Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

Willermoz et la Stricte Observance

10 Avril 2012 Publié dans #histoire de la FM

Jean Baptipte WILLERMOZ n'a sans doute pas connu la totalité des fréres qui composérent la stricte observance templiére, néanmoins ce franc maçon en à connu les hauts dignitaires, et suite au convent de WILHELMSBAD qui eu lieu en 1782 à réformé les provinces de la stricte observance.

Pour nous faire une idée citons les Provinces, elles sont aux nombres de neuf

Avant WILHELMSBAD ( 1782 ) les Provinces au nombre de neuf étaient découpée comme suit :

Une en ESPAGNE, Quatre en FRANCE, une en ANGLETERRE, une en allemagne Orientale, une en allemagne superieure qui englobe l'Italie et la sicile et enfin une en GRECE,

Premiere Province : ARAGON

Deuxieme Province : AUVERGNE

Troisiéme Province : LANGUEDOC ( OCCCIDENT)

Quatrieme Province : LYON

Cinquiéme Province : BOURGOGNE

Sixiéme Province : Grande BRETAGNE

Septiéme Province : Basse SAXE,ELBE,ODER,POLOGNE PRUSSIENNE, LIVONIE, COURLANDE.

Huitiéme Province : ALLEMAGNE superieure,du PO,du TIBRE, ITALIE ET SICILE

Neuviéme Province : GRECE et ARCHIPEL.


Neuf Province, le chiffre neuf ne fut pas choisi par hasard semble t'il, car plusieur pays sont englobés dans la huitiéme Province et la septiéme Province. Pour fouiller ce sujet j'invite les lecteurs de cet article à se plonger dans l'histoire de la stricte obsevance Templiére.

Or aprés WILHELMSBAD les Provinces furent découpés comme suit :

Premiere Province : Basse ALLEMAGNE etPOLOGNE et PRUSSE.( Qui fut la premiére en activité)

Deuxieme Province : AUVERGNE

Troisiéme Province : OCCCIDENT

Quatrieme Province : ITALIE ET GRECE

Cinquiéme Province : BOURGOGNE ET SUISSE

Sixiéme Province : ALLEMAGNE SUPERIEURE

Septiéme Province : AUTRICHE ET LOMBARDIE.

Huitiéme Province : RUSSIE

Neuviéme Province : La SUEDE.

De nouvelles Province apparaissent SUEDE RUSSIE SUISSE AUTRICHE et d'autre disparaissent ESPAGNE (ARAGON) LYON POLOGNE etc

Or ce redécoupage n'apparait pas dans les actes du convent de WILHELMSBAD, si LYON disparaît c'est qu'il semble que le convent de WILHELMSBAD ne fut pas rassembleur, que la STRICTE OBSERVANCE TEMPLIERE en ressorti affaibli mais pas vaincue

A l'issue de ce convent WILLERMOZ eu à faire face aux assertions du Frére BEYERLE, membre trés virulent de la STRICTE OBSERVANCE TEMPLIERE, ce redécoupage semble en dire long sur l'histoire du régime écossais rectifié et sur la stricte observance templiére.

Il ne faut pas oublier qu'en 1830 le REGIME ECOSSAIS RECTIFIE était presque tombé en sommeil suite aux événement historiques révolution, Empire, Restauration, et révolution de 1830 contre CHARLES 9 un ultra ROYALISTE

Il ne faut pas oublier que les membres de la STRICTE OBSERVANCE TEMPLIERE furent nombreux et trés influents et voici la liste des hauts dignitaires One retrouvre quatre vingts voici quelques noms:

