Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

Tuileur de l’Ordre de la Félicité ou Maçonnerie d’Adoption

11 Mai 2012 , Rédigé par Vuillaume Publié dans #Rites et rituels

Premier Grade

Apprentie

 

Décoration de la Loge.

Comme les réceptions aux trois premiers grades se font dans un même appartement, il faut qu'il soit assez grand pour pouvoir être partagé en trois parties. Cette division est faite seulement par des tentures ; et voici comment elles sont disposées.

La salle, pour être convenable, devant avoir une certaine profondeur, est divisée, d'abord en deux grandes parties; celle de l'Asie ( ou de l'est ) est la plus, grande; celle de l'Europe (ou de l'ouest) est à-peu-près du tiers de l'autre partie. Cette dernière est ensuite coupée en deux, par un couloir pratiqué au milieu pour s'introduire dans la loge proprement dite, qui se tient dans la partie du fond.

Nous verrons dans les grades suivants l'usage des deux dernières parties, de l'appartement. La loge est tendue en rouge.

Elle représente le globe terrestre, et ses quatre parties tirent leur nom des grandes divisions géographiques de la terre. te côté ou se tient la grande-maîtresse, et qui, dans les loges d'hommes est nommé L'Est ou l'Orient, se nomme ici climat de,1' Asie ; l'occident est le climat de l'Europe, le midi est le climat de l'Afrique, et le nord est le climat de l'Amérique.

Dans l'Asie sont deux fauteuils, ou trônes, sous uni même dais, de la couleur rouge, à franges en or; en avant des trônes est un autel, sur lequel se trouve un maillet.

Sur les côtés de la loge sont placées, huit .figures allégoriques, représentant la Sagesse, la Prudence, la Force, la Tempérance, l’Honneur, la Charité, la Justice et la Vérité, distinguées chacune par les : attributs qui les caractérisent.

La Loge est éclairée par cinq terrines odoriférantes.

Les Frères et les Sœurs sont rangés, sur deux lignes sur les côtés, les Sœurs sur la ligne de l'intérieur, en avant des Frères.

Le grand maître, la grande maîtresse, et tous les autres dignitaires, occupent la même place que dans les loges ordinaires.

Devant les dignitaires qui en font usage sont des tables pentagones.

Sur le pavé est le tracé de la loge, qui représente les quatre parties du monde par quatre figures allégoriques.

Il y a, en outre, une chambre de réflexion, tendue en noir, éclairée par une seule lampe suspendue au-dessus d'une table; sur la table est une tète de mort.

TITRES

Les dames ne s’assemblent jamais seules ; elles sont toujours aidées dans leurs travaux par des matons ; il en résulte que tous les offices sont doublés, c'est-à-dire, qu'à côté de Chaque sœur dignitaire est un frère de la dignité correspondante ; ainsi, à côté de la Grande-maîtresse est le Vénérable ; A côté de la Sœur inspectrice, est le premier surveillant; à côté de la Sœur-dépositaire, est le second surveillant, et ainsi des antres.

A l'exception des trois offices que nous venons de nommer, toutes les autres sœurs dignitaires ont les mêmes titres que dans les loges ordinaires.

Dans la maçonnerie d'adoption, c'est le F\ Orateur qui fait les fonctions de préparateur.

Les pièces écrites dans cet Ordre, sont nommées Echelles.

SIGNES

D’ordre — Les deux mains l'une dans l'autre, et tombant sur le tablier.

Le caractère — Porter sur la bouche les deux premiers doigts de la main gauche, le pouce sous le menton.

En réponse : Se prendre l'oreille gauche avec le pouce et le petit doigt de la main droite, le reste de la main allongé sur la joue.

ATTOUCHEMENT

Avancer réciproquement la main droite ouverte, les doigts rapprochés, et placer les mains l'une sur l'autre, par l'intérieur.

BATTERIE

Cinq coups égaux..

