Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

Royal York GLNF N°1538 : cérémonie d'initiation (1)

27 Octobre 2012 , Rédigé par Thomas Dalet Publié dans #Royal York GLNF N°1538

1ère Partie : INITIATION
(Lorsque le Candidat est prêt, le 1.M.C. lui fait frapper 3 coups à la porte intérieure)
V.M.   =0=
  1.E.   V.M.
V.M.   F.1.E.
  1.E.   On frappe à la porte intérieure du Temple.
V.M.   Voyez qui a frappé et demandez-en la cause.
  1.E.   (va à la porte, frappe =0=0=0=; le 1er M.C. =0=; Le 1.E. ouvre la porte) - Qui va là ?
1.M.C. Monsieur X.Y., un candidat pauvre et dans les ténèbres, qui désire recevoir et bénéficier d'une partie des Droits, Lumières et Bienfaits de cette Respectable Loge, érigée à la Gloire de Dieu, et dédiée à la mémoire des Bienheureux Saints Jean comme l'ont fait tous les FF. et Comp. qui ont suivi ce chemin avant lui.
  1.E.   Monsieur X.Y., est-ce là un acte de votre plein gré et libre volonté ?
     C.   Oui
  1.E.   F.1.M.C., en est-il digne et réellement capable ?
M.C.   Il l'est.
  1.E.   Est-il dûment et véritablement préparé ?
M.C.   Il l'est.
  1.E.   Par quel autre Droit espère-t-il obtenir ce grand privilège ?
M.C.   Parce qu'il est un homme né libre, ayant atteint l'âge légal, et qu'il est recommandé par des gens dignes de foi.
  1.E.   Puisque le candidat possède toutes les qualités requises, faites-le attendre jusqu'à ce que le V.M. puisse être informé de sa demande et qu'il ait rendu sa réponse. - (ferme la porte et retourne vers l'Autel) - V.M.
V.M.   F.1.E
  1.E.   Il y a, à la porte du Temple, Monsieur X.Y., un candidat pauvre et dans les ténèbres, qui désire recevoir et bénéficier d'une partie des Droits, Lumières et Bienfaits de cette Respectable Loge, érigée à la Gloire de Dieu et dédiée à la mémoire des Bienheureux Saints Jean, comme l'ont fait tous les FF. et Comp. qui ont suivi ce chemin avant lui.
V.M.   Est-ce là un acte de son plein gré et de sa libre volonté ?
  1.E.   Oui.
V.M.   En est-il digne et réellement capable ?
  1.E.   Il l'est.
V.M.   Est-il dûment et véritablement préparé ?
  1.E.   Il l'est.
V.M.   Par quel autre Droit espère-t-il obtenir ce grand privilège?
  1.E.   Parce qu'il est un homme né libre, ayant atteint l'âge légal et qu'il est recommandé par des gens dignes de foi.
V.M.   Puisque le candidat possède toutes les qualités requises, qu'il entre, au nom du Seigneur, dans cette Respectable Loge et qu'il soit reçu selon les formes anciennes et dûment établies.

           (Le 1.E. se rend au Midi et y attend le Mar. qui est suivi par les II.                        Le 1.E. se place à la gauche du Mar. Tous quatre se dirigent vers la porte intérieure, où les II. forment l'arche avec leurs cannes. Le Mar. attend sous l'arche.
  1.E.   =0= (il ouvre la porte)
           Qu'il entre, au nom du Seigneur, dans cette Respectable Loge et qu'il soit reçu selon les formes anciennes et dûment établies. (Un candidat doit toujours être conduit par sa main droite, le 1.E. se place à gauche du Mar., la procession se fera 2 par 2  dans l'ordre suivant : le 1.E. et le Mar. suivis par les MM.CC., le 1.M.C. étant à gauche, puis le candidat et le conducteur, les II. ferment la marche : s'il n'y a pas d'intendant, les MM.CC. ferment la marche) (La procession se place devant le plateau du 1.S., face à l'Orient)
Musique (La musique commence après les 3 coups de maillet du V.M., elle se poursuit pendant toute la déambulation, jusqu'à ce que le candidat soit installé à l'Autel. Elle doit être mise en sourdine, ou arrêtée, lorsque les OO. parlent)
V.M.   (quand le candidat entre en Loge) =0=0=0=  (toute la Loge se lève)
  1.E.   Monsieur X.Y., j'ai ordre de vous recevoir sur la pointe d'un instrument acéré, perçant votre sein gauche nu. (Il le fait).Ceci pour vous enseigner que cet instrument de torture de la chair, n'est qu'un pâle symbole des tortures que subiraient à jamais votre âme et votre conscience, si vous révéliez indûment les secrets de la F.M.
