Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

Un texte d'actualité (1744)

30 Janvier 2013 , Rédigé par X Publié dans #histoire de la FM

MES FRERES,
Je ne sçaurois plus longtems vous dissimuler la douleur dont mon cœur est saisi, à la vue du brigandage, qui déshonore la Maçonnerie. Cet astre bien faisant, à peine a-t-il été levé sur notre tête, à peine nous sommes nous réjouis à sa lumière naissante, qu'il a commencé de s'obscurcir ; que de taches n'a-t-il pas contractées insensiblement ! & dans ces momens qu'il devroit briller comme en son midi, il souffre, hélas ! Une éclypse totale, dont je ne prévois pas sitôt la fin ; mais parlons sans figure, il semble que nous travaillons, de concert avec nos ennemis, pour nous aliéner les cœurs. Les Prophanes se scandalisent avec raison ;

1°. de notre peu de délicatesse dans le choix des sujets ;

2°. du trafic honteux des initiations ;

3°. de la somptuosité de nos repas ;

4°. de notre peu de conformité avec les Loges si recommandables des Provinces ;

& 5°. enfin de l'imposture d'une Maçonnerie hermaphrodite & bâtarde, qui fera bientôt le rendez-vous du crime, & sous les ruines de laquelle nous sommes menacés d'être ensevelis. Voilà les maux dont le Public n'est que trop instruit ; en voici d'autres qu'il connoît moins.

1°. On ne lit jamais dans nos Loges les beaux Règlemens de celles d'Angleterre, qui seroient si capables de nous réformer ; ne seroit-ce pas parce que cette lecture seroit trop humiliante pour nous ?

2°. La plupart des Frères ne sçait presque rien de notre art, parce qu'on néglige leur instruction.

3°. Le nombre des Maîtres n'est pas en proportion avec celui des Maçons, tel Maître compte cinq cent Maçons, & plus de sa Loge, comment lui seroit-il possible de les assembler tous à la fois ? Il faut que les neuf dixièmes soient à attendre leur tour, qui vient à peine par semestre.

4°. L'ignorance est si générale que la plupart des Maîtres & des Surveillans ne sçavent pas encore que la Maçonnerie est composée de sept grades, & la Loge générale même a décidé à l'aveugle le 11 Décembre 1743, qu'elle ne regarderoit les Maçons du quatrième, c'est-à-dire, les Maîtres Ecossois, que comme de simples Apprentis & Compagnons.

5°. L'administration des fonds n'est ni ordonnée, ni justifiée, la recette & la dépense se font sans contrôle, sans reddition de compte, elles passent par des mains prodigues, ou infidèles. De là, que de profusions ! Que de déprédations ! Que de maçons pauvres abandonnés à leur indigence, faute de fonds pour les secourir ! Que de Prophanes qui fuyent une initiation, laquelle dans le besoin ne leur procureroit pas plus de ressource, qu'ils en trouvent dans le monde non-Maçon ! Voilà les maux qui nous attireront bientôt le mépris du Public & les défenses du Gouverneur, si nous différons de nous corriger ; je vous les expose, la larme à l'œil, & m'en remets à vous, qui êtes sages & zélés, pour y apporter les remèdes qu'ils demandent, afin qu'il ne soit point dit un jour, à notre honte, que nous ayions fait périr, par notre faute, l'établissement du monde le plus avantageux à la Société.

Non, ce n'est pas de moi mais avouez que ce texte est assez d'actualité !!! Il est tiré de "La Franc-maçonne ou Révélation des mystères des Francs-maçons", pseudo divulgation de 1744 (rituel complètement erroné) mais dont l'intérêt réside principalement dans le texte que je viens de vous livrer... D'une part du fait des critiques que nous pourrions reprendre à notre compte aujourd'hui et d'autre part sur l'allusion aux 7 Grades dès 1744...

Il s'agit sinon d'un délicieux petit roman libertin du XVIII° :-)
 

Publié par Philippe Michel dans « Musée de la Franc-Maçonnerie (groupe officiel)

Partager cet article

Commenter cet article