Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Hauts Grades

Articles avec #hauts grades tag

Rite de Misraïm: réception au 5ème degré Maître Parfait (2)

6 Juillet 2012 , Rédigé par Rite de Misraïm Publié dans #hauts grades

4ème Voyage.    Les récipiendaires, conduits par le Maître des Cérémonies font le tour du tapis mosaïque; puis vont vers la colonne blanche située au Nord-Est où ils s'arrêtent.  

Le Frère Assistant   S'approche des quatre récipiendaires et s'adresse au premier ....  

Êtes-vous, Maître Secret ?  

Le 1er Récipiendaire.  

Je m'en glorifie.  

Le Frère Assistant au 2èmerécipiendaire ....  

Où avez-vous été reçu Maître Secret ?  

Le 2éme Récipiendaire.  

Sous le laurier et l'olivier.

Le Frère Assistant au 3èmerécipiendaire ....  

Quelle est la base de l'initiation du 4ème degré ?  

Le 3éme Récipiendaire.  

La recherche du Devoir et la ferme volonté de l'accomplir.  

Le Frère Assistant au 4èmerécipiendaire ....  

Que cherchiez-vous au cours de vos voyages ? 

Le 4éme Récipiendaire.  

La Vérité et la Parole Perdue. Pause.  

Le Frère Assistant Rejoint sa place.  

Le Frère Maître des Cérémonies. Poursuit le voyage et s'arrête devant le Tableau de Loge. Pause.  

Le Trois Fois Respectable Maître.  

La cérémonies des funérailles eut lieu trois jours après. Salomon convoqua tous les ouvriers du Temple, du Mont Liban et des Carrières.  

Le Trois Fois Respectable Maître. Descend de son plateau et va se placer entre les colonnes.      

Le Frère Inspecteur. Peu après la cérémonie, Salomon vint dans le Temple avec toute sa cour. Les ouvriers étaient rangés tout autour. Il offrit des prières à l'Éternel,

Le Trois Fois Respectable Maître. Va se placer devant le tableau de loge. examina la tombe, le mausolée, le triangle et les lettres, la branche d'acacia qui y étaient gravées, et alors,

Le Trois Fois Respectable Maître. Fait le signe d'Admiration. Tous les Frères se lèvent et font le signe.

levant les mains et les yeux au ciel, il dit dans la joie de son cœur: C'est Parfait. Et par un signe d'admiration tous les ouvriers levèrent leurs mains et leurs yeux vers le ciel en penchant un peu la tête sur l'épaule droite, et laissèrent tomber leurs mains croisées sur le ventre en s'écriant quatre fois : Amen.  

Tous les Frères Disent quatre fois: Amen.  

Le Trois Fois Respectable Maître. Retourne à son plateau.  

Tous les Frères Prennent place. Pause.  

Le Trois Fois Respectable Maître. Frappe un coup de maillet.   O  

Le Frère Maître des Cérémonies. Conduit les récipiendaires devant l'Autel des Serments. Ils mettent le genou droit à terre.  

Le Trois Fois Respectable Maître.  

Debout mes Frères, pour l'Obligation des nouveaux Maîtres Parfaits !

Le Frère Maître des Cérémonies. Fait agenouiller les récipiendaires et leur fait mettre la main droite sur le Livre de la Loi.       

Le Trois Fois Respectable Maître. Vous allez répéter après moi, en articulant à haute voix, la formule du serment.      

Obligation.  

Je promets et je jure devant le Grand Architecte de l'Univers

et cette Respectable Assemblée

de ne jamais révéler ni communiquer

à aucun Frère qui ne serait pas de ce grade

les secrets qui me sont confiés,

et ce sous aucun prétexte,

sous les peines d'être déshonoré

et de souffrir ce que je me suis imposé moi-même

par mes premières obligations.

Je réitère en outre ma promesse

d'allégeance au                  

du Rite de Misraïm,

obéissance à ses règlements, statuts et édits,

suivant les vrais principes

et les anciennes traditions maçonniques.

Ainsi je prie Dieu

de me maintenir dans la droiture et l'équité.

Amen.

Le Frère Maître des Cérémonies. Fait relever les Maîtres Parfaits. Il monte à l'Orient et tend les cordons de soie verte au Trois Fois Respectable Maître.

Le Trois Fois Respectable Maître. Ôte les cordons ....  

Je vous retire maintenant du chemin du vice, et par le pouvoir que j'ai reçu des Princes Maçons, je vous élève au degré de Maître Parfait. Frère Maître des Cérémonies, veuillez faire asseoir les nouveaux Maîtres Parfaits sur les colonnes. Quand tous ont pris place. Nous allons maintenant dialoguer avec le Frère Inspecteur l'instruction au 5ème degré à l'intention des nouveaux membres de la Loge.  

Instruction au 5ème degré.  

Le Trois Fois Respectable Maître. Pose les questions.  

Le Frère Inspecteur. Donne les réponses.  

question : Êtes vous Maître Parfait ?

Réponse : J'ai vu les trois cercles enfermant le cube sur les deux colonnes. Je connais le cercle et sa quadrature.  

question : Où sont situées ces colonnes ?

Réponse : A l'Ouest du Temple, dans le lieu où était déposé le corps d'Hiram-Abif.  

question : Que représentent les colonnes ?

Réponse : Ce sont les colonnes Booz et Jakin, par lesquelles, je suis passé pour obtenir le grade de Maître Parfait. La colonne J représente la Force, la colonne B la Beauté.  

question : Quelles étaient les intentions de Salomon en créant ce grade ?

Réponse : Salomon, pour maintenir l'attachement des Frères et les exciter à la recherche des assassins de notre Maître Hiram-Abif, dont il ignorait les noms, mais qu'il soupçonnait d'être parmi les ouvriers, ordonna une perquisition générale sur tous les ouvriers, supposant que ceux qui ne s'y trouveraient pas, seraient les coupables.

Il ordonna également à Adoniram d'élever un superbe tombeau à l'Ouest du Temple, de mettre sur ce tombeau une urne où serait enfermé le cœur d'Hiram-Abif qui serait embaumé, et décida qu'il n'y aurait que les Maîtres Parfaits qui en auraient connaissance.

Suivant cet ordre, l'urne fut exposée sur le haut de l'obélisque avec une épée qui la traversait, comme l'emblème du désir qu'avaient tous les Frères de tirer vengeance du meurtre.

Le Corps d'Hiram-Abif fut enterré dans l'appartement séparé du Temple où Salomon tenait son Chapitre.

question : Qu'avez-vous appris dans les grades où vous êtes passé ?

Réponse : A gouverner mes actions, à purifier mon cœur afin d'arriver à la perfection.  

question : Que signifie la pierre carrée au milieu des cercles ?

Réponse : Que notre édifice doit être de pierres parfaites que nous devons façonner nous-même.  

question : Que représentent les Cercles ?

Réponse : Ce sont les symboles de la Divinité qui n'a ni commencement, ni fin.  

question : Que représente l'ensemble ?

Réponse : La création de l'Univers qui fut accompli par la Volonté de Dieu, et l'action qui fut donnée au premier corps mouvant.  

question : Qu'entendez vous par cela ?

Réponse : J'entends le chaud, le froid, en l'humidité, dont la mixtion forma les éléments.  

question : Qu'apprenez vous de cela ?

Réponse : Que Dieu est parfait et que sans son secours il n'y a ni solidité, ni édifice.  

question : Que signifie la lettre J dans le centre de la pierre carrée ?

Réponse : C'est la lettre initiale de la Parole Sacrée de Maître Parfait.  

question : Prononcez là ?

Réponse : JÉHOVAH, c'est le nom de Dieu.  

question : Comment avez vous été reçu Maître Parfait ?

Réponse : Une Corde de soie au cou.  

question : Pourquoi cette corde au cou ?

Réponse : Pour m'apprendre que pour parvenir à la perfection et à la vertu, je devais éprouver les plus grandes humiliations.  

question : Combien de signes avez vous ?

Réponse : Deux. Le premier d'Admiration, le second de reconnaissance.  

question : Quelle est la tombe que vous avez vue ?

Réponse : La sépulture de notre Maître Hiram‑Abif.  

question : Pourquoi-est-elle située au Nord du Sanctuaire ?

Réponse : Pour m'apprendre que l'homme doit-être discret pour se rendre digne d'y entrer.  

question : Que signifie la corde qui est autour du tableau de loge ?

Réponse : Elle représente les cordes dont les Frères se servirent pour relever le corps du Maître Hiram‑Abif pour le mettre dans son cercueil. Ces cordes étaient vertes.  

question : Y a-t-il une autre explication ?

Réponse : Oui, nous avons rompu les liens qui nous attachaient aux vices.  

question : Qu'avez vous fait pendant vos voyages ?

Réponse : J'ai appris à régler mes pas en passant de l'Apprenti au Compagnon, puis du Compagnon au Maître et enfin du Maître au Maître Secret pour arriver au Maître Parfait.  

question : Pourquoi cela ?

Réponse : Pour parvenir au Maître Parfait, il faut passer par ces grades.  

question : N'y a t il point d'autre explication ?

Réponse : Nous ne pouvons pas atteindre le Saint des Saints sans connaître la droiture et la discrétion qui nous ont été enseignées dans tous ces degrés.  

question : De quelle couleur est votre Loge ?

Réponse : Verte.  

question : Pourquoi?

Réponse : Étant mort au vice, j'espère revivre à la vertu et par ce moyen atteindre le dernier degré, pour pouvoir faire des progrès dans la Science Sublime que j'espère acquérir un jour.  

question : Qui vous la communiquera ?

Réponse : Dieu à qui il appartient de tout connaître.  

question : Que signifient les deux pyramides du tableau de Loge ?.

Réponse : l'Égypte où les sciences prirent d'abord naissance.  

question : Que signifie votre Bijou ?

Réponse : Qu'un Maître Parfait doit toujours agir avec mesure et être toujours attentif à ne faire que ce qui est juste.  

question : Quel est le mot de passe ?

Réponse : Acacia.  

question : Quel est le mot Sacré ?

Réponse : Jéhovah.  

question : Quel âge avez vous ?

Réponse : 16 ans.  

question : Quel est la morale du grade ?

Réponse : Nous sommes tous tributaires de tous nos Frères et nous leur devons le respect que mérite leur mémoire.  

Signes :

 

- ADMIRATION - Lever les yeux et les mains vers le ciel, puis laisser retomber les bras en les croisant sur le ventre, et baisser les yeux vers la terre.

 

- RECONNAISSANCE - Se joindre la pointe des pieds, puis les genoux. Se porter réciproquement la main droite sur le cœur et la retirer du coté droit en formant l'équerre.

 

- ATTOUCHEMENT - Porter la main gauche sur l'épaule droite du Frère, se mettre les mains droites l'une dans l'autre, quatre doigts serrés, les pouces levés pour former le triangle.

 

- MARCHE - Former un carré par quatre pas assemblés.

 

- Heure de Travail -  Pour ouvrir :  Une Heure. Pour fermer :  Sept Heures.  

L'instruction étant terminée.  

Le Trois Fois Respectable Maître. La parole est à l'Orateur. Celui-ci prononce l'allocution de bienvenue.  

Le Trois Fois Respectable Maître.  

Mes Frères Maîtres Parfaits, je vais procéder à la clôture des Travaux.

Lire la suite

Rite de Misraim réception au 5éme Degré Maître Parfait (1)

6 Juillet 2012 , Rédigé par Rite de Misraïm Publié dans #hauts grades

Les travaux ayant été ouverts dans les formes rituelles précédemment indiquées.  

Le Trois Fois Respectable Maître.  

Mes Frères, il va être procédé à l'initiation au 5ème degré des Maîtres Secrets ….    …..    …..  

Maître des Cérémonies, veuillez vous rendre auprès des récipiendaires et préparez les conformément aux prescriptions rituelles. Le Maître des Cérémonies va vérifier que les Récipiendaires sont en tenue de Maître Secret : tablier, cordon, gants blancs. Il les laisse sur les Parvis. Il entre dans le Temple, et prend place. Pause.  

Le Trois Fois Respectable Maître.  

Frère Maître des Cérémonies, remplissez votre office.  

Le Frère Maître des Cérémonies. Se lève, fait le tour de la Loge. Il va frapper quatre coups sur l'épaule du Frère Inspecteur.  

Frère Inspecteur, quatre Maîtres Secrets sont dans les Parvis et désirent être admis parmi les Maîtres Parfaits.  

Le Frère Inspecteur.  

Trois Fois Respectable Maître, quatre Maîtres Secrets sont dans les Parvis du Temple et désirent être admis à nos mystères.  

Le Trois Fois Respectable Maître.      

Ont ils fait leur temps comme Maîtres Secrets ?  

Répondez vous de leur zèle, de leur ferveur et de leur constance, Frère Inspecteur.      

Le Frère Inspecteur.     

Ces Maîtres Secrets, ont été régulièrement initiés aux quatre premiers degrés de notre Rite Ancien et Primitif de Misraïm, Trois Fois Respectable Maître, et des Maîtres Parfaits, témoins de leur zèle, de leur ferveur et de leur constance les ont présentés afin qu'ils deviennent Maîtres Parfaits. Sur la proposition de l'Atelier, le Suprême Conseil et le Souverain Sanctuaire leurs ont conféré le 5ème degré.  

Le Trois Fois Respectable Maître.  

Selon les anciens usages, accordez leur l'entrée du Temple.  

Le Frère Inspecteur.  

Frère Maître des Cérémonies, accordez leur l'entrée du Temple suivant nos Traditions ! Le Frère Maître des Cérémonies ouvre la porte du Temple et fait signe aux Maîtres Secrets d'approcher. Il passe au cou des Candidats un cordon de soie verte, il en tient les bouts dans sa main gauche. Puis, il frappe quatre coups sur le battant de la porte du Temple, qui sont répétés par le Frère Inspecteur. Le Frère Maître des Cérémonies fait avancer de quelques pas les Candidats et les place entre les colonnes. Il se tourne alors vers l'Orient, gardant dans la main gauche les cordons de soie verte.  

Le Trois Fois Respectable Maître.  

Que désirez-vous mes Frères ?  

Le Frère Maître des Cérémonies. Répond pour les Candidats. Je demande la faveur d'être reçu, Maître Parfait.  

Le Trois Fois Respectable Maître.  

Maîtres Secrets, le nouveau degré pour lequel vous avez été proposés nécessite, lui aussi, une initiation à laquelle il va être procédé. Nous vous dévoilerons tout à l'heure la doctrine particulière de ce degré. Maître des Cérémonies, veuillez placer les Récipiendaires en file indienne, chacun tenant l'extrémité du cordon de soie verte du Frère qui le suit. (dans la main gauche).

Vous prendrez vous-même l'extrémité du cordon de soie du Frère placé en tète de file.  

Frère Maître des Cérémonies, faîtes accomplir les quatre voyages symboliques.  

1er Voyage. Les Récipiendaires font le tour du Tapis mosaïque, puis vont vers la colonne blanche située au Nord-ouest où il s'arrêtent. Pause.

  Le Frère Assistant. S'approche des quatre récipiendaires et s'adresse au premier .... Qu'y a-t-il de commun entre vous et moi ?  

Le 1er Récipiendaire. La Franc-Maçonnerie.  

Le Frère Assistant au 2ème récipiendaire .... Êtes-vous Maçon ?  

Le 2ème récipiendaire Mes Frères me reconnaissent pour tel.  

Le Frère Assistant au 3ème récipiendaire .... Qu'est-ce qu'un Maçon ?  

Le 3ème récipiendaire C'est un homme né libre et de bonnes mœurs, également ami du riche et du pauvre s'ils sont vertueux. Le Frère Assistant au 4ème récipiendaire .... Quels sont les devoirs du Maçon ?  

Le 4ème récipiendaire Fuir le vice et pratiquer la Vertu. Le Frère Assistant rejoint sa place.  

Le Trois Fois Respectable Maître.  

Salomon fut informé que le corps du Maître Hiram avait été retrouvé et apporté près du Temple, en sa partie la plus basse, déposé à côté du puits situé au Nord de l'enceinte.

Il ordonna à Adoniram, ami de toujours du Maître, de préparer de grandioses funérailles.