           (Toute la déambulation se fait en restant à l'Ouest de l'Autel. La colonne tourne vers le Sud, vers l'Est, puis vers le Nord. Quand elle tourne vers l'Est. le V.M. l'arrête.)
V.M.   =0= (La procession s'arrête, la Loge reste debout) Ne laissez personne s'engager dans une grande ou importante entreprise sans invoquer d'abord l'aide de la Divinité.- F.1.E.
  1.E.   V.M.
V.M.   Conduisez le candidat au Centre de la Loge, et faites-le s'agenouiller pour qu'il puisse prier. (La procession reprend son demi-tour vers le Sud, va jusqu'à l'Autel où elle s'arrête, face à l'Orient. Le candidat s'agenouille complètement. Le V.M. et le Chap. descendent de l'Orient et se placent devant le candidat. Tous les FF. se lèvent et se mettent au S.de Foi. Le Chap. ou le V.M. pose sa main gauche sur la tête du candidat pendant la prière.)
chap.  Daigne, Père Tout Puissant de l'Univers, étendre ton aide à notre réunion de ce jour. Accorde à ce candidat à la Franc-Maçonnerie la grâce de dédier et de consacrer sa vie à Ton Service, et de devenir un F. Loyal et Fidèle parmi nous.
           Dote-le d'une part de Ta Divine Sagesse, afin qu'il puisse, animé par les purs principes de notre Fraternité, mieux faire briller les beautés d'une vie de Sainteté, à la Gloire de Ton Saint Nom. AMEN.
Tous   Ainsi soit-il. (cessent le S.de F.)
V.M.   Monsieur X.Y., en qui placez-vous votre confiance ?
     C.   En Dieu.(ou toute autre expression de la foi en un principe supérieur, en principe, la réponse ne doit pas être  soufflée par le 1.E.)
V.M.   Votre confiance étant placée en Dieu, votre Foi repose sur des fondations solides.
           (le V.M. prend le candidat par la main droite) Levez-vous, suivez votre guide et ne craignez aucun danger. (Le Chapelain retourne à sa place, Le V.M. retourne à l'Orient) =0=
           (Toute la Loge s'assied) (La procession ,après un quart de tour à droite se dirige vers le Sud, l'Orient, le Nord, en restant à l'Ouest de l'Autel puis entame la déambulation vers l'Orient. Quand elle passe devant chaque Officier…).(Le Chapelain prend la suite de la procession quand elle passe devant lui pour se rendre à l’Ouest de l’Autel, face à l’O.)
   2.S.   se lève  =0= et reste debout
   1.S.   se lève  =0= et reste debout
V.M.   =0=(toute la Loge se lève)
           (Quand la procession arrive au Midi, elle s'arrête face à l'Occident. Le Chap., face à l'Autel, lit le Psaume 133 )
chap. "Oh ! qu'il est agréable, qu'il est doux, pour des F., de demeurer ensemble".
           "C'est comme l'huile précieuse qui, répandue sur la tête, descend sur la barbe, la barbe d'Aaron, qui descend sur le bord de son vêtement".
           "C'est comme la rosée de l'Hermon, qui descend sur les Montagnes de Sion, car c'est là que l'Éternel envoie la bénédiction, la vie pour l'Éternité"
           ( Tous les FF. s »assoient, le Chap. retourne à l'Orient s’il a la place de passer, la procession se tourne face au 2.S.)
  1.E.   =0=0=0= (avec sa verge sur le sol)
   2.S.   =0= (se lève) - Qui va là ?
  1.E.   Monsieur X.Y., un candidat pauvre et dans les ténèbres, qui désire recevoir et bénéficier d'une partie des Droits, Lumières et Bienfaits de cette Respectable Loge érigée à la Gloire de Dieu, et dédiée à la mémoire des Bienheureux Saints Jean, comme l'ont fait tous les FF. et Comp. qui ont suivi ce chemin avant lui.
   2.S.   Monsieur X.Y., est-ce là un acte de votre plein gré et libre volonté ?
     C.     Oui.
   2.S.   F.1.E - en est-il digne et réellement capable ?
  1.E.   Il l'est.
   2.S.   Est-il dûment et véritablement préparé ?
  1.E.   Il l'est.
   2.S.   Par quel autre Droit espère-t-il obtenir ce grand privilège ?
  1.E.   Parce qu'il est un homme, né libre, ayant atteint l'âge légal et qu'il est recommandé par des gens dignes de foi.
