Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

Sage de Mithra 64ème Degré Rite Ancien & Primitif de Memphis-Misraïm

22 Mai 2012 , Rédigé par RAPMM Publié dans #hauts grades

Instructions

Mon Frère, les instructions de ce grade remontent à la plus haute Antiquité. Les Mages qui furent les fondateurs en Perse, partirent  en Asie, dans les temps primitifs. Ceux-ci apportèrent leur Science aux Gymnosophistes et aux Brahmines. Ils tenaient anciennement dans la ville Chaldéenne d’ Hypernium une école reconnue, où toute la vertu humaine était concentrée, et qui diffusait la civilisation dans le monde entier. Mais ce fut plus précisément en Médie que ces Illustres Maçons, comme nous les appelons depuis longtemps, célébraient leurs Mystères et enseignaient ces formes et principes, qui répandirent  jusqu’ à Rome et ensuite en Angleterre, ces vagues de lumière et de vérité que le Suprême Architecte de l’Univers avait placé dans le Cœur des Hiérophantes des Ecoles de l’ancienne Egypte. Même les Juifs, pendant leur captivité, ont largement profité de l’enseignement des Mages. La ville d’Ecbatane,à l’image de la tour de Babel, était protégée par sept murs circulaires les uns autour des autres, chacun plus haut que le dernier, et qui étaient colorés de manière à représenter les sept planètes connues des Anciens.

Le but principal de notre Ordre est le perfectionnement de l’ homme et sa réintégration vers la Source dont il fut émané, afin qu’ il puisse retrouver ses droits primitifs. Les écoles occultes définissent cela comme l’ Unité avec la Divinité. Parallèlement à ce dogme, comme conséquence, apparaît le principe de communion spirituelle, la doctrine de la double nature de l’ homme, démontrée par le magnétisme, le somnambulisme, les rêves, la prescience, la sympathie ou l’ antipathie, et, par-dessus tout, l’ extase et le yoga.

Ces doctrines étaient toutes bien connues des anciens Sages et, en ces temps-la Pythagore en était le plus célèbre exégète, suivi par le quasi divin Platon.

A une autre époque, Swedenborg et Saint Martin les ont poursuivies jusqu’ à leur extrême limite, éclairant alors de nombreux disciples, en outre il y avaità divers Ordres des Illuminati, comme ceux de Stockholm qui suivirent Saint Martin. 

Lorsqu’un homme par une vie nouvelle et exemplaire de bon travail actif est conduit à sa dignité primitive, il approche son Créateur, est animé par un souffle divin et est initié. Par cet acquis, il devient maître des sciences occultes, des secrets de la nature, de la haute chimie, l’ethnologie et l’astronomie.

Les secrets de ce degré ne peuvent seulement s’acquérir que par des études prescrites, de sévères épreuves qui furent en réalité un enseignement de religion et de moralité dénué de superstition.

Il était nécessaire pour l’admission d’unir l’élévation de l’esprit à une grande pureté morale, confirmée par un terrible serment pour la nouvelle vie dans laquelle ils entraient.

Le festival de l’ordre était une célébration du triomphe de la lumière sur l’obscurité, au cours de laquelle ils nourrissaient, avec vénération, une flamme pure dans un brasier ; ce symbole était utilisé par les plus grandes nations : les Egyptiens, les Chaldéens, les Perses, les Péruviens, etc… mais l’entière explication appartenait seulement aux Hiérophantes.

La constitution de ce degré est basée sur la loi de Horn. Selon le Zend-Avesta, cette loi annonçait un ÊÊtre suprême éternel, d’où découlèrent deux principes opposés. Les cérémonies de cette loi, appelée Pariokesh,  étaient très simples et avaient pour objet de rappeler l’origine et l’organisation de l’Univers. Le but était de rendre au Suprême Architecte de l’Univers l’hommage qui lui était dû, élevant ainsi l’homme, en le conduisant à abandonner ses passions, qui si souvent troublent son existence, jusqu’ à la plus grande perfection.

Partager cet article

Commenter cet article