Il défendit d'effacer les marques de sang qui étaient répandues, sur le sol du temple.

II nomma Adoniram, Grand Architecte, pour qu'il érige à la mémoire du Maître disparu, un mausolée de marbre blanc et noir, ainsi qu'une obélisque triangulaire en marbre blanc, surmontée d'une urne en marbre noir.

Le monument devait-être érigé dans la partie Ouest du Temple, un peu vers le Nord, à l'endroit où les trois Maîtres se réunissaient pour délibérer.

Le travail fut accompli par Adoniram en neuf jours. Pause.

  Le Trois Fois Respectable Maître. Frappe un coup de maillet.   O  

2éme Voyage. Les récipiendaires, conduits par le Maître des Cérémonies font le tour du Tapis mosaïque, puis vont vers la colonne blanche située au Sud - Ouest où ils s'arrêtent. pause.  

Le Frère Assistant S'approche des quatre récipiendaires et s'adresse au premier ....  

Êtes-vous Compagnon ?  

Le 1er Récipiendaire.  

J'ai vu l'Étoile Flamboyante.  

Le Frère Assistant au 2ème récipiendaire .... Pourquoi vous êtes-vous fait recevoir Compagnon ?  

Le 2ème récipiendaire Pour connaître la lettre « G »  

Le Frère Assistant au 3ème récipiendaire .... Donnez‑ moi la signification du mot Sacré des Compagnons ?

Le 3ème récipiendaire Ma Force est en Dieu.  

Le Frère Assistant au 4ème récipiendaire .... Que voulez-vous dire par là ?

Le 4ème récipiendaire Je ne suis régent de l'Univers, comme le dit le mot sacré d'Apprenti, qu'en vertu de la mission qui m'a été confiée par le Grand Architecte de l'Univers. Le Frère Assistant rejoint sa place. Le Frère Maître des Cérémonies poursuit le voyage et s'arrête devant le tableau de Loge. Il montre avec sa Canne l'Urne qui contient le cœur du Maître.  

Le Trois Fois Respectable Maître.  

Le Cœur du Maître Hiram-Abif fut embaumé et mit dans une urne de marbre noir, une épée le traversait, comme emblème du désir de tous les Ouvriers de tirer vengeance du meurtre. Cette urne fut déposée dans la partie Nord-Ouest du Temple, là où les meurtriers avaient laissé le corps, avant de le transporter à l'extérieur du Temple. L'urne fut exposée sur le haut de l'obélisque de marbre blanc. Pause  

Le Trois Fois Respectable Maître. Frappe un coup de maillet.   O  

3éme Voyage. Les récipiendaires, conduits par le Maître des Cérémonies font le tour du Tapis mosaïque, puis vont vers la colonne blanche située au Sud-Est où ils s'arrêtent. Pause.  

Le Frère Assistant S'approche des quatre récipiendaires et s'adresse au premier .... Êtes-vous Maître ?  

Le 1er Récipiendaire. Éprouvez-moi : l'acacia m'est connu.  

Le Frère Assistant au 2ème récipiendaire .... Comment avez-vous été reçu Maître ?  

Le 2éme Récipiendaire. En passant de l'équerre au compas.  

Le Frère Assistant au 3ème récipiendaire .... Que cherchent les Maîtres ? 

Le 3éme Récipiendaire. La Parole Perdue.  

Le Frère Assistant au 4ème récipiendaire ....

Pourquoi, les Maîtres, voyagent-ils de l'orient à l'occident et du Midi au nord ?  

Le 4éme Récipiendaire. Pour répandre la lumière et assembler ce qui est épars. Pause. Le Frère Assistant rejoint sa place. Le Frère Maître des Cérémonies poursuit le voyage, sort du Temple et montre la droite du Parvis.  

Le Frère Maître des Cérémonies. Ici, se trouve l'obélisque de marbre blanc. Ensuite il entre dans le Temple et s'arrête entre les colonnes.  

Le Trois Fois Respectable Maître.  

Le corps d'Hiram‑Abif fut enterré dans le mausolée, couvert par une pierre triangulaire sur laquelle étaient gravées les lettres M. B. N. et une branche d'acacia au-dessus de ces lettres.  

Le tombeau était placé dans un appartement séparé du Temple où Salomon avait coutume de tenir son Chapitre pour conférer avec Hiram roi de Tyr, et Hiram-Abif, sur les mystères sacrés.  

Le Trois Fois Respectable Maître. Frappe un coup de maillet.   O

Lire la suite

RAPMM : réception au 5ème degré Maître Parfait

6 Juillet 2012 , Rédigé par Rituel RAPMM Publié dans #hauts grades

Les travaux ayant été ouverts dans les formes rituelles précédemment indiquées.

 

Le Trois Fois Respectable Maître. -  Mes Frères, il va être procédé à l'initiation au 5ièmedegré des Maîtres Secrets : ……..,  ………,  ……….

Maître des Cérémonies, veuillez vous rendre auprès des récipiendaires et préparez les conformément aux prescriptions rituelles.

Le Maître des Cérémonies va vérifier que les Récipiendaires sont en tenue de Maître Secret : tablier, cordon, gants blancs. - Il les laisse sur les Parvis.

Il entre dans le Temple, et prend place. -  Pause.

Le Trois Fois Respectable Maître. Frère Maître des Cérémonies, remplissez votre office !

Le Frère Maître des Cérémonies. - Se lève, fait le tour de la loge. Il va frapper quatre coups sur l'épaule du Frère Inspecteur.

Frère Inspecteur, quatre Maîtres Secrets sont dans les Parvis et désirent être admis parmi les Maîtres Parfaits.

Le Frère Inspecteur. - Trois Fois Respectable Maître, quatre Maîtres Secrets sont dans les Parvis du Temple et désirent être admis à nos mystères.

Le Trois Fois Respectable Maître. - Ont-ils fait leur temps comme Maîtres Secrets ? Répondez-vous de leur zèle, de leur ferveur et de leur constance, Frère Inspecteur ?

Le Frère inspecteur. - Ces Maîtres Secrets, ont été régulièrement initiés aux quatre premiers degrés de notre Rite Ancien et Primitif de Memphis-Misraïm, Trois Fois Respectable Maître, et des Maîtres Parfaits, témoins de leur zèle, de leur ferveur et de leur constance les ont présentés afin qu'ils deviennent Maîtres Parfaits.

Sur la proposition de l'Atelier, le Suprême Conseil et le Souverain Sanctuaire leurs ont conféré le 5ièmedegré.

Le Trois Fois Respectable Maître. - Selon les anciens usages, accordez leur l'entrée du Temple !

Le Frère Inspecteur. - Frère Maître des Cérémonies, accordez leur l'entrée du Temple suivant nos Traditions !

­Le Frère Maître des Cérémonies ouvre la porte du Temple et fait signe aux Maîtres Secrets d'approcher. - Il passe au cou des Candidats un cordon de soie verte, il en tient les bouts dans sa main gauche. Puis. Il frappe quatre coups sur le battant de la porte du Temple, qui sont répétés par le Frère Inspecteur.

Le Frère Maître des Cérémonies fait avancer de quelques pas les Candidats et les place entre les colonnes. - Il se tourne alors vers l'Orient, gardant dans la main gauche les cordons de soie verte.

Le Trois Fois Respectable Maître. - Que désirez-vous mes Frères ?

Le Maître des Cérémonies. - Répond pour les Candidat : Je demande la faveur d'être reçu, Maître Parfait.

Le Trois Fois Respectable Maître. - Maîtres Secrets, le nouveau degré pour lequel vous avez été proposés nécessite, lui aussi, une initiation à laquelle il va être procédé.

Nous vous dévoilerons tout à l'heure la doctrine particulière de ce degré. Maître des Cérémonies, veuillez placer les Récipiendaires en file indienne, chacun tenant l'extrémité du cordon de soie verte du Frère qui le suit. (Dans la main gauche). Vous prendrez vous-même l'extrémité du cordon de soie du Frère placé en tête de file.

Frère Maître des Cérémonies, faîtes accomplir les quatre voyages symboliques.

1ierVoyage.

Les Récipiendaires font le tour du Tapis mosaïque puis vont vers la colonne blanche située au Nord-ouest où il s'arrêtent.

Pause.

Le Frère Assistant. - S'approche des quatre récipiendaires et s'adresse au premier.... Qu'y a-t-il de commun entre vous et moi ?

Le 1ierRécipiendaire. - La Franc-maçonnerie !

­Le Frère Assistant. - au 2èmerécipiendaire...Etes-vous Maçon ?

Le 2èmeRécipiendaire. - Mes Frères me reconnaissent pour tel.

Le Frère Assistant. - au 3èmerécipiendaire… Qu'est-ce qu'un Maçon?

Le 3èmeRécipiendaire. - C'est un homme né libre et de bonnes moeurs, également ami du riche et du pauvre s'ils sont vertueux.

Le Frère Assistant. - au 4èmerécipiendaire... Quels sont les devoirs du Maçon ?

Pourquoi vous êtes-vous fait recevoir Compagnon ?

Le 2èmeRécipiendaire. - Pour connaître la lettre" G ".

Le Frère Assistant. - au 3èmerécipiendaire... Donnez- moi la signification du mot Sacré des Compagnons?

Le 3èmeRécipiendaire. - Ma Force est en Dieu.

Le Frère Assistant. - au 4èmerécipiendaire... Que voulez-vous dire par là ?

Le 4èmeRécipiendaire. - Je ne suis régent de l'Univers, comme le dit le mot sacré d'Apprenti, qu'en vertu de la mission qui m'a été confiée par le Grand Architecte de l'Univers.

Le Frère Assistant rejoint sa place.

Le Frère Maître des Cérémonies poursuit le voyage et s'arrête devant le tableau de Loge.

Il montre avec sa Canne, l'Urne qui contient le cœur du Maître.

Le Trois Fois Respectable Maître. - Le Cœur du Maître Hiram-Abif fut embaumé et mit dans une urne de marbre noir, une épée le traversait, comme emblème du désir de tous les Ouvriers de tirer vengeance du meurtre. Cette urne fut déposée dans la partie Nord-ouest du Temple, là où les meurtriers avaient laissés le corps, avant de le transporter à l'extérieur du Temple. L'Urne fut exposée sur le haut de l'obélisque de marbre blanc.

Pause.

Le Trois Fois Respectable Maître frappe un cou de maillet.

Le 4èmeRécipiendaire. - Fuir le vice et pratiquer la Vertu.

Le Frère Assistant rejoint sa place.

Le Trois Fois Respectable Maître.

Salomon fut informé que le corps du Maître Hiram avait été retrouvé et apporté près du Temple, en sa partie la plus basse, déposé à côté du puit situé au Nord de l'enceinte. Il ordonna à Adoniram, ami de toujours du Maître, de préparer de grandioses funérailles. Il défendit d'effacer les marques de sang qui étaient répandus, sur le sol du temple. Il nomma Adoniram, Grand Architecte, pour qu'il érige à la mémoire du Maître disparu, un mausolée de marbre blanc et noir, ainsi qu'un obélisque triangulaire en marbre blanc, surmonté d'une urne en marbre noir. Le monument devait être érigé dans la partie Ouest du Temple, un peu vers le Nord, à l'endroit où les trois Maîtres se réunissaient pour délibérer. Le travail fut accompli par Adoniram en neuf jours.       ­

Pause.

Le Trois Fois Respectable Maître frappe un coup de maillet.

2èmeVoyage.

Les récipiendaires, conduit par le Maître des Cérémonies font le tour du Tapis mosaïque, puis vont vers la colonne blanche située au Sud-ouest où ils s'arrêtent.

Le Frère Assistant. - S'approche des quatre récipiendaires et s'adresse au premier...Etes-vous Compagnon ?

1ierRécipiendaire. - J'ai vu l'Etoile Flamboyante.

3èmeVoyage.

Les récipiendaires, conduit par le Maître des Cérémonies font le tour du Tapis mosaïque, puis vont vers la colonne blanche située au Sud-est où ils s’arrêtent.

Pause.

Le Frère Assistant. - S'approche des quatre récipiendaires et s'adresse au premier... Etes-vous Maître ?

Le 1ierRécipiendaire. - Eprouvez-moi, l'acacia m'est connu.

Le Frère Assistant. - au 2ièmerécipiendaire...Comment avez-vous été reçu Maître ?

Le 2èmeRécipiendaire. - En passant de l'équerre au compas.

Le Frère Assistant. - au 3ièmerécipiendaire... Que cherchent les Maîtres ?

Le 3èmeRécipiendaire. La Parole Perdue.

Le Frère Assistant. - au 4ièmerécipiendaire...Pourquoi, les Maîtres voyagent de l'Orient à l'Occident et du Midi au Nord ?

Le 4èmeRécipiendaire. - Pour répandre la Lumière et assembler ce qui est épars.

Le Frère Assistant rejoint sa place.

Le Frère Maître des Cérémonies poursuit le voyage, sort du Temple et montre la droite du Parvis.

Le Maître des Cérémonies. - Ici, se trouve l'obélisque de marbre blanc.

Ensuite il entre dans le Temple et s'arrête entre les colonnes.

Le Trois Fois Respectable Maître. - Le corps d'Hiram-Abif fut enterré dans le mausolée, couvert par une pierre triangulaire sur laquelle étaient gravées les lettres M. B. N. et une branche d'acacia au-dessus de ces lettres. Le tombeau était placé dans un appartement séparé du Temple où Salomon avait coutume de tenir son Chapitre pour conférer avec Hiram roi de Tyr, et Hiram­ Abif, sur les mystères sacrés.

Pause.

Le Trois Fois Respectable Maître frappe un coup de maillet.

4èmeVoyage.

Les récipiendaires conduits par le Frère Maître des Cérémonies font le tour du tapis mosaïque, puis vont vers la colonne blanche située au Nord-est où ils s’arrêtent.

Pause.

Le Frère Assistant. - s'approche des quatre récipiendaires et s'adresse au premier... Etes-vous, Maître Secret ?

Le 1ier  Récipiendaire. - Je m'en glorifie !

Le Frère Assistant. - au 2èmerécipiendaire... Où avez-vous été reçu Maître Secret ?

Le 2èmeRécipiendaire. - Sous le laurier et l'olivier.

Le Frère Assistant. - au 3èmerécipiendaire... Quelle est la base de l'Initiation du 4ièmedegré ?

Le 3èmeRécipiendaire. - La recherche du Devoir et la ferme volonté de l'accomplir.

­Le Frère Assistant. - au 4èmerécipiendaire... Que cherchiez-vous au cours de vos voyages ?

Le 4èmeRécipiendaire. - La Vérité et la Parole Perdue.

Le Frère Assistant rejoint sa place.

Le Frère Maître des Cérémonies poursuit le voyage et s'arrête devant le Tableau de loge.

Le Trois Fois Respectable Maître. - La cérémonie des funérailles eut lieu trois jours après. Salomon convoqua tous les ouvriers du Temple, du Mont Liban et des Carrières.

Le Trois Fois Respectable Maître descend de son plateau et va se placer entre les colonnes.

Le Frère Inspecteur. - Peu après la cérémonie, Salomon vint dans le Temple avec toute sa cour. Les ouvriers étaient rangés tout autour. Il offrit des prières à l'Eternel,

Le Trois Fois Respectable Maître va se placer devant le tableau de loge.

Examina la tombe, le mausolée, le triangle et les lettres, la branche d'acacia qui y étaient gravées, et alors,

Le Trois Fois Respectable Maître, fait le signe d'Admiration.

Tous les Frères se lèvent et font le signe.

Levant les mains et les yeux au ciel, il dit dans la joie de son coeur: C'est parfait. Et par un signe d'admiration tous les ouvriers levèrent leurs mains et leurs yeux vers le ciel en penchant un peu la tête sur l'épaule droite et laissèrent tomber leurs mains croisées sur le ventre en s'écriant quatre fois: Amen.

Tous les Frères disent quatre fois : Amen.

Le Trois Fois Respectable Maître retourne à son plateau. Tous les Frères prennent place.

Le Trois Fois Respectable Maître frappe un coup de maillet.

Le Frère Maître des Cérémonies conduit les récipiendaires devant l'Autel des Serments. Ils mettent le genou droit à terre.