Dans les acclamations, au lieu de frapper dans les mains, on ne fait que frapper légèrement l'extrémité des doigts l'une sur l'autre par cinq fois, en disant EVA (héb הוח   hhavah vita ). C'est le nom de la mère commune des hommes.

HABILLEMENT DES SOEURS

Robe de ville, blanche. Par-dessus, est un large cordon bleu moiré, porté en écharpe, passant de droite à gauche ; et pour bijou, un cœur enflammé, ayant dans l'intérieur une pomme.

Les dignitaires portent le cordon en sautoir, au bas duquel pend, pour bijou, une truelle en or.

Autour du bras gauche, est la jarretière de l'ordre, en satin blanc, doublure bleue, avec la devise, silence et vertu, brodée en soie bleue.

Tablier de peau blanche, doublure et bordure en soie bleue ; gants blancs.

HABILLEMENT DES FRERES.

Les officiers portent le cordon de leurs dignités, et les FF\  ceux de leurs grades respectifs; outre cela, un cordon bleu moiré, mis en sautoir, au bas duquel est attaché, pour bijou, une échelle en or, à cinq échelons.

MOT DE PASSE.

EVA

MOT SACRÉ.

FEIX FEAX, que l'on interprète ainsi : Académie, ou Ecole de vertus.

 

Deuxième Grade

Compagnonne

 

Décoration de la Loge.

La loge étant disposée comme nous l'avons dit dans le premier grade, la partie réservée à la droite en entrant, représente le jardin d'Eden, rempli de fleurs et de fruits; un arbre domine dans le milieu, il est couvert de pommes; un serpent -artificiel entoure la tige et tient une pomme dans la gueule.

La tenture de la seconde salle est la même qu'au premier grade.

Sur l'autel, devant la grande-maîtresse, est une bougie allumée, une auge dorée dans laquelle est une mixtion préparée selon le rituel.

Vers la partie d'Europe est une terrine allumée à l'esprit-de-vin, dans lequel on a jeté un peu de sel.

Plus près de la porte d'entrée, est une table couverte d'un drap noir, au-dessus de laquelle est un tableau transparent représentant le meurtre d'Abel.

Au milieu de la loge, sur le pavé, est un tableau représentant les quatre parties du monde, l'arche de Noé reposée sur la montagne Ararat, au moment où la colombe revient avec un rameau d'olivier.

 SIGNES

Porter le petit doigt de la main droite sur l’œil, droit fermé.

En réponse : se prendre le bout du nez avec le pouce et l'index de la main droite, le reste de la . main couvrant les yeux.

ATTOUCHEMENT

Se prendre mutuellement la main droite, de sorte que les deux pouces soient croisés, et le doigt médius étendu sur le poignet.

 

BATTERIE

Cinq coups égaux.

Le cri d'acclamation est : vivat!

 HABILLEMENT.

Outre l'habillement du premier grade, un voile de gaze couvre la tête des sœurs.

Les dignitaires ont des gants noirs, Je surplus des FF\ et des Sœurs ont des gants blancs.

 MOTS DE PASSE.

LAMMA SABACTANI ( héb. ינתקבש  המל    lith lammah schebakthani, ut quid dereliquisti me ? St. Math., chap. 27, v.46, et Ps. 2I, v. I ) que l'on interprète ainsi : Seigneur, je n'ai péché que parce que vous m'avez abandonné.

MOT SACRE

BELBA ( anagramme de Babel. Héb. לבב   in confusione) que l'on interprète : Tour de confusion.

  

Troisième Grade

Maîtrise

 Décoration de la Loge.

On se sert de deux appartements.

Le premier, celui que nous avons indiqué à la gauche, en entrant dans la loge, est nommé atelier; il renferme un établi de menuisier, sur lequel est un maillet et un ciseau; une boite figurant une pierre est aussi placée sur l'établi; elle est construite de manière qu'au premier coup de ciseau, elle s'ouvre, et laisse voir un cœur enflammé qui y est renfermé.

