Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

Rose-Croix

31 Mars 2012 Publié dans #Rose-Croix

Il y a seize signes au moyen desquels on peut reconnaître un membre de l’Ordre des Rose+Croix. Celui qui n’en possède que quelques uns n’est pas un membre d’un degré supérieur, car le véritable Rose+Croix est en possession de tous.

•  1 – Le Rose+Croix est Patient.
    Sa première et sa plus importante victoire est la conquête de son propre soi. C’est la victoire sur le Lion, qui a causé de graves dommages à quelques-uns des plus zélés suivants de la Croix+Rose. On ne le terrasse pas par une attaque furieuse et irréfléchie ; mais il faut l’amener à se rendre à la patience et à la grandeur d’âme. Le véritable Rose Croix cherche à vaincre ses ennemis par la bonté et ceux qui le haïssent par les dons. Il n’accumule pas sur leurs têtes, les injures, mais les feux ardents de l’amour. Il ne persécute pas ses ennemis par le glaive et les fagots, mais il laisse croître les mauvaises herbes avec le froment jusqu’à leur maturité où alors la Nature les séparera.

•  2 – Le Rose+Croix est Bon.
    On ne le voit jamais sombre ou mélancolique ; et son visage n’est jamais renfrogné ni méprisant. Il agit avec douceur et courtoisie envers tous ; il est toujours prêt à rendre service à autrui. Bien qu’il diffère de la majorité des hommes, il s’efforce de s’accommoder à leurs coutumes et à leurs points de vue, dans la mesure de sa dignité. Par conséquent, il est un compagnon agréable, et sais adapter sa conversation au riche comme au pauvre, et se meut dans toutes les classes de la société de façon à commander le respect ; car il a dompté l’hydre de la vulgarité.

•  3 – Le Rose+Croix ne connaît pas l’Envie.
    Avant d’être reçu dans l’Ordre il doit passer par la terrible épreuve de couper la tête au serpent de l’envie ; c’est un travail ardu, car le serpent est rusé, et se cache facilement dans chaque coin. Le véritable Rose+Croix est toujours satisfait de son sort, car il sait qu’il est celui qu’il a mérité. Il ne se fait aucun souci des avantages ou de la fortune d’un autre, mais il désire toujours pour chacun ce qu’il y a de mieux. Il sait qu’il obtiendra tout selon ses mérites, et ne se soucie pas si quelqu’un possède plus que lui. Il n’attend aucune faveur, mais il distribue les siennes libéralement et sans partialité.

•  4 – Le Rose+Croix n’est pas orgueilleux.
    Il sait que l’homme n’est qu’un instrument dans les mains de Dieu, et qu’il est incapable d’accomplir quoi que ce soit de sa propre volonté ; celle-ci n’étant que la volonté de Dieu pervertie par l’homme. Il donne toute louange à DIEU, et le blâme à tut ce qui est mortel. Il n’est pas pressé d’exécuter un travail, mais attend l’ordre du Maître qui demeure au-dessus de lui et en lui. Il fait attention à ce qu’il dit, et ne se sert pas de langage impie.

•  5 – Le Rose+Croix n’est pas vaniteux.
    Il prouve par cela qu’il y a, en lui, quelque chose de vrai, et qu’il ne ressemble pas à une outre remplie d’air. Les louanges et le blâme le laissent indifférent, et il ne se sent pas blessé si on le contredit ou si on le méprise. Il vit en lui-même et jouit des beautés de son monde intérieur, mais ne ressent pas le désir de faire étalage de ses possessions, ou de faire parade de dons spirituels qu’il a acquis. Plus ses dons sont grands plus grande est sa modestie, et plus grand, aussi, son désir d’obéir à la loi.

•  6 – Le Rose+Croix n’est pas déréglé.
    Il s’efforce constamment de faire son devoir et d’agir suivant les lois établies. Il n’a cure des extériorités ou des cérémonies. La loi est écrite dans son cœur ; par conséquent toutes ses pensées et tous ses actes sont régis par elle. Son honnêteté ne réside pas dans les apparences extérieures, sinon dans son véritable soi, qu’on peut comparer à la racine qui donne naisse à tous ses actes. La beauté intime de son âme se réfléchit sur son corps extérieur, et marque de son sceau toutes ses actions. La lumière qui éclaire son cœur se perçoit dans ses yeux ; elle est le miroir de l’image Divine au-dedans de lui.