Le Trois Fois Respectable Maître. - Debout mes Frères, pour l'Obligation des nouveaux Maîtres Parfaits !

Le Frère Maître des Cérémonies fait agenouiller les récipiendaires, et leur fait mettre la main droite sur le Livre de la loi.

Obligation.

Je promets et je jure devant le Grand Architecte de l'Univers et cette Respectable Assemblée de ne jamais révéler ni communiquer à aucun Frère qui ne serait pas de ce grade les secrets qui me sont confiés, et ce sous aucun prétexte, sous les peines d'être déshonoré et de souffrir ce que je me suis imposé moi-même par mes premières obligations.

Je réitère en outre ma promesse d'allégeance au Suprême Conseil et au Souverain Sanctuaire du Rite Ancien et Primitif de Memphis-Misraïm, obéissance à ses règlements, statuts et édits, suivant les vrais principes et les anciennes traditions Maçonniques.

Ainsi je prie Dieu de me maintenir dans la droiture et l'équité. Amen.

Le Frère Maître des Cérémonies fait relever les Maîtres Parfaits.

Il monte à l'Orient et tend les cordons de soie verte au Trois Fois Respectable Maître.

Le Trois Fois Respectable Maître. - Ote les cordons....

Je vous retire maintenant du chemin du vice, et par le pouvoir que j'ai reçu des Princes Maçons, je vous élève au degré de Maître Parfait.

Frère Maître des Cérémonies, veuillez faire asseoir les nouveaux Maîtres Parfaits sur les colonnes.

Quand tous ont pris place.

Nous allons maintenant dialoguer avec le Frère Inspecteur l'instruction au 5èmedegré à l'intention des nouveaux membres de la Loge.

Instruction au 5èmedegré.

D. Etes-vous Maître Parfait ?

R. J'ai vu les trois cercles enfermant le cube sur les deux colonnes. Je connais le cercle et sa quadrature.

D. Où sont situées ces colonnes ?

R. A l'Ouest du Temple, dans le lieu où était déposé le corps d'Hiram-Abif.

D. Que représentent les colonnes ?

R. Ce sont les colonnes Booz et Jakin, par lesquelles, je suis passé pour obtenir le grade de Maître Parfait. La colonne J. représente la Force, la colonne B. la Beauté.

D. Quelles étaient les intentions de Salomon en créant ce grade?

R. Salomon, pour maintenir l'attachement des Frères et les exciter à la recherche des assassins de notre Maître Hiram-Abif, dont il ignorait les noms, mais qu'il soupçonnait d'être parmi les ouvriers, ordonna une perquisition générale sur tous les ouvriers, supposant que ceux qui ne S'y trouveraient pas, seraient les coupables. Il ordonna également à Adoniram d'élever un superbe tombeau à l'Ouest du Temple de mettre sur ce tombeau une urne où serait enfermé le coeur d'Hiram-Abif qui serait embaumé, et décida qu'il n'y aurait que les Maîtres Parfaits qui en auraient connaissance.

Suivant cet ordre, l'urne fut exposée sur le haut de l'obélisque avec une épée qui la traversait, comme l'emblème du désir qu'avaient tous les Frères de tirer vengeance du meurtre. Le Corps d'Hiram-Abif fut enterré dans l'appartement séparé du Temple où Salomon tenait son Chapitre.

D. Qu'avez-vous appris dans les grades où vous êtes passé ?

R. A gouverner mes actions, à purifier mon coeur afin d'arriver à la perfection.

D. Que signifie la pierre carrée au milieu des cercles ?

R. Que notre édifice doit être de pierres parfaites que nous devons façonner nous-même.

D. Que représentent les Cercles ?

R. Ce sont les symboles de la Divinité qui n'a ni commencement, ni fin.

D. Que représente l'ensemble ?

R. La création de l'Univers qui fut accompli par la Volonté de Dieu, et l'action qui fut donnée au premier corps mouvant.

D. Qu'entendez-vous par cela ?

R. J'entends le chaud, le froid, en l'humidité, dont la mixtion forma les éléments.

D. Qu'apprenez-vous de cela ?

R. Que Dieu est parfait et que sans son secours il n'y a ni solidité, ni édifice.

D. Que signifie la lettre J dans le centre de la pierre carrée ?

R. C'est la lettre initiale de la Parole Sacrée de Maître Parfait.

D. Prononcez-là ?

R. JEHOVAH, c'est le nom de Dieu.

D. Comment avez-vous été reçu Maître Parfait ?

R. Une Corde de soie au cou.

D. Pourquoi cette corde au cou ?

R. Pour m'apprendre que pour parvenir à la perfection et à la vertu, je devais éprouver les plus grandes humiliations.

D. Combien de signes avez-vous ?

R. Deux. Le premier d'Admiration, le second de reconnaissance.

D. Quelle est la tombe que vous avez vue ?

R. La sépulture de notre Maître Hiram-Abif.

D. Pourquoi est-elle située au Nord du Sanctuaire ?

R. Pour m'apprendre que l'homme doit être discret pour se rendre digne d'y entrer.

D. Que signifie la corde qui est autour du tableau de loge ?

R. Elle représente les cordes dont les Frères se servirent pour relever le corps du Maître Hiram-Abif pour le mettre dans son cercueil. Ces cordes étaient vertes.

D. Y a-t-il une autre explication ?

R. Oui, nous avons rompu les liens qui nous attachaient aux vices.

D. Qu'avez-vous fait pendant vos voyages ?

R. J'ai appris à régler mes pas en passant de l'Apprenti au Compagnon, puis du Compagnon au Maître et enfin du Maître au Maître Secret pour arriver au Maître Parfait.

D. Pourquoi cela ?

R. Pour parvenir au Maître Parfait, il faut passer par ces grades.

D. N'v a-t-il point d'autre explication ?

R. Nous ne pouvons pas atteindre le Saint des Saints sans connaître la droiture et la discrétion qui nous ont été enseignées dans tous ces degrés.

D. De quelle couleur est votre Loge ?

R. Verte

D. Pourquoi ?

R. Etant mort au vice, j'espère revivre à la vertu et par ce moyen atteindre le dernier degré, pour pouvoir faire des progrès dans la Science Sublime que j'espère acquérir un jour.

D. Qui vous la communiquera ?

R. Dieu à qui il appartient de tout connaître.

D. Que signifient les deux pyramides du tableau de Loge ?

R. L'Egypte où les Sciences prirent d'abord naissance.

D. Que signifie votre Bijou ?

R. Qu'un Maître Parfait doit toujours agir avec mesure et être toujours attentif à ne faire que ce qui est juste.

D. Quel est le mot de passe ?

R. Acacia.

D. Quel est le mot Sacré ?

R. Jéhovah.

D. Quel âge avez-vous ?

R. 16 ans.

D. Quel est la morale du grade ?

R. Nous sommes tous tributaires de tous nos Frères et nous leur devons le respect que mérite leur mémoire.

Signes :

- ADMIRATION - Lever les yeux et les mains vers le ciel, puis laisser retomber les bras en les croisant sur le ventre, et baisser les yeux vers la terre.

- RECONNAISSANCE - Se joindre la pointe des pieds, puis les genoux. Se porter réciproquement la main droite sur le cœur et la retirer du côté droit en formant l'équerre.

- ATTOUCHEMENT - Porter la main gauche sur l'épaule droite du Frère se mettre les mains droites l'une dans l'autre, quatre doigts serrés, les pouces levés pour former le triangle.

- MARCHE - Former un carré par quatre pas assemblés.

- Heure de Travail - Pour ouvrir : Une Heure. Pour fermer : Sept Heures.                                

L'instruction étant terminée.

Le Trois Fois Respectable Maître. - La parole est à l'Orateur.

Celui-ci prononce l'allocution de bienvenue.

Le Trois Fois Respectable Maître. - Mes Frères Maîtres Parfaits, je vais procéder à la clôture des Travaux.

Lire la suite

REAA ; réception au grade de Maître Parfait (2)

6 Juillet 2012 , Rédigé par Rituel REAA 05 Publié dans #hauts grades

Cinquième Voyage

Le Trois Fois Respectable Maître

Nous cacherons le corps d’Hiram sous une pierre triangulaire, sur laquelle nous dessinerons une branche d’acacia.

L’Orateur

Songez, mes Frères, qu’en nous l’enthousiasme, l’intelligence, (et) l’amour doivent constamment briller.

Gardons-nous d’utiliser la lumière d’Hiram à des fins misérables !

Le Trois Fois Respectable Maître

Que cette lumière soit celle que chaque initié aura su faire briller en lui !

Le Secrétaire

Que les oeuvres d’amour et de lumière triomphent toujours des crimes et de la violence !

Le Trésorier

Soyez tels, mes Frères, que vous puissiez toujours attendre avec sérénité le jugement que l’on pourra porter sur votre travail !

Le Trois Fois Respectable Maître

Vénérable Frère Expert, faites faire au récipiendaire le cinquième voyage.

L’Orateur

pendant que l’Expert fait faire le tour de la Loge.

Votre devoir est en vous. Il vous appartient de le découvrir.

Ne renoncez jamais à cette recherche.

La Maçonnerie vous guidera comme vous avez été guidé aujourd’hui.

C’est ainsi que vous vous conformerez à la loi unique et multiple.

L’Expert et le récipiendaire s’arrêtent devant le Frère Stolkin, face au Trois Fois Respectable Maître.

Stolkin

Vénérable Maître, le récipiendaire a accompli le cinquième voyage.

Le Trois Fois Respectable Maître

s’adressant au récipiendaire.

Vous êtes libre, mon Frère. La mort n’a plus d’emprise sur vous.

Le Trois Fois Respectable Maître

Trois jours ont passé après l’achèvement de l’œuvre et le Roi Salomon l’a jugée.

Vénérable Frère Zerbal, rejoignez le récipiendaire auprès du Vénérable Frère Stolkin.

Zerbal

se lève et se place avec le récipiendaire devant le Frère Inspecteur,

pendant que l’Expert regagne sa place.

Stolkin

Qui amenez-vous ici, Vénérable Capitaine des Gardes ?

Zerbal

Un digne Maître Secret qui, depuis longtemps, s’est engagé sur le chemin de la connaissance. Il désire progresser et demande à être reçu au grade de Maître Parfait.

Stolkin

Connaît-il les enseignements de ce grade ?

Zerbal

Non. En revanche, ayant pratiqué secret, obéissance et fidélité comme Maître Secret, il vient à nous pour achever sa maîtrise.

Stolkin

Qu’il aille alors à l’Orient faire connaître son désir au Vénérable Maître !

Zerbal

conduit le récipiendaire â l’Orient devant le Vénérable Maître.

Le Trois Fois Respectable Maître

Qui amenez-vous ici, Vénérable Capitaine des Gardes ?

Zerbal

Un digne Maître Secret qui, depuis longtemps, s’est engagé sur le chemin de la connaissance. Il désire progresser et demande à être reçu au grade de Maître Parfait

Le Trois Fois Respectable Maître

Connaît-il les enseignements de ce grade ?

Zerbal

Non. En revanche, ayant pratiqué secret, obéissance et fidélité comme Maître Secret, il vient à nous pour achever sa maîtrise.

Le Trois Fois Respectable Maître

Est-ce bien le Frère qui, pour devenir Maître Maçon, a été frappé par trois fois, couché en terre et relevé ?

Zerbal

C’est bien lui, Trois Fois Respectable Maître.

Le Trois Fois Respectable Maître

Qu’il se joigne à nous pour commémorer l’anniversaire des funérailles d’Hiram !

Vénérable Capitaine des Gardes, distribuez les neuf branches mystérieuses de l’immortalité.

Zerbal remet une branche d’acacia :

-           au Trois Fois Respectable Maître,

-           â Hiram, roi de Tyr

-           et à six Frères : le(s) récipiendaire(s) et des Frères de l’atelier.

Il garde la dernière.

Le Trois Fois Respectable Maître

Debout, mes Vénérables Frères, au signe de fidélité.

Vénérable Capitaine des Gardes, veuillez grouper devant l’Autel les Frères à qui vous venez de remettre les branches d’acacia pour qu’ils nous accompagnent en un pieux pèlerinage autour du tombeau de notre Maître.

À l’invitation de Zerbal,

les Frères se retrouvent devant l’Autel en une file, face au midi.

Entre Zerbal et le Frère suivant est ménagé un espace dans lequel viennent prendre place

le Trois Fois Respectable Maître et Hiram, roi de Tyr.

Dés l’arrivée du Trois Fois Respectable Maître, le cortège se met en marche :

les neuf Frères sont au signe de fidélité

et portent la branche d’acacia dans la main gauche.

Le cortège fait le tour de la Loge, puis s’arrête : les Frères se tournent vers le tombeau.

Le Trois Fois Respectable Maître

Mes Vénérables Frères, rendons un dernier hommage à notre Maître vénéré.

À cet appel, les neuf Frères, tous ensemble, d’un même geste,

jettent leur branche d’acacia sur le tombeau

et se tiennent dans une attitude de recueillement.

L’Orateur

Que l’esprit domine la matière!

Zerbal

reconduit le T. F. R. M. à son plateau.

puis le(s) récipiendaire(s) devant l’Autel,

enfin les autres Frères à leur place où ils restent debout.

Le Trois Fois Respectable Maître

Debout.

C’est ainsi que la Maçonnerie honore la mémoire des hommes bons et vertueux.

Si elle pleure leur perte, elle se console en pensant que leur rayonnement survit au tombeau.

Et maintenant, mes Frères, devant ces emblèmes de tristesse et de regrets, sous ces arceaux funèbres, témoins silencieux de notre pieux hommage, devant ces symboles de la précarité de notre propre nature, que toute pensée d’égoïsme et de haine soit bannie de nos coeurs.

Mes Vénérables Frères, faites comme moi le serment solennel de faire régner parmi nous la paix et la concorde.

Tous

étendant la main droite.

Je le jure !

Zerbal

demande au récipiendaire de placer ses deux mains, doigts entrelacés

sur le Volume de la Loi Sacrée, l’Équerre et le Compas.

S’il y a d’autres récipiendaires,

Zerbal les fait placer derrière le récipiendaire, la main droite sur une de ses épaules.

Le Trois Fois Respectable Maître

Vénérable Frère Orateur, veuillez lire la formule du serment

L’Orateur

À la Gloire du Grand Architecte de l’Univers et en présence de cette Loge de Maçons Parfaits, je fais la promesse sincère et je jure de ne jamais révéler les secrets de ce grade à qui ne serait pas autorisé à les recevoir, sous peine d’être déshonoré.

En outre, je promets et je jure, qu’en toutes circonstances, je me rappellerai et m’efforcerai de pratiquer les enseignements qui caractérisent le Maçon Parfait, que je serai honnête dans mes engagements, sincère dans mes affirmations, fidèle dans mes rapports avec tous les hommes, que je ne soutiendrai jamais ce qui est faux, ni ne cacherai la vérité. Tout cela je le promets sincèrement et je le jure solennellement.

Que le Grand Architecte de l’Univers me vienne en aide pour respecter ma promesse et mon serment

Le(s) Récipiendaire(s)

Je le jure.

Le Trois Fois Respectable Maître

À la Gloire du Grand Architecte de l’Univers,

au nom et sous la juridiction du Suprême Conseil des Souverains Grands Inspecteurs Généraux du 33ème et dernier degré du Rite Écossais Ancien et Accepté pour la France,

je vous reçois au rang et à la dignité de Maître Parfait.

Je vous décore du cordon, du tablier et du bijou de Maître Parfait.

Zerbal enlève la cordelette verte

et revêt le Frère des décors de Maître Parfait.

Vous les porterez désormais en suivant l’exemple de notre Maître et en le prenant pour modèle, pour que votre mémoire puisse mériter les mêmes honneurs que ceux que nous venons de lui rendre.

Vénérable Capitaine des Gardes et Vénérable Frère Expert, veuillez m’aider à communiquer les signes, mots et attouchements du Maître Parfait.

Le Trois Fois Respectable Maître lit les questions.

Le Frère Expert dicte les réponses et, aidé de Zerbal,

montre les signes et attouchements que le Maître Parfait exécute ensuite.