Deux bougies, qui sont aussi placées sur l'établi, éclairent cette chambre.

Le second appartement, qui est la loge, est décoré comme, dans les deux premiers grades. Il y a de plus, un arc-en-ciel, placé au- dessus de l'autel. Du côté de l'Afrique est une petite tour en forme de spirale, d'environ dix- huit pouces de hauteur, assez large et assez solide, pour qu'une personne puisse monter et se placer dessus. On lit en gros caractère, sur cette construction, l'inscription : Tour de Babel, monument de l'orgueil des hommes.

Une échelle, composée de cinq échelons, est préparée, pour s'en servir comme il est indiqué dans le rituel.

Au milieu de la salle, est le tracé de la loge représentant,

1° les quatre parties du monde;

2° Noé sorti de l'arche, et offrant à Dieu un agneau en holocauste ;

3° un arc-en-ciel;

4° Abraham prêt à immoler son fils ;

5° la vision de Jacob, représentant Jacob endormi, une échelle montant au ciel, et les anges qui montent et descendent;

6° l'embrasement de Sodome, et la femme de Loth changée en statue de sel ;

7° une citerne dans laquelle est plongé Joseph, et au-dessus, le soleil, la lune, et onze étoiles.

Au côté droit du tableau sont sept lumières et six à gauche.

Outre ces treize lumières, un chandelier à trois branches sur l'autel, et un sur chacune des tables de la sœur inspectrice et de la sœur dépositaire.

Si le local ne se trouvait pas assez éclairé, on. pourrait ajouter d'autres lumières à volonté, et on ne les compterait point dans le nombre mystérieux.

 SIGNES

Figurer devant soi, avec la main droite, l'échelle de Jacob.

En réponse : Placer la main gauche sur le visage, de manière à ce que le petit doigt soit sur la bouche, l'annulaire sous le nez, le médius et l'index sur l’œil, et le pouce sur l'oreille gauche.

 ATTOUCHEMENT

Se présenter mutuellement l'index et le médius de la main droite, les poser les uns sur les autres en longueur, et se touchant par l'intérieur; ensuite, appuyer tour à tour le pouce droit sur les jointures des deux doigts présentés, près de l'ongle.

 BATTERIE

Cinq coups égaux.

Le cri d'acclamation est Eva, répété cinq fois.

 HABILLEMENT

Il est le même que dans les grades précédents, si ce n'est que le bijou de toutes les maîtresses est une truelle d'or.

Tablier blanc, doublure et bordure cramoisi.

MOT DE PASSE.

BABEL.

MOT SACRE.

HAVOTH-JAIR (héb. ראי  תוח    hhavoth-jaïr, oppida illuminationis) que l'on interprète : l'éclatante lumière de la vérité a dessillé mes yeux.

Il y avait en Chanaan une ville de ce nom ; elle faisait partie du territoire échu à la tribu de Manassé. ( Nomb. ch. 32, v. 4I, et Juges, chap. I0,  v. 4.)

 

Quatrième Grade

Maîtresse-Parfaite

 Décoration de la Loge.

Tenture en damas cramoisi ; le trône, le dais, les sièges, sont de même étoffe, avec galons et franges en or.

La loge représente l'intérieur du tabernacle dressé par Moïse dans le désert.

Au bas du trône, et un peu en avant, sont deux colonnes torses. Celle du côté de l'Afrique, représente la colonne de feu qui dirigeait les Israélites dans le désert, pendant la nuit; elle est creuse et transparente, pour pouvoir être rendue lumineuse.

La colonne du côté de l'Amérique représente la- nue qui les protégeait pendant le jour; elle semble se perdre en ondes légères dans le plafond, qui représente le ciel.

Ces deux colonnes sont réunies par le haut, au moyen d'un cintre représentant l'arc-en- ciel.