ANSPACHE BAYREUTH EQUES A MONIMENTO

DE BERCHTHOLDSHEIM EQUES A CLIBANO NIGRO

DE BERCHTHOLDSHEIM EQUES A TURRIBUS ALBIS
Conseiller intime de SAXE de WEIMAR

BEREND (SECRETAIRE DE LA CHAMBRE EN PRUSSE) EQUES A SEPTEM TELLIS

Marquis GABRIEL DE BERNEY EQUES A TURRE AURE

DE BEYERLE CONSEILLER AU PARLEMENT DE NANCY EQUES A FASCIA

DE BISCHWOFSWERDER EQUES A GRYPHO

BODE Conseiller de légation SAXE GOTHA

EQUES A LILIO CONVALIUM

Dont aussi le DUC DE BRUNSWICK, Le marquis DE CHEFDEBIEN, LE DUC DE COURLANDE, GUGOMOS,LE DUC DE HAVRE ET DE CROIX, CHARLES DE HESSE CASSEL, BARON DE HUND, JACOBI ( Conseiller du BARON DE HUND), Le Chevalier de STUARD prétendand à la couronne d'ANGLETERRE, ZINNENDORF.

Ces quatre vingt chevaliers composaient l'ordre de la stricte obsevance, il est à noter que les LYONNAIS ne sont pas nommé dans cette liste, Pas de WILLERMOZ, Pas de SAINT MARTIN, Pas de PRUNELLE DE LIERE, Ni de MARTINEZ DE PASQUALY ( il est vrai que ce dernier était décédé en 1774 à PORT AU PRINCE;

WILLERMOZ fut donc en contact avec les hauts dignitaires de la STRICTE OBSERVANCE, mais en dehors semble t'il de cette mouvance, d'ailleurs aprés WILHELMSBAD la Province de LYON disparaît et ce n'est pas par hasard me semble t'il, mais pour cela il faut se replonger dans les archives, et la partie n'est pas gagnée.mais la partie est engagée.

Posté par ABBE CAUVARD, mercredi 04 juillet à 00:41
WIILERMOZ LA SOT ET L'ORDRE DE MONTESA
Nous parlons d'origines templiéres, d'héritage spirituel des templiers pour la stricte observance templiére ainsi que pour le régime écossais rectifié, or ou est le lien ? une transmission à t'elle eu lieu ? Il s'agit de retrouver les sources et les fondements de la stricte observance et du régime écossais rectifié, or pour se faire il faut dépasser les mythes fondateurs, de sortir des chemins traçés pour emprunter les chemins inexplorés.

A ce sujet:

L’émérite SERGES CAILLET semble nous donner une piste quant à l’histoire de la survie de la spiritualité templiére au sein d'un ordre religieux militaire Espagnol l'ordre de MONTESA

Cette question est épineuse est dérangeante pour plusieurs raisons :

L’ordre du TEMPLE fut dissous par une bulle du PAPE Clément à l’issue du procès qui envoya au bûcher les hauts dignitaires de l’ordre. Or l’ordre du temple se trouvait dans toute l’EUROPE, et fut dissous dans toute l’EUROPE

Et il y a lieu de citer intégralement une des reflexions de SERGE CAILLET quant à la dissolution de l’ordre du temple en EUROPE et de la survie de la spiritualité templiére.

« D’abord, l’Ordre de MONTESA, fondé par le roi Jaime II d’Aragon, en lien avec l’Ordre de Calatrava, pour servir de refuge, si je puis dire, aux templiers espagnols, après la dissolution de leur ordre, et d’ailleurs confirmé par le pape Jean XXII, dès 1317. Ensuite, l’Ordre du Christ, constitué par le roi Dinis pour accueillir cette fois les templiers portugais, en 1318, dans les mêmes conditions que leurs frères d’Espagne. J’observe cependant que, depuis le XIXe siècle, cet ordre-là est devenu totalement séculier, de sorte qu’on voit mal comment il pourrait reven¬diquer aujourd’hui la plénitude de l’héritage spirituel du Temple. Pour l’Ordre de MONTESA, en revanche, c’est-indéniable. »