Le Trois Fois Respectable Maître

Signe d’admiration : lever les mains et les yeux vers le ciel, laisser tomber les bras croisés sur le ventre et regarder le sol

Signe de reconnaissance : chacun avance le pied droit pour toucher la pointe du pied et le genou de l’autre ; cela fait, se placer la main droite sur le coeur, puis la retirer du côté droit en faisant une équerre.

L’attouchement : se prendre la main en griffe de Maître et, en même temps placer la main gauche sur l’épaule droite de l’autre et se mettre les mains droites l’une dans l’autre, quatre doigts serrés et les pouces levés pour former un triangle.

La batterie : 4 coups égaux.

Le mot de passe : ACACIA.

Le mot sacré : YOD.

L’âge : 16 ans (4 fois 4).

La marche : former un carré par quatre pas assemblés :

-           un pas en avant, en partant du - gauche et fermer (ramener te pied droit en équerre) ;

-           un pas à gauche, en partant du pied gauche et fermer ;

-           un pas en arrière, en partant du pied gauche et fermer ;

-           un pas à droite, en partant du pied droit et fermer.

Le Trois Fois Respectable Maître

Vénérable Frère Capitaine des Gardes, veuillez conduire nos nouveaux Maîtres Parfaits parmi leurs Frères et leur demander de prendre place au milieu d’eux.

Quand Zerbal a fait asseoir les nouveaux Maîtres Parfaits :

Le Trois Fois Respectable Maître

Vénérable Frère Orateur, veuillez nous dire la légende du grade.

L’orateur

Le Roi Salomon, ayant appris que le corps d’Hiram avait été découvert et ramené près du chantier du Temple, voulant conserver ces précieux restes, ordonna à Adoniram de préparer des funérailles dignes des vertus du Maître. Pour garder plus vivante la mémoire des circonstances de sa mort et entretenir l’indignation générale contre ses meurtriers, il donna l’ordre de ne pas laver le sol afin que les traces du sang d’Hiram ne disparaissent pas avant le châtiment des meurtriers.

Il avait été décidé de ne pas célébrer les obsèques avant l’achèvement du monument funéraire. Le corps fut embaumé, puis déposé et gardé dans la partie du Temple toujours en construction où les trois Maîtres avaient l'habitude de se réunir, pour délibérer et pour communiquer les mystères de la Franc-Maçonnerie primitive.

Le Roi Salomon fit convoquer, pour être présents aux funérailles, tous les ouvriers du Temple, du mont Liban et des carrières. En neuf jours, Adoniram acheva à la mémoire du Maître, un superbe monument funéraire destiné à recevoir sa dépouille. C’était un tombeau de marbre blanc surmonté d’un obélisque triangulaire en marbre noir d’Égypte, sur lequel se trouvait une urne de la même matière percée d’une épée.

Sur l’urne était gravée une branche d’acacia et sur le socle les initiales “M.B..”. Cette urne était destinée à recevoir le coeur préalablement embaumé.

Ce monument était élevé à l’extérieur du Temple.

Trois jours après l’achèvement du monument, le Roi Salomon vint avec toute sa cour, en présence de tous les ouvriers. Il examina le tombeau, l’urne et l’obélisque ainsi que les lettres qui étaient gravées, et alors, levant les mains au ciel, il dit dans la joie de son cœur : “C’est parfait” et par un signe d’admiration tous les ouvriers levèrent leurs mains et leurs yeux au ciel, en penchant un peu la tète sur l’épaule droite et laissèrent tomber leurs mains croisées sur le ventre en s’écriant quatre fois “Amen”.

Les restes du Maître furent déposés dans le tombeau par le roi, aidé par Adoniram, Stolkin, par tous les princes, les nobles, les capitaines et par tous les ouvriers, en présence du roi de Tyr, qui était arrivé de son pays pour assister à la cérémonie et le cœur fut placé dans l’urne posée au sommet de l’obélisque.

Plus tard, l’anniversaire de ces funérailles fut observé rigoureusement.

 


INSTRUCTION

(Lecture en tenue facultative.)

Questions du Trois Fois Respectable Maître.

Réponses données par le Frère Inspecteur.

Q : Êtes-vous Maître Parfait ?

R : J’ai vu les trois cercles enfermant le cube sur les deux colonnes.

ou  Je connais la quadrature du cercle.

Q : Où sont situées ces colonnes ?

R : À l'ouest du Temple, dans le lieu où était déposé le corps d’Hiram.

Q : Que représentent les colonnes ?

R : Ce sont les colonnes B et J par lesquelles je suis passé pour obtenir le grade de Maître Parfait.

Q : Quelles étaient les intentions de Salomon en créant ce grade ?

R : Pour inciter les Vénérables Frères à ne pas abandonner; devant leur deuil, leur mission de constructeur.

Pour faire bien prendre conscience de la nature de la mission hiramique.

Sans oublier de rechercher et découvrir les meurtriers. C’est pour cela qu’il donna l’ordre de ne pas laver le sol afin que les traces du sang d’Hiram ne disparaissent pas avant le châtiment des meurtriers ; ensuite il ordonna à Adoniram d'élever un superbe tombeau, hors du Temple, au Nord-Est, pour recueillir les restes du Maître 5.

Il   ordonna aussi de mettre sur ce tombeau une urne où serait enfermé le cœur embaumé d’Hiram. Suivant cet ordre, l'urne fût exposée sur le haut de l’obélisque, traversée par une épée, comme le symbole d’action de pureté et d'amour.

Q : Qu’avez-vous appris dans les grades où vous êtes passé ?

R : À maîtriser mes actions, à purifier mon coeur afin d’arriver à la perfection.

Q : Que représente le cube ?

R : Le symbole de la Terre, à la fois dans son ordonnancement formel et dans sa vocation spirituelle originelle.

Q : Que signifient les trois cercles ?

R : Les trois mondes de la manifestation.

Q : Où avez-vous- été reçu Maître Parfait ?

R : Près de la tombe de notre Maître disparu.

Q : De quelle couleur est votre Loge ?

R : Verte.

Q : Pourquoi ?

R : Pour me rappeler qu'étant mort au vice, j’espère revivre à la vertu.

Q : Que rappellent les deux pyramides qui sont dans votre tableau 6 ?

R : La tradition égyptienne.

Q : Que signifie votre bijou ?

R : Qu'un Maître parfait doit toujours agir avec mesure.

Q : Comment s’appelait le Maître ?

R : Son nom était Gabaon.

Lire la suite

REAA : réception au grade de Maître Parfait (1)

6 Juillet 2012 , Rédigé par Rituel REAA05 Publié dans #hauts grades

Un Frère Maître Parfait est désigné pour représenter Hiram, roi de Tyr,

il vient s’asseoir à la gauche du Trois Fois Respectable Maître.

Le candidat aura été au préalable conduit dans un local séparé

ou chambre de préparation, où il médite, revêtu de ses décors de Maître Secret.

S’il y a plusieurs candidats : lire les phrases au pluriel dans le texte.

Zerbal

(Capitaine des Gardes = le Maître des Cérémonies)

se lève et va frapper 4 coups sur l’épaule du Frère Inspecteur

Vénérable Frère Stolkin, il y a dans le parvis un Maître Secret qui désire être admis à recevoir le grade de Maître Parfait.

Stolkin

Trois Fois Respectable Maître, il y a dans le parvis un Maître Secret qui désire qu’on lui fasse l’honneur de l’admettre au grade de Maître Parfait.

Le Trois Fuis Respectable Maître

Vénérable Frère Zerbal, allez voir ce Maître Secret et demandez-lui de nous faire une demande écrite justifiant cette démarche.

Zerbal

sort et rejoint le candidat dans la chambre de préparation.

Il lui fait préparer une demande motivée d’admission au 5ème degré.

Quand cela est fait, il frappe en Maître Parfait à la porte du Temple (de la Loge) pour apporter les documents rédigés par le candidat.

ž  ž  ž  ž

Le Trois Fois Respectable Maître

Frère Stolkin, voyez s’il s’agit bien du Vénérable Frère Zerbal et, si c’est bien lui, faites-le entrer.

Zerbal

entre et va porter au Vénérable Maître la demande du candidat.

Le Trois Fois Respectable Maître

Mes Vénérables Frères, je vais vous donner lecture des documents que vient de me confier le Vénérable Frère Zerbal. Le Trois Fois Respectable Maître lit. Après avoir lu,

Le Trois Fois Respectable Maître

Mes Vénérables Frères, avez vous entendu ?

Êtes-vous satisfaits et consentez-vous à recevoir ce candidat ?

Les Maîtres Parfaits lèvent la main droite.

Vénérable Frère Stolkin, y a-t-il une réponse négative ?

Stolkin

Aucune, Trois Fois Respectable Maître.

Le Trois Fois Respectable Maître

Vénérable Frère Zerbal, préparez le candidat et amenez-le ici.

Vénérable Frère Secrétaire, déposez ces réponses dans les archives.

Zerbal

sort et rejoint le candidat dans la chambre de préparation.

Il lui laisse ses décors,

et passe une cordelette verte, autour du cou du (ou de chaque) récipiendaire

puis, tenant de la main gauche les bouts de la cordelette

et de la main droite son épée, il l’amène â la porte du Temple (de la Loge).

où il lui demande (de) frapper en Maître Secret (6+1)

ž  ž  ž  ž  ž       ž

Le Trois Fois Respectable Maître

Frère Stolkin, voyez s’il s’agit bien du Vénérable Frère Zerbal, accompagné du Maître Secret que nous avons décidé d’admettre au 5ème degré et si c’est bien eux, faites-les entrer.

Zerbal

pénètre dans le Temple suivi du Maître Secret

qu’il conduit devant l’AuteL

Le Trois Fois Respectable Maître

Vénérable Frère Expert, préparez-vous à faire faire les cinq voyages au Récipiendaire.

l’Expert se lève, sans son épée, puis vient à l’Orient.

II pose sa main droite sur l’épaule gauche du récipiendaire pour entreprendre les voyages. S’il y a plusieurs récipiendaires, il leur demande de poser leur main droite sur l’épaule droite du précédent ; il pose sa main droite successivement sur l’épaule gauche de chaque récipiendaire. Il laisse sa main droite sur l’épaule gauche du premier récipiendaire. Entre chaque voyage, marquer un temps d’arrêt devant l’Autel.

Premier Voyage

L’Expert et le récipiendaire sont toujours devant l'Autel.

Stolkin

Trois Fois Respectable Maître, maintenant que le corps de notre Maître Hiram nous a été ramené près du Temple et ensuite déposé à côté du puits au Nord de l’enceinte, que devons-nous faire ?

Le Trois Fois Respectable Maître

Le Roi Salomon a demandé qu’il soit construit en neuf jours une sépulture pour l’architecte !

Que ce monument soit le digne témoin de la science et de la sagesse de notre Maître Hiram !

Vénérable Frère Expert, faites faire au récipiendaire le premier voyage.

L’Orateur

pendant que I’Expert et le récipiendaire font un tour de la Loge.

En vérité, si vous voulez obéir à la voix de votre conscience,

vous veillerez à l’harmonie “corps - âme – esprit".

Vous aurez trouvé le trésor de la sagesse.

La terre entière est votre royaume comme elle est également celui de vos Frères.

L’Expert et le récipiendaire s’arrêtent face au Frère Stolkin.

Stolkin

s’adressant au récipiendaire.

Mon Frère, êtes-vous Maçon ?

Le Récipiendaire

Mes Frères me reconnaissent comme tel

Stolkin

Quel âge avez-vous ?

 

Le Récipiendaire

Trois ans.

Stolkin

Passez mon Frère.

L'Expert fait tourner le récipiendaire vers l’Orient, face au Trois Fois Respectable Maître.

Zerbal se lève, va allumer les étoiles de la colonne Nord-Ouest,

puis rejoint sa place.

Stolkin

Trois fois Respectable Maître, le récipiendaire a accompli le premier voyage.

      Deuxième Voyage

Le Trois Fois Respectable Maître

Que ce tombeau fait de marbre blanc et noir renferme à jamais le corps de notre Maître Hiram !

Vénérable Frère Expert, faites faire au récipiendaire le deuxième voyage.

L'Orateur

pendant que l’Expert et le récipiendaire font un tour de la Loge

Soyez réceptifs aux appels que vous dicte votre conscience,

c’est ainsi que vous deviendrez votre propre Architecte.

Il n’y a pas de contradiction entre cette obéissance et la liberté de l’homme.

Vivez libre mon Frère, et vous vivrez éternellement.

L’Expert et le récipiendaire s’arrêtent face au Frère Stolkin.

Stolkin

s’adressant au récipiendaire.

Mon Frère, êtes-vous Compagnon ?

Le Récipiendaire

J’ai vu l’Étoile Flamboyante.

Stolkin

Quel âge avez-vous ?

Le Récipiendaire

Cinq ans.

Stolkin

Passez mon Frère.

L ‘Expert fait tourner le récipiendaire vers l’Orient, face au Trois Fois Respectable Maître. Zerbal se lève, va allumer les étoiles de la colonne Sud-Ouest,

puis rejoint sa place.

Stolkin

Trois Fois Respectable Maître, le récipiendaire a accompli le deuxième voyage.

Troisième Voyage

Le Trois Fois Respectable Maître

Que le coeur de notre Maître Hiram soit exposé afin que nous puissions en saisir l’étincelle de vie !

L’Orateur

se lève et va transpercer l’urne avec l’épée,

puis il reprend sa place et dit :

Que son exemple de pureté et d’amour nous pénètre comme cette épée transperce cette urne et ce cœur !

Le Trois Fois Respectable Maître

Vénérable Frère Expert, faites faire au récipiendaire le troisième voyage.

L’Orateur

pendant que l’Expert fait faire le tour de la Loge.

Marchez dans les voies que vous trace votre conscience.

Les hommes, vos Frères, vous respecteront.

L’Expert et le récipiendaire s’arrêtent face au Frère Stolkin.

Stolkin

s’adressant au récipiendaire.

Mon Frère, êtes-vous Maître ?

Le Récipiendaire

L’acacia m’est connu.

Stolkin

Quel âge avez-vous ?

Le Récipiendaire

Sept ans et plus.

Stolkin

Passez mon Frère.

L'Expert fait tourner le récipiendaire vers l’Orient,

face au Trois Fois Respectable Maître.

Zerbal se lève, va allumer les étoiles de la colonne Sud-Est, puis rejoint sa place.

Stolkin

Trois Fois Respectable Maître, le récipiendaire a accompli le troisième voyage.

Quatrième voyage

Le Trois Fois Respectable Maître

Que cette urne soit placée en haut de l’obélisque !

Symbole de l’énergie du Maître, exaltée par votre zèle et votre amour, elle illumine le monde !

L’orateur

Ainsi, pendant neuf jours, le germe de vie purifiera la terre à l’endroit même où elle fut souillée par la mort.

Le Trois Fois Respectable Maître

Vénérable Frère Expert, faites faim au récipiendaire le quatrième voyage.

L’Orateur

pendant que l’Expert fait faire le tour de la Loge.

Raison sans coeur n’est que désert.

Les hommes sont Frères par l’esprit et aussi par le corps ou par la raison.

En effet, c’est l’esprit qui les relie, et ce lien spirituel passe par le coeur.

L’Expert et le récipiendaire s’arrêtent face au Frère Stolkin.

Stolkin

s’adressant au récipiendaire.

Mon Frère, êtes-vous Maître Secret ?

Le Récipiendaire

Oui. Je m’en glorifie ; j’ai été reçu sous le laurier et l’olivier, en passant (définitivement) de l’Équerre au Compas ; j’ai vu le tombeau de notre Respectable Maître Hiram et j’ai, avec mes Frères et le plus puissant et le plus sage des rois, versé des larmes sur ce tombeau.

Stolkin

Quel âge avez-vous ?

Le Récipiendaire

Trois fois vingt-sept ans accomplis.

Stolkin

Passez mon Frère.

L‘Expert fait tourner le récipiendaire vers l’Orient, face au Trois Fois Respectable Maître.

Zerbal se lève, va allumer les étoiles de la colonne Nord-Est,

puis rejoint sa place.

Stolkin

Trois Fois Respectable Maître, le récipiendaire a accompli le quatrième voyage.