 Dans un des angles de la loge, est l'autel du feu, ou de la vérité, sur le quel sont placés plusieurs vases antiques, en or et en argent. Sur le milieu de l'autel, est une cassolette, dans laquelle brûlent des parfums, et devant la cassolette, un plat d'argent, pour recevoir les offrandes.

A côté de l'autel, est une boîte semblable à celle que l'on a vue dans le grade précédent ; mais, au lieu d'un cœur que renferme la première, on trouve dans celle-ci les mots suivants, tracés en or sur des tablettes: Emeneth  ( I ), Hur, Cane, Eubulus (héb. תנמא    veritas, רוה    libertas, אנכ   zelus, œmulatio ). (Eutulus, Eubulos, prudens.) Vérité, liberté, zèle, et prudence.

(I) Et non Amana, comme on lit dans quelques rituels.

A côté de la boîte est un marteau.

Sur le pavé est le tableau de la loge, qui représente le songe de Pharaon, lorsqu'il vit sept épis pleins, et sept épis vides ; Joseph se réconciliant avec ses frères; plusieurs hommes avec des tabliers, la truelle à la main, avec laquelle ils pétrissent la terre pour former des briques; Moïse exposé dans une corbeille, sur les eaux du Nil, et la fille du Pharaon qui le fait retirer. Sur le devant du tableau Moïse et Aaron à la tête des Israélites, au moment de la submersion . de l'armée d'Egypte dans les flots de la Mer Rouge.

TITRES

Le grand-maître représente Moïse, et la grande-maîtresse, Sephora, femme de Moïse. ( Héb. הרופע   tsephorah, avis, vel passer, fille de Raguel, ou Jethro, prêtre des Madianites, Exod., chap. 2, v. 2 I ; chap. 4, v. 25; et chap. 18, v. 2. )

Le F\ dépositaire est nommé Aaron. (héb. ןרהא    aharon, mons, sive montanus; fils d' Amram, fils de Cahath, fils de Lévi, frère de Moïse. Exod., chap. 6, v. 20).

 SIGNES

D’ordre — Les FF\  tiennent l'épée nue de la main droite, la pointe haute. Les sœurs tiennent également la baguette élevée et appuyée contre l'épaule droite.

De reconnaissance - Mettre la main gauche dans son sein ( les sœurs la mettent seulement sur la poitrine ); la retirer, et la regarder par-dessus, avec l'air de l'étonnement ; remettre une seconde fois la main sous les habits, et l'ayant retirée la regarder en dedans, avec un signe de joie. Ce mouvement rappelle ce que fit Moïse, par l'ordre de Dieu, sur le mont Horeb, où il vit sa main couverte de lèpre, et guérie sur-le-champ.

 ATTOUCHEMENT

1°. Présenter le dessus de la main gauche, en faisant le signe ; en réponse : faire le même mouvement.

2°. Remettre la main dans son sein, la retirer et montrer le dedans ; en réponse : faire le même-signe.

3°. Passer la main sous celle du Tuileur, et la ramener en glissant jusqu'à l'extrémité des doigts.

BATTERIE

Sept coups, par six et un : : ♪♪♪♪♪♪ - ♪ !

L'acclamation est la même que dans le grade précédent.

 HABILLEMENT

Le grand-maître et le F\\ dépositaire sont revêtus de l'habit de grand-prêtre.

Les autres FF\  et les Sœurs sont habillés comme dans le grade précédent. Les Sœurs ont, de plus, une baguette à la main.

Le bijou est un marteau d'or, suspendu à un cordon bleu moiré, mis en sautoir.

Chaque Sœur nouvellement admise reçoit un anneau d'or, en forme d'alliance, sur lequel est gravé le mot : secret ; et en outre une paire de jarretières en taffetas ou satin bleu, sur chacune desquelles est brodé en or un cœur avec cette devise partagée; savoir : sur l'une la vertu nous unit, et sur l'autre, le ciel nous récompense.

 MOT DE PASSE

BETH-GABARA, OU BETH-ABARA ( héb.  הרבע    Domus transitus), maison de passage.

