Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

Traduction article du SUN du 17/01/2011

24 Janvier 2011 , Rédigé par Thomas Dalet Publié dans #histoire de la FM

La Grande Loge Nationale Française continue à alimenter la presse Française, elle semble se diriger vers très triste une implosion, et en publique. Le Grand Maître François Stifani est au cœur des troubles. Depuis un an, une bataille interne fait rage contre Stifani, ses actions et sa politique, et maintenant des Grandes Loges étrangères rejoignent le combat.

La GLNF est une des trois principales Obédiences Maçonniques en France et la seule reconnue comme régulière par la majorité des Franc-maçons de par le monde, incluant les Grandes Loges Américaines, Canadiennes et la Grande Loge Unie d’Angleterre.

Le GM Stifani a mis en colère les membres de la GLNF en exposant le rituel Maçonnique ouvertement à la télévision nationale, en embrassant comme Frères des leaders africains brutaux, en privilégiant le nombre des adhésions par rapport à la qualité initiatique, en refusant toutes vérifications et audits indépendants de la comptabilité et de la gestion de la GLNF, en se rapprochant officiellement du Président et du parti politique de la majorité de la France. Lors d’une grande réunion en janvier dernier (2010), beaucoup de Frères sont sortis bruyamment en signe de protestation contre Stifani et plusieurs Loges de la Vallée de la Loire ont eu leurs chartes révoquées par le GM.

Un appartement de 260 m2 à Paris coûtant à 2.5 millions de € (US $ 3.3 million) a été récemment acheté ; qualifié par Stifani comme "un lieu plus approprié et compatible avec le statut actuel de la GLNF.". Situé à quelques centaines de mètres du très grand et très moderne bâtiment à plusieurs étages du siège de la GLNF à Paris dans le 17ème arrondissement, cet appartement a nécessité des travaux de rénovation pour recevoir "des acteurs importants dans la société civile, des politiciens, des intellectuels ou religieux, à l'a hauteur de la réputation de notre maison."

Le scandale le plus récent tourne autour d'une lettre officielle, émise du siège de la GLNF il y a un an, revêtue de la signature du Grand Maître, engageant le soutien de la Grande Loge Nationale Française au Président français Nicolas Sarkozy. L’engagement politique et le soutien de la Gauche a longtemps été l'activité de la branche non régulière, en grande partie non reconnue : le Grand Orient de France, qui prenait souvent des positions publiques sur des questions politiques et gouvernementales. Réputée plus à droite la GLNF a historiquement évité une telle activité politique, jusqu'à présent. La lettre a été rendue publique et publiée dans le magazine L'Express.

La semaine dernière, le Député Grand Maître, Jean-Claude Tardivat, a démissionné de ses fonctions de DGM et du Conseil d'administration. Il fait suite à d'autres démissions telles Jacques Studer, le Grand Maître Provincial de la Vallée Rhone et Jean Dugeny, le Député Grand Maître d'Honneur.

Des membres ont fait appel à la justice civile et le 7 décembre 2010, un Tribunal de Paris a exigé que l’Assemblée Générale de la GLNF soit convoquée pour envisager la révocation de Stifani. Stifani maintient ses provocations - le Grand Maître est à la fois président du conseil d’administration et sa position officielle est qu'il peut être démis comme président, mais rester comme Grand Maître.

En attendant, des Grandes Loges, la Belgique, la Suisse et le Luxembourg ont envoyé des lettres officielles de plaintes à la GLNF et à Stifani, protestant contre sa communication de soutien au Président Sarkozy comme étant une violation des principes les plus basiques de Franc-maçonnerie. Stifani a haussé les épaules, mais le 9 décembre, la Grande Loge Unie d'Angleterre ajoute son poids dans la balance avec un message officiel de protestation, disant "…viole clairement un des principes de base de Franc-maçonnerie - qu'un Maçon agissant dans sa qualité Maçonnique ne fait pas de commentaire de l'état de politique sociale, ou qui pourrait être interprété comme l'alliance de lui-même ou de sa Grande Loge avec un parti politique particulier ou une faction... Si la lettre est véritable, elle pourrait sérieusement affecter les relations étroites qui existaient depuis toujours entre la Grande Loge Unie d'Angleterre et les Grands maîtres de votre Grande Loge."

Un tel commentaire officiel si fortement exprimé d'une grande juridiction de loge étrangère est rare dans le monde de la Maçonnerie régulière. Mais les batailles internes de la GLNF ont transpirées à travers le Web, les journaux, les magazines, la TV et les tribunaux, des douzaines de loges et des centaines de Maçons de la GLNF sont en plein trouble.

Le hic dans l'histoire est que Stifani affirme que la lettre censément envoyée à Sarkozy avec l'engagement du support politique de la GLNF était un faux. Oui, elle a été émise depuis les bureaux de la GLNF et oui elle était signée de Stifani, mais il affirme que la lettre est un faux, le papier à entête a été volé et sa signature prise d'un fichier électronique sans son approbation. Quelque peu tardivement, il a déposé une plainte à cet effet.

SOURCE : http://www.le-myosotis-ligerien.com/

Partager cet article

Commenter cet article