Lire la suite

REAA Le grade de Maître Parfait (5° grade)

5 Juillet 2012 , Rédigé par Jean Michel Archimbaud. Publié dans #hauts grades

Le 3ème grade nous confère la plénitude de la qualité de Maître maçon et constitue le socle de la première installation dans le long et difficile processus de la recherche initiatique…

Dans cette quête personnelle de recherche, d’amélioration et d’épanouissement, certains de nos frères estiment ce socle suffisant … Cette liberté, ce choix, n’est pas le nôtre, même si nous nous sommes interrogés sur la pertinence de poursuivre nos travaux au-delà du 3ème grade.

Dés lors, les travaux que nous accomplissons dans le cadre du Grand Collège des Rites au REAA sont-ils superflus ?

A la base de tout progrès, on retrouve, à mon avis, comme constante de l’esprit d’humain, la recherche d’amélioration, et de perfection. En ce sens, l’introspection, la recherche d’altérité, les confrontations, les échanges permanents, constituent l’amorce des paliers successifs qui nous sont proposés dans l’approche de ce lent et infini apprentissage.

Certes il s’agit là de réflexions purement symboliques, mais nécessaires comme le dit l’historien d’Art Emile MALE en affirmant que “ Le symbolisme nous montre une chose et nous incite à en voir une autre »

Mais j’en viens au sujet de cette planche et tout d’abord au cinquième grade, celui de Maître Parfait.

Les deux grades de maître secret et de maître parfait semblent indissociables. A l’origine, les quatrième et cinquième grades n’en formaient qu’un seul, qui ouvrait sur le cycle de la maçonnerie de perfection. Puis, la pratique du grade de maître parfait a précédé celle de maître secret au XVIII°. Cela n’est qu’à compter de la fin du XIX° siècle que le mode de fonctionnement fut inversé et que le grade de Maître parfait fut dissocié de celui de maître secret et ne fut plus transmis que par communication.

Le grade de maître parfait a pour thème l’inhumation d’Hiram.

La légende

Raconte que lorsque le Roi Salomon fût informé que le corps d’Hiram avait été retrouvé et déposé dans la partie la plus basse du temple, il décida de conserver ses précieux restes. Il demanda alors à Adonhiram d’organiser pour son ami des funérailles en grande pompe. Il défendit d’effacer les traces de sang qui avaient été répandues dans le temple jusqu’à ce qu’on ait tiré vengeance des assassins.

Adonhiram, nommé grand architecte en chef des ouvrages, fournit le plan d’un monument de marbre blanc et noir devant être élevé à la mémoire du Maître disparu.

Ce mausolée fut érigé en neuf jours. Le cœur d’Hiram fut déposé dans une urne placée au sommet d’un obélisque triangulaire : l’urne était transpercée par une épée. Quand justice lui fut rendue, le corps d’Hiram Abif fut alors déposé sur un mausolée, recouvert par une pierre triangulaire sur laquelle étaient gravées les lettres JMB (Iod, Mem, Beth) et une branche d’acacia disposée au dessus de ces lettres, écrites en hébreu.

Trois jours après les funérailles, le roi Salomon contempla les 2 monuments et levant les bras au ciel, il s’écria : TOUT EST PARFAIT.

Le thème central

La notion de perfection qui est abordée à ce grade désigne l’état de ce qui est complètement achevé. La perfection a valeur d’exemple. Elle fut incarnée en la personne du Maître disparu.

La perfection est donc le thème central de ce grade par lequel chaque maître est invité à se surpasser sans cesse pour approcher toujours plus prés son idéal.

La symbolique

Ce grade de Maître parfait qui raconte et commémore l’enterrement de Maître Hiram, présente des éléments constants entre ses différentes versions historiques qui sont :

1- la couleur verte de la loge et des décors

2- la quadrature du cercle

3- le Saint des Saints

4- la symbolique numérique basée sur le nombre 4 et ses multiples

5- le tableau du grade qui comprend 4 ou 3 cercles concentriques à distances égales, au centre desquels se trouve une pierre carrée ou cubique, avec au centre gravée la lettre J. cette lettre J correspond à Jod, première lettre du tétragramme.

Alors que le maître secret travaille dans la pénombre et que les larmes d’argent rappellent la perte douloureuse du Maître, le maître parfait a surmonté positivement cette douleur. Toute la loge est tendue de vert, couleur qui rappelle la décomposition, la mort, mais aussi l’espérance et la germination de l’acacia.

Le Maître parfait trouve surtout la solution du problème posé par la quadrature du cercle philosophique en retrouvant le mot du Maître qui est le tétragramme sacré Iod, Hé, Vau, Hé. On apprend ainsi que l’accomplissement du Devoir est la réalisation du principe élevé qui est en chacun de nous. Le maître parfait prend conscience de ce que la clé de la connaissance réside dans la participation directe et immédiate avec le Principe.

La quadrature du cercle au sens que lui donnaient les anciens, consiste à trouver un carré équivalent à un cercle. Ce problème de mathématique est insoluble, ce qui fut démontré au XX° siécle. Ce symbole montre que l’idéal complet de la perfection est inaccessible en ce monde. La quadrature devrait permettre, par construction géométrique avec seulement l’équerre et le compas, de rendre identiques les surfaces du cercle et du carré, en recherchant ’un carré dont la surface serait exactement égale à celle d’un cercle donné. Cette recherche ne saurait se faire sans le nombre Pi dont on sait qu’il est irrationnel, la succession de ses décimales étant indéfinie.

Bien que ou parce que mathématiquement impossible, la quadrature du cercle est entre autres pour les alchimistes et les philosophes un exercice de méditation pour symboliser le passage du terrestre au céleste. Le cercle symbolise le divin, le carré symbolise la terre. Rechercher la quadrature du cercle reviendrait ainsi à chercher les rapports entre la création et le créateur.

Le Saint des Saints fait référence à la conception du judaïsme. Il correspond à la partie la plus intérieure du Temple de Jérusalem, la plus sacrée, où se manifeste la présence divine, et où seulement peut se manifester le nom de l’Eternel. La présence d’un cadavre dans le Saint des Saints le rendrait impur ce qui est inconcevable.

La perfection, la quadrature du cercle et le Saint des Saints sont intimement reliés dans tous les rituels de Maître Parfait.

Le nombre 4 montre bien que le maître parfait est de plein pied dans la connaissance et la maîtrise de la matière qu’il doit maîtriser pour se parfaire. Quatre est le premier des nombres carrés et le premier des nombres parfaits.
Le nombre 4 marque la stabilité et la durabilité dans l’œuvre à accomplir. C’est le nombre de la Terre. Ce nombre pair représente la solidité, l'organisation et l’universalité représentée par les 4 éléments de la tradition occidentale, les 4 directions de l’espace, les 4 points cardinaux.

Les trois cercles.

Ils sont l’emblème de la divinité qui n’a ni commencement, ni fin.

Ces trois cercles enferment un cube. Dans la tradition architecturale, le cube est proprement la forme de la première pierre d’un édifice, la pierre fondamentale posée au niveau le plus bas sur laquelle reposera toute la structure de cet édifice et qui en assurera la stabilité. Cette pierre vive, c’est le Maître qui doit acquérir la perfection de l’art du trait, d’en trouver les principes qui permettent de retrouver l’art du grand Géomètre de l’Univers.

Dans le rituel, à la question, êtes vous maître parfait, celui-ci répond, j’ai vu le cercle et sa quadrature dans le Saint des Saints.

Par cette réponse le maître parfait affirme par là la connaissance du maçon, homme de métier, dans l’art du Trait .En se référant aux écritures bibliques, il dit que l’homme fut créé à l’image de Dieu. Ceci lui confère ipso facto un rang exceptionnel au sommet de toute création. Cet état de perfection initial permet à l’être d’espérer reconquérir, malgré la chute dans la manifestation, une unité et une réalité données à l’origine. Matthieu, le seul évangéliste a utilisé le qualificatif de parfait a dit : soyez parfait comme votre père céleste est parfait.

On peut envisager que la perfection humaine en ce monde est partielle, relative, inaccomplie et approximative par rapport à la perfection du Verbe initial. Devenir réellement maître parfait peut être considéré comme une sympathique Utopie. Mais cet appel à la perfection illustre précisément notre recherche permanente en quête de savoir, de recherche et d’amélioration, de soi et de la société.

Le maître parfait est censé accéder dans le Saint des Saints où se trouve le nom de l’éternel, autant dire accéder virtuellement à l’état de perfection, puisque ce privilège n’est dévoilé qu’aux parfaits. Il atteint ainsi la perfection des secrets de la maîtrise. En plaçant le cœur d’Hiram au sommet de l’obélisque dans une urne, il est suggéré au maître parfait de séparer son cœur spirituel de son corps, de la matérialité, de gouverner ses actions, de purifier son cœur, pour tendre à l a perfection.

Les maîtres parfaits sont reconnus comme des maîtres particulièrement habiles qui se voient confier la construction du tombeau d’Hiram sous la direction d’Adonhiram.

Venons en à présent au sixième grade, de Secrétaire Intime.

 Source : http://emsomipy.free.fr

Lire la suite

Étude du 5e degré dit du Maître Parfait

5 Juillet 2012 Publié dans #hauts grades

La décoration du temple

Selon le mémento des grades de perfection d’Edmond GLOTON :
Le temple est tendu de tentures noires avec dans chacun des quatre coins, une colonne blanche indiquant les quatre points cardinaux.
La loge est éclairée par soixante quatre lumières, c’est à dire seize dans chaque angle du temple que l’on peut ramener à seize fois quatre dans chaque angle.
Devant le fauteuil de l’orateur est disposée une table tendue de noir piqué de larmes blanches.
La décoration du temple nous incite à méditer sur la symbolique : de la couleur noire et de la couleur blanche, du nombre quatre (4 coins, 4 colonnes, 4 fois 16 lumières ou 4 fois 4 et 4 points cardinaux), de la table et des larmes.

Si l’on prend le tuileur de VUILLAUME qui se réfère à des rituels plus anciens, la décoration du temple diffère sensiblement à ce grade.
Le temple n’est plus tendu de couleur noire mais de tentures de couleur verte.
Nous n’avons plus une seule colonne blanche dans chaque coin mais 4 soit 16 colonnes au lieu de 4.
On ne relève aucune différence pour ce qui concerne le nombre des lumières qui éclairent la loge soit 64 c’est à dire 43 ou 16 soit 42.
Dans ce tuileur il n’est pas question de la table tendue de noir piqué de larmes blanches.

La décoration du temple au 5e degré selon le tuileur de VUILLAUME demanderait que l’on médite sur la symbolique de la couleur verte et blanche et celle du nombre quatre.

A ce point de notre travail nous allons simplement aborder la symbolique du noir respectivement en relation avec le blanc.

Le noir absorbe la lumière, on l’associe donc aux ténèbres, à l’obscurité. En occident le noir est signe de deuil, c’est à dire à un départ sans retour, une perte définitive tandis que le blanc couleur de deuil évoque au contraire une absence provisoire destinée à être comblée.

Dans sa qualité symbolique de couleur de deuil le noir peut, du fait qu’il évoque un départ sans retour, laisser suggérer qu’il s’agit du départ du corps, de sa matérialité qui deviendra non présence. Le noir c’est l’irrémédiable absence du corps physique.

Dans sa qualité symbolique de couleur de deuil le blanc peut, du fait qu’il évoque une absence provisoire destinée à être comblée, laisser suggérer qu’en quelque sorte l’esprit du mort demeure en nous et que l’esprit prendra chair. Le blanc est alors une couleur d’annonce, elle annonce non pas la fin mais l’accomplissement.

N’oublions pas que le blanc au 5e degré n’est pas présent en tant que tache de couleur mais en tant que couleur des colonnes indiquant les quatre points cardinaux. Ce sont symboliquement des supports de connaissance en esprit qui marquent les limites du passage d’un monde à un autre monde. C’est en ce sens qu’elles sont aux quatre points cardinaux, c’est à dire dans toutes les directions.

Le noir et le blanc, si l’on se réfère au langage hermétique, nous suggèrent que l’initié doit accomplir l’oeuvre au noir avant d’aborder l’oeuvre au blanc. En fait, il s’agit d’une alternance car le retour au noir devra être réitéré afin de multiplier les opérations de régénération et ce dans toutes les directions, c'est-à-dire dans la totalité de l’être dans une recherche de perfectionnement de soi. On peut bien entendu sourire sur le nom de maître parfait, le noir et le blanc nous indiquent bien qu’il ne s’agit pas d’un état mais d’une potentialité qui suppose le passage incessant de l’oeuvre au noir à l’oeuvre au blanc … et vice versa… et ce dans toutes les dimensions de l’être…

Les titres des trois officiers participant au rituel d’ouverture et de fermeture des travaux de loge au 5e degré.

Le trois fois puissant respectable maître qui préside la loge représente symboliquement ADONIRAM. Il est aidé par un surveillant appelé Finspecteur qui représente symboliquement STOLKIN et par le F Maître des Cérémonies représentant symboliquement ZERBAL nom
présumé du capitaine des gardes de SAMOMON. Etablissons des liens entre le collège des officiers au 4e et celui du 5e degré et dégageons le sens symbolique notamment à propos d’Adoniram. Au 4e degré le T
FP représente Salomon et le F surveillant ou F inspecteur représente Adoniram.

Adoniram était le chef des lévites, c'est-à-dire des membres de la tribu de Lévi qui étaient voués aux services du temple. Adoniram était l’envoyé de Salomon pour faire couper et préparer le bois de cèdre devant servir à la construction du temple. Hiram ayant été assassiné, il faut achever les travaux du temple et construire le mausolée qui sera le tombeau d’Hiram. Salomon confie cette
mission à une commission de sept membres et désigne Adoniram comme surveillant et chef des travaux. C’est Adoniram désigné par le roi Salomon qui préside aux travaux d’achèvement du Saint des Saints ainsi que le mausolée. Ainsi se constitue la longue chaîne d’union qui vient du passé et tends vers l’avenir sachant que de longs et pénibles efforts seront encore nécessaires avant que notre tache soit achevée. Il est le premier maître parfait. On pourrait dire le premier des maîtres parfaits qui eurent à achever l’oeuvre commencée par Hiram et à construire son mausolée.

Le mémento du maître parfait

Nous avons à ce 5e degré :
Le signe d’admiration : lever les yeux et les mains vers le ciel, puis laisser retomber les bras en les croisant sur le ventre et baisser les yeux vers la terre.
Le signe de reconnaissance : se joindre par degré, la pointe des pieds puis les genoux ; se porter réciproquement la main droite sur le coeur et la retirer du coté droit en formant équerre,
Un attouchement : porter la main gauche sur l’épaule droite du frère, se mettre les mains droites l’une dans l’autre, quatre doigts serrés, les pouces levés pour former le triangle,
Le mot sacré : JEHOVAH,
Le mot de passe : ACACIA,
La marche : former un carré par quatre pas assemblés,
La batterie : quatre coups égaux,
Age : un an à l’ouverture des travaux, sept ans à la clôture,
Les insignes : un sautoir vert moiré avec un bijou (compas ouvert à 60 degré sur un segment de cercle gradué) un tablier blanc avec bavette verte portant trois cercles concentriques avec au centre une pierre carrée sur laquelle est gravée la lettre J

Quelques réflexions

Le nombre quatre
C’est le nombre caractéristique du degré de maître parfait :
Quatre colonnes blanches disposées en carré aux quatre points cardinaux de la loge,
Quatre rangs de quatre lumières formant un carré aux quatre points cardinaux,
Quatre coups réguliers espacés pour la batterie,
Quatre pas pour la marche en formant un carré.

Le nombre quatre serait le chiffre qui caractérise l’univers dans sa totalité. Il symbolise, la totalité du créé et du révélé.
Le quatre est le premier carré 2² et en même temps ajouté aux trois nombres qui le précédent
1+2+3+4=10 c'est-à-dire la tétrachtys pythagoricienne. Cette totalité du créé est en même temps la totalité du périssable

La couleur verte
Le vert du sautoir et de la bavette du tablier est la couleur qui évoque le règne végétal et plus particulièrement le printemps, il évoque donc une renaissance. Il est donc le signe d’un retour, il est alors la couleur de l’espérance. Il est la couleur de l’immortalité symbolisée par l’arbre vert, le rameau vert : nous retrouvons la branche d’acacia réaffirmé d’ailleurs sans le mot de passe de ce
grade. Je n’irai pas plus avant sauf à rappeler la Table d’émeraude attribuée à HERMES TRISMEGISTE contient les préceptes de l’Hermétisme qui permettent d’aboutir au Grand OEuvre.