•  7 – Le Rose+Croix n’est pas ambitieux.
    Rien n’est plus fatal au développement spirituel et à l’expansion de l’âme, qu’une nature étroite et un caractère égoïste. Le véritable Rose+Croix se soucie toujours plus du bien être d’autrui que du sien. Il n’a pas d’intérêts personnels à défendre ou à mettre en avant. Il cherche toujours à faire le bien et il ne laisse échapper aucune occasion de le faire.

•  8 – Le Rose+Croix n’est pas irritable.
    Il est évident que celui qui travaille pour le bien de la masse sera maudit par ceux dont les avantages personnels ne seront pas favorisés par son travail ; car l’égoïsme s’oppose à la magnanimité, et les besoins de la minorité ne sont pas toujours compatibles avec les intérêts de la communauté. Les personnes à l’esprit étroit et terre à terre seront souvent en opposition avec les Rose+Croix ; ceux-ci se verront calomniés, leurs motifs mal interprétés, ils seront méconnus par les ignorants, ridiculisés par les soi-disant ages, et raillés par les sots. Tout cela, cependant est incapable d’exciter ou d’irriter le véritable Rose+Croix ou même de ternir la divine harmonie de son âme car sa foi repose sur la perception et la connaissance de la vérité qui est en lui. L’opposition de milliers d’ignorants ne le détournera pas de faire ce qu’il considère noble et bien, et il l’accomplira même si cela entraînait la perte de ses biens et de sa vie. Accoutumé comme il l’est à diriger son regard spirituel vers le divin, il ne se laisse pas tromper par l’illusion de la matière, mais il s’attache à la réalité éternelle. Entouré d’influences angéliques, écoutant leurs voix, il n’est pas affecté par le bruit que font les animaux. Il vit en compagnie de ces nobles êtres qui jadis, étaient des hommes comme les autres, mais qui ont été transfigurés et son maintenant à l’abri de ce qui est vulgaire et bas..

•  9 – Le Rose+Croix ne pense pas mal d’autrui.
    Ceux qui pensent mal des autres ne voient que leur propre méchanceté réfléchie dans les autres. Le Rose+Croix est toujours prêt à reconnaître en toutes choses ce qui est bien. La tolérance est une vertu qui distingue le Rose+Croix des autres hommes et par laquelle on le reconnaît. Si quelque chose lui paraît douteux ou ambigu, il suspend son jugement jusqu’à ce qu’il se soit rendu compte de sa nature ; mais tant que son jugement n’est pas éclairé, il est plus enclin à se former à son sujet une bonne opinion plutôt qu’une mauvaise.

• 10 – Le Rose+Croix aime la justice.
    Toutefois il ne s’érige pas en juge des fautes d’autrui ; il ne cherche pas non plus à paraître sage en censurant les fautes commises par les autres. Il ne trouve aucun plaisir aux cancans, ne s’occupant pas plus des sottises d’autrui que du bourdonnement d’une mouche ou des cabrioles d’un singe. Il ne se plaît pas à entendre les discussions politiques, les querelles personnelles ou de mutuelles récriminations. Il ignore la rue du renard, les larmes du crocodile, ou la rapacité du loup, et ne se plaît pas à remuer de la boue. La noblesse de son caractère le place au-dessus dans une sphère bien au-delà de toutes les mesquineries et les absurdités humaines et demeurant au-dessus du plan des émotions, où les mortels ordinaires trouvent leur plaisir et leur félicité, il vit avec ceux qui ne pensent point mal les uns des autres, qui ne se complaisent point dans l’injustice envers leurs semblables, ou s’amusent de leur ignorance, et se réjouissent de leurs malheurs. Il jouit de la société des amants de la vérité et de ceux qui s’entourent de la paix et de l’harmonie de l’esprit.

