Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

RPMF : « Déclaration de Paris » du 3 juillet 2013. La CMF va de l’avant !

9 Juillet 2013 , Rédigé par JL Turbet Publié dans #histoire de la FM

Les obédiences maçonniques françaises signataires du traité de la Confédération Maçonnique de France ont rédigé une déclaration commune le 3 juillet 2013 en l’Hôtel de la Grande Loge de France.  Cette « déclaration de Paris » est la réponse officielle à la « déclaration de Bâle » des cinq Grande Loges européennes du 10 juin 2012. Pour votre complète information voici le texte de la « Déclaration de Paris » du 3 juillet 2013 :

« Déclaration

Paris, le 3 juillet 2013

La Déclaration de Bâle signée le 10 Juin 2012 par cinq Grandes Loges européennes appelait les Obédiences travaillant en France selon les règles de la Franc-Maçonnerie traditionnelle à la recomposition du paysage maçonnique français, visant à rétablir leurs liens historiques avec la Franc-Maçonnerie universelle. Ce processus de recomposition a été ouvert dès le 15 juin 2012 par la Grande Loge de France. Dans les semaines qui ont suivi, la Grande Loge Traditionnelle et Symbolique Opéra, La Grande Loge de l'Alliance Maçonnique Française et la Grande Loge Indépendante de France s'y sont agrégées. Rassemblant 51 000 Frères travaillant dans 1800 Loges et pratiquant six Rites maçonniques selon les principes traditionnels de la Franc-Maçonnerie spiritualiste, les quatre Obédiences Françaises soussignées ont adopté et signé le samedi 15 Juin 2013 le Traité Fondateur de la Confédération maçonnique de France. Elles ont simultanément établi un Protocole de visites et d'échanges maçonniques entre leurs Loges respectives, complété par les dispositions particulières propres à chaque Obédience pour l'application dudit Protocole. Cette double convention assure l'établissement des liens réciproques de reconnaissance et d'amitié qu'elles avaient convenu d'établir par leur déclaration commune du 18 Décembre 2012. Les Obédiences soussignées s'engagent désormais à rédiger sans tarder les Statuts et le Règlement Intérieur de la Confédération pour les faire adopter par leurs instances respectives, selon leurs règles de gouvernance propres. Elles s'engagent également à définir les modalités de représentation extérieure de la Confédération, préalables à l'établissement de relations de reconnaissance mutuelle avec les Grandes Loges de la Franc-Maçonnerie traditionnelle et régulière dans le monde ».

La Confédération maçonnique de France est maintenant lancée selon un processus dynamique qui, bien qu’il ne soit pas encore arrivé à son terme, est très bien engagé. Les Obédiences soussignées s'engagent désormais à rédiger - sans tarder (l’été risque d’être studieux pour un certain nombre de responsables des obédiences de la Confédération) - les Statuts et le Règlement Intérieur de la Confédération. Ils devront ensuite faire adopter ces Statuts et Règlements par leurs instances respectives, selon les règles de gouvernance propres à chaque obédience. Une ouverture et un travail en commun commence entre les frères des quatre obédiences françaises qui ont fondé la Confédération Maçonnique de France : 51000 frères qui peuvent se visiter et travailler ensemble selon les mêmes règles (celles de la Franc-Maçonnerie Traditionnelle et Universelle), et avec la même vision d’une Franc-Maçonnerie spiritualiste. La Franc-Maçonnerie est bien une voie spirituelle qui peut, au sein de la Confédération, se décliner en six rites à forts caractères initiatiques: le Rite Ecossais Ancien et Accepté, le Rite Ecossais Rectifié, le Rite Anglais de style Emulation, le Rite Français Traditionnel, le Rite d’York, le Rite du Standard d’Ecosse.

Pour ce qui est des inter-visites lors des tenues rituelles, les choses sont extrêmement simples. Avant l’entrée en tenue rituelle, il est demandé à tous les frères visiteurs, conformément à l’usage (qu’ils soient ou non membres de la Confédération), de signer la feuille d’émargement (ou feuille de présence) sur laquelle seront rappelés explicitement les principes de la Franc-Maçonnerie Traditionnelle :

- l’invocation du Grand Architecte de l’Univers,

- la présence en Loge des Trois Grandes Lumières: le Volume de la Loi Sacrée exposé et ouvert avec l’Equerre et le Compas,

- la souveraineté exclusive sur les grades symboliques,

- l’indépendance vis-à-vis de toute structure maçonnique de hauts grades,

- la non- mixité dans les travaux rituels,

- l’interdiction de discussions politiques ou religieuses,

- le caractère progressif et spirituel de la démarche maçonnique.

La signature de la feuille (d’émargement ou de présence) vaudra acceptation du respect de ces principes par le frère visiteur. En outre les frères de la GL-AMF et de la GLIF s’interdisent de recevoir les frères ou de visiter les loges membres d’obédiences non reconnues par elles. On entend (et on en lit même…) de-ci de-là tellement de commentaires malveillants sur la Confédération Maçonnique de France – y compris très souvent de la désinformation – qu’il convenait de rétablir la réalité des faits. Personne ne court après une quelconque « régularité » exogène puisque les obédiences de la Confédération…. l’ont déjà ! Il s’agit simplement d’élargir la Fraternité. Et de faire que plusieurs dizaines de milliers de frères – qui depuis trop longtemps s’ignoraient – puissent désormais travailler ensemble avec les mêmes règles qu’ils ont –rappelons-le – librement accepté de respecter. De plus, si dans un avenir pas trop lointain, les Temples des Grandes Loges Traditionnelles et Régulières d’Europe continentale s’ouvrent également aux frères de la Confédération Maçonnique de France, cela sera également encore un plus.

Cette « déclaration de Paris » du 3 juillet 2013 a évidemment comme vocation d’être transmise aux cinq Grandes Loges européennes signataires de la « déclaration de Bâle » du 10 juin 2012. A l’image de la Grande Loge de France qui avait répondu promptement à la sollicitation qui lui avait été faite lors de la « déclaration de Bâle », la logique voudrait que les cinq Grandes Loges Européennes répondent promptement également, à cette « Déclaration de Paris ».

Lorsque ce sera le cas, je ne manquerai évidemment pas de tenir les lecteurs et les lectrices de ce Bloc-Notes informés de la teneur de la réponse des cinq Grandes Loges. La Confédération Maçonnique de France est sur de bons rails en cette veille d’été. La suite est attendue, sinon avec impatience, tout du moins avec confiance et sérénité.

Jean-Laurent Turbet

Source : http://www.jlturbet.net/article-rpmf-declaration-de-paris-du-3-juillet-2013-la-cmf-va-de-l-avant-118965091.html

Partager cet article

Commenter cet article