L’émeraude, pierre verte et translucide est la pierre de lumière qui, selon les alchimistes, transmet la lumière verte qui perce les plus grands secrets.

Le Synthème géométrique

Le maître parfait connaît le cercle et sa quadrature « au milieu du tablier sont trois cercles concentriques, à égales distances, au centre desquels est une pierre carrée sur laquelle est gravée la lettre J ». Le synthème du 5e degré est un mandala formé de deux figures géométriques associées à un centre : le cercle et le carré.

Ce mandala nous induit à méditer sur le cercle, le carré ou plutôt le cube et le centre.

Le cercle est à la fois la figure la plus simple et la pièce maîtresse de la symbolique géométrique. Il se confond avec le centre lorsqu’il se réduit à un point et il peut s’étendre à l’infini.
Les propriétés liées à l’image du cercle sont : l’homogénéité, la perfection, la non distinction, la non discrimination, la non division. Il est le signe de l’unité
Le cube : si le carré est la figure de base de l’espace, il est le symbole de l’univers créé complémentaire de l’univers incréé. Il est attaché à l’idée de matière, de corps : c’est l’antithèse du transcendant. Le cube, plus encore que le carré est symbole de stabilité. La pierre cubique symbole important en maçonnerie comporte la notion d’achèvement et de perfection.
Le mandala constitué par l’association du cercle et du cube nous conduit à associer dans nos méditations les concepts de terre, d’espace, de limites, de stable avec les concepts de ciel, de temps, d’illimité, de mouvement. Il peut devenir, ce synthème, une base de méditation sur les processus relationnels pour tous les niveaux que ce soit.

La morale de ce grade

Nous sommes tributaires de tous nos frères et nous leur devons le respect que mérite leur mémoire

Source : http://emsomipy.free.fr/

Lire la suite

Rite de Misraïm Réception au 4ème degré Maître Secret (2)

5 Juillet 2012 , Rédigé par Rite de Misraïm Publié dans #hauts grades

Le Frère Inspecteur

 

Avancez devant l'Autel Sacré et là, contractez une alliance avec nous en vous engageant à accomplir toujours les Devoirs du quatrième degré.

 

Les récipiendaires sont conduits devant l'Autel et placés,

face à l'orient sous le Signe du Secret.

 

Le Maître des Cérémonies

 

Donne à chacun un flambeau allumé, tenu dans la main gauche.

 

Le Trois Fois Puissant Maître

 

Qui reste ainsi devant l'Autel sous le Signe du Secret ?

 

Le Maître des Cérémonies

 

Ce sont des Vénérables Maîtres qui ont été régulièrement examinés, ils ont fait les quatre voyages et répondu convenablement aux questions du Frère Inspecteur.

 

Ils attendent maintenant ici, de recevoir l'investiture de Maître Secret.

Le Frère Orateur

 

Le Devoir est pour nous aussi inflexible que la Fatalité.

 

Le Frère Hospitalier

 

En Santé ou en maladie, en prospérité ou en adversité, le Devoir est pour nous aussi exigeant que la Nécessité.

 

Le Frère Trésorier

 

Le Devoir s'impose à nous, le jour comme la nuit. Dans le tumulte de la cité, dans la solitude du désert, le Devoir est avec nous, toujours impératif comme la Destinée.

 

Le Trois Fois Puissant Maître

 

Vous entendez, Vénérables Maîtres.

Reconnaissez-vous sans réticence que le Devoir est la grande Loi de la Franc-Maçonnerie, inflexible comme la Fatalité, exigeant comme la Nécessité, impératif comme la Destinée ?

 

Baissez la main et répondez.

 

Les Récipiendaires

 

Chacun son tour

Je le reconnais.

 

Le Trois Fois Puissant Maître

 

Que cherchiez-vous dans vos voyages ?

 

Le Maître des Cérémonies

 

La Vérité et la Parole Perdue.

 

Le Trois Fois Puissant Maître

 

Telle la lumière que vous portez, et que vous ne voyez qu'imparfaitement au travers du bandeau qui trouble votre vue, la Vérité est une lumière que l'homme perçoit plus ou moins confusément. Elle peut pourtant se révéler dans tout son éclat à celui qui veut ouvrir les yeux et regarder.

 

La route du Devoir mène sûrement à la Vérité. Mais cette route est longue et difficile et, parce qu'il tente de l'abréger en prenant des sentiers, l'homme s'égare dans le labyrinthe de l'erreur.

 

Si vous voulez trouver la Vraie Lumière et la Parole Perdue, inclinez-vous devant notre Autel sacré, contractez une sincère alliance avec nous, prenez l'obligation de garder fidèlement les secrets et de remplir les devoirs du 4ème degré.

Debout, mes Frères Maîtres Secrets.

 

Vénérables Maîtres, posez votre main gauche tenant le flambeau, sur le volume de la Loi Sacrée, puis les deux premiers doigts de votre main droite sur votre cœur, vous allez répéter après moi, en articulant à haute voix, la formule du Serment.

 

« Moi ……………………….

en présence du Grand Architecte de l'Univers et des Frères ici assemblés, je fais solennellement et sincèrement alliance avec eux, et m'engage par Serment à ne jamais révéler aucun des secrets de ce degré à aucune personne au monde autre que celles qui y ont droit, et après avoir été dûment autorisé à le faire. Je promets et je jure, en outre,

allégeance au  Rite de MISRAÏM, obéissance à ses règlements, statuts et édits, suivant les vrais principes et les anciennes traditions maçonniques ; obéissance aux règlements de la Loge des Maîtres Secrets et de Perfection à laquelle je vais appartenir pendant trois années au moins, et ce aussi longtemps que je continuerai d'être membre de cet Atelier. En outre, je promets et je jure de rester fidèle jusqu'à la mort à tous les devoirs que je suis requis d'accomplir envers l'Humanité, envers mon Pays, envers ma Loge, envers ma Famille, envers mon Frère, envers mon Ami ; de ne jamais manquer à ma Patrie, à ma Loge, à ma Famille, à mon Frère ou à mon Ami, en cas de nécessité, détresse, danger et persécution ».

 

Pause

Maître des Cérémonies, retirez le flambeau, la corde et le bandeau des récipiendaires et qu'ils se placent sous le signe du secret.

 

Le Trois Fois Puissant Maître

 

Mes Frères, vous étiez plongés dans l'obscurité; nous vous rendons la Lumière et plaçons vos pieds sur le chemin du Devoir qui conduit à cette vraie Lumière dont celle-ci est l'emblème. Que cette équerre qui fut posée sur votre front vous rappelle toujours que vous devez marcher droit devant vous et ne pas vous laisser entraîner dans les sentiers fleuris de l'Erreur. Qu'elle vous rappelle aussi que vous êtes maintenant passés de l'équerre au compas, comme le géomètre passe des lignes droites et des angles par lesquels il mesure la surface de la terre aux grandes courbes et aux cercles par lesquels il mesure le mouvement des astres. Vous commencez, maintenant, à vous élever au-dessus de la surface de la terre et à pénétrer dans les hautes régions de la Connaissance spirituelle.

 

Vous voyez notre Loge en deuil et les Frères encore plongés dans la douleur que leur a causée la mort du Maître Hiram.

 

A la suite de cette mort, la Lumière et la Vérité ont été éclipsées, l'Ignorance et l’Erreur répandent partout la Tristesse et les Ténèbres.

 

La douleur provoquée par la perte de ceux que nous aimons est naturelle, mais les lamentations sont stériles et nous devons nous rappeler que ce n'est pas seulement la disparition d'un ami et d'un bienfaiteur qui nous afflige ; Nous déplorons aussi la perte de la Vraie Parole, dont nous sommes maintenant privés. Nous devons donc inlassablement la rechercher, jusqu'à ce qu'elle soit retrouvée.

 

Étendant le glaive sur la tête des récipiendaires.

 

A la gloire du Grand Architecte de l'Univers, au nom du               du Rite de MISRAÏM.

 

Je vous reçois et institue Maîtres Secrets de cette Loge. Sachez que les premiers de la Franc-Maçonnerie sont ceux qui font le plus d'efforts et sont les plus fraternels, qu'aucun résultat satisfaisant ne peut être atteint dans ce monde sans travail. Vous avez encore bien des degrés à gravir avant d'arriver aux pieds de la hauteur inaccessible où brille la Vérité, et de découvrir la Parole connue des anciens initiés.

 

Pause

 

Prenez place, respectables Maîtres Secrets !

Nouveaux Maîtres Secrets, restez debout devant l'Autel.

Veuillez abandonner le Signe du Secret.

Vous venez mes Frères, de contracter l'obligation de suivre imperturbablement la route du Devoir, mais vous devez savoir « qu'il est plus facile de faire son devoir que de le connaître ».

 

Comment parviendrez-vous à cette connaissance ?

 

Par le concours que vos aînés vous donneront, ici comme dans la Loge des trois premiers degrés.

 

La connaissance est un bien héréditaire que chaque génération de Francs-Maçons augmente et qu'elle transmet à celle qui la suit.

 

Ainsi en a-t-il été dans les temps passés ; ainsi en sera-t-il dans les temps à venir. C'est pour cela que vous devez à ces Frères aînés dévouement, confiance, déférence, sans jamais, pourtant aliéner votre liberté de jugement.

 

La Connaissance de Devoir complet, c'est la Parole Perdue, que nous nous efforçons de retrouver.

 

Mais nous ne devons pas attendre, pour faire notre Devoir, le jour du Triomphe où nous connaîtrons le Devoir complet.

 

Chaque période sociale a eu sa conception du Devoir ; chaque âge à la sienne, correspondant à une conception morale qui lui est propre.

 

Appliquons-nous à perfectionner sans cesse en nous la distinction du Bien et du Mal ; mais conformons-nous, en toute circonstance, à la notion qui nous paraît la meilleure, sans complaisance pour nos préjugés et nos intérêts, en nous souvenant que les nobles pensées viennent du cœur et que la meilleure pierre de touche du Devoir est l'exigence d'un Sacrifice.

 

Ayons toujours en pensée la brièveté de la Vie humaine. Pensons à l'immense tâche que nous devons accomplir, tandis qu'à chacune de nos respirations, la Mort se rapproche de nous.

 

Ne vous attardez donc pas dans les sentiers, mais hâtez-vous de gravir les pentes de la montagne, dans la crainte que la Mort ne vous Surprenne et ne vous frappe avant que vous n'ayez atteint le Sommet.

 

Posant tour à tour la couronne sur la tête de chacun des récipiendaires.

 

Je vous couronne de celle guirlande de laurier et d'olivier, emblème de Victoire et de Paix.

 

Ceux qui, dans l'antiquité, allaient consulter l'Oracle de Delphes portaient de semblables guirlandes, comme en portaient aussi les prêtres romains dans les grandes solennités.

 

En marchant dans les voies de la Franc-Maçonnerie vous allez, vous aussi, vers un oracle dont les réponses ne pourront vous égarer ni vous décevoir : Vous commencez maintenant la marche ascendante qui fera de vous les ministres et les apôtres de la Vérité.

Je vous couronne de laurier et d'olivier, dans l'espérance de vos succès futurs et de votre ultime victoire.

 

Pause

 

Maître des Cérémonies décorez les nouveaux Maîtres Secrets du sautoir et du tablier du 4ème degré.

 

Je vous investis par le tablier et le Sautoir de Maître Secret.

 

La couleur blanche du tablier, sa bordure noire, sont emblématiques de la douleur qu'éprouvèrent les Initiés du Temple en apprenant la mort du Maître ou Directeur Hiram l'initié Phénicien, ainsi que la perte du mot des Maîtres.

 

L'Opposition du blanc et du noir symbolise aussi le conflit perpétuel existant dans l'Univers des choses et dans l'âme de tout homme, entre la Lumière et l'Ombre, le Bien et le Mal, la Vérité et l'Erreur. C'est là une lutte qui a commencé avec le Temps.

 

L’œil figuré sur la bavette bleue du tablier est le Symbole du Soleil, œil de l'Univers, qui était pour les anciens l'image de la Divinité, le grand Archétype de la Lumière.

 

« Lumière et Ombre », dit Zoroastre, « sont les deux éternelles voies du monde ».

 

Je vous présente également cette clef d'ivoire, bijou de ce degré et, en même temps, emblème de la Discrétion.

 

La lettre Z sur le panneton est l'initiale du mot de passe des Maîtres Secrets.

 

L'Orient de cette loge représente le Saint des Saints du premier Temple de Jérusalem et les plus Secrets Mystères de la Franc-Maçonnerie, dont vous êtes séparés par une barrière pour le moment infranchissable.

 

Mais vous avez la Clef, et quelque jour il vous sera permis d'ouvrir et de passer. Les passions, les préjugés et l'erreur placent de nombreux obstacles entre l'homme et la Vérité ; mais il n'est point de difficultés que l'énergie, la persévérance et d'honnêtes intentions ne puissent surmonter.

 

Maître des Cérémonies, veuillez conduire les nouveaux, Maîtres Secrets entre les colonnes.

 

Debout, mes Frères

 

Frère inspecteur, veuillez inviter les membres de cette Loge de Perfection à reconnaître désormais comme Maîtres Secrets les Respectables Frères ..………....... placés entre les colonnes et à les aider dans l'accomplissement des devoirs qui incombent aux Frères de ce degré.

Le Frère Inspecteur

 

Mes Frères, je vous invite à reconnaître désarmais comme tels les Respectables Maîtres Secrets placés entre les colonnes et à les aider dans l'accomplissement des devoirs qui incombent aux Frères de ce degré.

 

Le Trois Fois Puissant Maître

 

Nous allons, célébrer par une batterie d'allégresse la venue parmi nous des nouveaux Maîtres Secrets.

 

A moi, mes Frères par le Signe et par la batterie   l --  l --  l --  l --  l --  l-------l

 

Prenez place, mes Frères

 

Maître des Cérémonies, veuillez faire asseoir les nouveaux Maîtres Secrets sur les colonnes.

 

Le Maître des Cérémonies

 

Accompagne les nouveaux Maîtres Secrets sur les colonnes.

Quand tous ont pris place.

 

Le Trois Fois Puissant Maître

 

Je vais maintenant donner un résumé de l'instruction au 4ème degré à l'intention des nouveaux membres de la Loge en dialoguant avec le F\Inspecteur.

 

Instruction  au  4ème  Degré

 

Question : Êtes-vous Maître Secret ?

Réponse : Je m'en glorifie.

 

Question : Comment avez-vous été reçu Maître Secret ?

Réponse : En passant de l'équerre au compas.

 

Question : Que signifient ces paroles ?

Réponse : Ainsi que le géomètre ou l'astronome passent des lignes droites et des angles aux courbes et au cercle par lesquels se mesure et s'explique l'espace infini, j'aspire à passer de la connaissance de moi-même, à laquelle je me suis exercé dans les trois degrés de la maçonnerie bleue, à celle de l'Univers vivant, des forces spirituelles qui y règnent, des lois qui le régissent et à m'associer consciemment à l’œuvre qui s'y accomplit.

 

Question : Où avez-vous été reçu Maître Secret ?

Réponse : Sous le laurier et l'olivier.

 

Question : Que représentent ces symboles ?

Réponse : Le laurier est emblème de victoire. Pour le Maître Secret, la victoire consiste à remplir les devoirs qu'implique le dévouement à la cause de l'humanité en quête de perfectionnement.

 

Question : Quelle est l'importance du 4ème degré ?

Réponse : C'est par lui que le néophyte aborde la hiérarchie des grades supérieurs. Il ouvre l’accès à une phase d'activité qui, superposée à celle de la Maçonnerie bleue, conduit l'adepte, par la révélation d'une doctrine universelle, à son intégration dans l’œuvre cosmique.

 

Question : Quel est le bijou symbolique de ce grade ?

Réponse : Une clef : elle ouvre cette phase d'activité.