• 11– Le Rose+Croix aime la vérité.
    Aucun démon n’est plus pervers que le mensonge et la calomnie. L’ignorance est
négligeable, mais le mensonge est la substance même du mal. Le calomniateur exulte lorsqu’il trouve quelque chose sur quoi il peut baser ses mensonges et les faire croître comme des montagnes. La vérité s’oppose au mensonge, car elle est le rayon de lumière de la fontaine éternelle du Bien, qui transforme l’homme en un être divin. Par conséquent, le Rose+Croix ne cherche pas d’autre lumière que celle de la vérité. Cette lumière, il n’en jouit pas seul, mais en compagnie de tous ceux qui sont bons et remplis de sa divine majesté, qu’ils soient en vie sur cette terre, ou dans l’état spirituel ; il en jouit surtout avec tous ceux qui sont persécutés, opprimés et innocents, mais qui seront sauvés par la vérité.

•  12 – Le Rose+Croix sait se taire.
    Ceux qui sont faux n’aiment pas la vérité. Les sots n’aiment pas la sagesse. Le Véritable Rose+Croix préfère la compagnie de ceux qui apprécient la vérité à celle de ceux qui la foulent à leurs pieds. Il tiendra ce qu’il sait être enfermé au plus profond de son cœur, car dans le silence est le pouvoir. De même qu’un Ministre de l’Intérieur ne crie pas partout les secrets d’Etat, de même le Rose+Croix ne fait pas parade devant le public des révélations qui lui ont été faites par le Roi au-dedans de lui ; ce Roi est plus noble, plus sage que tous les Rois et les Princes de la terre ; car ceux-ci ne règnent et ne gouvernent que par l’autorité et le pouvoir qu’ils ont reçu de Lui. Son secret n’est levé que lorsque le Roi lui ordonne de parler, car alors ce n’est lui qui parle, mais la vérité qui parle par sa bouche .

•  13 – Le Rose+Croix croit ce qu’il sait.
    Il croit à l’immuabilité de la loi éternelle, et que toute cause a un effet certain. Il sait que la vérité ne peut mentir et que les promesse qui lui ont été faites par le roi seront accomplies, s’il n’y met lui-même pas d’empêchement. Par conséquent il est inaccessible à la crainte et au doute, et met toute sa confiance dans le divin principe de la vérité qui a pris vie et conscience dans son cœur.

•  14 – L’espérance du Rose+Croix est ferme.
    L’espérance spirituelle est la conviction certaine, basée sur la connaissance de la loi que les vérités reconnues par la foi croîtront et seront accomplies. C’est la science du cœur, bien différente des spéculations intellectuelles et des raisonnements du cerveau. Sa foi est basée sur le roc de la perception directe et ne peut être ébranlée. Il sait qu’en toutes choses, quelque mauvaises qu’elles paraissent être, il existe un germe de bien, et il espère qu’au cours de l’évolution ce germe se développera et qu’ainsi le mal sera transformé en bien.

  15 – Le Rose+Croix n’est pas vaincu par la souffrance.
    Il sait qu’il n’y a pas de lumière sans ombre, pas de mal sans bien, et que la force s’accroît par la résistance. Ayant reconnu l’existence du principe divin en toutes choses, les changements extérieurs n’ont, pour lui, aucune importance, et ne méritent pas grande attention. Son objet principal est de conserver ses possessions spirituelles, et de ne pas perdre la couronne qu’il a gagnée dans la bataille de la vie.

  16 – Le Rose+Croix sera toujours un membre de sa Société.
    Les noms n’ont aucune importance. Le principe qui préside à la Société de la Rose+Croix, est la Vérité ; celui qui connaît la vérité, qui la met en pratique est un membre de la société sur laquelle préside la Vérité. Si l’on changeait tous les noms, et que les langages soient transformés, la vérité demeurerait immuable ; celui qui vit dans la vérité continuerait à vivre même si toutes les nations disparaissaient.

    Voilà les seize signes des véritables Rose+Croix, ils ont été révélés à un pèlerin par un Ange qui enleva le cœur du pèlerin, en laissant à sa place un charbon ardent, qui continue à brûler et à luire avec l’amour de la Fraternité universelle de l’humanité.

Partager cet article

Commenter cet article