   2.S.   Puisque le candidat possède toutes les qualités requises, conduisez-le au 1.S., à l'Occident, afin que celui-ci l'examine à son tour. (s’assied)
           (La procession se place face au 1.S.)
  1.E.   =0=0=0=(avec sa verge sur le sol)
   1.S.   =0= (se lève) - Qui va là ?
  1.E.   Monsieur X.Y., un candidat pauvre et dans les ténèbres, qui désire recevoir et bénéficier d'une partie des Droits, Lumières et Bienfaits de cette Respectable Loge érigée à la Gloire de Dieu et dédiée à la mémoire des Bienheureux Saints Jean, comme l'ont fait tous les FF. et Comp. qui ont suivi ce chemin avant lui.
   1.S.   Monsieur X.Y., est-ce là un acte de votre plein gré et libre volonté?
     C.   Oui.
   1.S.   F.1.E. en est-il digne et réellement capable ?
  1.E.   Il l'est.
   1.S.   Est-il dûment et véritablement préparé ?
  1.E.   Il l'est.
   1.S.   Par quel autre Droit espère-t-il obtenir ce grand privilège?
  1.E.   Parce qu'il est un homme, né libre, ayant atteint l'âge légal et qu'il est recommandé par des gens dignes de foi.
   1.S.   Puisque le candidat possède toutes les qualités requises, conduisez-le au V.M. à l'Orient, afin que celui-ci l'examine à son tour. (s’assied)
           (la procession se place face au V.M.)
  1.E.   =0=0=0=(avec sa verge sur le sol)
V.M.   =0= Qui va là?
  1.E.   Monsieur X.Y., un candidat pauvre et dans les ténèbres, qui désire recevoir et bénéficier d'une partie des Droits, Lumières et Bienfaits de cette Respectable Loge, érigée à la gloire de Dieu, et dédiée à la mémoire des Bienheureux Saints Jean, comme l'ont fait tous les FF. et Comp. qui ont suivi ce chemin avant lui.
V.M.   Monsieur X.Y., est-ce là un acte de votre plein gré et libre volonté?
     C.   Oui.
V.M.   F.1.E - en est-il digne et réellement capable ?
  1.E.   Il l'est.
V.M.   Est-il dûment et véritablement préparé ?
  1.E.   Il l'est.
V.M.   Par quel autre droit espère-t-il obtenir ce grand privilège?
  1.E.   Parce qu'il est un homme né libre, ayant atteint l'âge légal, et qu'il est recommandé par des gens dignes de foi.
V.M.   D'où venez-vous et où allez-vous?
  1.E.   Nous venons de l'Occident et allons vers l'Orient.
V.M.   Pourquoi avez-vous quitté l'Occident et allez-vous vers l'Orient?
  1.E.   Parce que nous sommes à la recherche de la Lumière Maçonnique.
V.M.   Puisque le candidat possède toutes les qualités requises, et qu'il est à la recherche de la Lumière Maçonnique conduisez-le au 1.S. à l'Occident, qui lui enseignera comment s'approcher de l'Orient, selon les formes anciennes et dûment établies.
           (La procession fait face au midi, part vers le Midi fait un demi-tour gauche, repart vers le Nord et se dirige vers l'Ouest en passant par le Nord. Elle s'arrête à l'angle N.O de l'Autel)
  1.E.   F.1.S.
   1.S.   F.1.E. (se lève)
  1.E.   Le V.M. a ordonné que vous enseigniez à ce candidat comment approcher de l'Orient selon les formes anciennes et dûment établies.
   1.S.   Faites que le candidat soit face à l'Orient.
           (La procession se dirige vers l'ouest, tourne à gauche vers le midi, et s'arrête au niveau du 1.S., puis fait face à l'Orient.)
   1.S.   Monsieur X.Y., avancez votre pied gauche (le cand. le fait), Amenez le talon de votre pied droit dans le creux de votre pied gauche, formant ainsi l'angle d'un rectangle. (le cand. le fait) - V.M.
V.M.   F.1.S.
   1.S.   Le candidat est à vos ordres.(le 1.S. reste debout pendant la mie en place du candidat)
V.M.   (se lève) - Monsieur X.Y., avant que vous puissiez continuer plus avant dans la voie de la Franc-Maçonnerie, il est nécessaire que vous preniez un engagement solennel se rapportant au grade d'App. Moi, le Maître de la Loge, je vous assure qu'il ne contient rien qui puisse être contraire à vos devoirs ou droits moraux, sociaux ou civils quels qu'ils soient. Avec cette assurance de ma part, acceptez-vous de prendre cet engagement solennel ?