 

Question : Que remarque-t-on sur le panneton de cette clef ?

Réponse : la lettre Z qui est l'initiale du mot de passe.

 

Question : Quel est ce mot de passe ?

Réponse : Ziza, qui signifie resplendeur.

 

Question : Quelle est l'affabulation du 4ème degré ?

Réponse : Dans le 4ème degré, se poursuit la légende d'Hiram tué par les trois mauvais compagnons, c’est à dire le drame de l'esprit et de l'intelligence créatrice aux prises avec l'ignorance, le fanatisme et l'ambition.

Question : A quoi doit travailler d'abord le Maître Secret ?

Réponse : A combattre en lui-même toute trace de ces trois défauts qui diminuent sa valeur personnelle, à les combattre aussi chez tous les hommes qu'il fréquente.

 

Question : Quelle est la caractéristique du 4ème degré ?

Réponse : Il constitue un acte de foi dans le devenir évolutif de l'homme et de l'humanité.

 

Question : Quelle est la base de l'initiation à ce grade ?

Réponse : La recherche du Devoir et la ferme volonté de l'accomplir quel qu'il soit, sans songer à une récompense, mais pour la seule satisfaction de sa conscience.

 

Question : En quel lieu travaillent les Maîtres Secrets ?

Réponse : Dans le Saint des Saints.

 

Question : Comment appelle-t-on le Frère qui préside les travaux ?

Réponse : Le Trois Fois Puissant Maître.

 

Question : Qu'avez-vous fait au cours de votre initiation au 4ème degré ?

Réponse : J'ai voyagé.

 

Question : Que cherchiez-vous au cours de vos voyages ?

Réponse : La Vérité et la Parole Perdue.

 

Question : Que signifient ces mots ?

Réponse : Pour l'être humain, il n'est pas d'ambition plus noble et plus haute que de découvrir la vérité : les anciens initiés, s'en étaient approchés en la faisant, résider dans le "logos", le verbe, la parole de vie qui était la lumière des hommes et que les ténèbres ont obscurcie et perdue ; C’est en faisant retour à la connaissance des initiés que Vérité et Parole de vie pourront de nouveau régner parmi les hommes.

 

Question : Quel conseil vous a-t-on donné pour avancer vers ce but ?

Réponse : « Tu ne forgeras point des idoles humaines pour agir aveuglément sous leur impulsion, mais tu décideras par toi-même de tes opinions et de tes actions ; Tu ne prendras point les mots pour les idées, et tu t'efforceras toujours de découvrir l’idée sous le symbole ; tu n'accepteras aucune idée que tu ne comprennes et ne juges vraie ».

 

Question : Quelle est l'heure du Maître Secret ?

Réponse : L'heure où l'éclat du jour a chassé les ténèbres, et où la lumière commence à paraître.

 

Question : Quel âge avez-vous ?

Réponse : Trois fois 27 ans accomplis.

 

Question : Donnez-moi l'attouchement.

Réponse : La griffe de Maître. Remonter ensuite la main jusqu'au coude, en balançant par sept fois le bras, pendant que l'on approche jambe droite contre jambe droite, en se touchant par l'intérieur.

Question : Donnez-moi les mots sacrés.

Réponse : IOD - ADONAÏ - IVAH.

 

Question : Quel est le signe d'ordre ?

Réponse : Il n'y a pas d'ordre au 4ème degré.

 

Question : Quel est le signe de ce grade ?

Réponse : Le signe du silence ou du secret.

 

Question : Quel est le sommet de la hiérarchie des grades dans le Rite Oriental de MISRAÏM ?

Réponse : Le 90e degré.

 

Question : Comment êtes-vous appelé à travailler désormais dans cette échelle de grades ?

Réponse :  - En Loge de Perfection du 4ème au 14ème degré

- En Chapitre, du 15ème au 18ème degré.

- En Aréopage, du 18ème au 30ème degré.

- Dans le Tribunal du 31ème degré.

- Le Consistoire du 32ème degré.

- Le Conseil Suprême du 33ème degré

- Puis dans les Grands Conseils et le Souverain Sanctuaire du 34ème au 90ème degré qui   est celui du Grand Maître Général du Rite.

 

Question : Comment sont administrés ces différents Ateliers et formations ?

Réponse : Le Souverain Sanctuaire dirige l'ensemble des grades du 1er au dernier.

Il est aidé par les Grands Officiers pour les Loges Bleues du 1er au 3ème degré.

Par le Suprême Conseil pour les Ateliers du 4ème au 33ème degré.

 

Le Trois Fois Puissant Maître

 

L'instruction est terminée. Mes Frères nouveaux Maîtres Secrets, notez bien que lorsqu’un Maître Secret prend la parole, il fait le signe et baisse la main aussitôt.

La parole est à l’Orateur.

 

Le Frère Orateur

 

Prononce l'allocution de bienvenue.

 

Le Trois Fois Puissant Maître

 

Mes Frères Maîtres Secrets, je vais procéder à la clôture des Travaux.

Lire la suite

Rite de Misraïm Réception au 4ème degré Maître Secret (1)

5 Juillet 2012 , Rédigé par Rite de Misraïm Publié dans #hauts grades

Les travaux ayant été ouverts dans les formes rituelles précédemment indiquées

 

Le Trois Fois Puissant Maître

 

Mes Frètes, il va être procédé à l'initiation au 4ème degré des Vénérables Maîtres …………...

 

Maître des Cérémonies, veuillez vous rendre auprès des récipiendaires. Vous leur ferez subir le tuilage aux trois premiers degrés, puis vous vous présenterez avec eux à la porte du Temple, après vous être assuré qu'ils sont décorés et préparés conformément aux prescriptions rituelles.

 

Le Maître des Cérémonies

 

Va vérifier que les récipiendaires sont en tenue de Maître :

tablier, cordon, gants blancs et chapeau.

Il pose sur le front de chacun d'eux un voile noir transparent

au centre duquel est fixée une petite équerre argentée.

 

Puis accompagné des récipiendaires le Maître des Cérémonies

se présente à la porte du Temple, où il frappe en Maître du 3ème degré.

ll - l         ll - l         ll - l         (9 coups)

 

 

Le Capitaine des Gardes

 

Entrouvrant la porte

Qui vient ici ?

Qui approche de ce lieu de tristesse et de chagrin ?

Le Maître des Cérémonies

De l’extérieur.

 

Le Maître des Cérémonies, accompagnant des Vénérables Maîtres, régulièrement initiés au premier degré (apprentis maçons) et successivement élevés au deuxième degré (compagnons) puis au troisième degré (Maîtres).

 

Des Maîtres Secrets, témoins de leur zèle et ayant reconnu leur intelligence les ont présentés afin qu'ils deviennent Maîtres Secrets. Sur la proposition de l'Atelier, le Suprême Conseil leur a conféré le 4ème degré.

 

Le Capitaine des Gardes

 

Trois Fois Puissant Maître, le Maître des Cérémonies se présente à la porte de la Loge, accompagnant des Vénérables Maîtres que le Suprême Conseil a élevés au 4ème degré.

 

Le Trois Fois Puissant Maître

 

Accordez leur l'entrée du Temple !

 

Le Maître des Cérémonies pénètre dans le Temple,

suivi des récipiendaires qui font la marche de Maître.

 

La porte est refermée sans bruit derrière eux.

Le Maître des Cérémonies les conduit entre les colonnes

ou au centre de la Loge.

 

 

Vénérables Maîtres, après avoir présenté à notre Loge de Perfection un morceau d'architecture et répondu de façon satisfaisante aux questions qui vous ont été posées, vous avez été élevés au 4ème degré, Maître Secret, par le Suprême Conseil du Rite de MISRAÏM.

 

Les Maîtres Secrets qui vous ont proposés, vous connaissent et se portent garants de votre dévouement et de votre esprit fraternel.

 

Il va donc être procédé à votre initiation au 4ème degré de notre Ordre, dans les formes régulières et traditionnelles.

 

Maître des Cérémonies, remplissez votre office !

 

Le Maître des Cérémonies

 

Retire aux récipiendaires leur décor de Maître,

puis leur fait poser l'index et le médius de la main droite sur les lèvres.

 

Trois Fois Puissant Maître

 

Vénérables Maîtres, lorsque vous avez été admis dans la Loge qui comporte les degrés d'apprenti, de Compagnon et de Maître, vous avez été initiés à chacun de ces degrés et le symbolisme vous en a été expliqué.

 

Le nouveau degré pour lequel vous avez été proposés nécessite, lui aussi, une initiation à laquelle il va être procédé.

 

Vous venez d'être dépouillés de vos décors de Vénérables Maîtres, Symboliquement, cela signifie que ce que vous avez appris jusqu'à ce jour en Franc-Maçonnerie n'est rien auprès de ce qu'il vous reste à apprendre.

 

Vous allez être, dans cette Loge de Perfection, comme des apprentis dans la loge du premier degré.

 

Toutefois, vous n'êtes pas, comme ceux-ci, des ignorants complets dont l'esprit reste marqué par l'état profane.

 

Nous savons qu'en obtenant les degrés de Compagnon et de Maître vous avez acquis deux degrés d'instruction. Mais cette instruction n'est pas complète, pas plus que n'est complète la perception de la lumière à travers le bandeau symbolique posé sur vos yeux.

 

Vous ne comprenez pas bien, de même que vous ne voyez pas bien.

 

Nous vous dévoilerons tout à l'heure le point fondamental de la doctrine particulière de ce degré, mais avant tout vous devez savoir que la discrétion maçonnique à laquelle vous vous êtes engagés par Serment lors de votre première initiation et lors de chacune de vos augmentations de salaire, est encore plus stricte au 4ème degré.

 

Pour vous en manifester le symbole, nous allons vous clore les lèvres avec le Sceau du Secret.

 

Maître des Cérémonies, venez prendre sur l'autel le Sceau du secret et allez clore symboliquement les lèvres des Vénérables Maîtres.

 

Le Maître des Cérémonies

 

 

Se rend à l'autel sous le signe du Secret.

 

Le Trois Fois Puissant Maître

 

 

Descend lui aussi vers l'autel, sous le signe du Secret.

 

De là main gauche il tend le Sceau au Maître des Cérémonies

qui le saisit également de la main gauche.

 Maître des Cérémonies

 

Retourne vers les récipiendaires.

Il retire les doigts posés sur les lèvres de ces derniers,

les leur place sur le cœur et leur appuie le Sceau sur les lèvres.

Il replace les récipiendaires sous le signe du Secret et retourne vers l’Autel

où il restitue le Sceau au Trois Fois Puissant Maître.

 

Le Trois Fois Puissant Maître

 

Remonte à son plateau.

 

Maître des Cérémonies, veuillez passer autour du cou des récipiendaires la corde à nœud coulant et les placer en file indienne, chacun tenant l'extrémité de la corde du Frère qui le suit.

Vous prendrez vous-même l'extrémité de la corde du Frère placé en tête de file.

Maître des Cérémonies faites abandonner le Signe du Secret aux Vénérables Maîtres et faites leur accomplir les quatre voyages symboliques.

 

Le Maître des Cérémonies

 

Conduit les récipiendaires, il leur fait faire un tour du Temple

et les arrête devant l'autel.

 

Le Trois Fois Puissant Maître

 

Mes Frères, la Franc-Maçonnerie vous a fait sortir du monde de l'ignorance, des préjugés et des superstitions. Elle vous a tirés de la servitude de l'erreur.

Vous ne vous forgerez point des idoles humaines pour agir aveuglément sous leur impulsion, mais vous déciderez par vous-mêmes de vos opinions et de vos actions.

Vous ne prendrez pas les mots pour des idées et vous vous efforcerez toujours de découvrir l'idée sous le symbole.

Vous n'accepterez aucune idée que vous ne compreniez et ne jugiez vraie.

 

Le Maître des Cérémonies

 

Fait accomplir aux récipiendaires, un deuxième tour du Temple.

Lorsqu’ils passent devant le Frère Inspecteur,

 

Le Frère Inspecteur

Frappe un coup de Maillet        

 

Parvenus devant l’Autel ils s'arrêtent une deuxième fois.

Le Trois Fois Puissant Maître

 

Ne vous payez pas de mots, n'accordez à qui que ce soit une confiance aveugle, mais écoutez tous les hommes avec attention et déférence.

Ayez la ferme résolution de les comprendre.

Respectez toutes les opinions, mais ne les acceptez pour justes que si elles vous apparaissent comme telles après les avoir examinées.

Ne profanez pas le mot de Vérité en l'accordant aux conceptions humaines.

La Vérité absolue est inaccessible à l'esprit humain, il s'en approche sans cesse, mais ne l'atteint jamais.

 

Le Maître des Cérémonies

 

Fait continuer aux récipiendaires le deuxième voyage.

Lorsqu’ils passent devant le Frère Inspecteur,

 

Le Frère Inspecteur

 

Frappe deux coups de Maillet  A         

 

Parvenus devant l’Autel ils s'arrêtent une troisième fois.

 

Le Trois Fois Puissant Maître

 

Quelque admiration que vous inspire le spectacle de l'univers, du Macrocosme au microcosme, souvenez-vous que vous ne l'admirez qu'en proportion de votre faiblesse en présence de son immensité.

Il n'y a de réellement admirable que la Loi universelle qui régit toutes les choses dans leur ensemble et chaque chose dans son détail.

 

Le Maître des Cérémonies

 

Fait accomplir aux récipiendaires le troisième voyage.

Lorsqu’ils passent devant le Frère Inspecteur,

 

Le Frère Inspecteur

Frappe trois coups de Maillet  A            

 

Le Trois Fois Puissant Maître

 

Ce que la Franc-Maçonnerie vous demande, c'est d'aimer la Justice, de la révérer, de marcher dans ses voies, de la servir de tout votre cœur et de toute votre âme.

Le Maître des Cérémonies

 

 

Et les récipiendaires terminent le quatrième voyage.

Quand ils passent devant le Frère Inspecteur, ils s'arrêtent.

 

Le Frère Inspecteur

 

Frappe 4 coups de Maillet  

 

Qui voyage ainsi avec vous, Maître des Cérémonies ?

 

Le Maître des Cérémonies

 

Des Vénérables Maîtres qui cherchent la Parole Perdue.

 

Le Frère Inspecteur

 

Hélas ! Elle n'a pas encore été retrouvée.

Que demandez-vous pour ces Vénérables Maîtres ?

 

Le Maître des Cérémonies

 

L'initiation au quatrième degré de Maître Secret.

 

Les sentences ci-après doivent être prononcées lentement,

d'un ton soutenu mais sans forcer la voix.

 

Le Frère Orateur

 

Malheur à ceux qui aspirent à ce dont ils sont indignes.

 

Le Frère Hospitalier

 

Malheur à ceux qui veulent assumer une charge qu'ils ne peuvent pas porter.

 

Le Frère Trésorier

 

Malheur à ceux qui acceptent légèrement des devoirs et qui ensuite, les négligent.

 

Le Frère Inspecteur

 

Sachez, mes Frères, que l'idéal de la Franc-Maçonnerie est l'accomplissement du Devoir porté jusqu'au Sacrifice.

 

Êtes-vous prêts à faire votre Devoir en toute circonstance et quoi qu'il puisse vous en coûter ?

 

Les Récipiendaires

Chacun son tour

Je le suis.

 

Le Frère Inspecteur

 

Vos travaux peuvent n'être pas récompensés, car celui qui sème ne récolte pas toujours.

 

Êtes-vous prêts à accomplir le Devoir parce qu'il est le Devoir, sans songer à la récompense, et à être satisfait de l'approbation de votre seule conscience ?

 

Les Récipiendaires

Chacun Son tour

Je le suis.

 

Le Frère Inspecteur

 

S'il en est ainsi, souvenez-vous de cette maxime.

« Il n'est nullement besoin d'espérer pour entreprendre ni de réussir pour persévérer ».

 

Les Récipiendaires

Chacun son tour

Je m'en souviendrai.

 

 

Lire la suite

RAPMM Réception 4ème Degré Maître Secret (2)

5 Juillet 2012 , Rédigé par Rituel RAPMM Publié dans #hauts grades

Les travaux ayant été ouverts dans les formes rituelles précédemment indiquées.

