur du mythe.

 

Il me faut expliciter ce terme de "mythe" car en l'occurrence, il s'agit de ce que Jung appelle "l'inconscient collectif", cette héritage qui nous a été transmis de la nuit des temps.

 

Notre Vénérable Maître est porteur d'un chapeau haut de forme, symbole de la couronne royale, ainsi qu'il est dit dans le rituel d'installation. Il en doit rester couvert, sauf aux moments de l'évocation du GADLU, seul à lui être supérieur, alors que tous doivent avoir la tête nue en permanence.

 

Cette couronne met notre Vénérable Maître en liaison constante avec le Soleil, qui fait de lui le reflet lunaire.

Beaucoup de FF qui viennent d'autres Rites peuvent comprendre maintenant comment ces 2 luminaires sont également présents dans notre Loge.

 

Gardons en esprit que la présence du Vénérable Maître est, comme autrefois celle du Roi pour son peuple, symbole de vie, donc de prospérité pour la Loge. 

 

Que le Roi vienne à manquer est chose impossible.

 

Le Roi non seulement peut, mais doit mourir dès lors qu'il est "usé" afin de laisser immédiatement place à un Roi neuf, plein de potentiel.

Le Roi, Vénérable Maître, est remplacé par dans la chaire du Roi Salomon, sans qu'à aucun moment la fonction ait été vacante.

Celui qui y est donc assis est donc immortel et dans ce sens fait partie de l'aréopage des Dieux et chez nous est la réincarnation du GADLU.

C'est pour cela que seule le Vénérable Maître sortant, non seulement, peut, mais doit installer son successeur.

 

Petite coïncidence, en Egypte, le pouvoir divin de vie et de régénération, le "ka" se composait des âmes de 14 ancêtres royaux correspondant aux 14 "ka" du Dieu créateur. Hors au Rite d'York, nous sommes normalement 14 à œuvrer dans la Loge.

Est-ce que les 14 feraient "corps", et seraient la Loge ?

Serait-ce pour cela que tous les Officiers se voient remplacés lors de la cérémonie d'Installation, semblables en cela au démembrement qui intervient entre la mort du Roi et sa renaissance (Osiris) ?

Rappelons que lorsqu'il est parlé d'inceste entre un Roi et sa mère ou sa sœur, il s'agit de fait de renaissance symbolique.

La Sagesse qui est la Reine dans la Tradition, est elle qui accompagne le Roi et lui permet de se renouveler dans cet inceste alchimique.

Pour les amoureux de Chartres, ils peuvent mieux comprendre pourquoi la Reine de Saba est aux côtés du Roi  Salomon à la Porte Nord et se retrouve également à la Porte Sud. De la Mort à la Vie.

 

Ce rapport entre les Vénérable Maître et le GADLU fait de lui, par analogie, un "Homme Universel" au sens guénonien du terme, c'est à dire un Roi, un médiateur entre la Terre et le Ciel. Toutes notions que l'on retrouve à l'identique dans l'Islam et le Tao-Te-King  pour ne citer que ces deux Traditions.

Lien entre le microcosme et le macrocosme il est le "Pontifex", celui qui assure le passage d'un monde à l'autre.

Il est amusant de remarquer que "Lapis", "pierre alchimique" que j'ai cité il y a 2 minutes, contient les 7 couleurs de l'Arc-en-Ciel,  voie du  "Pontifex" s'il en est.

 

Etant "La" Parole, il est évident qu'il n'a pas à lire ce qu'il a à dire….car il sait !!

 

Parler de Pontife après avoir parlé du Roi, et avoir ainsi donné le qualificatif de "prêtre-roi" à notre Vénérable Maître, nous permet maintenant de faire remarquer que sur notre tableau de Loge les 2 saints Jean représentent  respectivement l'Ancienne Alliance et la Nouvelle Alliance, et le passage du pouvoir royal de l'Ancien Testament au pouvoir prophétique de l'Evangéliste.

Le pouvoir sacerdotale est représenté dans notre Loge puisqu'il est celui qui rejette toutes formes d'exploitation et que nous sommes tous des hommes "libres".

 

Puisque nous sommes sur notre Tableau de Loge, remarquons que dans notre Atelier il est mal placé.

Il devrait être à l'Orient au dessus de la tête du Vénérable Maître, montrant le chemin vertical qui existe entre la nuée, l'Echelle de Jacob, le cercle pointé de la quintessence, son "caput"  et les Trois Grandes Lumières, sous le centre de la Loge.

 

Lors de l'ouverture des Travaux il est ainsi dans le chemin qui fait de lui un transmetteur et le qualifie en tant que Chef de l'Ordre pour initier.

 

Au sujet du cercle pointé de la quintessence, il est en alchimie le symbole de la Vierge, celle qui enfante sans avoir connu l'homme. Peut-être pourrons-nous désormais voir plus que le symbole du GADLU en ce point au centre de la manifestation, et apercevoir l'orobouros, ce serpent qui se mange la queue dans un perpétuel renouvellement dans le cercle de la manifestation?

Ainsi de la périphérie de la manifestation en sa partie la plus matérielle, au centre le plus éthéré, l'Alpha  et l'Omega va du début à la fin pour revenir au début, en un perpétuel mouvement.

Le Roi a sur son manteau de cérémonie ces deux Lettres et et porte le Globe qui symbolise le cosmos avec sa forme ronde et qui en est l'âme. Symbole du GADLU.

 

Le Vénérable Maître, est donc l'énergie, la vie de la Loge.

Ce "rex", cet autre "lapis", "pierre de vie" du Graal, est en fait le "secret" et lors de la cérémonie d'installation, le Vénérable Maître entre dans le "secret".

 

Pratiquant l'Art Royal, il perpétue, ce que depuis des millénaires des alchimistes accomplissent, la transformation du plomb en or, par l'éloignement des métaux.

 

En d'autres termes, c'est la libération de l'âme (pneuma) des liens de chair.

 

Dans quelques instants, lors de l'Agape Fraternelle nous porterons ce que nous appelons les "santés d'obligation".

 

Je crains qu'elles aient perdu leur sens profond depuis que le "Roi" a été remplacé par un "X", replaçant dans le monde profane ce qui était sacré. La santé au Vénérable Maître prendra désormais un autre sens lorsque nous dirons "A la santé du Roi".

 

Mes Frères j'ai suivi l'Etoile avec les Rois Mages et vous invite à en revoir le mythe à la lumière de mes humbles propos.

Le Roi est mort. Vive le Roi.

 

Thomery le 12 janvier 2001

"Nova Scotia"

Halte du Berger.

Partager cet article

Commenter cet article