Pour nous éclairer reprenons l’histoire de l’ordre de MONTESA

L’Ordre de Montesa (Órden de Montesa) tire son origine de l’Ordre du Temple. Lorsqu’en 1312, l’Ordre du Temple fut dissous par le pape Clément V, ses biens furent transférés à l’Ordre de l’Hôpital, cependant, le roi d’Aragón Jaime II, refusa cette fusion dans ses différents états. En 1317, il finit par accepter un compromis : la fusion est réalisée en Aragón et en Catalogne ; mais, dans le royaume de Valence, il est créé le nouvel ordre de « Nuestra Señora de Montesa » à partir de la branche des Templiers reconnue innocente lors du procès.
En 1317, le pape Jean XXII approuva les statuts de l’ordre, peu différents de ceux des Templiers. La mission première de l’ordre de Montesa, était de défendre la côte du royaume de Valence contre les pirates et les maures. Celui-ci suivait la règle de Cîteaux, mais était placé sous la tutelle de l’abbaye catalane de Santes Creus. Il était affilié à l’Ordre de Calatrava, dont il emprunta la croix aux lys, mais gardait néanmoins son indépendance.
En 1400, l’Ordre de Montesa absorba l’ancien ordre de « Saint-Georges-d’Alfama », et adopta sa simple croix rouge rappelant l’ancienne croix du Temple.
. Le premier des 14 grands maîtres qui gouvernèrent l’ordre fut Guillermo d'Eril. En 1587, Philippe II unit l’ordre de Montesa à la couronne, les rois d’Espagne furent depuis lors les maîtres de l’ordre.
Au XIXe siècle, l’état espagnol expropria l’ordre de ses possessions, par conséquent, aujourd’hui, ce n’est plus qu’un ordre honorifique.

Or au dix huitième siècle la maçonnerie dite la stricte observance templière n’est pas d’origine lyonnaise mais plutôt d’origine allemande, et c’est indéniable, les hommes constituant la stricte observance templière et nous l’avons vu sont ALLEMANDS, LORRAINS, et ce qui est intéressant c’est que nous retrouvons dans une des provinces de la STRICTE OBSERVANCE TEMPLIERE L’ARAGON. Il est possible de supposer qu’il existait des membres de la STRICTE OBSERVANCE TEMPLIERE en ARAGON Espagne, mais dans ces conditions qui étaient ces membres ESPAGNOLS, le livre de monsieur THORY ACTA LATORUM ne nous donne aucun nom parmi la liste des dignitaires ESPAGNOLS composant la stricte observance templière.Des dignitaires de la courrone Espagnole faisaient ils partis de la Stricte observance templiere?

La province d’ARAGON ou existait l’ordre militaire RELIGIEUX de MONTSEA pouvait revendiquer l’héritage spirituel templier. Il est possible de se demander si des membres de cet ordre firent parti de la stricte observance templière, en n’oubliant pas qu’a cette époque CHARLES III le roi d’Espagne était grand maître de l’ORDRE DE MONTESA, n’oublions pas que cet ordre a des consonances TEUTONIQUES (Órden de Montesa).

Nous ne pouvons hélas que spéculer sur la branche ARAGONAISE et de son influence spirituelle sur le systéme de la stricte observance templière. J’invite donc les hommes de bonne volonté à se pencher sur ce PAN D’HISTOIRE qui me semble t’il est peu exploré.

N’oublions pas que le début du XIX siècle sonna la mise en sommeil du régime écossais rectifié, la disparition de la stricte observance templière et de l’ordre de MONTESA.

A l'issue de ces éléments tout est en mouvement, mais cela semble être une piste à explorer pour les origines templières du régime écossais rectifié, dont le lien reste à prouver :

J'ai eu cette reflexion car au XXI siècle l’ordre de MONTESA même s'il est honorifique existe, le régime écossais rectifié est pratiqué en Europe, la stricte observance est elle aussi pratiqué , or les rites ne renaissent pas ex nihilo.

 

 Source : www.hermanubis.com.br/.../

 

 

Partager cet article

Commenter cet article