     C.   Oui
V.M.   Alors avancez-vous jusqu'à l'Autel Sacré de la Franc-Maçonnerie, et agenouillez-vous sur votre genou gauche nu, votre genou droit formant l'angle d'un carré, votre main gauche soutenant, votre main droite reposant sur la Sainte Bible, l'Équerre et le Compas. (Le conducteur place le candidat en bonne et due forme, sous le contrôle du 1.E. Quand le candidat est conduit à l'Autel, les MM.CC. se placent devant leur place respective. Le Mar. se place à mi-distance entre l'Autel et l'Occident, les II. de part et d'autre du Mar. sans faire l'Arche.)
  1.E.   V.M.
V.M.   F.1.E
  1.E.   Le candidat est installé en bonne et due forme.
V.M.   =0=0=0=  (toute la Loge se lève)
           - les MM.CC. se dirigent vers l'Orient pour délimiter l'alignement que doivent respecter les FF. Le Mar gagne sa place devant le plateau du 1.S.à mi-chemin de l’Autel.
           - le 2.S. se place devant le fauteuil du 1.M.C. et le 1.S. devant celui du 2.M.C.
           - ayant tracé le Temple, les MM.CC. reviennent à l'Occident et s'arrêtent face aux SS.
           - les F prennent place à l'alignement tracé par les MM.CC. pendant que les MM.CC. retournent à l'Occident.
           - les MM.CC. repartent à l'Orient suivis par les SS., ils forment une Arche à l'Orient, sous laquelle prennent place les SS. face à l'Occident.
           - à ce moment, les II. forment une Arche au-dessus du Mar.
           - le V.M. descend de l'Orient, donne le maillet au 1.S. et le chapeau au 2.S. Quand le V.M. s'approche de l'Autel l'éclat des Lumières doit diminuer et tous les FF. font le S.d.F. sauf le V.M., les MM.CC. et les II.
           - le conducteur reste derrière le candidat et le 1.E. se tient à l'angle S.O. de l'Autel
           - toutes les lumières sont éteintes sauf les 3 cierges de l'Autel.
V.M.   Monsieur X.Y., si vous êtes toujours disposé à prendre cet engagement solennel dites "Moi" et déclinez vos nom et prénom.
     C.   Moi, X., Y.,
V.M.   Répétez après moi : De mon plein gré et de ma libre volonté. En présence de Dieu Tout Puissant et de cette Respectable Loge de Maçons Francs et Acceptés, érigée à la gloire de Dieu, et dédiée à la mémoire des Bienheureux Saints Jean. Par ceci et sur ceci, solennellement et sincèrement, je promets et jure que je garderai, cacherai et jamais ne révélerai à quiconque, aucun point, parcelle ou partie des secrets et mystères de l'Antique Franc-Maçonnerie que j'ai reçus, vais recevoir ou qui peuvent m'être communiqués à l'avenir; Sauf à un F. App. régulier, ou dans le sein d'une Loge juste et dûment constituée d'App. réguliers et surtout pas à celui ou à ceux se disant tels, mais seulement à celui ou à ceux que je sais être tels pour les avoir dûment éprouvés, examinés strictement, ou avoir reçu à leur sujet, des informations Maçonniques légitimes. En outre, je promets et jure, que je n'écrirai pas ces secrets, ne les burinerai, sculpterai, marquerai, ni ne les tracerai d'aucune autre manière sur quoi que ce soit d'éphémère ou d'éternel, par quoi ou sur quoi, le moindre mot, syllabe, lettre ou caractère pourrait être rendu lisible ou intelligible à moi-même ou à autrui, et grâce auxquels les secrets de la Franc-Maçonnerie pourraient être révélés indûment par mon indignité. Tout ceci, je le promets et je le jure, solennellement et sincèrement, sans hésitation, réserve mentale ou faux-fuyants d'aucune sorte, en acceptant de subir la peine terrible d'avoir la gorge tranchée, la langue arrachée et enterrée dans les sables de la mer, à la laisse des basses eaux, là où le flux et le reflux se font sentir deux fois en vingt-quatre heures., si intentionnellement ou volontairement je viens à violer mon obligation solennelle d'App. Franc-maçon. Que Dieu me vienne en aide et m'arme de constance pour tenir fidèlement cette solennelle obligation.          (Marquer une légère pause)
V.M.   Comme gage de votre sincérité, scellez cette promesse par un baiser sur la Sainte Bible qui repose entre vos mains. (le conducteur libère les mains du candidat et le laisse embrasser volontairement la Bible)
V.M.   F.1.E.