 

Le Trois Fois Puissant Maître. - Mes Frères et Soeurs, il va être procédé à l'Initiation au 4èmedegré des Vénérables Maîtres ……………… Maître des Cérémonies, veuillez vous rendre auprès des récipiendaires. Vous leur ferez subir le tuilage aux trois premiers degrés, puis vous vous présenterez avec eux à la porte du Temple, après vous être assuré qu'ils sont décorés et préparés conformément aux prescriptions rituelles.

 

Le Maître des Cérémonies va vérifier que les récipiendaires sont en tenue de Maître: tablier, cordon, gants blancs et chapeau. Il pose sur le front de chacun d'eux un voile noir transparent au centre duquel est fixée une petite équerre argentée. Puis accompagné des récipiendaires le Maître des Cérémonies se présente à la porte du Temple où il frappe en Maître du 3ème degré.

 

Le Capitaine des Gardes. - Entrouvrant la porte... Qui vient ici ? Qui approche de ce lieu de tristesse et de chagrin ?

 

Le Maître des Cérémonies. - De l'Extérieur... Le Maître des Cérémonies, accompagnant des Vénérables Maîtres, régulièrement initiés au premier degré (apprentis maçons) et successivement élevés au deuxième degré (compagnons) puis au troisième degré (Maîtres). Des Maîtres Secrets, témoins de leur zèle et ayant reconnu leur intelligence les ont présentés afin qu'ils deviennent Maîtres Secrets. Sur la proposition de l'Atelier, le Suprême Conseil a demandé au Souverain Sanctuaire de leur conférer le 4èmedegré. Ils ont été nommés le ……………………………………...

 

Le Capitaine des Gardes. -  Trois Fois Puissant Maître, le Maître des Cérémonies se présente à la porte de la Loge, accompagnant des Vénérables Maîtres que le Suprême Conseil et le Souverain Sanctuaire a élevés au 4ème degré.

 

Le Trois Fois Puissant Maître. - Accordez leur l'entrée du Temple !

 

Le Maître des Cérémonies pénètre dans le temple, suivi des Récipiendaires qui font la marche de Maître. La porte est refermée sans bruit derrière eux. Le Maître de Cérémonies les conduit entre les colonnes, au centre de la Loge.

 

Vénérables Maîtres, après avoir présenté à notre loge de Perfection un morceau d'architecture et répondu de façon satisfaisante aux questions qui vous ont été posées, vous avez été élevés au 4ème  degré. Maître Secret, par le Suprême Conseil et le Souverain Sanctuaire du Rite Ancien et Primitif de Memphis-Misraïm. Les Maîtres Secrets qui vous ont proposés, vous connaissent et se portent garants de votre dévouement et de votre esprit fraternel. Il va donc être procédé à votre Initiation au 4èmedegré de notre Ordre Universel, dans les formes régulières et Traditionnelles.

Maître des Cérémonies, remplissez votre office !

 

Le Maître des Cérémonies retire aux récipiendaires leur décor de Maître, puis leur fait poser l'index et le médius de la main droite sur les lèvres.

 

Le Trois Fois Puissant Maître. - Vénérables Maîtres, lorsque vous avez été admis dans la Loge qui comporte les degrés d'apprenti, de Compagnon et de Maître, vous avez été initiés à chacun de ces degrés et le symbolisme vous en a été expliqué.Le nouveau degré pour lequel vous avez été proposés nécessite, lui aussi, une Initiation à laquelle il va être procédé. Vous venez d'être dépouillés de vos décors de Vénérables Maîtres : Symboliquement, cela signifie que ce que vous avez appris jusqu'à ce jour en Franc-Maçonnerie n'est rien auprès de ce qu'il vous reste à apprendre. Vous allez être, dans cette loge de Perfection, comme des apprentis dans la loge du premier degré. Toutefois, vous n'êtes pas, comme ceux-ci, des ignorants complets dont l'esprit reste marqué par l'état profane.

 

Nous savons qu'en obtenant les degrés de Compagnon et de Maître vous avez acquis deux degrés d'instruction. Mais cette instruction n'est pas complète, pas plus que n'est complète la perception de la lumière à travers le bandeau symbolique. Vous ne comprenez pas bien, de même que vous ne voyer pas bien. Nous vous dévoilerons tout à l’heure le point fondamental de la doctrine particulière de ce degré, mais avant tout vous devez savoir que la discrétion Maçonnique à laquelle vous vous êtes engagés par Serment lors de votre première Initiation et lors de chacune de vos augmentation de salaire, est encore plus stricte au 4èmè degré. Pour vous en manifester le symbole, nous allons vous clore les lèvres avec le Sceau du Secret.

Maître des Cérémonies, venez prendre sur l'autel le Sceau du Secret et allez clore symboliquement les lèvres des Vénérables Maîtres.

 

Le Maître des Cérémonies se rend à l'autel sous le signe du Secret. Le Trois Fois Puissant Maître descend lui aussi vers l'autel, sous le signé du Secret. De la main gauche il tend le Sceau au Maître des Cérémonies qui le saisit également de la main gauche, puis retourne vers les Récipiendaires. - Il retire les doigts posés sur les lèvres de ces derniers, les leur place sur le cœur et leur appuie le Sceau sur les lèvres. Il replace les Récipiendaires sous le signe du Secret et retourne vers l'Autel où il restitue le Sceau au Trois Fois Puissant Maître. Celui-ci remonte à son plateau.

 

Maître des Cérémonies, veuillez passer autour du cou des récipiendaires la corde à nœud coulant et les placer, en file indienne, chacun tenant l'extrémité de la corde (de la Sœur) du Frère qui le suit.

Vous prendrez vous-même l'extrémité de la corde (de la Sœur) du Frère placé en tête de file. Maître des Cérémonies faites abandonner le Signe du Secret aux Vénérables Maîtres et faites leur accomplir les quatre voyages symboliques.

 

Le Maître des Cérémonies conduit les récipiendaires, il leur fait faire un tour complet du Temple et les arrête devant l'autel.

 

Mes (Sœurs) Frères, la Franc-Maçonnerie vous a fait sortir du monde de l'ignorance, des préjugés et des superstitions. Elle vous a tiré de la servitude, de l'erreur. Vous ne vous forgerez point des idoles humaines pour agir aveuglément sous leur impulsion, mais vous déciderez par vous-mêmes de vos opinions et de vos actions. Vous ne prendrez pas les mots pour les idées et vous vous efforcerez toujours de découvrir l'idée sous le symbole. Vous n'accepterez aucune idée que vous ne compreniez et ne jugiez vraie.

 

Le Maître des Cérémonies fait accomplir aux récipiendaires, un 2ème tour du Temple.

Lorsqu'ils passent devant le Frère Inspecteur, cet officier frappe un coup de maillet B

Parvenus devant l'Autel, ils s'arrêtent une deuxième fois.

 

Ne vous payer pas de mots, n’accordez à qui que ce soit une confiance aveugle,  mais écoutez tous les hommes avec attention et déférence. Ayez la ferme résolution de les comprendre.

Respectez toutes les opinions, mais ne les acceptez pour justes que si elles vous apparaissent comme telles après les avoir examinées. Ne profanez pas le mot de Vérité en l'accordant aux conceptions humaines. La Vérité absolue est inaccessible à l'esprit humain; il s'en approche sans cesse, mais ne l'atteint jamais.

 

Le Maître des Cérémonies et les récipiendaires continuent le 2ème voyage.

 Quand ils passent devant le Frère Inspecteur cet officier frappe deux coups de maillet

BB  Ils s'arrêtent une troisième fois devant l'Autel.

 

Quelque admiration que vous inspire le spectacle de l'Univers, du Macrocosme au Microcosme, souvenez-vous que vous ne l'admirez qu'en proportion de votre faiblesse en présence de son immensité. Il n'y a de réellement admirable que la Loi Universelle qui régit toutes les choses dans leur ensemble et chaque chose dans son détail.

 

Le Maître des Cérémonies et les récipiendaires continuent par le 3ème voyage.

Quand ils passent devant le Frère Inspecteur, cet officier frappe trois coups de mailletBBB  Ils s'arrêtent une quatrième fois devant l'Autel.

 

Ce que la Franc-Maçonnerie vous demande, c'est d'aimer la Justice, de la révérer, de marcher dans ses voies, de la servir de tout votre coeur et de toute votre âme.

 

Le Maître des Cérémonies et les récipiendaires terminent le 4ème voyage.

Quand ils passent devant le Frère Inspecteur, ils s'arrêtent.

 

Le Frère Inspecteur. - Frappe quatre coups de maillet BBBB

Qui voyage ainsi avec vous, Maître des Cérémonies ?

 

Le Maître des Cérémonies. - Des Vénérables Maîtres qui cherchent la Parole Perdue.

 

Le Frère Inspecteur. - Hélas! Elle n'a pas encore été retrouvée. Que demandez-vous pour ces Vénérable Maîtres ?

 

Le Maître des Cérémonies. - L'Initiation au quatrième degré de Maître Secret.

 

Les sentences ci-après doivent être prononcées lentement, d'un ton soutenu mais sans forcer la voix.

 

L'Orateur. - Malheur à ceux qui aspirent à ce dont ils sont indignes !

 

L'Hospitalier. - Malheur à ceux qui veulent assumer une charge qu'ils ne peuvent pas porter !

 

Le Trésorier. - Malheur à ceux qui acceptent légèrement des devoirs et qui ensuite, les négligent !

 

Le Frère Inspecteur. - Sachez, mes (Sœurs) Frères, que l'idéal de la Franc-Maçonnerie est l'accomplissement du Devoir porté jusqu'au Sacrifice. Etes-vous prêts à faire votre Devoir en toute circonstance et quoi qu'il puisse vous en coûter ?

 

Les Récipiendaires. - Chacun son tour.

Je le suis !

 

Le Frère Inspecteur. - Vos travaux peuvent n'être pas récompensés, car celui qui sème ne récolte pas toujours. Etes-vous prêts à accomplir le Devoir parce qu'il est le Devoir, "sans songer à la récompense" et à être satisfait de l'approbation de votre seule conscience ?

 

Les Récipiendaires. - Chacun son tour.

Je le suis !

 

Le Frère Inspecteur. - S'il en est ainsi, souvenez-vous de cette maxime :

" Il n'est nullement besoin d'espérer pour entreprendre ni de réussir pour persévérer ".

 

Les Récipiendaires. - Chacun son tour.

Je m'en souviendrai.

 

Le Frère Inspecteur. - Avancez devant l'Autel Sacré et là, contracter une alliance avec nous en vous engageant à accomplir toujours les Devoirs du quatrième degré.

 

Les Récipiendaires sont conduits devant l'Autel et placés, face à l'Orient sous le Signe du Secret. Le Maître des Cérémonies donne à chacun un flambeau allumé, tenu dans la main gauche.

 

Le Trois Fois Puissant Maître. - Qui reste ainsi devant l'Autel sous le signe du Secret ?

 

Le Maître des Cérémonies. - Ce sont des Vénérables Maîtres qui ont été régulièrement examinés, ils ont fait les quatre voyages et répondu convenablement aux questions du Frère Inspecteur. Ils attendent maintenant ici, de recevoir l'investiture de Maître Secret.

 

L'Orateur. - Le Devoir est pour nous aussi inflexible que la Fatalité !

 

L'Hospitalier. - En santé ou en maladie, en prospérité ou en adversité, le Devoir est pour nous aussi exigeant que la Nécessité !

 

Le Trésorier. - Le Devoir s'impose à nous, le jour comme la nuit. Dans le tumulte de la cité, dans la solitude du désert, le Devoir est avec nous, toujours impératif comme la Destinée !

 

Le Trois Fois Puissant Maître. - Vous entendez, Vénérable Maîtres !

Reconnaissez-vous sans réticence que le Devoir est la grande Loi de la Franc-Maçonnerie, inflexible comme la Fatalité, exigeant comme la Nécessité, impératif comme la Destinée ?

Baissez la main et répondez.

 

Les Récipiendaires. - Chacun son tour.

Je le reconnais.

 

Le Trois Fois Puissant Maître. - Que cherchiez-vous dans vos voyages ?

 

Le Maître des Cérémonies. - La Vérité et la Parole Perdue.

 

Le Trois Fois Puissant Maître.          

Telle la Lumière que vous portez, et que vous ne voyez qu'imparfaitement au travers du bandeau qui trouble votre vue, la Vérité est une lumière que l'homme perçoit plus ou moins confusément. Elle peut pourtant se révéler dans tout son éclat à celui qui veut ouvrir les yeux et regarder.

"La route du Devoir mène sûrement à la Vérité". Mais cette route est longue et difficile et, parce qu'il tente de l'abréger en prenant des sentiers, l'homme s'égare dans le labyrinthe de l'erreur. Si vous voulez trouver la Vraie Lumière et la Parole Perdue, inclinez-vous devant notre Autel sacré contractez une sincère alliance avec nous ; prenez l'obligation de garder fidèlement les secrets et de remplir les devoirs du 4ème degré. Debout, Soeurs et Frères Maîtres Secrets !

Vénérables Maîtres, posez votre main gauche tenant le flambeau, sur le volume de la Loi Sacrée, puis les deux premiers doigts de votre main droite sur votre cœur, vous allez répéter après moi, en articulant à haute voix, la formule du serment.

 

 Moi    …….., en présence du Grand Architecte de l'Univers et des Frères ici assemblés, je fait solennellement et sincèrement alliance avec eux, et m'engage par serment à ne jamais révéler aucun des secrets de ce degré à aucune personne au monde autre que celles qui y ont droit, et après avoir été dûment autorisé à le faire. Je promets et je jure, en outre, allégeance au Suprême Conseil et au Souverain Sanctuaire du Rite Ancien et Primitif de Memphis-Misraïm, obéissance à ses Règlements, statuts et édits, suivant les principes et les anciennes Traditions Maçonniques ; obéissance aux règlements de la Loge des Maîtres Secrets et de Perfection à laquelle je vais appartenir pendant trois années au moins, et ce aussi longtemps que je continuerai d'être membre de cet Atelier. En outre, je promets et je jure de rester fidèle jusqu'à la mort à tous les devoirs que je suis requis d'accomplir envers l'Humanité, envers mon Pays, envers ma Loge, envers ma Famille, envers mon Frère, envers mon Ami ; de ne jamais manquer à ma Patrie, à ma Loge, à ma Famille, à mon Frère ou à mon Ami, en cas de nécessité, détresse, danger et persécution".

 

Pause.

 

Maître des Cérémonies, retirez le flambeau, la corde et le bandeau des récipiendaires et qu'ils se placent sous le signe du secret. Le Maître des cérémonies exécute l'ordre.

 

Le Trois Fois Puissant Maître. - Mes (Sœurs) Frères, vous étiez plongés dans l'obscurité ; nous vous rendons la Lumière et plaçons vos pieds sur le chemin du Devoir qui conduit à cette vraie Lumière dont ceci est l'emblème. Que cette équerre qui fut posée sur votre front vous rappelle toujours que vous devez marcher droit devant vous et ne pas vous laisser entraîner dans les sentiers fleuris de l'Erreur. Qu'elle vous rappelle aussi que vous êtes maintenant passée de l'équerre au compas, comme le géomètre passe des lignes droites et des angles par lesquels il mesure la surface de la Terre aux grandes courbes et aux cercles par lesquels il mesure le mouvement des astres. Vous commencez, maintenant, à vous élever au-dessus de la surface de la terre et à pénétrer dans les hautes régions de la Connaissance Spirituelle. Vous voyez notre Loge en deuil et les Frères encore plongés dans la douleur que leur a causée la mort du Maître Hiram. A la suite de cette mort, la Lumière et la Vérité ont été éclipsés, l'Ignorance et l'Erreur répandent partout la tristesse et les Ténèbres. La douleur provoquée par la perte de ceux que nous aimons est naturelle, mais les lamentations sont stériles et nous devons nous rappeler que ce n'est pas seulement la disparition d'un ami et d'un bienfaiteur qui nous afflige: nous déplorons aussi la perte de la Vraie Parole, dont nous sommes maintenant privés. Nous devons donc inlassablement la rechercher, jusqu'à ce qu'elle soit retrouvée

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 > >>