 MOT SACRE

ACHITOB, frère de bonté ( héb. בוטיחא   ahhitoub, frater bonitatis ).

Nous avons trouvé dans quelques rituels, achirab pour mot sacré ; c'est une faute.

 

Cinquième Grade

Elue, Sublime Ecossaise

Ou Souveraine Illustre Ecossaise

 

Décoration de la Loge.

Il faut deux appartements pour les réceptions ; ou bien on' dispose la tenture de manière à pouvoir en changer promptement la couleur, soit en retournant les panneaux, soit en relevant les draperies.

Pour le premier point de la réception, la tenture est verte, parsemée d'étoiles d'or, galons et franges en or.

Pour le second point, comme pour les réunions habituelles, la tenture est couleur ponceau, galons et franges en or.

Outre les lumières exigées dans les grades précédents, il y a trois lampes suspendues au plafond, chacune de trois lumières ; deux lampes sont à l'Asie, l'une à droite et l'autre à gauche; la troisième à l'Europe, du côté de l'Afrique.

TITRES

Le vénérable représente le grand-prêtre Eliacim (héb. םקילא    eliakim, Dei resurrectio ).

Le 1er surveillant, Ozias, prince de Juda. ( Héb. היזע    gosiah, fortitudo domini.)

La sœur récipiendaire représente Judith. ( Heb. תיוהי   Jehoudith, laudans. )

Le 1er surveillant dirige le climat d'Afrique, et la Sœur dépositaire, le climat d'Amérique.

SIGNE

Porter la main gauche sur la tête, la saisir par les cheveux, et de la main droite faire le simulacre de se couper le cou.

ATTOUCHEMENT

S'entrelacer mutuellement le petit doigt de la main droite.

 HABILLEMENT

Le président est vêtu d'une longue robe blanche; une large ceinture, couleur vert et ponceau, fait deux fois le tour du corps, les bouts retombent jusqu'à terre, du côte gauche; ces bouts sont rejetés sur l'épaule gauche, pendant le cours des. travaux. Sur la poitrine, est une plaque d'or où sont gravées les lettres D.. V.. Cette plaque est fixée par quatre chaînes qui passent sur le cou et sous les bras. Il est coiffé d'une tiare blanche en lin ; il a sur le front un bandeau jaune, sur lequel sont peints ou brodés en hébreu les mots suivants: הוהי  ל  שדק    Kodesch l'adonaï, sanctum domino (Exod. chap. 28, v. 36 ), consacré au Seigneur.

Les sœurs portent le cordon écossais, ponceau moiré, en écharpe, passant de droite à gauche. Au bas du cordon est suspendu un glaive attaché avec une rosette verte. Sur le devant, sont brodées en argent cinq étoiles à cinq pointes. A l'endroit par où s'attache le cordon sur l'épaule, est une rosette blanche.

Une truelle en or est attachée sur la poitrine au côté gauche avec un ruban bleu ; du côté droit sont attachés avec un ruban couleur ponceau un ciseau, un marteau et un anneau d'or.

Tablier blanc, doublure ponceau, bordure. verte; ou bien, doublure bleue, bordure ponceau, la bavette verte. On peut y broder les différents attributs de l'adoption.

 BATTERIE

Deux coups égaux.

 ACCLAMATION

Le mot d'acclamation est Judith, répété par deux fois.

TEMPS DU TRAVAIL

De l'entrée de la nuit à l'apparition du jour.

MOT DE PASSE

VAGAO, nom d'un des eunuques d'Holoferne ( Judith, chap. 12, V. I ); interior, vel intimus.

 MOT DE RECONNAISSANCE

La vallée de Bethunie m'est connue.

 MAÎTRESSES PAROLES.

SIGÉ et ALETHIÉ, que l'on interprète ainsi : silence, vérité.

source : www.ledifice.net

Partager cet article

Commenter cet article