  1.E.   V.M.
V.M.   Enlevez le nœud coulant. - (le conducteur enlève le noeud coulant)
V.M.   Mon F., dans votre situation actuelle, que désirez-vous recevoir avant tout ?
     C.     La Lumière Maçonnique. (La réponse lui est soufflée par le conducteur)
V.M.   Mes FF., tendez vos mains et aidez-moi à donner la vraie Lumière Maçonnique à ce nouveau F.
           (le V.M. et les FF. font le D.G. de l'App. M., en attente du claquement de mains )
V.M.   "Au commencement Dieu créa le ciel et la terre.
           La terre était informe et vide, les ténèbres couvraient la face de l'abîme, et l'esprit de Dieu planait sur les eaux. Dieu dit : "Que la Lumière soit et la Lumière fut". Pour commémorer humblement cet auguste événement, je dis maçonniquement "que la Lumière soit".            (Lorsque le V.M. et les FF. tapent dans leurs mains, le bandeau est enlevé par le conducteur qui regagne sa place dans les rangs. Libérer les mains du candidat)
V.M.   F. X.Y., maintenant que la Lumière Maçonnique vous a été donnée, vous apercevez les Trois Grandes Lumières de la Franc-Maçonnerie, éclairées par les symboles des Trois Lumières Secondaires. Les Trois Grandes Lumières en Franc-Maçonnerie sont : la Bible, l'Équerre et le Compas. Elles sont ainsi expliquées. La Sainte Bible nous est donnée pour servir de règle et de guide à notre Foi et à notre pratique. L'Équerre nous est donnée pour que nos actes soient empreints de rectitude. Enfin le Compas nous est donné pour circonscrire nos désirs et maintenir nos passions dans de justes limites à l'égard de l'Humanité. Les Trois Lumières Secondaires sont: le Soleil, la Lune et le Maître de la Loge. Elles sont ainsi expliquées. Comme le Soleil régit le jour et la Lune règne sur la nuit, de même le Vénérable Maître, avec une égale régularité, doit régir et gouverner la Loge. Les représentations des Trois Lumières Secondaires sont trois cierges allumés, placés sur des chandeliers, situés à l'Orient, à l'Occident et au Midi.
           J'attire particulièrement votre attention sur la Grande Lumière de la Franc-Maçonnerie : la Sainte Bible. Quelles que soient les divergences entre les hommes sur les questions de croyance et de théologie, tous les hommes de bonne volonté sont d'accord pour reconnaître que, dans la Sainte Bible, se trouvent exposés les principes de moralité qui constituent les fondations sur lesquelles doit être construite une vie de droiture. La Franc-Maçonnerie, en conséquence, ouvre ce livre sur ses Autels, en commandant à chacun de ses adeptes de l'étudier avec diligence pour y découvrir le chemin qui mène à la vie éternelle. N'adoptant aucune croyance particulière, interdisant les discussions sectaires au sein de ses Loges, encourageant chacun à se maintenir avec constance dans la foi qui est la sienne, la Franc-Maçonnerie prend tous les hommes de bonne volonté par la main et, les guidant jusqu'à ses Autels, leur montre la Bible ouverte. Elle y invite instamment chacun à diriger ses pas dans la vie à l'aide de la Lumière qu'il y aura trouvée, telle qu'il l'aura trouvée.
           S'il arrivait jamais que l'athée, l'infidèle, l'irréligieux, ou le libertin, puisse arracher le Livre de la Loi Sacrée de nos Autels, et ainsi enlever ou simplement obscurcir, la plus Grande des Lumières de la Franc-Maçonnerie, cette Lumière qui, pendant des Siècles, a été la règle des Francs-Maçons, alors nous ne pourrions plus prétendre au noble titre de Maçons Francs et Acceptés. Mais tant que cette Sainte Lumière brillera sur nos Autels, tant qu'elle illuminera le chemin que suivent les Francs-Maçons, des rayons dorés de la Vérité, aussi longtemps qu'il en sera ainsi, mais pas plus longtemps, la Franc-Maçonnerie pourra vivre et exercer son influence bénéfique sur l'humanité. Montez donc une garde vigilante devant ce Livre de la Loi Sacrée et Immuable, comme s'il s'agissait de votre vie même. Défendez-le comme vous défendriez le drapeau de votre pays, vivez selon ses enseignements divins, avec son assurance éternelle d'une immortalité bénie.
          

Partager cet article

Commenter cet article