Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

Sagesse Force et Beauté

15 Avril 2013 , Rédigé par L\ D\ Publié dans #Planches

Quelles doivent être les qualités d’un M\ ?

Le Larousse précise : DOIT, suivi d’un infinitif, indique la NECESSITE, l’OBLIGATION. Cette question est déjà en soi un élément de réponse important, il faut et c’est un DEVOIR d’avoir en SOI ces Trois qualités : SAGESSE, FORCE et BEAUTE, parce que c’est ce qui soutien notre Temple. Dès le départ de notre Travail en Maçonnerie, ces Trois Piliers sont indispensables à la construction de notre être moral. Les lois de la physique nous enseignent qu’il faut au minimum trois points pour établir une base stable de construction ; ces Trois Points définissent la surface de sustentation à l’intérieur de laquelle doit se situer le Centre de Gravité de l’édifice pour lui conférer son équilibre. Il apparaît évident que les Trois Piliers doivent être de dimensions harmonieuses sinon égales pour assurer la solidité de la construction. Il me semble que ces qualités pourraient vite devenir des défauts sans la mesure et l’équilibre dans les proportions réciproques de chacune d’elles.

Au cours des différents degrés de l’Initiation j’ai appris que ces Trois grands Piliers Sagesse, Force et Beauté sont symboliquement représentés par le V\.M\., le 1er S\ et le 2ème S\. Ainsi que, de façon allégorique : la Sagesse conçoit, la Force éxécute et la Beauté l'orne

La Sagesse est un don de Dieu, attribuée à Salomon : Salomon que l’on s’efforce de faire revivre en nous ;

La Force nous est représentée par le Roi de Tyr, c’est lui qui fournit les Bois et matériaux de construction nécessaires à la construction du Temple : Temple que l’on s’efforce de construire en nous ;

La Beauté c’est Hiram par les ornements qu’il destine à embellir ce monument magnifique qu’est le Temple : Beauté de ce Temple qui est la Beauté de notre âme.

Si la Sagesse est un don de Dieu, j’associe la Force au côté masculin et la Beauté au côté féminin qui sont en chacun de nous et c’est pour moi le dépassement de la dualité terrestre par la Divine dimension céleste.

Le M\ que je suis se rend compte qu’après avoir sondé mon Cœur et après avoir été éprouvé par la matière, j’ai pris le chemin qui conduit à la Charge de M\, vers plus d’harmonie, moins de tensions et plus de conscience.

Pour tendre vers plus de Sagesse dans ma conduite non pas tant par les connaissances acquises mais plus par le questionnement et la prise de conscience de l’étendue de mon ignorance. J’essaye de me voir par les autres et d’accorder mes actes à mes paroles ;

Pour sentir la Force de cette Chaîne d’Union avec mes Frères. Je sens bien toute la puissance de ce vieil adage : « l’Union fait la Force » mes Frères me l’on déjà prouvé à maintes reprises et j’ai eu cette sensation d’exister dans un tout ;

Pour donner plus de Beauté à mon caractère ; pour moi, cette qualité de Beauté est la plus difficile à cerner : c’est d’abord montrer, laisser voir et se découvrir pour les autres, dévoiler son caractère et donc aller vers les autres car je me pose la question : la Beauté est-elle dans le « regard » ou dans ce qui est regardé.

Ce Temple en chacun de nous, je le perçois comme un peintre ayant visualisé et ébauché son tableau et qui va ensuite mettre des couleurs pour le rendre visible.

Je comprend ces Qualités comme associées à mes Actes, Paroles et Attitudes :
Mes Actes sont aujourd’hui beaucoup plus conscients et plus Actions que réactions,
Mes Paroles sont plus mesurées, mes propos plus respectueux de l’opinion d’autrui,
Mes Attitudes vers une recherche de l’autre, un rapprochement et un bien-être avec l’autre.
Je le résume en terme de meilleur équilibre.

Toutefois, au travers de ces Qualités de M\ que je m’efforce d’acquérir, le doute reste toujours présent :
I – Mon Ego n’est-il pas le fil directeur de ma démarche ? et n’est-ce pas par égoïsme que je mène cette quête du bien-être ?
II – Ma volonté n’est-elle pas tournée vers un désir croissant de reconnaissance et de valorisation ?
III – Le travail que je m’efforce d’accomplir restera-t-il toujours une contrainte ?

D’un autre côté, on a coutume d’opposer la Folie à la Sagesse et pourtant ne faut-il pas être fou et passionné pour se dépasser, gravir des montagnes et franchir des obstacles qui raisonnablement ne pourraient pas l’ être ?

De même oppose-t-on la Faiblesse à la Force ; mais on connaît tous le proverbe de la main de fer dans le gant de velours. La Force n’est-elle pas un défaut pour s’imposer par rapport aux moins forts ?

Ou encore les extrêmes Laideur / Beauté : que penser de ces qualificatifs à moins qu’ils ne soient pris qu’au sens figuré.

Au piège de la signification des mots, de l’expression de mes idées et de ma limitation à exprimer ce qui reste très conceptuel, je me rends compte que la construction de mon Temple et ma quête de Lumière ont besoin d’encore plus de travail…

Cette réflexion me force à croire que, de ces 3 Qualités, il ne peut en rester qu’ une seule et unique lors de l’achèvement terrestre de toute destinée humaine :
- Qu’il serait donc inutile de se créer un quatrième pilier, une quatrième Qualité qui induirait une cinquième etc …
- Que les 3 Qualités du M\ sont indissociables pour aboutir à cette infinie et complexe simplicité que je cherche ;
- Enfin qu’il serait vain de prétendre être Sage sans la Force de mes Frères et sans la Beauté de l’œuvre qu’ont entrepris de réaliser les F\.M\.

J’ai dit T\.V\.M\.

Source : www.ledifice.net

Partager cet article

Commenter cet article